Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

L’étalon or, solution à la guerre des monnaies

IMG Auteur
 
Publié le 23 mai 2014
665 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 7 votes, 5/5 ) , 4 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
4
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

 

 

 

 

La guerre des monnaies fait rage. Les Européens seraient favorables à une révision du système monétaire international qui fonctionne maintenant depuis près de quarante ans et dont les résultats ont été inégaux. En théorie, des taux de changes flottants permettent des politiques monétaires indépendantes, ce qui discipline les gouvernements. Cependant ces politiques ont été utilisées pour atteindre divers objectifs, y compris la dévaluation compétitive — ce qui est reproché aujourd’hui aux États-Unis et à la Chine. Les politiques expansionnistes actuelles de la Réserve Fédérale ont notamment pour conséquence de déprécier le dollar (rendant ainsi les exportations américaines moins chères) tout en imposant des coûts sur tout le système à cause de sa position privilégiée.


Robert Zoellick, alors président de la Banque mondiale, avait suggéré en 2012  de remplacer le système monétaire actuel par un autre plus coopératif reposant sur les principales monnaies mondiales, et adoptant l’or comme point de référence pour évaluer les attentes des marchés. Autant dire que cette dernière suggestion avait fait à l’époque l’effet d’un pavé dans une mare. Depuis Keynes, l’or fait figure de « relique barbare », mais Zoellick semblait vouloir lui redonner une place de choix.


Le problème d’un système de monnaie fiduciaire tel qu’il existe aujourd’hui est double. Premièrement, la monnaie étant produite par des monopoles publics, il existe un risque important de dérapage des politiques monétaires. Deuxièmement, et c’est plus fondamental, il est impossible de déterminer une politique optimale à cause des limitations engendrées par le système lui-même.


Le premier risque est moins aigu aujourd’hui qu’il y a trois décennies grâce à l’indépendance des banques centrales. Cependant, même si l’inflation a été réduite, l’influence politique est toujours présente. Quant au second problème, il semble toujours difficile de s’accorder sur une définition de la monnaie ou sur le meilleur objectif à suivre. La stabilité de l’indice des prix n’est que rarement interprétée comme une inflation nulle (mais plutôt positive), et la déflation est vue comme un mal pire que l’inflation alors qu’elle peut être désirable si elle résulte d’un accroissement de la productivité. De plus, les banques centrales doivent souvent poursuivre des objectifs incompatibles entre eux.


Ces difficultés fondamentales pourraient trouver de nouvelles solutions si on pouvait d’une part sortir le système monétaire de la sphère politique et d’autre part utiliser des mécanismes de marché pour déterminer la quantité optimale de monnaie en circulation. Il faut bien réaliser que tout problème monétaire est un problème institutionnel. Le siècle dernier s’est caractérisé par une irresponsabilité institutionnelle qui a produit, entre autre, des monnaies considérablement inflationnistes sur toute la période (rappelons que l’inflation est un impôt). Un système monétaire basé sur une monnaie marchandise (et l’or n’est qu’une des possibilités) aurait le double avantage de dépolitiser la monnaie (il n’y aurait plus de politique monétaire en tant que telle) et d’établir des mécanisme d’autorégulation au travers du jeu des réserves.


Il existe plusieurs modèles alternatifs. La convertibilité des monnaies fiduciaires en or (qui deviendrait la monnaie véritable) pourrait être rétablie à un cours définit par les banques centrales qui seraient alors limitées dans leurs émissions par la garantie de convertibilité. On pourrait aussi supprimer les banques centrales (et ainsi diminuer plus encore le risque politique) pour permettre aux banques secondaires d’être en concurrence directe dans leurs émissions monétaires convertibles. Un autre modèle, suggéré par l’économiste américain George Selgin et peut-être politiquement plus acceptable, consisterait à geler les encours en dollars et à les utiliser comme monnaie de réserve. Ce système serait cependant plus politiquement vulnérable que ceux basés sur l’or, car ce dernier doit être extrait du sol et n’est donc pas sous le contrôle direct des gouvernements.


Il est peu probable que nous  nous dirigions vers une alternative basée sur l’étalon or car les gouvernements ne sont pas prêts à s’attacher au mât pour résister au chant des sirènes. C’est dommage car un tel système pourrait restaurer une monnaie mondiale saine (abolissant ainsi la suprématie du dollar ou de tout autre monnaie fiduciaire) tout en évitant les écueils actuels.

 

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Chine | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Chine | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (7 votes)
>> Article suivant
Economiste, consultant et auteur. Il est professeur associé à l’Université Catholique de Washington et a précédemment enseigné aux universités de George Mason et de New York. Il a longtemps vécu en Nouvelle Zélande où il a été conseiller au Trésor et Senior Economist à la Commerce Commission. Spécialiste de la théorie des processus entrepreneuriaux de marché, il dirige avec Peter Boettke la publication des œuvres de Israel Kirzner chez Liberty Fund.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
discussion inutile, l'oligarchie us a tout fait pour que la deuxieme guerre mondiale aneantisse les empires coloniaux européen qui empechait l'export des produits us ayant ainsi créé la crise de surproduction de 1929, en financant hitler massivement afin qu il se rearme( prescott bush, les banques type chase bank , ford etc ...), pour que les us lachent le morceau il faudra faire une autre guerre total.
L'idée de Georges Selgin de geler les encours en dollar et de les utiliser comme monnaie de réserve est intéressante mais elle ne garanti pas que le dollar garde sa valeur, pour que ça marche il faut non seulement arrêter d'en fabriquer mais aussi interdire les nouvelles dettes en dollar. Les dollars existant garderaient leur valeur parce qu'ils servirait uniquement au recouvrement des dettes en dollar existantes avant de perdre sa valeur une fois toutes ces dettes remboursées, au bout d'un temps assez long... L'euro pourrait subir les mêmes restriction pour les mêmes raisons. La création de nouvelles monnaies saines en parallèle serait indispensable.
Au sujet de l'étalon-or, ce n'est pas la peine d'organiser une conférence mondiale, tout les états peuvent l'adopter unilatéralement et laisser le marché déterminer la valeur de toutes choses en or et l'or lui-même dans le pays. Et pourquoi pas un étalon-argent ? La france l'a bien choisi à la fin de la révolution sans que cela pose le moindre problème (le franc d'avant le franc germinal) et l'Iran où la Chine étaient sous ce régime au XIXème siècle. Les soucis arrivent quand on instaure le bimétallisme or-argent, il ne peut y avoir qu'un seul étalon métallique a moins d'avoir deux monnaies non liées.
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
étalon OR !?....oui certes ...mais ce n'est pas partie pour tant que els banques continueront à exister dans leur concepts actuels
une banque qui ne pourra plus prêter avec un effet levier extrêmement important (de 10 000 x 1 pour certaines d'entre elles par rapport à leur fonds propres !!!!!!?????)elle ne pourra plus gagner de l'argent ,en arnaquant les gens (avec des taux bcp plus élevé naturellement que ceux qu'ils ont obtenu pour se faire livrer des billets tous neufs de la part des BC pourris faisant partie du système naturellement ) et donc cessera d'exister (plus de raison d'être )et les mamouchis politiques des GVT corrompus par ces mêmes banques ne pourront plus non plus se "sucrer" au passage avec leur retro-commissions versés (pour leur avoir autorisé officiellement le vol de cette nature )
Le seul moyen se serait que les citoyens reprennent leur liberté par la "force" ( "révolutions".... sinon "ils" ne comprendront jamais par "eux même" ces voyous au pouvoir ,puisque contraire à leur intérêts naturellement de comprendre ou d'appliquer des nouvelles règles !! )et arrivent par la suite de changer le système pourris en place !!!( "pourris" c'est gentille comme expression en plus !!)
le Système en place est "mafieux" , mais pour virer la mafia il faut les "zigouiller tous", mais comme les moutons restant des moutons ils ne se révolteront pas et se laisseront "tondre sagement" et continueront même à voter pour leurs bourreaux !!....jusqu'à ce qu'un jour ne "naisse un nouveau "prophète des moutons " pour leur monter le chemin à suivre pour arrêter de se faire tondre !!!(il n'est pas née celui là encore à ce jour )
Au vu de la "réactions violentes "et "concertés" (!!??) du peuple Français face à leur "classe politique pourris et corrompu par le système", je ne suis que guère optimiste pour le moment en tout cas !!!
Quoi que !?....un petit réveil pointe son nez dernièrement (mais petit alors )!?....qui sait ce qui arrivera si les " mafieux au pouvoir " continuent à tondre comme cela sans vergogne ni retenu aucune !?...peut être que le "mouton se révoltera ,mais seulement le jour ou il n'aura plus rien à "brouter" et comme c'est partie pour !!!!
le QI des moutons n'est pas très favorable malheureusement à leur émancipation soudaine et plusieurs générations de moutons seront nécessaires avant que l'évolution des espèces ne les dote d'une faculté de réflexion adapté leur permettant de s'affranchir .......!...qui sait .... peut-être que le mouton perdra sa laine un jour et qu'il en sera plus tondable ...,mais bon d'après les recherches scientifiques poussés dans le domaine ,cela pourrait prendre 2 000 000 d'années .....mais bon je ne perd pas espoir d'un changement fondamental de la mentalité du "mouton" !!!...un jour il sera peut-être même doté d'un cerveau digne de se nom et même d'une dentition plus approprié ....qui sait !!??...peut-être même une mutation s'opèrera pour laisser apparaitre une nouvelle espèce des moutons appelle "MOUGEON" (moitié mouton moitié pigeon !!!)
Pour le moment et en attendant les bourreaux sont tranquilles et leur "cisailles restant bien aiguisés" et prêtes à tondre à tous moment !!...puis ils perfectionnant leur technique de tonte , puisque cela est de plus un plus indolore et efficace au niveau rentabilité concernant le volume de la laine récolté , à tel point que le "mouton" est carrément contant et se laisse faire docilement et en redemande même parfois !!
Qui(sur)vivra verra !
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
"les gouvernements ne sont pas prêts à s’attacher au mât pour résister au chant des sirènes" Hélas. Il va falloir attendre que la bateau coule pour que le problème soit résolu. La classe politique a tout confisqué, on se demande bien quelles libertés fondamentales il nous reste.
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
discussion inutile, l'oligarchie us a tout fait pour que la deuxieme guerre mondiale aneantisse les empires coloniaux européen qui empechait l'export des produits us ayant ainsi créé la crise de surproduction de 1929, en financant hitler massivement afin  Lire la suite
sigmundy.freud - 30/05/2014 à 00:52 GMT
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX