Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Dans la même rubrique

LA BANQUE REPLONGE EN BOURSE

IMG Auteur
 
Publié le 19 juillet 2014
478 mots - Temps de lecture : 1 - 1 minutes
( 4 votes, 4/5 ) , 5 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
5
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

La baudruche s’est vite dégonflée. L’embellie sur le titre de la BES (Banco Espírito Santo) n’a duré que l’espace d’une séance et, dès ce matin, la chute reprenait de plus belle. Après la dégradation de la BES par Standard & Poor’s mercredi, c’est Moody’s qui a pris le relais ce matin en baissant de deux crans la note de la dette à long terme du premier actionnaire de la banque, Espirito Santo Financial Group (ESFG), pour la fixer à « Ca », qui signifie en défaut avec quelques espoirs de recouvrement. Facteur paraissant aggravant, l’interdiction de la vente à découvert sur les titres de la BES n’a pas été renouvelée aujourd’hui, mais en réalité la spéculation avait trouvé une autre voie la veille. En ramassant des titres, des investisseurs avisés ont tout simplement fait un aller-retour et pris au passage leur bénéfice, refaisant alors plonger le titre.

Dans l’hypothèse d’un sauvetage de la BES impliquant l’application de la formule du bail-in, qui en ferait les frais ? Qui sera atteint en tant que partenaire ou créancier par la chute du groupe ? Ces questions appellent une réponse. Le pari consistant à isoler la BES pour la protéger de l’effondrement du groupe et de la vente par appartement de ses entités non-financières n’est pas spécialement en voie d’être gagné. Pas plus qu’il ne va pouvoir être évité de significatifs effets collatéraux touchant une économie portugaise déjà très affaiblie. On reparlera de la sortie triomphante du pays de son plan de sauvetage

La passivité de la Banque du Portugal est d’ores et déjà mise en cause, rappelant les précédents des banques BPN et BPP, qui avaient été finalement secourues par le gouvernement. Car il se confirme qu’une alerte avait été lancée dès 2012 par KPMG, dont il n’a été que très tardivement tenu compte : un fonds d’investissement contrôlé par le groupe vendait autant qu’il pouvait de la dette à court terme d’Espirito Santo International (ESI) à la clientèle de la BES. En cas de restructuration de ESI, quel sera le statut de cette dette et comment réagiront ses détenteurs, qui seront fondés à se pourvoir en justice ?

Tout en reconnaissant que c’était une mesure de dernier recours, la ministre des finances a aujourd’hui déclaré au Parlement que le gouvernement ne préparait pas la recapitalisation de BES, se réfugiant derrière la déclaration de la Banque du Portugal selon laquelle rien n’indiquait qu’elle soit nécessaire. Elle a aussi rappelé que dorénavant « les actionnaires et les créanciers sont appelés à partager les pertes préalablement à l’intervention publique ». Propre à dédouaner le gouvernement, cette déclaration ne va pas rassurer. Pas plus que les démissions au sein du groupe familial dont les annonces se succèdent depuis hier : celle du président de la structure de tête du groupe, Espirito Santo control, et de plusieurs administrateurs de Espirito Santo Financial Group (ESFG).

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Portugal | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Portugal | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4 (4 votes)
>> Article suivant
Paul Jorion, sociologue et anthropologue, a travaillé durant les dix dernières années dans le milieu bancaire américain en tant que spécialiste de la formation des prix. Il a publié récemment L’implosion. La finance contre l’économie (Fayard : 2008 )et Vers la crise du capitalisme américain ? (La Découverte : 2007).
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Les rats quittent le navire... Avec des rétrofusées en or, bien sûr!
Evaluer :   3  1Note :   2
EmailPermalink
A force de voir tomber les pierres du mur, ça va finir par s'effondrer complètement.
Ca va en faire des faillites, avec celle annoncée de Malaysian Airlines... on ajoute GOWEX en Espagne qui a avoué avoir triché sur ses bilans... et il est possible de voir un des premiers défauts d'une entreprise chinoise dans la semaine.

Le monde financier a-t-il les reins solides pour encaisser ces coups ?
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
"Le monde financier a-t-il les reins solides pour encaisser ces coups?"

connaissant ces voleurs invétérés, j'aurais tendance(euphémisme) à penser que l'ardoise bancaire
sera plutôt payée par le contribuable lambda (donc RalphZ,Lightshow et autres pigeons).
voir Chypre et autres Bail-ins à venir.

toutes les économies accumulées et déposées dans Leur espace de prédation(argent électronique)
seront pillées sans scrupules sur la base de lois bidons et imorales à venir.

il faut bien que quelqu'un éponge. Si ils(le dream team politique-banquier) arrivent à nous faire croire
(la masse des idiots) que nous sommes responsable de cette misère financière, les lois contraignantes
suivront. Ouvrez quelques livres d'histoire financière... c'est toujours la même recette et ça marche
à merveille car le citoyen est stupide et pas informé. pire, il ne veut même pas être informé.
Evaluer :   2  3Note :   -1
EmailPermalink
Y a la foire du midi à Bruxelles, on peut en profiter pour y claquer un peu d'argent, je ne sais pas si les forains ont des comptes en banque, mais peut-être pas :p
Ainsi l'argent sortira de nos banques, on l'aura utilisé pour du divertissement, et avec un peu d'adresse et de chance on peut même gagner des prix. Aujourd'hui j'en suis revenu avec un set de 6 couteaux à steak easy make. Pour une mise de 15 euros, c'est pas trop mal encore :p
(finalement à la foire on se fait moins arnaquer qu'à la banque... )

Dernier commentaire publié pour cet article
Y a la foire du midi à Bruxelles, on peut en profiter pour y claquer un peu d'argent, je ne sais pas si les forains ont des comptes en banque, mais peut-être pas :p Ainsi l'argent sortira de nos banques, on l'aura utilisé pour du divertissement, et avec  Lire la suite
RalphZ - 20/07/2014 à 17:50 GMT
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX