Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

La fausse reprise du marché de l’emploi

IMG Auteur
Publié le 09 août 2016
623 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 4 votes, 5/5 )
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
0
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

Nous avons pu assister vendredi dernier à la parution d’un rapport sur l’emploi explosif, et de gros titres mentionnant la création de 255.000 emplois aux Etats-Unis pour le seul mois de juillet, un chiffre qui excède toutes les attentes. Ces emplois n’ont en réalité pas été créés par des entreprises – mais par les statisticiens qui ont compilé ces chiffres, au travers de leurs ajustements saisonniers. C’est un tour de magie statistique auquel le gouvernement aime avoir recours lorsque les données officielles ne sont pas réjouissantes. C’est la même chose pour le PIB, ainsi que pour les chiffres de l’inflation – afin que l’inflation officielle reste inférieure aux hausses des prix du monde réel.  En réalité, nous avons ce mois-ci accumulé un million de chômeurs supplémentaires, mais la magie des ajustements saisonniers porte ce déclin de l’emploi à un gain de 255.000.

Pour aller plus loin encore dans les détails, nous voyons qu’une majorité des nouveaux emplois créés sont des emplois gouvernementaux ou du secteur de la santé. Les emplois créés par le gouvernement sont bien entendu rémunérés grâce à la monnaie prise aux contribuables. Et les emplois de la santé sont créés simplement en raison du mandat d’Obamacare en expansion constante. D’autres sources de cette croissance sont le tourisme et l’hospitalité (c’est-à-dire des emplois de serveur et de barman). Ces derniers ne sont pas durables et ne favorisent pas la croissance économique, et ne sont là que pour satisfaire la demande des plus fortunés qui continuent de bénéficier des politiques monétaires de la Réserve fédérale.

A mesure que New York, San Francisco, Washington DC et d’autres centres politiques continuent de bénéficier de trillions de dollars de dépenses gouvernementales financées par la dette et des trillions de dollars supplémentaires créés par la Fed à partir de rien, les politiciens, lobbyistes et banquiers qui reçoivent cet argent demandent toujours plus de nourriture exotique, de boissons et de divertissements. Les emplois qui naissent pour satisfaire cette demande, nous dit-on, sont l’épine dorsale de la reprise du marché de l’emploi. Mais bien sûr.

Huit années après le pire épisode de la dernière crise financière, l’économie américaine ne s’est toujours pas remise sur pieds. Le nombre de personnes employées a peut-être enfin commencé à croître au-delà de son pic d’après la crise, mais la qualité des emplois s’est détériorée, et le nombre de personnes qui sont encore à la recherche d’un emploi ou ont abandonné et quitté la force de travail s’élève encore dans les millions et ne semble pas diminuer. L’assouplissement quantitatif, les taux d’intérêt négatifs ou à zéro pourcent et les autres politiques inflationnistes des banques centrales ne peuvent pas nous mener à une création durable de croissance économique. Mais essayez de le dire aux banquiers centraux. Ils ne se soucient que des totaux et se moquent de ce qui se cache derrière. Un château fait de sable est, à leurs yeux, identique à un château fait de pierre.

Jusqu’à ce que l’idée que le capital et la prospérité puissent être dérivés d’une planche à billets soit éradiquée de l’esprit des faiseurs politiques, les économies du monde ne sortiront pas de leur malaise. Des emplois sont créés pour répondre à la demande des consommateurs. Si vous fournissez aux consommateurs les produits qu’ils recherchent au prix qu’ils demandent, votre entreprise grandit, et vous pouvez créer des emplois et bénéficier à l’ensemble de la société.

Mais si des emplois sont créés au travers de la création monétaire du gouvernement et de ses régulations protectionnistes, ces emplois ne satisfont pas les demandes des consommateurs, n’ajoutent rien à la productivité, et ne durent pas. Lorsque les politiciens adoptent des politiques qui encouragent ces derniers emplois aux dépens des précédents, la stagnation économique en est le résultat malheureux mais prévisible.

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Etats-unis | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Etats-unis | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (4 votes)
>> Article suivant
Ron Paul est membre du Congrès Américain, où il représente le 14° District du Texas, et a la réputation d’être un des principaux défenseur des libertés. Il est l’avocat à Washington d’un gouvernent limité, d’une fiscalité très faible, de marchés libres, et d’un retour à des pratiques monétaires saines fondées sur une monnaie gagée sur un actif réel. Il fut candidat à l’élection présidentielle américaine de 2008 (http://www.ronpaul.org/)
Voir son site webS'abonner à ses offres
Publication de commentaires terminée
Dernier commentaire publié pour cet article
Soyez le premier à donner votre avis
Ajouter votre commentaire
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX