Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

La BCE lance des taux d’intérêt negatifs pour affaiblir l’euro

IMG Auteur
Publié le 09 juin 2014
747 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 4 votes, 5/5 )
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
0
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Or et Argent



Prix de l’or en euros – deux ans – Thomson Reuters

La déclaration faite par la Banque centrale européenne au sujet des taux d’intérêt a fait les gros titres d’aujourd’hui. Les responsables politiques pourraient porter le taux de rémunération des dépôts dans le rouge pour la première fois, et prendre d’autres mesures qui pourraient inclure une forme de quantitative easing.

Les investisseurs devraient lire dès jeudi les chiffres hebdomadaires du chômage et de la dette des ménages aux Etats-Unis. Seront publiés vendredi les chiffres du secteur non-agricole.

La Banque centrale européenne est en passe d’imposer des taux d’intérêt négatifs à ses déposants afin de pousser les banques à prêter plus et d’empêcher la zone Euro de sombrer dans une déflation à la japonaise.

La BCE est la première des quatre banques centrales majeures - BCE, Banque d'Angleterre, Banque–du Japon et Réserve fédérale – à emprunter la voie du taux d’intérêt négatif.

La zone Euro a récemment fait face à une croissance économique molle et des conditions dignes de la Grande Dépression dans les nations périphériques. Les politiques d’argent bon marché de la BCE ont manqué d’apaiser la situation. Elle double désormais son pari monétaire selon lequel l’argent bon marché permettra de relancer la croissance.


Prix de l’or en euros – cinq ans – Thomson Reuters

Le Dr. Marc Faber a expliqué à Bloomberg la nuit dernière que « les actions de la BCE sont plus importantes pour l’Europe que pour l’économie américaine » et les marchés émergents.

« Si Draghi redouble les efforts d’easing monétaire, l’euro sera affaibli, ce qui rendra l’Europe plus compétitive. Sans quantitative easing, l’euro continuera de se renforcer, et les économies européennes de souffrir », a-t-il dit.

Faber se dit surpris que des gens acceptent de prêter leur argent au gouvernement français au taux de 1,8%.

En réponse à la question « pourquoi quiconque accepterait-il de prêter de l’argent au gouvernement français à un tel taux ? », Faber déclare que c’est une excellente question. Je possède des bons du Trésor dont le rendement est de 3%, et les gens pensent que je suis fou.

Acheter quelque chose qui n’a rien à voir avec des actions « fait partie du principe de diversification d’un portefeuille d’investissement ».

En réponse à la question de savoir ce qu’il ferait s’il était Mario Draghi, Faber a déclaré que s’il était une banque centrale, il presserait le système comme un citron et transformerait l’inflation en une déflation, parce que la déflation a des avantages pour la majorité des gens. « Il est bon d’avoir une devise forte et des prix faibles, parce que la population peut ainsi acheter de l’énergie et se déplacer pour moins cher ».

Voir l’interview de Marc Faber  ici.

Conclusion de GoldCore

L’argent bon marché, la répression financière et la dévaluation des devises sont le cocktail parfait du gain économique et financier sur le court terme. Au travers de l’Histoire, elles ont été la solution facile employée par les empereurs, les rois, les reines et les gouvernements. Elles sont la solution facile pour laquelle optent aujourd’hui les banques centrales.

En revanche, tout au long de l’Histoire, l’impression monétaire et la dévaluation n’ont jamais permis de créer des emplois et de relancer la croissance et la prospérité sur le long terme. Elles mènent inévitablement à la souffrance de la population face aux ravages de l’inflation.

Nous n’avons pas encore pris conscience des ramifications des politiques monétaires laxistes d’aujourd’hui. La complaisance abonde.

Les conséquences de politiques monétaires telles que les taux d’intérêts négatifs n’ont pas encore été évaluées.

Les banques répondront-elles en commençant à demander à leurs déposants de leur payer des taux d’intérêts sur leur épargne ? Les épargnants, qui sont au cœur de notre système capitaliste, souffrent déjà de taux d’intérêts négatifs, puisque leurs comptes bancaires leur rapportent généralement moins que le taux d’inflation.

Une répression financière accrue pourrait être « la goutte d’eau qui fait déborder le vase ».

Certains déposants désespérés pourraient décider de sortir leur argent des banques et de les déposer à l’international auprès d’autres banques capables de leur offrir un rendement. Ils pourraient également choisir d’investir sur des actifs plus sécurisés tels que les obligations d’entreprises et de gouvernements classées AAA.

L’or a toujours été critiqué en tant qu’investissement puisqu’il n’offre aucun rendement, contrairement à certaines actions et obligations. En revanche, si les banques venaient à imposer le paiement d’un intérêt pour conserver l’argent de leurs clients, alors l’or pourrait devenir bien plus avantageux aux yeux de beaucoup.


Données et statistiques pour les pays mentionnés : Etats-unis | Japon | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Etats-unis | Japon | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (4 votes)
>> Article suivant
Publication de commentaires terminée
Dernier commentaire publié pour cet article
Soyez le premier à donner votre avis
Ajouter votre commentaire
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX