Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

La Bundesbank rapatrie son or plus rapidement que prévu

IMG Auteur
Publié le 04 janvier 2017
702 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 6 votes, 4,7/5 ) , 1 commentaire
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
[titre article pour referencement]
0
envoyer
1
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Article du Jour

Des mesures de « renforcement de la confiance » ont été prises après un tintamarre énorme.

« En 2016, nous avons rapatrié plus d’or vers l’Allemagne que nous ne l’avions initialement prévu. Près de la moitié des réserves d’or de l’Allemagne se trouvent aujourd’hui au sein de ses frontières, » a déclaré le président de la Bundesbank, Jens Weidmann, au journal allemand Bild à l’occasion d’une interview sur le sujet de l’or – dont l’objectif était certainement de calmer les nerfs de ses compatriotes.

Parce qu’apparemment, ces derniers auraient été quelque peu bouleversés par la saga du rapatriement de leur métal.

La Bundesbank allemande, qui est en charge de gérer les réserves allemandes de 3.381 tonnes d’or, les deuxièmes plus importantes réserves d’or du monde après celles des Etats-Unis, a plongé en eaux troubles en 2012 après que des rumeurs ont commencé à circuler selon lesquelles ses 2.000 tonnes de métal déposées auprès de New York, Londres et Paris pourraient ne plus s’y trouver, et auraient été fondues, prêtées ou vendues.  

Le tintamarre qui a découlé de ces rumeurs a fait rougir les joues de certains membres de la Bundesbank. Le Rechnungshof (le bureau indépendant de contrôle financier du gouvernement fédéral) a immédiatement demandé à la Bundesbank de réviser la répartition de son or auprès de pays étrangers. La Bundesbank s’est mise au travail. En janvier 2013, elle a fait la promesse que d’ici à 2020, elle récupèrerait ses 374 tonnes de métal déposées auprès de la Banque de France à Paris, et 300 de ses tonnes d’or déposées auprès de la Fed à New York.

Le membre du directoire de la Bundesbank, Carl-Ludwig Thiele, a expliqué au quotidien allemand Handelsblatt qu’il s’agissait là de mesures de « renforcement de la confiance », et qu’il avait lui-même vigoureusement tenté d’apaiser les rumeurs quant à l’or de son pays.

L’idée était de restaurer la confiance. Et ce n’est pas une tâche facile. Les banques centrales ne déplacent pas souvent plusieurs tonnes de métal physique à la fois. Elles préfèrent généralement opérer dans la sphère digitale. Peut-être auraient-elles pu avoir des difficultés à rassembler suffisamment d’or. Alors à la fin de l’année 2013, Weidmann a fièrement annoncé au Bild lors de son interview de Noël que 37 tonnes d’or avaient déjà été rapatriées depuis New York et Paris.

Il a alors qualifié l’opération de transport de ces 37 tonnes de métal jusqu’à Francfort de « grosse épreuve logistique ».

Ce qui a généré un tintamarre plus assourdissant encore. Les rumeurs ont fait rage. Pourquoi diable la Bundesbank éprouvait-elle tant de difficultés à récupérer son or ? A l’époque, 45% de l’or allemand se trouvait auprès de la Fed, à New York. Et c’est vers là que pointaient beaucoup de doigts.

La Bundesbank est allée de l’avant avec son programme. En février 2015, elle a publié une vidéo expliquant comment les réserves d’or de l’Allemagne ont été accumulées, et pourquoi elles ont été déplacées. Je ne pense pas que l’opération ait été un grand succès. La Bundesbank s’est alors concentrée sur le rapatriement de son métal jusqu’en Allemagne.

Le 27 janvier 2016, elle a annoncé que d’importants progrès avaient été faits : « En 2015, 210 tonnes d’or ont été transférées jusqu’à Francfort : environ 110 tonnes depuis Paris, et un peu moins de 100 tonnes depuis New York. »

A l’époque, 1.403 tonnes d’or se trouvaient dans les coffres de Francfort, faisant de ces coffres la plus grosse infrastructure de stockage de l’or allemand, devant New York, comme l’a expliqué Thiele. Les transferts se passaient relativement bien, et les opérations étaient effectuées dans les temps impartis.

Et voilà que Weidmann a récemment annoncé au Bild que 1.600 tonnes d’or se trouvent désormais dans les coffres de Francfort, sur des réserves totales de 3.381 tonnes. Il était au départ prévu que l’Allemagne dispose de 1.700 tonnes d’or sur son territoire avant 2020, mais à ce rythme, nous dit-il, la Bundesbank aura effectué son travail de rapatriement « plus tôt que prévu ».

Peut-être un autre pays se rendra-t-il un jour compte que son or est manquant. Mais voilà les Allemands rassurés. 1.600 tonnes de leur or se trouvent en Allemagne. Une bonne nouvelle avant Noël.

 

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,7 (6 votes)
>> Article suivant
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Le Peuple Allemand est rassuré.
La Bundesbank se garde bien de faire examiner ses barres par un organisme indépendant.
Les USA, voire d'autres, livrent plutôt vite après avoir lanterné, mais en évitant de faire flamber le cours du tungstène.
Tout le monde est content, alors, faire du mauvais esprit serait déplacé.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Le Peuple Allemand est rassuré. La Bundesbank se garde bien de faire examiner ses barres par un organisme indépendant. Les USA, voire d'autres, livrent plutôt vite après avoir lanterné, mais en évitant de faire flamber le cours du tungstène. Tout le mond  Lire la suite
LOUIS L. - 05/01/2017 à 16:35 GMT
Note :  1  0
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX