Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

L’Or, les Bullion Banks et les ETF

IMG Auteur
Extrait des Archives : publié le 24 mars 2011
858 mots - Temps de lecture : 2 - 3 minutes
( 5 votes, 5/5 ) , 1 commentaire
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
1
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Université de l'or

 

 

 

 

Dans un passé pas si éloigné, l’or partageait son rôle de moyen de paiement avec les diverses monnaies à cours forcé nationales. L’or était un moyen de paiement, plus ou moins directement aux côtés du papier. Et comme les deux s’échangeaient à une parité fixe à l’intérieur du système bancaire il n’existait pas de distinction entre les banques en ce qui concerne le commerce de l’or et donc les banques « bullions » , les banques d’or.

Les banques « bullion » modernes ne sont qu’une réminescence de ce passé. Quand Nixon a découplé abruptement le dollar de l’étalon or en 1971, les millions d’onces aux mains de personnes privées n’ont pas disparues. Elles n’ont pas été jetées à la rue. Et les géants qui possèdent 100 00o onces ne s’en sont pas débarassées. Non, ces onces sont restées là où elles étaient, c'est-à-dire dans les coffres des banques et elles ont littéralement vu leur valeur exploser.

En fait, le système bancaire n’a jamais cessé d’utiliser cet or même si Nixon l’a démonétisé. Quand l’or était un moyen de paiement, les dépôts en or allaient généralement dans des comptes non alloués comme c’est le cas de nos dollars sur nos comptes courants aujourd’hui. Mettre de l’or dans des comptes alloués correspondait à mettre son argent liquide dans un coffre. Cela arrive, mais ce n’est pas très commun parce que cela a un coût.

Et que font les banques de ces comptes non alloués ? Elles les transforment en crédits pour engendrer un revenu pour la banque et elles utilisent les réserves fractionnaires pour jouer avec les dépôts et (on l’espère) être capables de rembourser les déposants à tout instant. Et dans les rares situations où elles sont à court de réserves, la Banque Centrale se tient prête à les couvrir avec un prêt supplémentaire de réserves.

Même aujourd’hui les plus grandes banques ont toujours un département or dans lequel elles peuvent prendre des dépôts en or physique. Ces banques sont celles que nous appelons des banques bullions. Cette pratique bancaire nous semble vraiment éloignée, à nous, petites poissons détenant seulement un peu d’or dans le coffre-fort familial. Mais  tout comme ces onces physiques existaient pendant la période d’étalon or, cette pratique des banques bullions existe toujours.

Et aujourd’hui les banques bullions opèrent toujours avec de l’or fractionnaire et non alloué. Certains rapports estiment que la quantité restante d’or non alloué qui est utilisée par le système bancaire se monte à environ un demi milliard d’onces ou 15 000 tonnes. Mais pour le moment, cela semble suffisant pour satisfaire la demande de livraison sur le marché au comptant et les besoins d’allocation des ETF opérés par les banques « bullion » (plus de détails dans un instant)

Les choses ont changé pendant la dernière décennie. Les banques bullions n’ont plus les mêmes utilisations productives de revenus pour cet or non alloué mis en dépôt comme c’était le cas dans les années 80 et 90. A cette époque là, ils le prêtaient aux hedge fonds et aux opérations minières. Pour les mines, un prêt sur l’or a un sens parce qu’il porte un intérêt plus faible qu’un prêt en dollar et peut être remboursé avec ce qu’elles extraient du sous-sol. Pour les hedge fonds, cela est également raisonnable à condition que le taux d’intérêt soit faible. Les fonds vendaient l’or sur le marché en échange de liquidités et le rachetaient plus tard . Ce commerce s’appellait le « gold carry trade ».

Et devinez quelle activité créatrice de revenus les banques ont trouvé pour utiliser cet or non alloué ? Compte tenu de la hausse des cours, de la fin du hedging des compagnies minières et de la disparition des activités de carry trade avec le CBGA de 1999, les banques bullions ont vu leur base de clients habituels pour leurs activités de services de l’or se restreindre considérablement. Or elles avaient des stocks très importants d’or non alloué.  Le mécanisme des ETF leur a donc fourni un mécanisme idéal pour utiliser leurs dépôts de façon assez sûre. En livrant cet or dans un compte non alloué aux ETF en échange de parts d’ETF qui pouvaient être vendues ou prêtées contre de la liquidité ces mêmes banques bullions ont trouvé une nouvelle voie afin de transformer leur or en dollars et d’en générer des revenus.


Je ne pense pas que le sujet soit de savoir si oui ou non l’or des ETF existe réellement mais plutôt combien de droits de propriété simultanés existent sur l’or qu’ils détiennent et quel (ou quels) propriétaires a un moyen réel d’en prendre possession.

D’où pensez-vous que les 40 millions d’onces allouées à la création du premier ETF or, GLD, sont venues ?  Avaient-elles été achetées sur le marché au comptant ? Et qui peut retirer de l’or physique des ETF ? Il existe un indice : les participants autorisés peuvent échanger leurs parts contre du physique. Et qui sont ces participants autorisés ? Vous l’avez deviné. Les autres banques bullions qui ont alloué de l’or aux ETF.

Et il semble que certains de ces participants autorisés soient justement en train de le faire…




FOFOA

 

 

 

 

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (5 votes)
>> Article suivant
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
acheter uniquements physique c est tout papier etf et consort sont du vent qui vous ruineront

http://www.treasurer.sc.gov/Documents/Proviso%2089%20145.pdf
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
acheter uniquements physique c est tout papier etf et consort sont du vent qui vous ruineront http://www.treasurer.sc.gov/Documents/Proviso%2089%20145.pdf  Lire la suite
reclouxs - 04/04/2012 à 15:22 GMT
Note :  2  0
Top articles
Derniers Commentaires
Les banques vont déclarer aux impôts si vous possédez un coffre à l...
25 maizelectron
Donc ça va en obliger certains à creuser au fond du jardin pour couler quelques tonnes de béton ferraillé pour faire un chouette bunker piégé, domm...
La division de la société ou distanciation sociale vue par Orwell. ...
11 maiLouis L.1
le "Grand Etre Lumineux qui a pour corps physique la Terre" *, n'en peut plus. Un nombre grandissant, parmi nous, est révulsé par ce sinistre a...
Et maintenant, une tempête de cerfas
08 maiPatrick W1
Déconfinement: J'adore l'image des administrations qui jappent des contraintes comme des Teckels sous cocaïne.... Humour décapant. Merci.
Démondialisation. Les États-Unis vont aider leurs entreprises manuf...
08 maiPatrick W
Excellent....!!
La division de la société ou distanciation sociale vue par Orwell. ...
08 maiC.3
Un vent de Jacquerie se lève.. Il faudra bien en passer par là, quel qu' en soit le prix à payer..
Bill Gates, futur maître de la planète?
07 maiPatrick W
et sur ' opednews.com" Sans vaccin vous ne serez plus autorisés à acheter, voyager, travailler, ou vous déplacer.....
Bill Gates, futur maître de la planète?
07 maiPatrick W
Bonjour Lucifer......et pour les âmes non-sensibles, on trouve à propos de ce groupe de maniaques délirants" des révélations à vomir.....sur le si...
La Commission européenne prépare un téléthon pour financer le vaccin…
06 maiPatrick W
L’arme secrète de Rockefeller vers le succès était la stratégie connue sous le nom de « problème – réaction – solution ». Créez un problème, faites...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX