Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

La France se vide !

IMG Auteur
Jean de Selzac
Publié le 02 juillet 2013
680 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 42 votes, 4,6/5 ) , 42 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
42
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

 

 

 

 

Deux images résument le drame français. D’un côté la génération du Président François Hollande qui ouvre la conférence sociale des 20 et 21 juin en recevant les syndicats, s’attablant avec eux pour discuter droits sociaux, égalité des salaires, droits acquis, redistribution. De l’autre, une génération de vingtenaires et trentenaires, entrepreneurs ou jeunes diplômés qui franchissent prestement la frontière, sac sur le dos, vers un business ou un job bien payé et sans intention de revenir. Alors, où se trouve l’avenir ?


L’avenir est là où il est possible de faire de l’argent ! L’un de ces jeunes diplômés parti aux États-Unis le dit sans détour : « Les salaires sont clairement plus intéressants. Promu il y a deux mois chef de produit senior, ma rémunération brute s’élève à 100 000 dollars, soit 75 000 euros environ. Il serait de 37 000 euros en France. »  François Hollande et les syndicats ont encore du pain sur la planche pour lui expliquer qu’il vaut mieux rester à gagner 37 000 euros en France plutôt que 75 000 euros à l’étranger.


De son côté, la Conférence des grandes écoles (CGE) confirme, grâce à son enquête d’insertion annuelle menée au premier trimestre 2013, que les jeunes diplômés gagnent à partir à l’étranger : ils auront un salaire de 45 610 euros brut en moyenne contre 37 340 euros à Paris ou 33 374 euros en Province. Pire : les salaires français diminuent. La CGE constate une chute de 15% pour les salaires des managers et de 11% pour ceux des ingénieurs. « Non seulement les rémunérations proposées aux ingénieurs sont 20% plus attractives à l’étranger », précise Christian Lerminaux, président de la conférence des directeurs des écoles d’ingénieurs, « mais, dans le même temps, les salaires français proposés par les petites et les moyennes entreprises sont inférieurs de 10 à 20% à ceux des grands groupes. » Cela veut dire clairement que les PME, qui représentent près de 95% des entreprises hexagonales, n’attirent plus, se vident de talents et sont donc incapables d’innover.


Alors la CGE utilise les mots qui fâchent : « fuite des cerveaux », « exil ».  Car en parallèle de l’exil fiscal, il y a bien un exil professionnel. Le constat est incontournable : 16% des diplômés des grandes écoles et 25% des diplômés des écoles de management trouvent un premier emploi hors de France.  Toujours selon la CGE, si l’Ile-de-France reste encore – mais pour combien de temps – la destination principale de 56,4% d’entre eux, la Province se vide au bénéfice de l’étranger.


Le Royaume-Uni est la première destination avec  14,9% des diplômés français qui y travaillent. En Suisse, ils sont 12%, en l’Allemagne 11,1% et au Luxembourg 7,3%. Au-delà de l’Europe, les États-Unis attirent 7,2% de ces jeunes et 6,8% se précipitent en Chine. Quand on regarde cette liste, il est frappant de constater que les jeunes diplômés vont exactement dans les pays qui suscitent l’indignation vertueuse de François Hollande et des syndicats. Quel joli pied de nez ! C’est rassurant car cela montre que le discours de la classe politique et syndicale a une portée très limitée.


Dans cette perspective, la conférence sociale sert-elle à quelque chose ? Ce serait la cas si François Hollande se décidait à rappeler qu’on ne devient riche qu’en gagnant de l’argent pas en recevant des aides et des allocations. Mais, ce modèle social qu’il veut sauver avec sa conférence sociale ne donne en fait aucun espoir à ceux qui gagnent de l’argent. Plus leur salaire est élevé, plus ils sont matraqués fiscalement. Il est évident que la perspective de contribuer au système social français, d’être ponctionné au nom de la justice sociale ou de participer à la générosité nationale, n’est pas attractive. Soyons franc : égalitarisme, droits acquis, aides sociales, rien de tout cela ne retient les jeunes qui sont capables de créer des richesses et les futurs emplois. Alors pendant que François Hollande et ses camarades syndicalistes confèrent sur le social à l’Elysée, la France se vide de sa force créatrice et entrepreneuriale. À quand une prise de conscience.

 

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Chine | France | Luxembourg | Suisse | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Chine | France | Luxembourg | Suisse | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,6 (42 votes)
>> Article suivant
Esprit libertarien, entrepreneur, grand voyageur parcourant des continents aussi divers que l’Afrique et l’Amérique, Jean de Selzac met sa plume au service de la liberté économique et de l’esprit d’entreprise. Il a souvent écrit dans les différentes publications de Contribuables Associés.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Venez en france : on gagne facilement de l’argent en recevant des aides et des allocations. Plus le salaire est élevé, plus les travailleurs sont matraqués fiscalement. Il est évident que la perspective de contribuer au système social français, d’être ponctionné au nom de la justice sociale ou de participer à la générosité nationale, n’est pas attractive. Soyons franc : égalitarisme, droits acquis, aides sociales, rien de tout cela ne retient les jeunes qui sont capables de créer des richesses et les futurs emplois ailleurs .
Ma petite touche personnelle ...Merci , Monsieur Charat .
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
le chiffre de 2500 français qui s'expatrient mensuellement est-il réaliste ?
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
Cela me semble beaucoup ; quelles sont tes sources ?
Qu’est-ce que la grande campagne mondiale, concertée, contre l’évasion fiscale? C’est une mesure de parcage, de recensement, de re-domestication de l’argent pour pouvoir le confisquer .
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
J'adore le titre !

Ben ouai, la France à la chiasse !
Normal elle mange de la merde depuis trente ans ! Le socialisme bleu pale ou rose est indigeste !
Evaluer :   3  1Note :   2
EmailPermalink
Evaluer :   2  2Note :   0
EmailPermalink
voter c'est abdiquer.
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
et voter avec ses pieds ?
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
c'est comme faire des réponses débiles, pour diluer la réflexion et surtout ne pas réflechir.
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
Bernard Arnault, Gérard Depardieu, Jean-Marie Le Pen, Elie de Rothschild, Florence Lamblin… Qu’ont toutes ces personnalités en commun ? Un patrimoine, assurément et cette démangeaison lancinante qui revient chaque année, les impôts…trop d’impôts… plus d’impôts ! Résultat, ils « votent avec les pieds » : direction l’étranger.

La France reste bien la France. Alors que la polémique fait rage autour des comptes bancaires en Suisse de l’ancien ministre du budget en charge de la lutte contre l’évasion fiscale, le gouvernement tente de désamorcer l’affaire en mettant sur la table la question de la moralisation de la vie politique française (la première tentative remontant au début des années 1990 avec les lois sur le financement des partis politiques). Opération « mains propres »… jusqu’à la prochaine fois. Une question semble pourtant soigneusement occultée d’un bout à l’autre de l’hémicycle : celle de la pression fiscale sur notre territoire. Et pour cause, elle demande réalisme, pragmatisme courage politique et réformes structurelles autant dire la machine à perdre les élections pour un professionnel de la politique.

Selon Stéphane Baller, associé, Ernst& Young en France, « La « bonne » nouvelle pour la France serait de voir une tendance mondiale à l’alourdissement de la pression fiscale quel que soit le modèle de société choisi mais poserait aussi la question du service reçu en contrepartie de l’impôt acquitté . » (Source ici). Qu’en termes choisis ces choses-là sont dites (cela change du style autrement plus direct de Maurice Taylor, PDG de Titan s’étant illustré par ses lettres adressées au ministre du redressement productif). Rappelons qu’au-delà de la tendance, la France fait partie, avec la Suède, la Belgique et le Danemark, du club des Etats ayant la fiscalité la plus lourde de l’Union. Triste record.
Concrètement en choisissant de se délocaliser dans n’importe quel pays de l’Union, il y a 85% de chance de se retrouver dans une situation fiscale meilleure.

La pression fiscale serait en principe justifiée par les arguments de la qualité de vie et des services publics, juste contrepartie de l’impôt acquitté. Soit. C’est à peine si l’on ose ouvrir ce chapitre. Nos services publics sont en situation de burn out. Pris en étau entre l’exigence d’équilibre financier et celle de la qualité des services à assurer, nos services publics rament, voire marchent sur la tête.

Ils ne sont pas en équilibre économique, quant aux services… Parmi les exemples flagrants, le service public de la santé et particulièrement celui assumé par les hôpitaux publics : en pénurie de personnel soignant, proposant des rémunérations indignes compte tenu des études suivies et des sacrifices demandés, des postes sont tout simplement supprimés –autant de coûts en moins – et les services désorganisés, ne parlons pas du déficit de la sécurité sociale et de sa branche maladie. Que dire de Pôle emploi ? Des transports en commun ? Des infrastructures ? Du logement social ? De la sécurité ? De l’éducation ?

Peut-on réellement cautionner une telle gestion, un tel bilan ? En égrainant les rapports de l’INSEE des Commissions parlementaires et rapports d’experts, le constat ne date pas d’hier et la crise de 2008 ne date que de… 2008. Si on résume : + d’impôts et de taxes pour des services de – bonne qualité. En ajoutant le fait que l’herbe est sérieusement plus verte de l’autre côté des frontières, qui peut raisonnablement supporter cela durablement ? le frontalier qui achète ses cigarettes et son carburant moins chers en Andorre ou en Belgique, qui respecte la loi française en fumant des substances illicites dans un pays plus tolérant participe de la même logique. C’est une manière différente de saluer les politiques menées depuis plus de 20 ans :

on vote alors avec ses pieds et pas seulement quand on est riche. HEUREUSEMENT !!!

Juliette Joachim
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Changer de pays pour aller dans un autre où le système électif est également présent c'est juste choisir entre la peste et le choléra.
Tu réalises temporairement un gain financier et parfois tu gagnes un peu de temps par rapport aux lois contraignantes mais faut pas se leurrer : tous les systèmes électifs évoluent de la même manière. Toujours plus d'asservissement, toujours plus de population à soumettre.

Je comprend tout à fait cette attitude du "je fuis les endroits pourris pour aller vers des endroits un peu moins pourris". C'est de la survie personnelle. Mais ça ne tient qu'un temps, jusqu'à ne plus avoir nulle part où aller. Et il est quand même plus intéressant de commencer à réfléchir à assurer la survie de son environnement (naturel, social, politique) si on a un peu de courage pour refuser la fuite et rendre pérenne pour sa dépendance et ses amis les acquis de son travail.
La solution de facilité n'a jamais été le meilleur choix.
Ce n'est pas une fuite , c'est un choix .
Quand un pays vous dégoûte , quel bonheur de partir sous des cieux plus cléments !
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
Et si tu n'as aucun regret ? Je n'en ai aucun .
Chacun ses choix .
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
t'es pas obligé de poster deux fois (légèrement différemment) ta prose, ça ne la rendra en rien plus crédible. surtout pour ne pas t'avouer que c'est une fuite. comme si la fuite était lâche ! encore un cliché à deux balles dont les gens bien formatés n'arrivent pas à se défaire lol.
ce que je constate plutôt, c'est que tant que certains ne seront pas attaqué aux failles de la machine, ta fuite est vouée à ne pas finir. tôt ou tard t'aura nulle part où te cacher.
Mais quand tu seras dans la mouise si tu ne l'es pas déjà , faudra pas pleurnicher.
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
c petben pour ke tu conprend bien .
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
Attention aux accents .
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
désolé, j'ai beau être dans le nord depuis plus de 7 ans, j'ai toujours pas choppé l'accent belge ou le ch'ti.
Tu es de quel côté de la frontière ?
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
J'ai un neveu qui est parti aux USA par sa boite Française, il y est maintenant installé. Il a épousé une Américaine, gagne trés bien sa vie, et n'envisage certainement pas de revenir en France. "Pays de merde", dit il.
J'ai un autre neveu à Londres qui se démerde bien dans l'hotellerie de luxe.

Et, j'ai d'autre neveux/nièces qui sont en France et qui galèrent bien pour trouver un job.
Evaluer :   5  1Note :   4
EmailPermalink
Oncle Picsou ?
Evaluer :   2  2Note :   0
EmailPermalink
Et la bouffe ?
Evaluer :   0  2Note :   -2
EmailPermalink
Selon un rapport de la Trust for America's Health et de la Fondation Robert Wood Johnson, publié par le Huffington Post, près de la moitié des Américains seront obèses d'ici à 2030. Pis, treize Etats américains pourraient voir leur taux d'obèses atteindre 60 % !

En 1990, l'obésité touchait 12 % des Américains, pour atteindre 23 % en 2005 et 35,7 % entre 2009 et 2010. L'augmentation de 9 % ne serait donc pas aussi importante que ce que le pays a pu connaître durant ces vingt dernières années. Mais elle témoigne d'un important décalage entre les différents Etats. Si le Mississippi pourrait avoir le taux le plus élevé avec 66,7 % d'obèses, le Colorado n'atteindrait que 44,8 %.
Une des conséquences directes est le coût pour le système de santé américain, notamment des programmes de prévention contre l'obésité, qui pourraient passer de 48 milliards à 66 milliards de dollars sur les deux prochaines décennies.
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
Gastronomique , quantité et quantité.
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
Ton chat vient de cet endroit ?...
Oui mais ceux qui restent ouille !
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
Tu exagères il y en a des biens
pas beaucoup il est vrai.
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
Il n'y a pas de prise de conscience des gouvernements et syndicats mais tout le reste peu en faire plus pour se manifester et réclamer de vraies réformes. Un moyen de commencer à les faire plier c'est de se dégager de la sécurité social qui est exorbitante en France, ce qui est possible depuis 2001 avec l'ouverture du marché à la concurrence. Pour ceux que ça interessent il y a l'association "Medecin libres" et une recherche sur google permet de les retrouver facilement. Libérer-vous des monopoles!!!!
Evaluer :   8  1Note :   7
EmailPermalink
Si l'on va au fond des choses, on s'aperçoit que la sécu (créée par les cocos en 1945) est un organisme maffieux (car en situation de monopole) avec droit de vie et de mort sur les entreprises : ceux qui ne payent pas finissent en règlement judiciaire, et par ce biais la sécu a coulé des centaines de milliers d'entreprises depuis sa création. Il est indispensable d'abroger son monopole pour pouvoir faire évoluer notre monde du travail qu'elle contribue à enliser. Mais voilà, le mythe est bien ancré dans l'imagerie populaire. Français, réveillez-vous !
Evaluer :   8  1Note :   7
EmailPermalink
EXACTEMENT ! C'est l'arme qui pourra tout changer ! La seule qui nous reste !

J'ai mis mon expert comptable sur le coup et je paierai volontiers un avocat pour faire cela dans les règles de l'art !

Le RSI est un scandale ! Il faut non seulement quitter la SS mais aussi l'assurance vieillesse ...
Evaluer :   8  0Note :   8
EmailPermalink
PAS COMPLIQUE : MLPS (MOUVEMENT POUR LA LIBERTE DE LA PROTECTION SOCIALE) ILS VOUS EXPLIQUENT TOUT ET VOUS SUIVENT SUR LE PLAN JURIDIQUE, 165 RUE DE RENNES 75006 PARIS
PS j'ai mis en majuscules pour que ca "frappe"
PS 2 je vais faire de meme en Belgique ou a priori 1) c'est possible 2) ca a pas encore ete tente, je me promets de chaudes soirees d'hiver
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
Il n'y aura jamais de prise de conscience de la part des politiques et des syndicats, ce serait un aveu de leur incompétence.
Justice sociale, générosité nationale, des termes ronflants qui masquent tout simplement "nivellement par le bas" et "pillage de nos richesses". Plus personne n'est dupe.
On est pas sortis de la m.... !
Evaluer :   8  0Note :   8
EmailPermalink
Bouge pas sinon tu t'enfonces.
Evaluer :   2  2Note :   0
EmailPermalink
MOI j'en suis parfaitement sorti.
Au états-unis, ils ont (avaient) Steeve Jobs, en France on a Pole emploi ! Partout ailleurs, on ADMIRE l'histoire d'un petit géni qui travaille dans son garage pour trouver l'idée révolutionnaire, qui la commercialise, qui créé des emplois, fait grandir son idée, son projet (et certe fait des bénéfices, mais les partage avec les salariés) ... en France, on le JALOUSE, il a l'image du riche qui exploite les salariés, contrairement à l'HEUREUX gagnant (du Calvados) de l'Euromillions !!
La France va droit dans le mur ! On est tous sur le même bateau, mais on nous coupe les rames, et pire, certains rament dans le sens contraire ou se laisse porter.
Evaluer :   10  2Note :   8
EmailPermalink
Je ne suis pas sur le bateau .
Evaluer :   1  3Note :   -2
EmailPermalink
C'est une galère plutôt .
Evaluer :   7  2Note :   5
EmailPermalink
Je préfère une croisière .
Evaluer :   0  2Note :   -2
EmailPermalink
Je peux confirmer , ma villa ne trouve pas preneur .
Evaluer :   3  2Note :   1
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
c petben pour ke tu conprend bien . Lire la suite
MI - 05/07/2013 à 19:24 GMT
Note :  0  1
Top articles
Derniers Commentaires
Pétrole : alerte rouge pour la France et nos approvisionnements
16 sept.Josey Wales2
Avant on n'avait deja pas de petrole mais on avait des idees. Maintenant qu'on a plus d'idees...
Clownerie ministérielle : Bruno Le Maire veut une blockchain publique
14 sept.Fortuna
This country is fucked up
La BCE en mode Père Noël avec 1000 euros pour à Noël !!
10 sept.ramin974
Bonjour, Tout ça me rappelle les parties de monopoly que je faisais quand j'étais petit. Normalement quand un joueur n'a plus de sous, il ...
Martin Armstrong : de nouvelles découvertes compromettent le dogme ...
10 sept.Alain J.
Bonjour Venez habiter entre 1800 et 2200 m d'altitude Mr Flamel. L'expérience en science vaut mieux que toute théorie avec des idées préconçues...
France : une couverture (et une fraude) sociale légendaire ?
10 sept.Red Pill1
Mais, mais, mais, je pensais que nous avions le meilleur systeme de secu du monde, que le monde entier nous l'enviait, et que nos enarques, la fine...
France : une couverture (et une fraude) sociale légendaire ?
10 sept.Go4Gold
Il y a trois sortes de comptables : ceux qui savent compter et ceux qui ne savent pas compter
L’avenir inquiétant des banques… et de vos frais !!
07 sept.jymesnil2
Bon la blague qui consiste à prétendre que les banquiers prêtent l'épargne des clients est une blague....les depots sont ridiculement insuffisants ...
Grâce au glyphosate, la SNCF va nous coûter encore plus cher !
06 sept.Fortuna
En France on n'a pas de petrole, on n'a pas de bonnes idees mais au moins on n'aura plus de desherbants
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX