Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

La Casa de Papel… à Chamalières !

IMG Auteur
Publié le 09 octobre 2018
595 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 2 votes, 4/5 )
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
0
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Or et Argent
24hGold - La Casa de Papel… à ...

Pour les « ceusses » qui ne connaîtraient pas, la Casa de Papel, qui est le surnom de la fabrique de papier espagnole, est une série Netflix à succès mondial. Une équipe de joyeux braqueurs sympathiques menée par « El professor » prend d’assaut l’usine pour fabriquer quelques milliards d’euros de vrais faux billets ! L’histoire est haletante, il est vrai.

Nous aussi nous avons une fabrique à papier, notre « casa de papel », à Chamalières.

Le problème c’est qu’à ce rythme, nous aurons toujours l’usine et la fabrique, mais plus les gus dedans. Toute une époque qui se termine.

« Une page se tourne sur l’un des sites les plus secrets de France où une ligne d’emballage de billets entièrement automatisée verra le jour fin 2019.

L’un des plus grands coffres-forts français se modernise. Dans le Puy-de-Dôme, l’imprimerie de Chamalières, propriété de la banque de France, où sont imprimés entre 1 à 1,5 milliard de billets Euro chaque année, vient d’investir 5 millions d’euros pour automatiser le process d’emballage de ses billets. Actemium, la marque industrielle de VINCI Énergies dédiée au process, a été choisie par la Direction générale de la Fabrication des billets (DGFB) de l’institution pour réaliser ce projet, de l’après impression jusqu’à la palettisation. « On a fait entrer l’usine 4.0 à la banque », assure François Gsell, pilote du projet. Débutée il y a un an par une phase d’avant-projet, la réalisation a commencé en août. « 2 machines sur 6 dédiées à la préparation de billets, – pour filmer, étiqueter et regrouper –, ont été installées ainsi que l’équipement d’encartonnage et de palettisation », précise François Gsell. »

Je dois vous avouer que les voir parler de l’usine 4.0 pour fabriquer des billets à l’ère des cryptomonnaies, cela me fait rire. Encore quelques mamamouchis atteints du syndrome de la Ligne Maginot. C’est bien les seuls à ne pas voir qu’ils se font contourner par la gauche…

M’enfin, ils sont tous fiers d’annoncer qu’ils se sont débarrassés des salariés et des ouvriers (des trucs appelés « êtres humains », générant des problèmes dits de gestion humaine, et pouvant être autant de voleurs potentiels. Beurk. Immonde).

« Dans cet atelier de 1 600 m2, la manipulation des valeurs, hier encore assurée par des hommes, sera bientôt entièrement effectuée par des robots. François Gsell explique : « Une fois imprimées, les 6 coupures de 5 à 200 euros sont préparées en mise (l’unité de mesure correspondante à un lot de 1 000 billets) sur l’une des machines Isipack avant d’être regroupées par des îlots robotisés en lots de 10. Les billets sont ensuite automatiquement chargés dans les AIV (Autonomous Intelligent Vehicle). » Au nombre de 3, disposant d’une capacité de chargement de 20 000 billets, ces véhicules autonomes de 50 cm de côté sur 1m20 de haut a été la solution retenue pour effectuer les allers-retours avec la zone d’encartonnage, où la précieuse cargaison est ensuite emballée avant d’être palettisée. « Ce robot collaboratif a évité l’installation de plusieurs centaines de mètres de convoyage », précise François Gsell qui ajoute : « les mètres carrés dans les structures ultra sécurisées sont très chères. Cela dispense aussi des opérations de maintenance »…

Ben moi j’attends impatiemment (non il ne faut pas souhaiter le malheur aux autres) que François Gsell se fasse lui aussi remplacer par un Euro-Coin-Coin numérique officiel émis par la BCE.

Il ira pleurer comme tous les autres chez l’ami Paul en couinant et en bêlant « mais on m’avait pô dit. Je m’y attendais pô »…

Source UsineNouvelle.com ici

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4 (2 votes)
>> Article suivant
Charles Sannat est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires Il a exercé les fonction de directeur des études économiques de la société Aucoffre.com de 2012 à 2015, et créé le Contrarien Matin un site de « décryptage quotidien, sans concession, humoristique et sarcastique de l’actualité économique ». Il a fondé en Septembre 2015 le site Insolentiae.com et se consacre depuis pleinement à ce nouveau projet éditorial.
Publication de commentaires terminée
Dernier commentaire publié pour cet article
Soyez le premier à donner votre avis
Ajouter votre commentaire
Top articles
Derniers Commentaires
Le gouvernement n’a toujours pas compris le message
11 déc.Monrose
son discours rappelle le ratage du discours TV de De Gaulle du 24 mai 1968. De Gaulle complétement dépassé n'a pu rattraper le coup qu'avec la dram...
Dépense publique : vers l’infini et au-delà !
10 déc.houm2
il y a quand meme des choses plus urgentes que d equiper la police tout comme les militaires obligés de payer leurs equipements et en plus des sala...
Le gouvernement n’a toujours pas compris le message
10 déc.merisier6
La qualité fondamentale d'un chef c'est tout de même de savoir s'entourer de gens compétents. Macron qui se plaint d'être mal entouré, alors là, c'...
Dépense publique : vers l’infini et au-delà !
09 déc.merisier3
Ce qui me laisse perplexe, c'est qu'avec tout le pognon de dingue qui nous est soutiré, des policiers se plaignent d'avoir des casques réformés pui...
Enfin un Belge marrant
06 déc.jeno88
Un peu plagiaire le Walter : https://www.youtube.com/watch?v=NQJnajMSLE4
On n’est tout de même pas arrivé là par hasard
08 déc.merisier3
Les GJ représentent la vague de fond d'un peuple à qui on a tout confisqué: dignité, pouvoir d'achat, liberté d'expression et j'en passe. Le vrai p...
On n’est tout de même pas arrivé là par hasard
07 déc.Louis L.4
Splendide ! En illustration, merisier ayant attiré notre attention sur l'envolée à venir du prix du timbre poste, j'ai pu constater que la haus...
L’inévitable dérive des Gilets Jaunes
07 déc.c_idem
- + de 2 000 milliards d'€ de dettes. - 60 milliards d’intérêt par an. - plus rien dans les caisses de l'état le dernier trimestre de chaqu...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX