Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

L’introduction en bourse d’Uber tourne à la Uberézina !!!

IMG Auteur
Publié le 15 mai 2019
615 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 0 vote, 0/5 )
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
0
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Opinions et Analyses
24hGold - L’introduction en bo...

Le titre Uber a perdu plus de 17% depuis son introduction en bourse et il n’en faut pas plus pour déchainer les rumeurs.

« Qui est responsable de la Bérézina boursière subie par Uber et son concurrent Lyft ? L’entrée à Wall Street s’est transformée en cauchemar boursier malgré l’absence de bug technique comme ce fut le cas avec Facebook. Qu’est-ce qui n’a pas marché ? A qui la faute ? 120 milliards de dollars, 100 milliards : ces chiffres, supérieurs au PIB de Cuba (96,85 milliards) ou du Kenya (79,2 milliards), étaient avancés comme la probable capitalisation boursière d’Uber il y a encore quelques semaines.

Mais lundi, au deuxième jour de sa cotation à Wall Street, le leader mondial de la réservation en ligne de voitures avec chauffeur ne valait que 62,1 milliards de dollars. Il a perdu 17,55% de sa valeur en deux séances, une déroute qui s’apparente aux déboires de son rival Lyft, qui a perdu un tiers de sa valeur (33%) en moins de deux mois de cotation.C’est la bérézina pour les grosses fortunes et grands investisseurs (fonds d’investissements, fonds de pension, sociétés de capital-investissement…) qui se sont rués sur Uber avant son entrée à Wall Street, séduits par ses promesses de devenir « l’Amazon des transports » avec une offensive dans la voiture autonome et la livraison des repas ».

Et l’on accuse les banques!!

« Outre les incertitudes sur le modèle économique, les pertes colossales et la volatilité des marchés financiers du fait du conflit commercial sino-américain, les mésaventures boursières d’Uber et Lyft s’expliquent aussi par les erreurs de banques, selon des sources bancaires. Dans le cas d’Uber, les regards sont tournés vers Morgan Stanley, qui était la banque principale (« lead underwriter »). Il lui est reproché de ne pas avoir pris correctement le pouls des milieux financiers vis-à-vis du secteur des VTC en faisant miroiter une valorisation folle alors que ses deux partenaires (Goldman Sachs et Bank of America) plaidaient pour plus de réalisme, confient deux sources bancaires ».

Le seul coupable l’investisseur qui se fait aveugler par l’appât du gain!!

Le rôle d’une banque qui prend en charge l’entrée en bourse c’est de rendre la mariée la plus belle! Votre poissonnier vous dira toujours que son poisson est frais! Votre primeur que ses fruits sont les plus goûteux!

Tout ceci est vieux comme le monde, et dans ce vieux monde, l’appât du gain aveugle tout le monde.

Ceux qui achètent du Bitcoin et autres crypto-monnaies sont aveuglés par l’appât du gain et la beauté technique.

Ceux qui veulent spéculer sur Uber, sont aveuglé par un modèle économique bien ficelé et bien présenté mais qui n’a strictement rien de nouveau ni ne présente une grande valeur ajoutée. Le modèle d’Uber est de pressurer de pauvres bougres en les faisant trimer comme des ânes, en leur faisant supporter tous les coûts, carburants comme véhicules.

Tout ceci, tout ce modèle économique d’Uber, est la négation de la RSE la responsabilité sociale de l’entreprise. Uber, c’est la négation d’un modèle social porteur de progrès. C’est l’exploitation du plus grand nombre dans ce qu’il y a de pire. C’est le retour du paiement à la tâche, c’est Zola version 2.0, mais c’est Zola quand même!

Et quand il y a Zola, Marx n’est jamais loin!

Uber c’est le retour du salaire de « subsistance » comme le disait le vieux Karl.

Alors, franchement, voir une « Uberézina » boursière, cela me réjouit, et pourvou qué ça doure, il n’y a pas à dire, je n’arrive pas à pleurer pour les « pauvres » actionnaires d’Uber.

Pourvu que ça dure, mais rien n’est moins sur. Le titre pourrait parfaitement se redresser.

Source Capital.fr ici

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :0 (0 vote)
>> Article suivant
Charles Sannat est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires Il a exercé les fonction de directeur des études économiques de la société Aucoffre.com de 2012 à 2015, et créé le Contrarien Matin un site de « décryptage quotidien, sans concession, humoristique et sarcastique de l’actualité économique ». Il a fondé en Septembre 2015 le site Insolentiae.com et se consacre depuis pleinement à ce nouveau projet éditorial.
Publication de commentaires terminée
Dernier commentaire publié pour cet article
Soyez le premier à donner votre avis
Ajouter votre commentaire
Top articles
Derniers Commentaires
Une canicule prévisible mais insurmontable
26 juinmerisier1
Perso je fais ma "contre-propagande" auprès des jeunes autour de moi ! Il faut d'ailleurs se rendre compte qu'ils ne sont pas totalement lobotomisé...
Dépenses sociales : un pognon de dingue
24 juinmerisier1
@LOUIS L. Si nous avions des gouvernants avec des baloches (des vraies !) et qui voudraient vraiment faire de l'écologie pour le bien public, ...
Dépenses sociales : un pognon de dingue
24 juinLouis L.2
A propos de sécu, je trouvais un peu fort de café les honoraires de dispensation en pharmacie pour un service inchangé mais je trouve avec effareme...
Dépenses sociales : un pognon de dingue
24 juinmerisier2
@ gloopy La sécu qui coule lentement mais sûrement la France, est un schéma de Ponzi de par son mode de fonctionnement, structure financière à ...
Immobilier : Les Français organisent leur propre misère
24 juinSaphir
Les français, ou les gouvernements français ?
Dépenses sociales : un pognon de dingue
24 juingloopy2
sans doute notre merveilleuse "Sécu" ( qui fut imposée aux Français, sans jamais leur demander leur avis, dans l'immédiate après-guerre ) n'est-ell...
Des élus de plus en plus dangereux
24 juinmerisier1
@ LOUIS L. et gloopy Après vérification, 24h Gold n'a plus publié les cours des Mpx depuis le 09 avril 2019 ! ???????????????????????
Dépenses sociales : un pognon de dingue
23 juinmerisier2
Pas de souci, grâce à Agnès Buzyn (ministre de la santé !) on va avoir la couche supplémentaire avec la prise en charge de la PMA si l'on en croit ...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX