Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

La FED est elle un traître?

IMG Auteur
Thomas DiLorenzo.
Publié le 31 août 2011
1057 mots - Temps de lecture : 2 - 4 minutes
( 5 votes, 4,8/5 ) , 2 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
2
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Or et Argent

 

 

 

 

Les discours néo-conservateurs ont récemment cessé de prêcher l’élection du gouverneur Texan Rick Perry en tant que président des Etats-Unis pour le dénigrer sous prétexte qu’il ait critiqué trop lourdement la Réserve Fédérale. Il a par là en quelque sorte été puni pour son discours dans lequel il déclarait l’impression massive de billets de banques par la Fed comme étant un danger pour l’économie et un acte de trahison.


Le gouverneur Perry aurait-il pu utiliser le terme ‘trahison’ tel que le définit la section 3 de l’article 3 de la Constitution ?


Tout acte de trahison envers les Etats-Unis consistera en une déclaration de guerre envers ces derniers aussi bien qu’en un soutien de ses ennemis par la procuration de toute aide ou confort.


Les seuls Américains à jamais avoir été coupables d’un tel type de trahison son indéniablement Abraham Lincoln et son cabinet, le ‘Civil War Congress’, les commandants de l’armée de l’union, ainsi que tous les militaires volontaires ayant pris part à la répression des Etats du sud lors de leur tentative de gagner l’indépendance. Cette guerre lancée contre les Etats du sud représente l’exemple ultime d’un acte de trahison comme le décrit la Constitution.


Lincoln avait révisé cette définition de la trahison, ne la réduisant plus qu’à la critique de son propre gouvernement. C’est cette définition même qui fut longtemps la favorite des analystes Américains, à commencer par Daniel Webster qui avait tenté de la définir comme telle lors d’un débat mené face au sénateur de Caroline du Sud Robert Hayne. Lincoln avait simplement adopté le subterfuge de Webster dans le but de lui permettre de mener une guerre qui aurait autrement représenté un contournement de la Constitution.


Où la Fed se positionne-t-elle dans toute cette histoire ? Le gouverneur Perry se trouvait-il en son plein droit de critiquer la Fed d’irresponsabilité délibérée et de trahison ? Selon la définition qu’en donne la Constitution, la Fed n’est pas coupable de trahison. Mais qu’en serait-il si elle se trouvait être le bras droit financier du gouvernement constitutionnel des Etats-Unis depuis sa création en 1913 ? La Fed est en effet venue en aide aux Etats-Unis lorsque ces derniers se lançaient dans des guerres inconstitutionnelles et autres aventures militaires. Pour citer un exemple, nous pourrions parler de la guerre contre la Corée. Le Congrès ne déclare plus la guerre, comme le requiers la Constitution, et ne se contente plus que de déguiser les coûts des combats grâce à la création de dette et de monnaie par la Fed. Sans la Fed, il y aurait eu énormément moins de guerres inconstitutionnelles ces soixante dernières années, et les guerres qui auraient malgré tout éclaté se seraient trouvées être beaucoup plus courtes.


La première guerre mondiale fut un cauchemar pour les libertés civiles aux Etats-Unis, par le simple fait que le gouvernement ait pu enfermer ses citoyens pour des crimes tels que la lecture de pamphlet sur les places publiques. La Fed fut à l’origine du financement d’environ un quart de cette guerre, et se trouve de ce fait être responsable de ces atrocités. Le même exemple peut être cité pour la seconde guerre mondiale ainsi que toutes les guerres qui s’en sont suivi, jusqu’aux plus récentes. Le pouvoir de l’Etat se voit de plus en plus utilisé afin de restreindre les pouvoirs de ses citoyens (bien que cela ne soit fait au nom de la préservation de ces mêmes libertés).


La seconde guerre mondiale a également permis de conférer un certain rôle socialiste au gouvernement à travers le lancement du plan ‘War Socialism’, qui constituait en la nationalisation de nombreuses industries et en l’imposition de prix et de quotas de production fixes. Toute tentative de contrôle de prix constitue en une violation de la Constitution des Etats-Unis, qui interdit les lois abolissant les contrats légaux tels que ceux existants entre un marchand et un acheteur, ou encore entre un employeur et un employé. Cette loi, ainsi que la plupart des textes de la Constitution, était simplement passée outre durant la première guerre mondiale ainsi qu’au cours des décennies qui s’en sont suivies, particulièrement sous l’administration Roosevelt. La Fed représentait un instrument du financement de telles interventions.


Dans son livre, Takings, l’étudiant en droit Richard Epstein explique que les deux programmes que sont le New Deal et la Great Society sont l’un comme l’autre inconstitutionnels selon l’actuelle Constitution, et ce malgré le fait que de nombreux avocats aient travaillé à la réécriture de cette dernière afin qu’elle ne représente plus pour le gouvernement qu’un prédateur édenté. Tous les programmes gouvernementaux ont été en partie financés par la Fed.


L’acte original de la Constitution énumérait quelques pouvoirs conférés au gouvernement fédéral dans la section 8 de l’article 1. Tous les autres pouvoirs étaient réservés aux citoyens et Etats vivant sous le dixième amendement, ce que Thomas Jefferson considérait être la pierre d’angle du document. En 1913, la création de la Fed représenta l’un des derniers clous ayant permis de sceller le cercueil de la Constitution de Jefferson. Tous les pouvoirs se virent centralisés à Washington, et tous les Etats devinrent des franchises du gouvernement centralisé qui put dès lors les soumettre aisément à son vouloir par le biais d’amendements ou de menaces.


Grâce à la Fed, les présidents des Etats-Unis sont en mesure de se comporter en véritables dictateurs, pouvant jusqu’à ordonner le largage de bombes ci et là sans aucun risque de se voir réprimander par le Congrès ou par qui que ce soit d’autre. Grâce à la Fed, la majorité des Américains n’ont aucun pouvoir quant à l’expansion infinie de leur gouvernement. Ils ne sont pas réellement en la possession de quelque liberté d’expression. Il en va de même pour toutes les corporations recevant un soutien gouvernemental. Le gouvernement a acquis un tel pouvoir qu’il est en mesure d’utiliser ses pouvoirs de régulation afin de ruiner toute entreprise ou individu qui ose s’opposer à lui. Ainsi, la Fed n’est pas responsable de mener une guerre contre les Etats, qui constituerait un acte de trahison selon la Constitution, mais joue un rôle majeur quant à la destruction du système fédéral de droit des Etats ayant été établis par les fondateurs des Etats-Unis. Le gouverneur Perry pourrait certainement se voir gagner en popularité face à Ron Paul s’il se décidait à articuler sa campagne autour de ce débat.



Thomas DiLorenzo



 

 































Données et statistiques pour les pays mentionnés : Etats-unis | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Etats-unis | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,8 (5 votes)
>> Article suivant
Thomas DiLorenzo est économiste et professeur au Loyola College du Maryland. Il est l'auteur de 10 livres sur l'histoire américaine, les politiques antitrust et l'interventionnisme de l'état dans l'économie en général.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Evidement OUI. La FED est une banque privée, elle est définitivement anticonstitutionnelle.
lisez le livre de Ron Paul: End the FED
ou mieux, le livre de G.Edward Griffin: The creature from Jekyll Island... édifiant - un must read

On peut alors se poser la question, pourquoi Ron Paul n'est pas lui réduit au silence depuis le temps, étrange.
J'ai peur qu'il soit le Besançenot des Etats-Unis, un agent du système quoi.
Dernier commentaire publié pour cet article
On peut alors se poser la question, pourquoi Ron Paul n'est pas lui réduit au silence depuis le temps, étrange. J'ai peur qu'il soit le Besançenot des Etats-Unis, un agent du système quoi. Lire la suite
snow78 - 31/08/2011 à 09:30 GMT
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX