Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

L’un des métiers les plus communs aux Etats-Unis disparaîtra sous dix ans

IMG Auteur
Publié le 10 juillet 2015
959 mots - Temps de lecture : 2 - 3 minutes
( 2 votes, 5/5 ) , 1 commentaire
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
1
commenter
Notre Newsletter...

Selon le NPR, dans 29 des 50 Etats américains, le métier le plus commun est celui de camionneur. Voilà qui pourrait sembler tiré par les cheveux, et qui dépend certes de la manière dont les métiers sont catégorisés, mais voici un graphique qui rendra les choses plus claires :

 

Il est tiré du rapport du NPR intitulé Planet Money, qui stipule que :

Nous avons utilisé les chiffres du Bureau des recensements, qui comporte deux catégories très vastes : « managers n’entrant dans aucune autre catégorie », et « vendeurs n’entrant dans aucune autre catégorie ». Parce que ces catégories sont vagues et larges au point d’être insignifiantes, nous les avons exclues de notre tableau.

 

La grande claque des camions sans chauffeur

Voici l’extrait d’un article intitulé Self-Driving Trucks Are Going to Hit Us Like a Human-Driven Truck :

 

Un simple coup d’œil devrait suffire à rendre évidente la dépendance de l’économie américaine aux camionneurs. Selon l’American Trucker Association, il y a actuellement 3,5 millions de conducteurs de camion aux Etats-Unis, et 5,2 millions de personnes sont aujourd’hui employées par l’industrie de la conduite de camions – qui ne sont pas des chauffeurs. Voilà qui représente 8,7 millions d’emplois.

Un autre détail à prendre en considération est le fait que les conducteurs de camion sont bien payés. Ils enregistrent un salaire moyen de 40.000 dollars par an. C’est plus que ce que gagne près de la moitié (46%) des autres déclarants, à l’inclusion des couples mariés. Un grand nombre de camionneurs n’ont pas de diplôme d’études supérieures. La conduite de camions et l’un des derniers secteurs à offrir un salaire de classe moyenne sans demander de diplôme supérieur. Les camionneurs sont tout ce qui reste d’une population constamment appauvrie, autrefois employée par le secteur manufacturier avant qu’il ne soit en grande partie délocalisé à l’étranger.

Perspectives d’emploi de court terme pour le camionneur américain

L’industrie de la conduite de camions s’attend à voir créés 21% d’emplois de camionneur supplémentaires d’ici à 2020. Elle s’attend également à faire face à une pénurie de conducteurs, et estime à 100.000 le nombre d’emplois de camionneur qui pourraient ne pas trouver preneur. Une demande supérieure à l’offre laisse aussi supposer une hausse de salaire pour les conducteurs de camion. Pour ce qui est des cinq prochaines années, la situation s’annonce plutôt bien. Mais tout pourrait se retourner si la demande en camionneurs sortait de la route et plongeait dans un ravin.

Ce ravin, c’est celui des camions sans chauffeur. Quand les camions autonomes envahiront-ils nos routes ?

Echéancier de l’adoption des camions autonomes

Selon Morgan Stanley, une autonomie totale serait possible avant 2022. Les camions sans chauffeurs pourraient intégrer les marchés en masse d’ici à 2026, et il ne faudra que vingt années de plus pour que disparaissent les voitures que nous aimons et conduisons aujourd’hui.

Autres estimations

  • Navigant Research: « D’ici à 2035, les ventes de véhicules autonomes atteindront 95,4 millions annuellement, soit 75% des ventes de véhicules légers. »
  • IHS Automotive: « Nous devrions enregistrer près de 54 millions de véhicules autonomes à l’échelle globale d’ici à 2035. »
  • ABI Research: « D’ici 2032, la moitié des livraisons de nouveaux véhicules en Amérique du Nord concernera des véhicules autonomes aux capacités robotiques. »
  • Nissan: « En 2020, nous disposerons d’une capacité d’autonomie accrue. Nous sommes sur le point de traverser un processus évolutionnaire, et ces capacités devraient commencer à être introduites à tous les véhicules d’ici 2020. »

Je pense que cet échéancier n’est pas correct, pour deux raisons :

  1. L’évolution technologique et l’adoption de nouveaux produits prennent place à un rythme stupéfiant. Les véhicules autonomes devraient arriver parmi nous bien plus rapidement que les estimations ci-dessus le suggèrent.
  2. Les emplois de chauffeur routier disparaîtront plus vite que les emplois de camionneur urbains.

A 40.000 dollars l’année, il serait très avantageux de pouvoir remplacer des camionneurs par des camions autonomes. Et beaucoup de sociétés le feront. Le coût des assurances diminuera également. Une majorité des accidents de la route impliquant des camions sont liés à une erreur du conducteur : excès de vitesse, conduite en état de fatigue ou sous les effets de l’alcool, etc.

Les robots ne boivent pas, ne se fatiguent pas, ne roulent pas trop vite pour arriver plus rapidement à destination, et ainsi de suite. Mon point de vue initial est que des camionneurs seront toujours nécessaires en ville, mais que les opérations long-courrier seront prises en main par des camions sans chauffeur dès que des licences seront disponibles.

Qu’en sera-t-il des taxis et d’Über ?

Les conducteurs de taxis et de limousines seront aussi des reliques du passé.

 

Travis Kalanick, fondateur d’Über, a expliqué l’année dernière lors d’une conférence qu’il remplacerait dès que possible ses chauffeurs humains par des voitures autonomes. « Vous ne faites pas que payer pour une voiture, vous payez aussi pour l’autre personne assise dedans. Quand vous êtes le seul à bord, le coût de transport est réduit, et devient inférieur au coût de propriété d’un véhicule ». Voilà qui selon lui devrait « porter le coût de propriété à la baisse pour tout le monde, avant que ne disparaisse complètement les voitures personnelles ».

 

Beaucoup de gens continuent de me poser des questions relatives aux assurances, parce que nombreux sont ceux qui pensent que leur coût atteindra des sommets. Selon moi, le nombre d’accidents devrait baisser, et le coût des assurances avec lui.

 

Qu’arrivera-t-il aux vendeurs d’assurances ? Aux responsables des procédures d’enquête ?

Pour ce qui est de la propriété de véhicule personnel, ceux qui vivent en ville et n’en sortent que très rarement auront toutes les chances de se débarrasser du leur.

Pensez à tous les emplois manufacturiers qui disparaitront. Quand les voitures seront robotisées, ils auront déjà disparu.


 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Etats-unis | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Etats-unis | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (2 votes)
>> Article suivant
IMG Auteur
Mish 13 abonnés
Réflexions sur de débat de l’inflation /déflation/stagnation et autres remarques sur l’or, l’argent, les monnaies, les taux d’intérêts et les politiques monétaires affectant les marchés mondiaux.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Un Etat surendetté ne peut pas tolérer la déflation:
si les coûts de possession et d'exploitation des véhicules baisse, alors les taxes augmenteront en proportion pour maintenir le "chiffre d'affaires".
Sauf à changer de politiciens...
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Un Etat surendetté ne peut pas tolérer la déflation: si les coûts de possession et d'exploitation des véhicules baisse, alors les taxes augmenteront en proportion pour maintenir le "chiffre d'affaires". Sauf à changer de politiciens... Lire la suite
Pâris - 13/07/2015 à 11:33 GMT
Note :  1  1
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX