Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

L’effondrement de la grande distribution est en marche !!

IMG Auteur
Publié le 16 janvier 2017
1061 mots - Temps de lecture : 2 - 4 minutes
( 12 votes, 4,9/5 ) , 11 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
[titre article pour referencement]
0
envoyer
11
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

C’est une immense mutation qui touche actuellement la grande distribution à travers le monde, en commençant évidemment par les États-Unis qui sont le pays le plus touché par ce phénomène, tout en sachant qu’il en sera de même pour l’ensemble des pays de la planète dont la France.

Que se passe-t-il exactement ?

Partout aux USA, les grandes chaînes traditionnelles de magasin ferment les unes après les autres, ou réduisent considérablement la voilure en fermant de très nombreux points de vente.

Les centres commerciaux eux-mêmes ferment leurs portes car leurs taux d’occupation deviennent trop faibles.

Même un géant comme Walmart vacille et s’apprête à tomber. Seul sa taille lui permet encore de survivre, car plus on est gros, plus on met de temps à maigrir.

Pourquoi donc ce mouvement ?

Vous avez sans doute vu passer mon article rapide la semaine dernière sur Amazon qui vient d’annoncer le recrutement de 100 000 personnes (vous avez bien lu, 100 000) dans les prochains 18 mois.

C’est un tsunami qui est en train de déferler sur les centres commerciaux et la grande distribution traditionnelle qui n’a tout simplement pas vu arriver la vague gigantesque du commerce en ligne, de sa praticité pour les consommateurs, et de sa rentabilité pour une entreprise comme Amazon.

Si les hypermarchés ont réduit considérablement le petit commerce de centre-ville, c’est au tour de la grande distribution de se faire réduire considérablement par les géants du net.

D’ailleurs, si nous prenons le cas de la France, les « drive » qui poussent comme des champignons ne sont pas non plus sans poser des problèmes considérables de rendement aux grandes surfaces. Certes le « drive » est plus que pratique, et ne plus perdre sa vie à la passer dans des allées lugubres de supermarché est un indéniable progrès pour l’humanité, mais pour les ventes des supermarchés, c’est une catastrophe ! Vous ne passez plus devant les têtes de gondoles, on ne peut plus vous faire acheter des tonnes de serviettes blanches chinoises parce que cette semaine c’est la « semaine du blanc et du linge de maison ». C’est donc une perte sèche de ventes additionnelles, hors l’équilibre financier de ces énormes structures est infiniment plus précaire que ce que l’on pourrait croire.

Sous vos yeux, les temples de la consommation et les géants d’hier s’effondrent à une vitesse remarquable. Ils sont incapables de s’adapter.

Internet n’est pas le seul phénomène en cours. Les gens souhaitent aussi consommer autrement, privilégier dans certains cas les circuits courts, voire même penser leur consommation comme un acte citoyen et de rejet de cette consommation de masse.

Il y a aussi bien évidemment les conséquences de la crise économique, la paupérisation générale et l’obligation de devenir plus économes de façon contrainte et forcée pour beaucoup, mais objectivement, ce qui touche la grande distribution aujourd’hui, ce n’est pas tant une crise économique… qu’une immense mutation de ce secteur, pour ne pas dire sa disparition.

Ne vous leurrez pas. Si Amazon recrute 100 000 personnes (rien qu’aux USA) dans les 18 prochains mois, c’est que l’on peut raisonnablement penser que cette phase d’expansion du leader mondial du e-commerce va s’accompagner de la destruction de 200 000 emplois dans le même temps chez les acteurs historiques de la grande distribution.

Pour gagner de l’argent, Amazon ne remplacera jamais les emplois détruits sur la base de 1 pour 1 mais de 1 pour deux, voire de 1 pour 30 quand on peut utiliser des drones, des robots et autres automates pour préparer ou expédier les commandes.

À terme d’ailleurs, Amazon, techniquement, devrait pouvoir livrer le monde entier sans une seule intervention humaine, des robots livrant des entrepôts, des automates préparant vos commandes, et des drones livrant votre marchandise directement dans votre salon… Pour le moment, ce n’est que de la théorie, mais ce n’est déjà plus de la science-fiction.

Des conséquences énormes !

Les conséquences de cette mutation sont énormes, et je ne vais en citer que quelques-unes, juste pour illustrer l’ampleur de ce phénomène.

Quelle sera la valeur d’une foncière qui investit dans les centres commerciaux ? Parce que nombreux sont les épargnants à se diversifier vers de tels placements, et ce n’est pas franchement une bonne idée à moyen terme.

Quels seront les prix ou les conditions pratiquées par Amazon lorsque cette entreprise aura tuée toute concurrence à l’échelle entière de la planète ?

Vous vous rendez compte que les fournisseurs sont déjà pressurés par la grande distribution actuelle qui est infiniment plus morcelée au niveau mondial que le e-commerce essentiellement aux mains d’un seul et unique distributeur… Amazon.

La fiscalité, elle aussi, est une question épineuse. Simple en réalité mais très complexe à mettre en œuvre, car elle va contraindre notre pays à affronter un géant commercial capable de mesures de rétorsions évidentes (Amazon) et que son pays d’origine, à savoir les États-Unis d’Amérique, bien que fort sympathique ne brille pas ces dernières années par sa douceur dans les relations internationales.

Notre indépendance ne sera donc le fruit que d’une grande dose de courage et de conviction qui, disons-le, font cruellement défaut à l’ensemble de notre classe politique.

Enfin, et pour ne citer plus que ce problème, les conséquences sur le niveau d’emploi sont colossales. Globalement, le secteur de la grande distribution c’est 200 milliards d’euros et 750 000 personnes ! Un entrepôt Amazon, c’est 2 000 personnes aux périodes de pointe !

Je ne pleurerai donc pas sur un secteur qui a fait un mal terrible à notre économie, à notre manière de vivre et aussi aux liens sociaux.

Néanmoins, ce qui s’en vient risque d’être non pas un progrès (si ce n’est en praticité), mais un pas de géant vers encore plus de déshumanisation des relations commerciales.

Si aucun grand de la distribution ne peut résister à Amazon, imaginez alors ceux qui avaient survécu des petits commerces de centres-villes, qui eux aussi commencent à être balayés et qui en dehors des commerces de bouche ou de ceux nécessitant un fort service n’y survivront pas.

L’analyse économique fondamentale indique donc qu’il ne faut pas investir dans les foncières des centres commerciaux, ni dans les murs de boutiques de centre-ville et encore moins… de racheter un fonds de commerce appelé à perdre de la valeur dans les années qui viennent quels que soient les efforts du commerçant.

Il est déjà trop tard. Préparez-vous !

Données et statistiques pour les pays mentionnés : France | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : France | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,9 (12 votes)
>> Article suivant
Charles Sannat est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires Il a exercé les fonction de directeur des études économiques de la société Aucoffre.com de 2012 à 2015, et créé le Contrarien Matin un site de « décryptage quotidien, sans concession, humoristique et sarcastique de l’actualité économique ». Il a fondé en Septembre 2015 le site Insolentiae.com et se consacre depuis pleinement à ce nouveau projet éditorial.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
"ne plus perdre sa vie à la passer dans des allées lugubres de supermarché" : quand même, c'est du grand n'importe quoi, là...
Quant à la robotisation à outrance, qui détruira tant et tant d'emplois, on voit mal à qui seront vendus tous ces biens, achetés auparavant par des humains, qui achetaient car il avaient un emploi et salaire décent. Il y aura forcément un monstrueux retour de flammes un jour où l'autre...Des fins comme celle du film "I, Robot" avec Will Smith en quelque sorte. Ce film déjà un peu ancien nous met pourtant en garde d'une manière très explicite sur l'IA et la robotisation à outrance...
Et oui, le cercle se boucle, les petits commerçants se sont fait bouffer par les prisunics, les prisunics par les Carrefour, Leclerc, Lidl et je vous laisse le reste, et ceux-ci se font bouffer par le e-commerce.
Mais alors qui va bouffer ce dernier, retour à la case départ après une succéssion de crises graves où les agriculteurs et artisans se rassembleront en vendeurs directs, mais entre les deux faudrait prévoir une guerre civile , une guerre tout court et un vide total. Messieurs, le précipice est là, plus d'internet !
Sur RT, ils ont avancé l'hypothèse pas si loufoque que celà : - ...Et si une coupure Internet (voulue) fasse chuter les marchés ?(enfin les marchés ... financiers et tout le reste, une carte tombe et entraîne toutes les autres). 2017 va être chaud.
Enfin moi ce que j'en dit.., à chacun de voir.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
ce processus rappelle la fin des dinosaures, qui grossissent de plus en plus, jusqu'à en crever faute de nourriture, et à leur extinction, ce sont les petites musaraignes, et autres bestioles résistantes au feu et à l'atome, qui reprennent le cycle à la base.
L'être humain trouve vite la parade. Pour ceux qui ont connu la guerre avec ses tickets, coupons et cartes J3 aux files d'attente interminable, c'est le marché noir qui en a sauvé plus d'un, dont ma pomme, car on crevait de faim surtout dans les grandes villes.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Le pied d'argile du e-commerce, c'est le payement. Je me suis fait plumer 1.200 euros en un an et demi pour le banal achat d'un livre. La firme interrogée m'a répondu que j'avais un compte "associé" tout en refusant de me donner plus de détails, hormis la nature des achats récents ( dont un radio-réveil !)
Or je n'avais pas accepté de compte associé. Donc plainte à la police, et après quelques mois, ma banque me rembourse 800 euros, car, le contrat ne marche pas au delà de 13 mois. Impossible de savoir qui m'a piqué allègrement jusqu'à 100 euros par mois.
Pour ma part, c'est fini. Je n'ai plus aucune confiance. S'il faut éplucher tous ses relevés en tendant le dos, le jeu n'en vaut plus la chandelle.
"Il n'y a plus de plaisir à jouer dans un monde où tout le monde triche" ( Emile Faguet)
Attendez que tous les petits vieux dont je fais partie soient contraints de déclarer et payer leurs impôts par internet et vous allez voir les hackers s'en donner à cœur-joie et ponctionner leurs maigres économies. Comme ils sont de plus en plus diaboliques et ont toujours un temps d'avance, la suite ne va pas être triste.
Evaluer :   6  0Note :   6
EmailPermalink
Arrêtez, vous me faites froid dans le dos !!!
Vous auriez dû nous donner des détails, quelle genre de carte, Paypal, CB ou Visa avec certicode tel portable(?) ou sans et quelle règle de sécurité du site etc...
Ca peut être utile, mais de toute façon, il est vrai qu'il est très difficile de savoir d'où vient le vice.
Récemment j'ai pris une Carte e-visa et je m'aperçois stupidement que très peu de commerce.. enfin ceux que je choisis en sont dépourvus, du coup j'ai annulé ma Carte e-machin-chose.
Le mieux est encore de contacter le vendeur comme pour la vente de voiture avec le potentiel acheteur ou vendeur avec contact physique, en faisant même attention.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Il y a quelques règles à respecter sur internet. Ne pas transmettre (sauf à quelques rares exceptions) son numéro de Carte Bleue en est une des principales. Pourquoi n'utilisez vous pas "E-Carte Bleue" ou tout autre système équivalent proposé par votre banque, afin de régler vos achats sur la toile ?

Ce genre de service génère un numéro CB à usage unique (donc différent de votre CB réelle), pour la somme que vous avez déterminée + éventuellement un code envoyé par SMS à renseigner lors de l'achat (certicode). Ce système est très sécurisé, et vous ne risquez plus qu'une arnaque ponctuelle (très faible sur les grands sites français).
Même le piratage du serveur de votre e-Marchand n'apportera rien au voleur.

Paypal est une autre possibilité (assurance jusqu'à un certain montant).
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
J'ai utilisé paypal, il y a des années, pour soutenir un ami en Australie, et, par la suite, j'ai été harcelé par des messages de paypal ( ou de hackers) me disant que mon compte était à sec et autres menaces qui m'ont dégouté d'utiliser ce procédé.
Ma banque ne m'a pas proposé de e-carte bleue, système que je ne connaissais pas.
Je note toutefois que tous ces organismes, de plus en plus branchés sur internet, ne cessent eux aussi d'envoyer des messages nous demandant de changer régulièrement de mots de passe et autres identifiants, qu'il ne faut surtout pas mettre en mémoire sur son ordi toujours piratable, mais dans un petit carnet à portée de la main, avec 9 caractères au minimum, etc...
Récemment, un client fort distingué, muni de 3 ou 4 cartes gold, sans compter sa
carte vitale et autres babioles, bloquait une file d'attente dans une boutique, en recherchant sur son smart-phone le code de sa carte gold engagée. Cela devient grotesque.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
A long terme ceci est vrai, par contre je ne pense pas que cela se fasse du jour au lendemain.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Au niveau national, non. Mais au niveau local, évidemment que la veille de fermer le supermarché était encore ouvert.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink

10 conseils de Rami Efrati, expert istraelien, fondateur y CEO de Firmitas un entreprise de cyber securité.
"il n'existe pas encore de film où quelqu'un peut hacker un régulateur cardiaque pour tuer une personne". Mais le stimulateur cardiaque est un ordinateur, et de même que mon médecin peut savoir comment est ma santé depuis son hôpital aux Etats-Unis, un criminel peut également s’introduire dans un système et le manipuler «. »
Nous sommes entourés d’ordinateurs (auto, réveil, téléphone, réfrigérateur, etc.) et tous sont susceptibles d’être attaqués.
La sécurité, c’est aujourd'hui une question de vie ou de mort : "Comme déjà vu, une personne était capable de pirater le système d’un aéronef entre votre iPhone et faire tourner une turbine. La conclusion est qu’il aurait pu le faire avec les autres appareils « 
Il faut impérativement :
1. lire les courriers avec beaucoup de suspicion. Des expéditeurs qu’on ne connait pas, il faut douter et ne pas ouvrir, même dans la famille et ne jamais ouvrir les liens vers les formulaires qui demandent des données personnelles ou clés.
2. Couvrir la caméra du Bureau de l’ordinateur et même les caméras de télévision intelligentes parce qu’elles peuvent être une fenêtre ouverte pour les contrevenants, 24 heures sur 24 et une intimité complète de notre maison.
3 n’oubliez pas que notre caméra de téléphone portable peut devenir aussi un œil indiscret. Il est recommandé de la poser bouchée ou éteinte quand on ne veut pas être vu.
4. savoir qu’on peut être géolocalisé, même avec le GPS hors tension.
5. Sur toutes ces choses, nous éduquer. Comme dans le vrai monde, la connaissance et l’information sont les meilleurs outils pour être moins vulnérables face à ces tromperies.
6. Investir en matière de sécurité. C’est toujours moins cher que de payer les conséquences.
Exemple : Combien vulnérables sont les réseaux Wi-Fi dans la ville
7. changer le mot de passe régulièrement. L’idéal c’est tous les quatre jours, dans les mails et autre genre de services. En matière bancaire, il y a ceux qui le font chaque fois qu’ils concluent une opération.
8. toujours avoir une sauvegarde. Un crime qui commence à prendre essor est le vol et le verrouillage de toutes les données et fichiers personnels. Une « rescat » est demandé pour les récupérer, » mais il faut payer pour y accéder. »
9. installation d’un Anti-virus sur périphérique.
10 éteindre l’ordinateur, toujours. Partir en Congé et le laisser ouvert est un moyen sûr de s’ exposer, à toutes heures, à la piraterie.
Il faut se méfier de :
-Une boîte aux lettres bien connue, avec des données très détaillées de courriels et certaines de nos vies, demandant un transfert. Par exemple : votre email reçoit un email envoyé à partir de la boîte de votre Secrétariat et demande un transfert à quelqu'un que vous connaissez, à qui vous faites des paiements, avec des montants que vous utilisez régulièrement. (Les hachers sont au fait de toutes vos données et mouvements et les combinent pour vous tromper).
* Les emails des boîtes, des amis ou des parents demandant une aide financière urgente. Par exemple, c’est votre fils dans le sud avec des amis et tout à coup un email provient de votre boîte, expliquant qu’il a subi un cambriolage dans son hôtel à Bariloche et demandant que vous lui adressiez de l’argent dans son compte d’un ami. Avant cela, toujours, si quelqu'un de connu demande, par courriel, un transfert bancaire, il est impératif de faire un chèque personnel ou de téléphoner avant de l’envoyer.
Rami dit, en faisant la cyber-sécurité, il y a deux zones : "La sécurité à haut niveau «, qui relèvent des gouvernements responsables (par exemple le réseau téléphonique) et la sécurité des personnes et des entreprises qui ont besoin de conseillers.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
"Gouvernement responsable" ?
Nous, nous n'avons pas ça en magasin.
cf. les ordis. de l'armée fournis par les Chinois.
Dernier commentaire publié pour cet article
"ne plus perdre sa vie à la passer dans des allées lugubres de supermarché" : quand même, c'est du grand n'importe quoi, là... Quant à la robotisation à outrance, qui détruira tant et tant d'emplois, on voit mal à qui seront vendus tous ces biens, acheté  Lire la suite
ungars - 18/01/2017 à 16:08 GMT
Top articles
Derniers Commentaires
Or, pourquoi ça baisse, pourquoi ça va monter ensuite !
13 nov.blitzel
Ahahah, ils veulent nous saborder le "mental." Erreur aujourd'hui mercredi 13 pleine lune sur la dégringolade des cours des banques, Elles ...
Pour « sauver la planète », l’industrie tue les campagnes. Reporterre
13 nov.blitzel
Article impeccable. Un 11 novembre dans les labours Quand j'entends cela, cela nous rappelle, "aux oreilles de nos ancêtres dans les tranc...
Pour « sauver la planète », l’industrie tue les campagnes. Reporterre
08 nov.Patrick W3
Tout ce que vous notez est trop vrai.!!!....trop sombre, et le véritable drame est que la machine ne s'arrêtera pas, quelque soient les actions men...
Grâce aux taxes, la France s’appauvrit sans souci
07 nov.Bernard Conte
Le gouvernement "force" la consommation notamment par la norme. https://blog-conte.blogspot.com/2018/11/forcer-la-consommation-par-la-norme.html
ALERTE. La BCE baisse ses taux et les taux… remontent !
28 oct.blitzel
Il n' y a rien à dire, c'est excellent d'avoir trouvé cela. C'est une mesure qui a été mis en place au tout début septembre, méthode dévoilée p...
Les experts internationaux en Rien du Tout
28 oct.Patrick W1
Excellent...!!
La SNCF sur un très mauvais rail
26 oct.blitzel1
La SNCF sur un très mauvais rail... avec un Pépin,pardon un Pépy c'est certain ! La Sncf a un paradoxe, on ne l'aime pas du tout, mais on en a ...
L’oeuvre méconnue de Maurice Allais, prix Nobel d’Economie. Philipp...
24 oct.Louis L.
......La Piquette...?
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX