Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

L’or perdu du tsar de toutes les Russies.

IMG Auteur
 
 
Extrait des Archives : publié le 06 août 2012
819 mots - Temps de lecture : 2 - 3 minutes
( 10 votes, 3,5/5 ) , 3 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
3
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Université de l'or



Une ruée vers l’or pourrait d’ici peu s’abattre sur la Russie, la rumeur voulant qu’un important trésor datant du règne du tsar Nicolas II soit encore enterré quelque part dans les bois à proximité de la ville de Kazan.


24hGold - L’or perdu du tsar d...

Le Tsar Nicolas II


L’historien Valery Kurnosov a récemment déclaré que des preuves de l’existence de ce trésor, d’une valeur estimée à environ un demi-milliard de livres aux prix actuels, sont présentes à la fois dans les archives du KGB et dans celles du MI6.


Il a également pu mettre la main sur des documents faisant état des tentatives manquées de Staline et de Khrouchtchev à mettre la main sur ce trésor.


Légalement, le butin, estimé à plus de 17 tonnes, appartient aux descendants de ses propriétaires, soit une institution financière tsariste dont les investisseurs sont émigrés Russes ou Britanniques. Bon nombre d’entre eux pourraient ne pas avoir la moindre idée de leurs droits.


Mr Kurnosov a demandé au gouvernement Russe d’organiser des fouilles et de placer sa confiance en les vieilles cartes et en la technologie moderne.

 

L’histoire de l’or de Kazan a depuis longtemps intrigué les services secrets Russes et Occidentaux, malgré les nombreuses revendications voulant qu’il ait depuis longtemps été pillé.


 ‘Je suis convaincu que l’or est toujours enterré à la même place et qu’il peut être récupéré’, déclarait récemment le chercheur de 55 ans Ravil Ibragimov, ayant pour la première fois entendu parler du trésor durant son enfance dans le village d’Astrakhanka.


 ‘Il n’existe aucune preuve que cet or ait été retrouvé par les Bolcheviks ou par qui que ce soit d’autre’.


‘Les gens ont toujours éprouvé de l’intérêt pour les épaves de vieux navires échoués en mer, mais ce dont nous parlons ici est bien plus important que n’importe quels débris présents au fond de l’océan’. L’or fut caché aux environs de Kazan au début d’une révolution qui dura jusqu’à la première guerre mondiale. Des agents Britanniques furent en partie responsables du retrait des effigies tsaristes de la capitale qui alors portait le nom de Petrograd (aujourd’hui Saint Petersburg) et de les apporter à Kazan, à l’est de Moscou, afin que les forces Bolcheviques puissent les protéger.


Au cours des quelques mois ayant précédé juillet 1918, lorsque l’autocrate Nicolas II et sa famille furent assassinés sur ordre de Lénine, 73% des plus importantes réserves d’or de la planète auraient été détenues dans la ville Tatare.





Bas du formulaire

L’un des espions Britanniques les plus connus, Sidney Reilly, ainsi que le coureur de jupons et diplomate haut en couleurs, Robert Bruce Lockhart, accusés d’avoir comploté l’assassinat de Lénine, furent directement impliqués. Une grande partie de l’or fut utilisée comme marchandise de contrebande à l’Ouest par l’amiral Alexander Kolchak afin d’obtenir une assistance aux forces de Russie Blanche.


En revanche, des déclarations persistantes, traitées avec le plus grand sérieux par les occupants du Kremlin de l’ère Soviétique, voudraient qu’un trésor important, appartenant à une banque Russo-Asiatique basée à Petrograd ainsi qu’à ses investisseurs, soit encore caché aux alentours de Kazan. ‘En 1928, une enquête judiciaire ouverte à la demande du propriétaire de la banque, Alexei Putilov, avait déjà réclamé le retour de l’or saisi par les Bolcheviks’, déclarait Mr Kurnosov.


‘Au cours de l’audience, il fut rapidement découvert, grâce aux déclarations d’un vieil homme sur son lit de mort, que des légionnaires étrangers auraient évacué de l’or et du platine par camion jusqu’à un site protégé à proximité de Kazan. L’affaire judiciaire déboucha sur la mise en place d’une opération extraordinaire par les banques et les autorités Soviètes.


Dans le plus grand secret, mais avec l’accord de Staline, des fouilles furent entreprises en 1929 par une équipe nommée par des banquiers émigrés et des apparatchiks Soviétiques.


Les journaux Stalinistes révélèrent que les deux partis s’étaient préalablement mis d’accord sur le partage du trésor, mais qu’ils étaient également très suspicieux quant à leurs motivations mutuelles. Il a également été dit que le chef du contingent étranger, Roger George Ludwig Gariel, était un agent Britannique.


‘Il est clair que Londres suivait l’affaire de près, et il ne fait aucun doute que toutes les informations relatives à la fouille y seraient méticuleusement archivées’, déclarait Mr Ibragimov. Le chef de l’équipe Russe, Nikolai Prasolov, fut condamné comme étant un ennemi public puis exécuté. Les Soviétiques recherchèrent à nouveau l’or entre 1948 et 1950, puis en 1963, à la fin du règne de Khrouchtchev.


Mr Kurnosov espère que le Ministère des Finances de Moscou autorisera bientôt le lancement d’une nouvelle recherche. ‘J’aimerai pouvoir trouver les descendants anglophones des émigrés Russes ayant autrefois demandé à la cour commerciale de New York à ce que cet or leur soit rendu’.


‘Selon les archives, ils auraient toutes les raisons de demander à ce que le voile soit enfin levé sur cette affaire – tout comme l’Etat Russe, qui pourrait réclamer une part substantielle de ces 17 tonnes d’or’.



Remerciements : Sunday Express



Secrets de l’Or


<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :3,5 (10 votes)
>> Article suivant
Commenter cet article
>Suivre tous les commentaires du site
Vous devez être connecté pour commenter un article8000 caractères max.
connectez-vous ou inscrivez-vous
  Tous Favoris Mieux Notés  
L'article mentionne:
"Au cours des quelques mois ayant précédé juillet 1918, lorsque l’autocrate Nicolas II et sa famille furent assassinés sur ordre de Lénine ..."

== CETTE AFFIRMATION EST TOTALEMENT FAUSSE ==
Elle fait référence à l'Histoire ''officielle'' russe, fixant le massacre de la famille impériale Romanov, le 17 juillet 1918 à l'aube dans la cave de la maison Ipatiev.

Qu'en est-il de la réalité ?
L'information selon laquelle "le tsar et toute la famille avait été assassinée" à Ekaterinbourg était une information diffusée par les communistes alors en pleine révolution, et destinée à détruire l'unité de leurs opposants.
Et comme à l'époque, les anglais soutenait Staline, pour obtenir l'exploitation des champs de pétrole, l'Angleterre a immédiatement accrédité cette fausse information.

Tout ce truquage de l'Histoire a parfaitement été démystifié et décrit dans l'excellent ouvrage (extrêmement documenté) de P.F. de Villemarest, ''Le mystérieux survivant d'octobre'' (Editions Famot - 1984).
Cet ouvrage se base également sur les archives nationales de divers pays : Russie, France, Angleterre, Etats-Unis.

P.F. de Villemarest explique (avec de nombreux témoignages et documents à l'appui) que toute la famille Romanov s'était échappée d'Ekaterinbourg, pour arriver après un long périple en Pologne où elle résida, dissimulée sous le nom de Turynski d'abord, de Goloniewki ensuite.
La tsarine y décéda en 1924 d'une crise cardiaque.
Le Tsar Nicolas II vécu jusqu'en 1952, et fut enterré dans le cimetière de Wolsztyn, où sa tombe existe encore (vérifié en 1985).

Le 25 décembre 1960, Michel GOLONIEWSKI, lieutenant-colonel des Services spéciaux et vice-direceur du Renseignement militaire en Pologne passait à l'Ouest (Berlin) demandant la protection de la CIA.
Il était en fait le tsarevitch Aleksei Nikolaievitch Romanov.
Ceci a été attesté le 03/06/1965 par Herman Kimsey (Chef des Recherches et Analyses de la C.I.A.) et par J. Edgar Hoover le 15/08/1967 (Responsable C.I.A.).

Le Tsarevitch, Aleksei Nikolaievitch Romanov, a permis de démanteler quantités de réseaux d'espionnage dans de nombreux pays.

Il a aussi communiqué et revendiqué les dépôts auprès d'une série de banques qu'il connaissait très précisément, placements effectués par le Tsar bien avant 1917 (or, valeurs monétaires, titres et actions).

A titre exemplatif, citons sur ce sujet quelques déclarations d'Aleksei Nikolaievitch Romanov:
"Dès 1905, six autres banques (actuellement réduites à quatre par effet de concentration) avaient en dépôt 400 millions de dollars : Chase Manhattan (Rockefeller), National City, Guaranty Trust, J.P. Morgan & C°, Hanover, Manufacturers Trust."

Ou encore ceci:
"En Angleterre, 115 millions de dollars sont déposés dans quatre banques : la Banque d'Angleterre, Baring Brothers & C°, Barclays Bank et Lloyds Bank."

Rappelons qu'à la veille de le 1ère guerre mondiale, Nicolas II était considéré comme l'un des hommes les plus riches de la planète, avec les Rockefeller, les Morgan, Les Ford et les Rothschild : sa fortune était alors estimée à environ 1 millard de dollars d'or, de propriétés immobilières et foncières, des mines, des champs de pétrole, des dépôts dans diverses institutions à travers le monde et des participations dans de nombreuses entreprises (comme par exemple aux Etats-Unis : Pennsylvania Railroad, U.S. Steel Corporation, Metropolitan Life, Hudson-Manhattan Tubes. Il avait aussi des parts dans des banques et entreprises notamment en Suisse , en Italie, Espagne, Belgique et aux Pays-Bas).

A présent, ce sont les héritiers d'Aleksei Nikolaievitch Romanov qui ont à revendiquer cette fortune.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Flûte! N'étant pourtant pas un souchien pure race, je n'ai pas d'antécédent(s) originaires des berges de la Moskova... Faut se faire une raison....
L'article mentione:
"Au cours des quelques mois ayant précédé juillet 1918, lorsque l’autocrate Nicolas II et sa famille furent assassinés sur ordre de Lénine ..."

== CETTE AFFIRMATION EST TOTALEMENT FAUSSE ==
Elle fait référence à l'Histoire ''officielle'' russe, fixant le massacre de la famille impériale Romanov, le 17 juillet 1918 à l'aube dans la cave de la maison Ipatiev.

Qu'en est-il de la réalité ?
L'information selon laquelle "le tsar et toute la famille avait été assasinée" à Ekaterinbourg était une information diffusée par les communistes alors en pleine révolution, et destinée à détruire l'unité de leurs opposants.
Et comme à l'époque, les anglais soutenait Staline, pour obtenir l'exploitation des champs de pétrole, l'Angleterre a immédiatement accédité cette fausse information.

Tout ce truquage de l'Histoire a parfaitement été démystifié et décrit dans l'excellent ouvrage (extrêmement documenté) de P.F. de Villemarest, ''Le mystérieux survivant d'octobre'' (Editions Famot - 1984).
Cet ouvrage se base également sur les archives nationales de divers pays : Russie, France, Angleterre, Etats-Unis.

P.F. de Villemarest explique (avec de nombreux témoignages et documents à l'appui) que toute la famille Romanov s'était échappée d'Ekaterinbourg, pour arriver après un long périple en Pologne où elle résida, dissimulée sous le nom de Turynski d'abord, de Goloniewki ensuite.
La tsarine y décéda en 1924 d'une crise cardiaque.
Le Tsar Nicoplas II vécu jusqu'en 1952, et fut enterré dans le cimetière de Wolsztyn, où sa tombe existe encore (vérifié en 1985).

Le 25 décembre 1960, Michel GOLONIEWSKI, lieutenant-colonel des Services spéciaux et vice-direceur du Renseignement militaire en Pologne passait à l'Ouest (Berlin) demandant la protection de la CIA.
Il était en fait le tsarevitch Aleksei Nikolaievitch Romanov.
Ceci a été attesté le 03/06/1965 par Herman Kimsey (Chef des Recherches et Analyses de la C.I.A.) et par J. Edgar Hoover le 15/08/1967 (Responsable C.I.A.).

Le Tsarevitch, Aleksei Nikolaievitch Romanov, a permis de démanteler quantités de réseaux d'espionnage dans de nombreux pays.

Il a aussi communiqué et revendiqué les dépôts auprès d'une série de banques qu'il connaissait très précisément, placements effectués par le Tsar bien avant 1917 (or, valeurs monétaires, titres et actions).

A titre exemplatif, citons sur ce sujet quelques déclarations d'Aleksei Nikolaievitch Romanov:
"Dès 1905, six autres banques (actuellement réduites à quatre par effet de concentration) avaient en dépôt 400 millions de dollars : Chase Manhattan (Rockefeller), National City, Guaranty Trust, J.P. Morgan & C°, Hanover, Manufacturers Trust."

Ou encore ceci:
"En Angleterre, 115 millions de dollars sont déposés dans quatre banques : la Banque d'Angleterre, Baring Brothers & C°, Barclays Bank et Lloyds Bank."

Rappelons qu'à la veille de le 1ère guerre mondiale, Nicolas II était considéré comme l'un des hommes les plus riches de la planète, avec les Rockefeller, les Morgan, Les Ford et les Rothschild : sa fortune était alors estimée à environ 1 millard de dollars d'or, de propriétés immobilières et foncières, des mines, des champs de pétrole, des dépôts dans diverses institutions à travers le monde et des participations dans de nombreuses entreprises (comme par exemple aux Etats-Unis : Pennsylvania Railroad, U.S. Steel Corporation, Metropolitan Life, Hudson-Manhattan Tubes. Il avait aussi des parts dans des banques et entreprises notamment en Suisse , en Italie, Espagne, Belgique et aux Pays-Bas).

Ce sont à présent les héritiers d'Aleksei Nikolaievitch Romanov qui ont a revendiquer cette fortune.
Dernier commentaire publié pour cet article
L'article mentionne: "Au cours des quelques mois ayant précédé juillet 1918, lorsque l’autocrate Nicolas II et sa famille furent assassinés sur ordre de Lénine ..." == CETTE AFFIRMATION EST TOTALEMENT FAUSSE == Elle fait référence à l'Histoire ''officie  Lire la suite
PhD - 09/08/2017 à 12:22 GMT
Note :  1  0
Top articles
Derniers Commentaires
Grâce à Yuka, paniquez devant vos corn-flakes
16 aoûtI.
Tout et son contraire dans cet article pour prouver que manger de la chimie (bien sûr inoffensive) est bon pour la santé . Toujours du côté de...
Grâce à Yuka, paniquez devant vos corn-flakes
16 aoûtsamideano
L'argent métal accélère sa chute https://www.abcbourse.com/analyses/argent_(once_en_)_l_argent_metal_accelere_sa_chute-5032.aspx
07/08, Les cours de l’or en baisse déclenchent les liquidations des...
16 aoûtwoodi1
Ce qui est clair, c'est qu'il y a des mouvements très saccadés sur l'Or et l'Argent. +1 un jour, -1.50 le lendemain etc. Personnellement, ...
Grâce à Yuka, paniquez devant vos corn-flakes
15 aoûtmerisier1
George Orwell, tu es dépassé !
Bannissement d’Alex Jones : une liberté d’expression à sens unique ?
13 aoûtSaphir1
Ce mec nous disait qu'Hollywood était tenu par les musulmans, c'est un rigolo le type, ou un agent, à vous de choisir. Dois-je dire qui control...
La Tour Eiffel Infernale
11 aoûtyassag851
35 millions d'euro ??? le prix d'un avion de ligne A320 pour une enceinte de verre ??? (un peu comme ce qui entoure les patinoires pour hockey...)<...
Rien de tel qu’une bonne milice
13 aoûtMonrose3
La guerre civile est déjà commencée, inter-ethnique pour le moment, réglements de compte à l'échelle des maisons, de la rue, du quartier, entre Ara...
Une technologie qui marche ira toujours plus loin qu’un politicien ...
11 aoûtglanduron1
C'est moi qui ne sait pas lire un graphique ou votre Stellar a été divisé par quatre depuis son plus haut ? Vous n'avez toujours pas compris qu...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX