Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

La bienvenue de l’Europe à Macron : la France dépense trop. Ambiance !!

IMG Auteur
Publié le 10 mai 2017
998 mots - Temps de lecture : 2 - 3 minutes
( 9 votes, 5/5 ) , 11 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
[titre article pour referencement]
0
envoyer
11
commenter
Notre Newsletter...

Je crains fort que ce nouveau quinquennat nous semble long, très long. Alors que j’entends souvent l’expression « après Hollande ça va être dur de faire pire », mon petit doigt me dit que rien n’est moins sûr !

Si certains disent que l’on a touché le fond, il ne faut pas oublier qu’une fois au fond on peut effectivement remonter mais aussi se mettre à creuser, et notre pays semble avoir une furieuse envie de creuser…

Noooon… Je ne fais pas d’anti-macronisme primaire ! Je n’allais même pas accuser ce pauvre bougre qui n’a même pas encore pris officiellement ses fonctions !

Je voulais m’en prendre plutôt à la Commission européenne dont le président Juncker – ce gentil garçon luxembourgeois qui a su assurer la prospérité de son État lilliputien en permettant aux entreprises de tous ses voisins de ne pas payer d’impôts, bref, ce parangon de la vertu budgétaire (surtout avec le pognon des autres et le vôtre en particulier) – vient donc de féliciter le petit père du peuple Macron (béni-soit-son-nom maintenant qu’il est président), et tout aussi sec… hop ! de le mettre en garde !

Manu, t’as plus de sous !

Selon cet article du Figaro, « le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a averti le nouveau chef de l’État des risques auxquels s’exposaient la France si elle ne parvenait pas à maîtriser durablement sa dépense et à réduire son déficit. Le commissaire européen Moscovici a également réagi.

À Bruxelles, l’optimisme aura été de courte durée. À peine Emmanuel Macron élu, le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a tenu à l’avertir des risques encourus par la France si le nouveau gouvernement ne parvenait pas à endiguer durablement la croissance de ses dépenses. «Nous sommes confrontés avec la France à un problème particulier, les Français dépensent trop d’argent et ils dépensent au mauvais endroit», a déclaré Jean-Claude Juncker. «Les Français consacrent entre 53 % et 57 % de leur Produit intérieur brut à leurs budgets publics, compte tenu du niveau relativement élevé de la dette cela ne peut pas fonctionner dans la durée», a ajouté le président de la Commission européenne. Jean-Claude Juncker a estimé que le nouveau chef de l’État français ne pourrait pas compter à sens unique sur la tolérance et la solidarité de ses partenaires européens sur ces questions. «Il appartient aussi aux Français de faire un geste en direction des autres» en faisant les réformes nécessaires a-t-il ainsi déclaré. Le commissaire européen en charge des Affaires économique et financières, Pierre Moscovici, a estimé de son côté que «Macron doit sortir la France de la procédure de déficit excessif». »

Alors… Maintenant que vous avez voté à 65 % officiellement, et 45 % du corps électoral seulement, pour sa sainteté Macronléon 1er bientôt couronné à Reims, vous allez la sentir passer la réforme ! Pensez donc, avec une telle popularité, le jeune prince qu’on sort (c’est un jeu de mot hein), et que nous a sorti le système européiste, va se charger de ramener le déficit de la France sous des niveaux plus acceptables.

50 milliards d’euros d’économie ! Et c’est où qu’on coupe ? Et c’est quels « zimpôts » qu’on augmente ?

Bon, de vous à moi, il n’y a pas de secret : il va évidemment falloir dépenser moins si on veut rester dans l’Europe (d’où justement l’idée d’en sortir) car contrairement à ce que l’on veut faire croire aux gens, s’il y a un coût évident à une sortie de l’euro, il y en a un tout aussi important à un maintien !

Alors nous allons expérimenter la grècification, comme prévu, et pour cela le plan est implacable. Il va falloir choisir quels impôts seront montés car ils seront montés, et quelles dépenses il faudra couper et elles seront coupées !!

Ce qui nous amène au plan machiavélique pour ce faire !

Le gouvernement d’union nationale pour réformer la France à grands coups de trique !

Si Macron veut supprimer la taxe d’habitation pour 80 % des ménages, il ne faut pas se leurrer : il faudra des sous, si Macron veut embaucher des profs pour que les gamins soient 12 par classe, il faudra payer, de même que pour l’impôt sur les sociétés que Macron veut baisser !

Moi ça m’arrange toutes ces baisses, et je suis pour un prof particulier par gamin. Le problème c’est que parfois, on a plus besoin de vigiles que de profs, sans oublier que cela a un coût. Qui paye ? Où trouve-t-on l’argent ?

Le budget de Macron n’est pour le moment pas équilibré, et personne n’y croit un instant, d’ailleurs l’alpha et l’oméga c’est encore la suppression de postes de fonctionnaires.

Pourquoi pas…

Mais si Macron doit ramener le déficit à moins de 3 %, croyez-moi, cela va commencer à couiner fortement dans les chaumières, d’ailleurs tout le monde couine déjà et Macron, le plus jeune président, mal élu malgré son score de dictateur africain, est déjà en proie au scepticisme syndical, populaire, mais aussi politique.

Les législatives risquent d’accoucher d’une assemblée difficilement gouvernable. Enfin, pour pouvoir diriger par ordonnances, Macron devra tout de même se faire voter les pouvoirs de le faire par une majorité de députés. Est-ce que la majorité socialiste actuelle les lui votera avant de partir ? Macron pourra-t-il diriger ? Rien n’est certain, et le troisième tour social, lui, semble se profiler à grands pas. Pourtant, la grande idée, le grand plan, c’est de réussir à unir la classe politique en dynamitant et sabordant l’ensemble des grands partis afin de mettre en avant une « union sacrée » des démocrates, un gouvernement « d’union nationale » des gentils pro-européens qui nous défendront contre les hordes fascistes qui veulent déferler sur l’Europe.

Face à ce programme, il y a effectivement peu de chance que Manu-le-beau-gosse connaisse un état de grâce quelconque…

Ça promet un quinquennat comme ça !

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Données et statistiques pour les pays mentionnés : France | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : France | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (9 votes)
>> Article suivant
Charles Sannat est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires Il a exercé les fonction de directeur des études économiques de la société Aucoffre.com de 2012 à 2015, et créé le Contrarien Matin un site de « décryptage quotidien, sans concession, humoristique et sarcastique de l’actualité économique ». Il a fondé en Septembre 2015 le site Insolentiae.com et se consacre depuis pleinement à ce nouveau projet éditorial.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Autre bienvenue, du monde : une guerre en corée et un conflit mondial en perspective ?

C'est Anonymous qui lance l'alerte. Selon eux, les signes d'une guerre en corée du nord seraient évidents, et l'instabilité de Trump fera le reste.

Quoi qu'il arrive, nous entrons dans un autre monde. Il y aura soit la guerre (avec quelles implications pour l'Europe, pour la France, que fera Macron... ?), soit le règne de la peur. J'avais déjà expliqué que les signaux d'alerte ne sont pas suffisants, mais sont bien gonflés par les médias. Le monde joue à se faire peur car cela détourne l'attention des peuples et permet aux "élites" de gouverner à leur aise.
Cela étant dit, la guerre de corée n'a jamais pris fin officiellement...

Un jour les peuples s'habitueront à la menace et il faudra effectivement déclencher une guerre (à la Falkland), mais vu les rapports de force actuels, cela pourrait vite dégénérer.
La grande inconnue reste la Chine. Elle n'a plus attaqué personne depuis des décennies, mais elle se dote de nouvelles armes à une vitesse fulgurante. Son premier porte-avions termine ses exercices, le deuxième est déjà mis à l'eau. Elle mène des essais balistiques à un rythme soutenu, développe des drones de combat, se dote d'avions furtifs...
Elle n'attend plus qu'une guerre pour apprendre à utiliser ses nouveaux joujous....

(Les USA aussi avaient besoin d'une guerre pour tester leur armée high-tech, alors ils ont inventé un "Hitler-revisited" en Irak et lui ont explosé la tronche. Ainsi ils ont appris à se servir des frappes de précision, des missiles de croisière, hélicos d'attaque de nuit, avions furtifs... cela n'allait pas de soi. Au début de la guerre du Golfe, ils ne savaient pas encore quelle méthode était la plus efficace pour bombarder des tanks, ou quelle était l'efficacité de leurs missiles anti-missiles, les Patriot.
Cela dit en passant, la Russie vient de mener son "entraînement à balles réelles" en Syrie.)
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
@ Ralph Z
Eh oui, comme Hitler l'avait fait en Espagne... Rien de bien nouveau sous le soleil.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Moi, cet avertissement des instances européennes je ne le vois pas comme un avertissement à Mr Macron, mais bien comme un avertissement aux Français.

Le nouveau président est le bras armé des élites financières et européistes qui a été mis là afin de faire passer la vitesse supérieure au programme entamé par Mr Sarkozy puis par Mr Hollande.

Mr Macron il n'a pas besoin d'être averti, il y a plus d'un an qu'ils lui ont dit pourquoi ils allaient le placer là où il est et qu'il l'a accepté.
Evaluer :   10  0Note :   10
EmailPermalink
Dans 5 ans, le vote musulman sera majoritaire et la charria règlera l'économie.
Même le FN ne fait plus de la sortie de l'Europe la condition sine qua non de notre salut alors que c'est elle qui nous bloque toute mesure de salut public !
Plutôt "dhimmisé" que mort !
Evaluer :   3  1Note :   2
EmailPermalink
Heu ....." dhimmisé "....Non, merci..... S'il faut se battre, on se battra.....
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
..........et le plus fourbe gagnera.
Evaluer :   4  1Note :   3
EmailPermalink
En espérant que nos "chers" dirigeants européens comprennent très très vite que le vote "Macron" de 2017 est l' archi dernier avertissement à l'Europe.
2022 ça sera une autre histoire.......
Çà a l'air mal parti en effet
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
Une autre histoire en 2022 ? Non, à moins que quelqu'un trouve le moyen de transformer les socialos de la moitié Ouest de la France en patriotes...

Allez donc raconter ça à un Breton, par exemple... Tous ne s'appellent pas Boris Le Lay.

Le système politique Français est totalement verrouillé. Il vient, une fois de plus, de le prouver.
Evaluer :   8  0Note :   8
EmailPermalink
@ glanduron
"Le système politique Français est totalement verrouillé." Eh oui! Il y a longtemps que je le dis!
Macron peut incarner ce que l'on veut de jeunesse, d'impétuosité etc, c'est le poulain du système, déjà publiquement rappelé à l'ordre par Juncker...ça promet!
Quant au vote musulman dont parle Monrose, il a déjà permis en 2012 l'élection de Hollande. On est très mal barrés avec notre nouveau président qui continuera à vendre la France comme l'ont fait ses prédécesseurs. Si la voie démocratique n'est plus possible....restera la colère du peuple.
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
A voir Macron suivre François Hollande comme un Toutou durant les derniers jours de son mandat, il me semble que l'on peut même dire que Macron est le fils politique de Hollande.

Par voie de conséquence Macron est bien le socialiste que nous présumions tous (ou à peu près) sur 24hgold. Le masque tombe déjà !

Il n'y a aucune démocratie en France. Quant au soulèvement du peuple, on l'attendra jusqu'à la Saint-Glinglin...
Evaluer :   8  0Note :   8
EmailPermalink
@ glanduron
Si effectivement Macron est dans la continuité de Hollande, son mentor qui en a fait ce qu'il est devenu en 3 ans est surtout Jean-Pierre Jouyet. Secrétaire général de l’Élysée, ça fait 35 ans qu'ils se tutoient avec Hollande, promo Voltaire de l'ENA... C'est Jouyet qui l'a découvert, qui l'a présenté au président et l'a fait connaître à tout son carnet d'adresses (financier, patrons de presse etc). Une fois adoubé par tout le monde, il ne restait plus qu'à le mettre en place....c'est fait!
Question démocratie, on repassera!
La colère du peuple.... Quand il aura faim et froid... Mais c'est vrai que dans l'ensemble nous sommes trop castrés, tributaires des cartes de crédit, des allocations diverses... du principe de précaution et j'en passe. Il faut maintenir le peuple dans un minimum de confort pour qu'il s'écrase!!!!!
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
@ Ralph Z Eh oui, comme Hitler l'avait fait en Espagne... Rien de bien nouveau sous le soleil. Lire la suite
merisier - 11/05/2017 à 13:05 GMT
Note :  2  0
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX