Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

L’inflation des Jaguars

IMG Auteur
 
 
Extrait des Archives : publié le 12 mai 2009
1480 mots - Temps de lecture : 3 - 5 minutes
( 13 votes, 4,6/5 ) , 1 commentaire
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation  
0
envoyer
1
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Or et Argent

 

 

 

 


Je suis las d’entendre les économistes argumenter que le gouvernement et la Fed devraient assouplir le crédit pour le bien de l’économie. Parfois les analogies permettent de clarifier un propos, essayons-en une.

Cela peut sembler complètement fou mais supposons que le gouvernement décide que la bonne santé d’une nation dépende de la production de voitures de marque Jaguar et veuille en procurer au plus grand nombre de personnes possible.

Pour faciliter cet objectif, il commence par implanter des usines Jaguar dans tout le pays, les subventionne avec l’argent des impôts et, à l’enchantement de tous offre ces voitures de luxe à la vente à seulement 50% de leur ancien prix. Les gens se rendent en foule chez les concessionnaires et en achètent.

Plus tard, les ventes se ralentissent et le gouvernement baisse les prix de moitié une nouvelle fois. Encore plus de gens se précipitent et achètent. Les ventes reculent et il baisse les prix unitaires de 900 €. Les gens retournent dans les magasins et en achètent deux ou trois ou une demi-douzaine. Pourquoi pas ? Voyez donc comme c’est bon marché. Les acheteurs offrent les Jaguars à leurs enfants et puis en garent une supplémentaire sur le gazon devant la maison. Finalement le pays est inondé de Jaguars.

Hélas, les ventes baissent encore et le gouvernement panique. Il doit vendre encore plus de Jaguars ou bien, selon sa théorie -qui est maintenant devenue un fait avéré- l’économie entre en récession. Les gens travaillent trois jours par semaine uniquement pour payer leurs impôts de manière à ce que le gouvernement puisse continuer à produire davantage de Jaguars. Si les Jaguars ne se vendent plus, alors l’économie s’arrête. Le gouvernement annonce maintenant un programme de « stimulation » de l’économie et commence à distribuer les Jaguars gratuitement. Un peu plus de voitures sont vendues mais ensuite, cela stoppe.  Plus personne ne veut de Jaguars. Ils ne s’occupent même pas de savoir si elles sont gratuites ou non. Ils n’en n’ont plus l’utilité. La production de Jaguars cesse.

Cela prend des années de se débarrasser du surplus de production de Jaguars. Les usines ferment, le chômage explose et les recettes fiscales chutent. L’économie est une épave. Les gens ne peuvent plus faire face au prix des réparations ou de l’essence et beaucoup de Jaguars rouillent et ne valent plus rien. Le nombre de Jaguars –au mieux- retrouve son niveau d’avant le début du programme.


La même chose peut arriver au crédit.


Cela peut vous sembler complètement fou mais supposez que le gouvernement décide que la bonne santé de la nation dépende de la production de crédit et qu’il en procure au plus grand nombre de personnes possibles.

Pour rendre cet objectif plus aisé, il commence par créer des usines de production de crédit partout dans le pays appelées Banques de Réserves Fédérales, Banques de Crédit Foncier, Fannie Mae, Sallie Mae et Freddie Mac, toutes subventionnées par des pouvoirs monopolistiques ou des garanties gouvernementales afin de canaliser le crédit des banques vers le public. Pour la délectation de chacun, les banques réduisent leurs exigences de garanties et nantissements et offrent ainsi à la vente ainsi des crédits dont les taux sont en dessous des prix du marché. Les gens se précipitent vers les  banques et achètent.

Plus tard, les ventes se ralentissent et les banques baissent les prix une nouvelle fois. Davantage de gens se précipitent et en achètent. Les ventes se ralentissent encore une fois et les prêteurs baissent le prix du crédit à un pourcent et ne requièrent plus aucune garantie ni apport personnel. Les gens reviennent à la banque et achètent encore plus de crédit. Pourquoi pas ? Voyez donc comme il est bon marché ! Les emprunteurs utilisent leur crédit pour acheter des maisons, des bateaux et une Jaguar supplémentaire que l’on gare sur le gazon devant la maison. Finalement le pays est inondé de crédits.

Malheureusement, les ventes baissent encore et le gouvernement et les banques commencent à paniquer. Ils doivent vendre davantage de crédit, ou bien,  selon leur propre théorie qui s’avère maintenant être un fait, l’économie va entrer en récession. Les gens travaillent trois jours par semaine pour payer les intérêts de leur dette aux banques de manière à ce que ces dernières continuent à offrir toujours plus de crédit. Si le crédit cesse son expansion, l’économie va s’arrêter. Alors le gouvernement annonce des programmes de « stimulation » de l’économie et commence à distribuer du crédit pour rien, à taux zéro. Quelques crédits supplémentaires sont vendus mais ensuite, c’est terminé. Plus personne ne veut de crédit. Ils ne se soucient pas de savoir s’il est gratuit ou non. Ils n’en ont aucune utilité. La production de crédit cesse.

Il faut des années pour se débarrasser du surplus de l’offre de crédit. Les banques ferment, le chômage explose et les recettes fiscales chutent. L’économie est ruinée. Les gens ne peuvent plus payer les intérêts de leurs dettes et de nombreuses reconnaissances de dettes se détériorent et sont sans valeur. La valeur du crédit – au mieux- retrouve son niveau d’avant le début du programme.

Comprenez vous comment ça marche ?

L’analogie est-elle parfaite ? Non. L’idée de pousser les gens au crédit est bien plus dangereuse que l’idée de pousser les gens à la consommation de Jaguars. Dans le scenario du crédit, certains débiteurs et même la plupart des débiteurs perdent tout à la fin. Dans le scénario des Jaguars au moins, tout le monde finit avec un garage rempli de voitures. Bien sûr le scénario des Jaguars est impossible parce que le gouvernement ne peut pas produire de valeur. Mais il peut en revanche réduire les valeurs.

Un gouvernement qui impose un monopole de banque centrale par exemple, peut réduire la valeur marginale du crédit. Un système de crédit monopolistique permet aussi l’escroquerie et le vol à bien plus grande échelle. Au lieu de s’approprier le travail des citoyens ouvertement en leur faisant produire des voitures, un gouvernement qui met en place un monopole de banques et des pompes à crédit le fait clandestinement en volant le travail épargné par ses citoyens sur leurs comptes d’épargne, en gonflant artificiellement l’offre de crédit et donc en réduisant la valeur de leur épargne.

La théorie macro-économique du vingtième siècle -tant la théorie Keynésienne que monétariste- a été la championne de l’idée qu’une économie en croissance a besoin d’un crédit facile. Mais ceci est une théorie fausse. Le crédit devrait être fourni par le marché libre qui seul le fournit de manière intelligente et principalement aux producteurs et non pas aux consommateurs.

Le fait que le crédit soit moins disponible signifie-t-il que moins de personnes possèderaient une maison ou une voiture ? Bien au contraire. Ce n’est que le déroulement des évènements qui serait différent. Au départ, cela prendrait plus de temps pour un nombre équivalent de personnes d’épargner suffisamment pour acquérir des maisons ou des voitures. Mais en fait, ils en seraient véritablement propriétaires, et ne les loueraient pas à une banque. Les prix seraient plus bas car le crédit ne serait pas en compétition pour surenchérir sur ces biens. Et comme les banques ne s’approprieraient pas le travail et les richesses d’autant de personnes, l’économie, dans son ensemble, croîtrait plus vite. Finalement, le nombre de propriétaires de voitures ou de maisons –ayant une propriété véritable - éclipserait celle d’une société dans laquelle le crédit serait facilement accessible.
Et en plus, les gens conserveraient leurs maisons et leurs voitures parce que les banques ne les en dépossèderaient pas. Et en prime, il n’y aurait pas d’effondrement complet dévastateur du système bancaire, qui –et l’histoire l’a montré de manière répétée- est inévitable dans un système de centralisme bancaire et autres fabriques de crédit créées par le gouvernement.

Quelqu’un veut-il des Jaguars? Plus de crédit? Voici une meilleure idée: revenons à l’utilisation de la vraie monnaie.


Robert Prechter


Robert Prechter est l’auteur de Conquérir le crash: survivre et prospérer dans une dépression déflationniste. Voir ses sites web : Socionomics.net et elliottwawe.com. La version originale de cet article est parue le 20 février 2004 dans « Elliott, le théoricien des vagues », un an avant l’envolée de la bulle du crédit immobilier.

 

 


Les informations contenues ici proviennent de sources que nous estimons être crédibles mais leur exactitude ne peut être garantie. Elles ne constituent pas un conseil d’investissement individuel et ne sont pas destinées à convenir à votre situation personnelle. Les opinions exprimées ici sont celles de l’auteur et sont sujettes à changement sans avertissement préalable. Les informations contenues dans ces pages peuvent être anciennes et il n’existe aucune obligation de les mettre à jour. L’auteur 24hGold, les entités dans lesquelles il possède des participations, la famille, les associés peuvent parfois posséder des participations dans des actions ou matières premières discutées. La présente publication ne peut être reproduite en partie ou en totalité sans le consentement écrit de l’auteur.


 

 

 

 

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,6 (13 votes)
>> Article suivant
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Bof , elle ne me fait pas rêver . Il aurait dû prendre la sangdetoro !
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Bof , elle ne me fait pas rêver . Il aurait dû prendre la sangdetoro ! Lire la suite
MI - 13/05/2013 à 12:42 GMT
Note :  1  0
Top articles
Derniers Commentaires
Faut-il vendre un lingot d'or en France ou à l’étranger ?
00:31Cracker's1
C'est indiqué dans l'article, mais tout ceci est valable pour les métaux précieux patrimoniaux, transmis de générations en générations, c'est à dir...
Manu (Macron) paye sa tournée au PMU ! Grand malaise au bar…
13 nov.Cracker's1
Excellent ! Le silence est encore la meilleure réponse, lorsque l'on est pris pour des idiots.
50 millions d'appartements vides en Chine et les achats de logemen...
13 nov.Cracker's1
Un peu comme la période où l'Espagne construisait autant que la France, la Grande Bretagne et l'Allemagne réunis... on nous disait alors que tout a...
La France se dote de centres d’Intelligence Artificielle !
12 nov.merisier3
@ glanduron Bon... Vous m'avez coupé l'herbe sous les pieds ! Heureusement on a L’ENA et sciences po...
La grève de la consommation. Épargner pour protester !
12 nov.glanduron3
Il serait tout de même intéressant d'aller au bout de vos démonstrations ! Comme le souligne un intervenant, à ne pas analyser complètemen...
La France se dote de centres d’Intelligence Artificielle !
12 nov.glanduron4
Le titre de cet article m'amuse... La France se dote de centres d'intelligence artificielle. Voilà qui est d'autant plus remarquable que l...
Darmanin et son joli Big Brother des familles
12 nov.merisier1
Simple: saturer les réseaux sociaux d'infos bidons ! Comme au judo: utiliser la force de l’adversaire contre lui ! Et ne pas se gêner pour mettre e...
Darmanin et son joli Big Brother des familles
12 nov.merisier3
@ napo Vous avez tout à fait raison. J'ai vécu longtemps dans la vallée du Rhône, c'est fou la quantité de jeunes dont on taira ici les origine...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX