Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

L’OTAN promet quatre autres années de guerre en Afghanistan

IMG Auteur
Publié le 15 septembre 2016
633 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 1 vote, 5/5 )
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
0
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

La plus longue guerre de l’Histoire des Etats-Unis vient encore d’être rallongée. Alors que le sommet de l’OTAN à Varsovie touchait à sa fin, l’organisation s’est mise d’accord sur le financement de forces de sécurité sur le sol afghan jusqu’en 2020. Et bien évidemment, avec ces financements viennent des troupes américaines et d’autres nations de l’OTAN, ainsi que des milliers de contractuels, d’entraîneurs, et ainsi de suite.  

Le Président Obama a annoncé la semaine dernière que les Etats-Unis devraient conserver 3.000 hommes supplémentaires en Afghanistan. La raison en est évidente : la mission a échoué, et Washington n’ose pas l’admettre. Mais Obama n’a pas présenté les choses ainsi :

« Il va dans l’intérêt de notre sécurité nationale, et notamment après le sang et le capital investis au fil des années, d’offrir à nos partenaires sur le terrain les meilleures chances de parvenir au succès. »

Ainsi va la pensée irrationnelle de Washington. Qui d’autre que le gouvernement oserait dire qu’il est impossible de cesser de financer un projet parce que bien trop a déjà été fait, et ce sans succès ? Dans le monde réel, les gens qui investissent leur propre argent sur un projet qui n’aboutit pas tendent à minimiser leurs pertes. Mais le gouvernement n’en fait jamais ainsi.

Quinze années de sang et de capital gâchés n’ont-elles pas apporté des chances de succès suffisantes ?

Le Secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a annoncé lors du sommet que grâce à un milliard de dollars supplémentaire levé auprès de ses membres, l’organisation a pu promettre au gouvernement afghan 5 milliards de dollars par an. Et devinez qui en paie la plus grande partie. Les Américains. Nous envoyons 3,45 milliards de dollars par an, selon Transparency International, au pays le plus corrompu de la planète – alors même que les Américains continuent de souffrir du chômage, de la stagnation de leurs salaires et de l’inflation. C’est pourquoi je dis toujours que les aides financières internationales sont de l’argent volé aux Américains les plus pauvres pour être offert à de riches étrangers.

Pour le Secrétaire général de l’OTAN, « le message est clair : l’Afghanistan n’est pas seul. Nous sommes engagés sur le long terme ». N’est-il pas gentil de la part du politicien norvégien d’engager les Américains à financer la guerre en Afghanistan sur le long terme ?

Lorsque j’ai suggéré, lors d’un récent entretien, que la seule politique sensible quant à la question afghane serait de faire rentrer les troupes, mon hôte m’a demandé si je m’inquiétais de voir arriver les Talibans au pouvoir. Comme je le lui ai expliqué, c’est déjà ce qui s’est passé. Les Talibans ont aujourd’hui plus de pouvoir que jamais dans le pays. Ils contrôlent plus de territoire qu’au début de l’invasion du pays par les Etats-Unis en 2001. Malgré quinze années d’interventionnisme américain, près de 2.500 soldats tués sur le terrain et plus d’un trillion de dollars gaspillé, l’Afghanistan n’est pas plus proche de devenir une démocratie exemplaire qu’il ne l’était avant le 11 septembre. C’est une guerre qui a échoué. Une guerre qui n’avait aucun objectif. Un programme qui n’a abouti à rien.

Les néoconservateurs sont d’avis que l’Irak, la Lybie et les autres pays dans lesquels sont intervenus les Etats-Unis se sont effondrés parce que les Américains n’y sont pas restés suffisamment longtemps. Et comme toujours, ils se trompent. Ces interventions continuent d’échouer parce qu’elles ne peuvent pas parvenir à leurs fins. Il est impossible d’envahir un pays, de renverser son gouvernement et de donner vie à une nouvelle nation. C’est un objectif idiot, et Washington a fait des idiots d’une majorité des Américains. Il est temps de mettre fin à ce petit jeu et de nous en retourner à des politiques étrangères plus sages faites de non-intervention dans les affaires des autres.

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Afghanistan | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Afghanistan | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (1 vote)
>> Article suivant
Ron Paul est membre du Congrès Américain, où il représente le 14° District du Texas, et a la réputation d’être un des principaux défenseur des libertés. Il est l’avocat à Washington d’un gouvernent limité, d’une fiscalité très faible, de marchés libres, et d’un retour à des pratiques monétaires saines fondées sur une monnaie gagée sur un actif réel. Il fut candidat à l’élection présidentielle américaine de 2008 (http://www.ronpaul.org/)
Voir son site webS'abonner à ses offres
Publication de commentaires terminée
Dernier commentaire publié pour cet article
Soyez le premier à donner votre avis
Ajouter votre commentaire
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX