Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

L’arrogance d’un commissaire européen qui se permet d’insulter la Suisse. La réponse du patron de l’USAM

IMG Auteur
Publié le 09 août 2019
602 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 2 votes, 5/5 ) , 3 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
[titre article pour referencement]
0
envoyer
3
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

La démocratie, vous saisissez?

LETTRE OUVERTE – Dans une lettre au président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, le commissaire européen Johannes Hahn écrit que la Suisse a besoin d’un coup de pied au derrière pour avancer sur l’accord-cadre. Réponse du directeur adjoint de l’usam, Henrique Schneider.

Cher Monsieur Hahn

Le 17 juin dernier, vous avez envoyé une lettre expliquant votre vision de la Suisse. Vous écrivez qu’il n’y a aucune volonté politique en Suisse de signer l’accord institutionnel. Vous dites que la Suisse pourrait signer votre projet de traité après des discussions au niveau technique. Je pourrais essayer de vous comprendre comme un technocrate plein d’entrain. Mais c’est précisément dans cette perspective bienveillante que les questions se posent.

Comprenez-vous le marché ?

L’une des caractéristiques distinctives de l’Union européenne est son marché intérieur commun. Les Etats membres ne se sont pas seulement donné des règles à cet égard. Ils ont accepté de renoncer à une partie de leur souveraineté en faveur de la sur-administration. La Suisse ne l’a pas fait. Nous avons des accords bilatéraux avec l’UE sur un pied d’égalité; nous ne voulons pas rejoindre l’UE. Vous dites que la Suisse est l’un des pays qui bénéficie le plus du marché intérieur. La nature du marché vous est peut-être étrangère, mais toutes les parties en profitent. L’Allemagne et la France sont satisfaites de leurs exportations vers la Suisse. Le million et plus de citoyens de l’UE en Suisse ne sont pas non plus trop mécontents. Au fait: La Suisse paie plus de deux milliards d’euros cet accès au marché!

Comprenez-vous le droit ?

Vos notions de droit semblent égale­ment diffuses. En Suisse, il existe un droit national qui lie les autorités. Le dirigeant ne peut conclure un accord sans en tenir compte. Et parce que notre droit est centré sur l’individu, chacun peut s’exprimer lors des consultations. Et le Conseil fédéral est tenu de les organiser. Ces questions sont essentielles pour la Suisse.

Autre sujet: nous ne pouvons pas entretenir des institutions de sécurité sociale pour les citoyens européens. En Suisse, la majeure partie de la sécurité sociale repose sur l’épargne personnelle. Il y a une redistribution dans l’UE. Si la Suisse devait redistribuer dès maintenant, elle devrait s’en remettre aux cotisations d’épargne de ses propres assurés. Ce serait de l’expropriation. Selon notre loi, ce n’est pas possible.

Comprenez-vous la démocratie ?

Vous êtes prêt à donner plus de temps à la Suisse si vous constatez un «buy-in» de la part de Berne? Je ne sais pas exactement si vous savez ce qu’est une démocratie. En Suisse, cependant, la démocratie est encore une réalité vivante. Il y a un Parlement et un Souverain. Les deux doivent être en phase avec l’accord que vous aurez négocié. Tant que cela ne se produira pas, il n’y aura pas d’adhésion. Dans la démocratie suisse, le gouvernement doit mettre en œuvre ce que le peuple et le parlement veulent.

C’est précisément dans votre incompréhension de la démocratie que les questions suisses se fondent sur cet accord. Comprenez-vous que nous ne voulons pas de compétence constitutionnelle parce que les gens sont toujours le dernier recours? Comprenez-vous qu’en Suisse, le peuple aura toujours le dernier mot? En bref: la démocratie, saisissez-vous, Monsieur Hahn?

Il y a aussi un point malvenu dans votre lettre. A la fin, vous recommandez à votre président d’utiliser le rapport de force contre la Suisse. C’est ainsi que se comportent les puissances hégémoniques ou coloniales. Est-ce le cas avec votre UE, Monsieur Hahn?

Bien cordialement

Henrique Schneider
Directeur adjoint de l’usam

https://www.gewerbezeitung.ch/fr/nouvelles-ar...-vous-saisissez

Pour rappel:

Clap de fin pour la démocratie suisse.

https://lilianeheldkhawam.com/2019/07/20/c...ocratie-suisse/

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (2 votes)
>> Article suivant
"A force de tout voir on finit par tout supporter… A force de tout supporter on finit par tout tolérer… A force de tout tolérer on finit par tout accepter… A force de tout accepter on finit par tout approuver !" Saint Augustin (354-430)/
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
"le commissaire européen Johannes Hahn"
Le Commissaire, c'est tout dire.
L' UE est un Commissariat Central de police économique où tous les pays européens doivent se plier au Code de la Route de la Commission européenne.... sinon c'est le PV.
Seulement voilà, la Suisse n'en fait pas partie et est comme un parc privé avec ses propres règles.

Nous n'en voulons pas à Mr le Commissaire Hahn qui s'est égaré en chemin dans les dédales du Parlement européen; c'est tellement grand qu'il n'en est jamais sorti.
Une piqûre qui fait mal, la Suisse est ironiquement le seul pays indépendant à cet égard qui se trouve géographiquement au centre des pays de l' UE, quelle ironie.
Mais ne nous y trompons pas, hélas la situation financière de la Suisse n'est plus ce qu'elle était, elle est elle-même soumise à à l'empreinte de l Haute Finance us qui lui impose la levée du secret bancaire de ses comptes. Sans compter que le 10ans suisse a dépassé le -1% , comme presque tous les pays du Club Med en dessous de 0%, les taux 0 n'existe pas, ne devrait pas exister. Et pourtant. le levier de la BNS est aussi à risque mais moitié moins que la plupart des pays de la zone, à 20.
Ce qui fait faire à ce cher Monsieur Hahn des insinuations malencontreuses...mais.
Fait-il partie de ce troupeau de hyènes affamées qui dévorent leurs proies après les avoir pris dans le filet européen ; en tout cas il y en a une à épine au centre qui ne s'en laisse pas compter.
Ce petit commissaire européen qui doit se goberger de son titre ronflant pourrait avec profit revoir cet excellent film (eh oui en noir et blanc !) avec Humphrey Bogart: "the harder they fall" qui a été traduit par:" plus dure sera la chute". Un bon sujet de méditation...
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
A lire cette réponse, je crois que c'est ce petit commissaire qui a reçu un coup de pied au cul de la part de la Suisse qui est un grand Pays, car le seul en ce bas monde à respecter la démocratie ce que n'a pas fait la france en allant contre le vote des francais sur l'union européenne.
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
"le commissaire européen Johannes Hahn" Le Commissaire, c'est tout dire. L' UE est un Commissariat Central de police économique où tous les pays européens doivent se plier au Code de la Route de la Commission européenne.... sinon c'est le PV. Seulement v  Lire la suite
blitzel - 20/08/2019 à 11:47 GMT
Top articles
Derniers Commentaires
L'illusion de la gratuité
19 nov.zelectron
Même Hollande s'était fendu d'un : c'est gratuit, c'est l'état qui paye.
Propriété menacée. La société de l’usage, c’est la société du serva...
19 nov.zelectron
L'ignominie de cette proposition montre à quel point le communisme a laissé des traces quasi- indélébiles pour les débiles de la société.
Or, pourquoi ça baisse, pourquoi ça va monter ensuite !
14 nov.Alain J.
et pourquoi çà monte et çà baisse ensuite Il y a 10 ans l'article ci dessus aurait pu s'écrire ... mais autrement. Je suis les articles sur l'o...
Comment on a étranglé la Grèce. Mediapart
15 nov.Patrick W1
La video doit être absolument regardée. Je l'ai vue, et j'ai envie d'acheter le livre de Varouflakis " Conversations entre Adultes" et de voir...
Or, pourquoi ça baisse, pourquoi ça va monter ensuite !
13 nov.blitzel
Ahahah, ils veulent nous saborder le "mental." Erreur aujourd'hui mercredi 13 pleine lune sur la dégringolade des cours des banques, Elles ...
Pour « sauver la planète », l’industrie tue les campagnes. Reporterre
13 nov.blitzel
Article impeccable. Un 11 novembre dans les labours Quand j'entends cela, cela nous rappelle, "aux oreilles de nos ancêtres dans les tranc...
Pour « sauver la planète », l’industrie tue les campagnes. Reporterre
08 nov.Patrick W3
Tout ce que vous notez est trop vrai.!!!....trop sombre, et le véritable drame est que la machine ne s'arrêtera pas, quelque soient les actions men...
Grâce aux taxes, la France s’appauvrit sans souci
07 nov.Bernard Conte
Le gouvernement "force" la consommation notamment par la norme. https://blog-conte.blogspot.com/2018/11/forcer-la-consommation-par-la-norme.html
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX