Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Dans la même rubrique

L’esclavage a-t-il toujours été une activité rentable ?

IMG Auteur
 
Publié le 13 août 2012
615 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 9 votes, 2,8/5 ) , 6 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
6
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Or et Argent

 

 

 

 

Les fins observateurs des débuts de la présidence de François Hollande n’auront pas manqué de constater qu’une de ses premières actions « médiatiques » aura été de commémorer l’abolition de l’esclavage.


L’esclavage tend aujourd’hui à disparaître de la surface de la terre en tant que forme légale de travail, même si certains de ses usages subsistent, notamment en Mauritanie et au Soudan. Cette disparition est, évidemment, en partie le fruit du travail des idéologues « droits-de-l’hommiste » mais elle est également la conséquence d’une rentabilité économique de cette pratique de plus en plus contestée en doctrine.


En effet, déjà, dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, Adam Smith avait alerté ses concitoyens sur le fait que le travail effectué par des esclaves était nécessairement de moins bonne qualité que celui des hommes libres. Pour Smith, le système esclavagiste représentait même un frein au développement du marché intérieur. Les esclaves, du fait de leurs conditions de travail, faisaient preuve de moins d’esprit inventif que s’ils étaient des travailleurs libres.


Ainsi, selon le philosophe écossais, le système esclavagiste était non seulement nuisible aux esclaves mais également aux esclavagistes, eux-mêmes, qui jouissaient, de la sorte, d’une main d’œuvre de moindre qualité.


Malheureusement, malgré le travail idéologique du comte de Mirabeau, les arguments smithiens trouvèrent difficilement écho en France où on s’illusionna sur la prospérité économique du pays censément due à l’esclavage.


De plus en plus d’auteurs contemporains remettent ce paradigme en cause, vérifiant a posteriori les théories d’Adam Smith.


En France, Nantes était considérée, au XVIIIe siècle, comme la ville des négriers, tant le trafic d’exploitation des hommes avec les colonies y était abondant. La richesse de cette cité proviendrait de ce trafic. C’est le commerce d’esclaves qui permettrait de rendre les échanges profitables.


Néanmoins, il conviendrait de modérer ces assertions selon lesquelles cette activité serait exclusivement rentable et dénuée d’aléas. Robert Stein, dans un article publié en 1975, dans The Journal of Economic History (« The Profitability of the Nantes Slaves Trade, 1783-1792 ») rappelait très justement que les bateaux de l’époque étaient logiquement moins parés aux risques maritimes (l’expérience fit que les navires modernes sont conçus de manière à mieux faire face auxdits risques) et qu’il en résultait quelquefois de tristes naufrages.


En revanche, la thèse de Stein est un peu plus discutable quand, vers la fin de son article, il semble indiquer que, plus les bateaux transportaient d’esclaves, plus le succès de l’opération était assurée. Les choses doivent être quelque peu nuancées : en effet, l’entassement irraisonné d’esclaves avait des conséquences sanitaires dramatiques. Ainsi, on estimait à environ 15% le nombre d’esclaves achetés en Afrique et ayant péri avant d’être vendus en Amérique[1]. Les conditions de transport conduisaient également nombre d’entre eux à se suicider. Voici une excellente application concrète de la théorie des coûts de transaction élaborée par Coase, puis Williamson : ces auteurs avaient expliqué que, passé une certaine taille, une firme devenait ingouvernable de l’intérieur et que les coûts d’organisation dépassaient alors les coûts de transaction. En l’espèce, les « négriers » avaient souhaité baisser au maximum les coûts unitaires mais ce calcul comptable s’est retourné contre eux, d’un point de vue économique mais également humain.


De plus, les commerçants d’esclaves, pour mener à bien ces opérations, durent effectuer des investissements importants et les établissements bancaires, conscients des risques, ne leur prêtèrent de l’argent qu’à des taux d’intérêt élevés.


Au final, Robert Stein conclut son article, expliquant que les profits nets issus du commerce d’esclaves n’étaient pas si élevés et provenaient, en grande partie, des subventions gouvernementales, subventions qui rendirent cette activité plus immorale encore…


 

 



[1] Pour rappel, la traite négrière était menée au moyen d’échanges entre l’Europe, l’Afrique et donc l’Amérique.

Données et statistiques pour les pays mentionnés : France | Soudan | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : France | Soudan | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :2,8 (9 votes)
>> Article suivant
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
l euro....et son grand cimetière

FIN de ce papier Euro dite " monnaie uniquement politique"

Nous ne mourrons pas en esclave mais en homme libre , quoi qu ils en visage contraire au parole dite de sarkosime criminelle que personne ne pourra s'opposer au nouvelle ordre mondiale!! si moi et nos groupes révolutionnaires de hedge fund mondial, contre tout ce pouvoir de cette haute finance encore et encore en refoulant ces criminelles des bilderberg jusqu au bout de leurs descendances
demain une fois de plus on passera par une nouvelle réforme monétaire par l explosion de l europe déjà en cour depuis un trop long moment le dessus de l iceberg ,le reste apparaît pour se retourner enfin

la faute a toutes ces ramifications dune des branche de ces technocrates de Bruxelles commandité et soutenu par la haute finance " (malheureusement !)à moins qu'ils en cultivent toujours se fameux sentiment de "culpabilité" ce dont je doute fort puisque la 2e guerre et les souvenirs sont bien estompés . déjà ! ils quitterons le navire comme des rats et comment !,..juste une question de temps ,..le temps de préparer leur sortie en créant probablement ,soit une coalition (un pôle du nord ) des pays du nord avec un euro de la zone nord ,soit jouerons pour leur propre compte ,puisque les Allemand ont déjà calculés les dommages occasionnés éventuels suite à leur sortie imminente de la zone euro ..et les "marks" sont déjà près depuis 2009 sous puce électronique filigrane a revenir et ont surtout déjà pris position depuis longtemps dans les pays émergent )
De toutes les façons c'est le Bundestag (et non pas A Merkel qui se veut même conciliante parfois, malgré les dires et les apparences trompeuses )qui décide et Bundestag dit qu'il y a plus que assez de payer pour les "bons à riens" (que nous sommes presque tous dans cette union forcé mise en place par les milieux politico -financiers et ces politicards et banquiers corrompus et pourris ) incapable de crées la moindre croissance dans nos pays laminé par la dette et nos coup de production exorbitant et nos fiscalités surtout non incitative pour entreprendre quoi que se soit dans cette ambiance de matraquage outrancier !!!
la mise en esclavage des peuples ne réussira pas au finale et le "KO" politico-financier et troubles sociaux surtout s'installeront en Europe dans les années à venir !..."les carottes sont cuites" mes chers amis ,...le pire à venir et à craindre surtout .....attention quand l'inflation ne sera plus contenu (muselé )par les manipulations criminelles de la BCE et qu'elle montrera son "vrai visage vers une hyper inflation assurée " !!! qui dépassera les(25% l' an !!)
Evaluer :   8  2Note :   6
EmailPermalink
Ce qui est atroce dans ce qui sous-tend cet article, c'est que l'auteur veut insinuer que c'est la main invisible du marché qui a mis fin à l'esclavage...
Faut-il vraiment avoir la foi du charbonnier dans le libéralisme !
Evaluer :   11  12Note :   -1
EmailPermalink
Il y a pire que l'esclavage : c'est d'avoir des esclaves et de les appeler «citoyens"

Alphonse de Lamartine
Evaluer :   13  2Note :   11
EmailPermalink
c'est marrant , mais ,c'est exactement ce que je pense toutes ses dernieres annees.
on se sent un peu ,mais de plus en plus ""esclaves ""
.....mais facon moderne.
je veux dire que l'on en a pas forcement consience du fait , car c'est nos VOTES qui choisissent nos MAITRES.
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
Je partage tout à fait cette impression. Nous devenons des esclaves, des robots...

Ceci dit, les élections sont un fantastique un piège à cons. Nous avons l'illusion d'avoir choisi des chefs. Ils ont l'illusion d'avoir été élus grâce à leurs aptitudes.

Quelles balivernes ! Si nous étions bien informés et libres d'élire des gens vraiment capables, tous ces "sur-hommes" qui nous gouvernent seraient sans emploi.

Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
La définition de l'esclavage, c'est le travail forcé non rémunéré. De manière non totalement explicite comme l'expropriation des fruits de votre travail par les charges socials et un impot sur le revenu confiscatoire à des méthodes parfaitement explicites comme la journée de travail non rémunérée du lundi de pentecote, les exemples sont multiples en France.

Comme vous le savez, la seule solution pour l'esclave est la fuite. C'est très précisément ce que font les plus esclaves français les plus précieux aujourd'hui : les jeunes étudiants et les entrepreneurs.
Evaluer :   7  1Note :   6
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
l euro....et son grand cimetière FIN de ce papier Euro dite " monnaie uniquement politique" Nous ne mourrons pas en esclave mais en homme libre , quoi qu ils en visage contraire au parole dite de sarkosime criminelle que personne ne pourra s'opposer a  Lire la suite
reclouxs - 26/08/2012 à 11:39 GMT
Note :  8  2
Top articles
Derniers Commentaires
Or, pourquoi ça baisse, pourquoi ça va monter ensuite !
13 nov.blitzel
Ahahah, ils veulent nous saborder le "mental." Erreur aujourd'hui mercredi 13 pleine lune sur la dégringolade des cours des banques, Elles ...
Pour « sauver la planète », l’industrie tue les campagnes. Reporterre
13 nov.blitzel
Article impeccable. Un 11 novembre dans les labours Quand j'entends cela, cela nous rappelle, "aux oreilles de nos ancêtres dans les tranc...
Pour « sauver la planète », l’industrie tue les campagnes. Reporterre
08 nov.Patrick W3
Tout ce que vous notez est trop vrai.!!!....trop sombre, et le véritable drame est que la machine ne s'arrêtera pas, quelque soient les actions men...
Grâce aux taxes, la France s’appauvrit sans souci
07 nov.Bernard Conte
Le gouvernement "force" la consommation notamment par la norme. https://blog-conte.blogspot.com/2018/11/forcer-la-consommation-par-la-norme.html
ALERTE. La BCE baisse ses taux et les taux… remontent !
28 oct.blitzel
Il n' y a rien à dire, c'est excellent d'avoir trouvé cela. C'est une mesure qui a été mis en place au tout début septembre, méthode dévoilée p...
Les experts internationaux en Rien du Tout
28 oct.Patrick W1
Excellent...!!
La SNCF sur un très mauvais rail
26 oct.blitzel1
La SNCF sur un très mauvais rail... avec un Pépin,pardon un Pépy c'est certain ! La Sncf a un paradoxe, on ne l'aime pas du tout, mais on en a ...
L’oeuvre méconnue de Maurice Allais, prix Nobel d’Economie. Philipp...
24 oct.Louis L.
......La Piquette...?
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX