Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Dans la même rubrique

L’or, l’argent et le dollar de 1792 à 1971

IMG Auteur
Mercenary Geologist
Extrait des Archives : publié le 28 avril 2016
1804 mots - Temps de lecture : 4 - 7 minutes
( 2 votes, 5/5 )
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
0
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Histoire de l'or

Dans mon article d’aujourd’hui, je reviendrai sur l’histoire de l’or, de l’argent et des devises fiduciaires en tant que monnaies aux Etats-Unis. Je me pencherai sur les diverses guerres, paniques et dépressions, décisions du Congrès et ordres exécutifs qui ont affecté le prix du dollar et des métaux précieux, ainsi que le ratio or/argent qui en découle.

Nous remonterons jusqu’en 1792, après l’établissement par le gouvernement américain d’une première devise nationale garantie par l’or et l’argent, pour nous arrêter en 1971, date à laquelle Nixon a fait du dollar une devise flottante contre les autres devises globales.

Je reviendrai ultérieurement sur l’histoire du ratio or/argent depuis 1971 et jusqu’à aujourd’hui.

Voyons donc l’histoire de l’or et de l’argent en tant que monnaies aux Etats-Unis, de 1792 à 1971. Cette période de 179 ans est en quelque sorte une archive des tentatives du gouvernement de contrôler l’offre et la demande d’argent et son prix en dollars par rapport aux prix de l’or établi.

Notez que l’or et l’argent étaient communément utilisés en tant qu’instruments monétaires, ou « espèces », par de nombreux gouvernements entre 1700 et la fin des années 1900.

En 1787, la Constitution des Etats-Unis a conféré au Congrès le pouvoir d’émettre de la monnaie et d’en réguler la valeur. Cette décision impliquait également une interdiction pour les Etats de faire de « tout instrument autre que l’or ou l’argent un change légal pour le remboursement de dettes ».

Un étalon monétaire bimétallique a été formalisé en 1792 par le Mint Act, qui a fixé le ratio or/argent à 15 pour un, avec un prix de l’or de 19,39 dollars l’once, et un prix de l’argent de 1,29 dollars. Le Coinage Act de 1834 a entraîné une dévaluation de l’argent en portant le prix de l’or à 20,65 dollars l’once, alors que le prix de l’argent est resté inchangé. L’or a été fixé autour de ce prix jusqu’à la Grande dépression, qui a fait rage cent ans plus tard.

En 1859, le Comstock Lode a été découvert dans le Nevada, et les réserves d’argent des Etats-Unis ont significativement augmenté en seulement quelques années. Bien que cette hausse des réserves d’argent n’ait pas eu un impact immédiat, il a finalement entraîné une surabondance puis une dévaluation de l’argent au cours des années 1870.

Afin de financer la Guerre civile contre la Confédération dans les années 1860, l’Union a imprimé de gros volumes de devises non-garanties par des métaux précieux. En conséquence, le pays s’est lourdement endetté, et le prix de l’argent a fini par atteindre 2,94 dollars en 1864. Le prix de l’argent est resté historiquement élevé pendant plus d’une décennie, et sa relation avec le prix de l’or s’est trouvée dénaturée.

Le Coinage Act de 1973 a servi à la démonétisation de l’argent aux Etats-Unis et a affaibli la demande en métal blanc, ce qui en parallèle à la production du Comstock Lode a entraîné un déclin de prix prolongé. En 1877, le prix de l’argent était inférieur au prix précédemment établi d’1,29 dollar par once.

En conséquence, le Sherman Silver Act de 1890 a tenté de faire remonter le prix de l’argent en demandant au gouvernement d’acheter de l’argent et de frapper des pièces. Cette action irréfléchie a laissé place à une ruée vers l’or des investisseurs étrangers, qui a contribué à la panique de 1893 qui a vu l’argent perdre 16% sur un an.

Le Gold Standard Act de 1900 a complètement abandonné le bimétallisme. Entre 1900 et 1933, le dollar était entièrement garanti par de l’or, et les billets de papier pouvaient être échangés contre de l’or sur simple demande. Le déclin de l’argent s’est poursuivi, pour durer de 1864 à la fin de la seconde guerre mondiale.

Pendant la bulle sur le marché boursier de 1907 et la dépression de deux ans survenue ensuite, l’argent a perdu 29%.

A l’exception de quatre années pendant et après la première guerre mondiale, au cours desquelles les dettes de guerre se sont de nouveau accumulées, l’argent a poursuivi son déclin. Il a perdu 26% suite au krach de 1926, pour atteindre 25 cents en 1932, au plus profond de la dépression. Le prix de l’or, bien que supposément fixé à 20,65 dollars, était en moyenne de 26,33 dollars en 1933 face aux paniques bancaires et au déclin de la confiance en le dollar en tant que monnaie.

Le gouvernement américain a tenté de résoudre le problème au travers des actes du Congrès de 1933 et 1934, qui ont mis fin à la convertibilité des billets de papier en or, et rendu la propriété de barres et pièces d’or illégale. Roosevelt a drastiquement abaissé les réserves d’or qui servaient à la garantie du dollar, et fixé le prix de l’or à 35 dollars par once, soit une dévaluation de sa devise de près de 70%.

Avec les accords de Bretton Woods de 1944, tous les pays industrialisés ont adopté le dollar en tant que devise de référence garantie par l’or. Suite à ces accords, toutes les transactions internationales ont été réglées en dollars, et les autres devises ont été amarrées au dollar, lui-même rattaché à l’or à hauteur de 35 dollars par once. Les gouvernements étrangers étaient autorisés à convertir leurs réserves de dollars en or à ce taux.

Le prix moyen de l’or est ensuite resté de 34 à 35 dollars l’once jusqu’en 1968, avec une exception : une moyenne de 31,69 dollars l’once pendant la sévère récession de 1949.

Après la seconde guerre mondiale, le prix de l’argent n’a cessé de grimpé. Il a gagné 58% en 1845 et a poursuivi sa hausse jusqu’au début des années 1960. Il s’est trouvé artificiellement plafonné à hauteur de son prix historique de 1,29 dollar par des ventes du gouvernement américain entre 1963 et 1966, afin de décourager l’accumulation et la fonte de métal. Le Coinage Act de 1965 a mis fin à la production de pièces d’argent de dix et vingt-cinq cents aux Etats-Unis, et dévalué le contenu en argent des demi-dollars de 90 à 40%. L’argent a été éliminé complètement de l’alliage de cette pièce en 1970.

A mesure que la balance commerciale des Etats-Unis est devenue négative et que le dollar s’est trouvé affaibli dans les années 1960, l’or et l’argent ont gagné de la valeur. Avec un dollar sévèrement surévalué par rapport à l’or et aux autres devises majeures, les accords de Bretton Woods ont commencé à se désagréger après le départ de l’Allemagne de l’Ouest en 1971.

Au travers d’une série de trois dévaluations du dollar entre août 1971 et août 1973, Nixon a fait grimper le prix de l’or contre la devise de réserve du monde. Son premier ordre exécutif a mis fin à la conversion du dollar en or par les gouvernements étrangers, notamment la France et la Suisse, afin d’interrompre l’épuisement des réserves d’or de Fort Knox.

Suite à son dernier ordre exécutif, les accords de Bretton Woods ont finalement été abandonnés, et les devises majeures et l’or ont pu flotter librement sur les marchés du monde.

A ce moment-là, la devise de réserve du monde est devenue un nouveau paradigme. A compter de l’abandon de l’étalon or en 1971, les métaux précieux ont grimpé, ainsi que le ratio or/argent.

Les trois graphiques qui suivent illustrent les permutations enregistrées par le système monétaire américain basé sur les métaux précieux entre 1792 et 1971. Comme nous l’avons vu plus haut, voici les prix annuels moyens de l’or et de l’argent en dollars américains, ainsi que le ratio or/argent sur la période :

 24hGold - L’or, l’argent et le...

 24hGold - L’or, l’argent et le...

 24hGold - L’or, l’argent et le...

Le graphique du ratio or/argent nécessite quelques explications :

Le ratio historique de 15 pour un a été fixé par le gouvernement de 1972 à 1833, avant de passer à 16 pour un en 1834. Pendant et après la guerre de 1812, les prix des métaux précieux ont augmenté à mesure que des devises fiduciaires ont été créées pour financer la guerre.   

Une forte inflation de l’offre de devises s’est produite pendant et après la Guerre civile. Bien que le prix de l’or soit resté fixé à 20,65 dollars, le prix de l’argent a significativement augmenté, et le ratio a atteint un record historique à la baisse de 7 pour un en 1864.

Avec la hausse de l’argent, le ratio est resté inférieur à 16 pour un jusqu’en 1877. Et suite à la démonétisation de l’argent de 1873, son prix a été autorisé à flotter, ce qui a porté le ratio jusqu’à 20 pour un jusqu’à la panique de 1893, date après laquelle il a explosé à la hausse.

Avec un prix de l’or toujours fixé à 20,67 dollars l’once et une vacillation puis une baisse du prix de l’argent, le ratio s’est maintenu entre 30 et 40 jusqu’à ce que les coûts de la guerre viennent de nouveau ravager le système monétaire entre 1916 et 1919.

L’effondrement du marché boursier de 1929 et la dépression qui s’est installée ensuite ont généré une chute du prix de l’argent. Le ratio or/argent a été très volatile sur la période, et présente une hausse parabolique sur le graphique. Il a atteint plus de 80 en 1932. Après la dévaluation du dollar par Roosevelt au travers du passage du prix de l’or à 35 dollars par once en 1934, une nouvelle relation et un ratio plus élevé ont été établis entre les deux métaux. Le prix de l’argent s’est généralement maintenu autour de 50 cents, et le ratio or/argent annuel est resté anormalement élevé pendant la dépression et la seconde guerre mondiale.

Il a atteint un record historique à la hausse de 98 en 1939.

Les accords de Bretton Woods de 1944 et la fin de la seconde guerre mondiale en 1945 ont d’abord donné lieu à un effondrement puis à un déclin continuel du ratio à la fin des années 1940 et jusqu’au début des années 1960, à mesure que le prix de l’argent remontait. En 1963, le prix de l’argent a atteint la valeur du contenu en métal précieux des pièces américaines. Afin d’éviter l’accumulation et la fonte de pièces, le gouvernement a vendu de l’argent de 1963 à 1966 pour maintenir le prix du métal autour de 1,29 dollar l’once, et le ratio autour de 27 pour un.

Quand la frappe de pièces d’argent a été abandonnée après 1965, le prix du métal a fortement augmenté, et le ratio a enregistré une moyenne de moins de 20 pour un de 1967 à 1970. A l’exception d’une seule période de deux mois, il n’est jamais plus retombé aussi bas.

Mais j’y reviendrai plus tard.

Je parlerai dans mon prochain article de ces 45 dernières années de paradigme économique post-étalon or au cours desquelles la devise de réserve du monde n’a été garantie par rien si ce n’est la promesse de remboursement d’un gouvernement insolvable et surendetté.

 

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : France | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : France | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (2 votes)
>> Article suivant
Mickey Fulp est l'éditeur du Mercenary Geologist, un site dédié à l'analyse des projets de sociétés minières junior.
Commenter cet article
>Suivre tous les commentaires du site
Vous devez être connecté pour commenter un article8000 caractères max.
connectez-vous ou inscrivez-vous
Dernier commentaire publié pour cet article
Soyez le premier à donner votre avis
Ajouter votre commentaire
Top articles
Derniers Commentaires
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
11 oct.glemet
Il y a longtemps que la chèvre de M Seguin rêvait de quitter son petit enclos. L’herbe est si verte ailleurs et l’Europe montre tant de faiblesses,...
Nouveau Monde, la mobilité de masse arrive. Un visuel
09 oct.Patrick W2
C'est drôle..... quand on clique sur vos liens pour obtenir des renseignements pour trouver vos livres, ça ne fonctionne pas. En tout cas, brav...
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
09 oct.Patrick W3
Oui, il est fort possible que Boris Johnson arrive à ses fins et on doit reconnaître que pour ou contre le Brexit, Boris Johnson est droit dans sa ...
La France et ses administrations criminelles
08 oct.Louis L.
Heureusement, il est consolant de savoir que pour cette épidémie d'incendies industriels depuis Notre Dame jusqu'à ce jour, aucune autre cause qu'...
Les réserves de cash au plus haut ! 600 milliards planqués sous les...
07 oct.Louis L.
Charles parle ici de 600 Mds € stockés par tous les européens sous forme d'espèces. Sa phrase est ambigüe car tous les européens sont 513 mil...
La France et ses administrations criminelles
07 oct.blitzel
Très bon article.... vu la situation critique. Les choses hélas ne sont plus comme elles étaient dans le temps il y a 50 ans. Il y avait ...
Crise de liquidité. Mais où est donc le cadavre ?
06 oct.blitzel
Mise à jour, Delamarche vient de donner sa version (définitive ?) de la crise des taux repo, et son explication un temps évasive dans un premie...
Les réserves de cash au plus haut ! 600 milliards planqués sous les...
02 oct.Attilio
Si on considère qu'en France il y a 67 millions d'habitants,les milliards d'euros planqués en cash cela fait en en moyenne pratiquement 9 000 euro...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX