Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

La fraude continue de s’intensifier sur le Comex de l’argent

IMG Auteur
 
 
Publié le 11 juillet 2016
1078 mots - Temps de lecture : 2 - 4 minutes
( 5 votes, 5/5 ) , 1 commentaire
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
1
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Or fractionnaire

J’ai récemment écrit au sujet de la hausse des intérêts ouverts sur l’or du Comex, et sur les tentatives des banques de contrôler le prix des produits dérivés papiers en en faisant grimper l’offre. Dans cet article, nous nous pencherons sur l’argent du Comex, qui fait l’objet d’une variation intéressante de cette même manipulation par les banques.

Si vous n’avez pas suivi la hausse des intérêts ouverts sur l’or du Comex et la manière dont les banques ont recours aux nouveaux produits dérivés pour faire plonger le prix papier, voyez mon récent article ici (en Anglais) : http://www.tfmetalsreport.com/blog/7700/onwar...n-bank-collapse

J’aimerais aujourd’hui axer mon analyse dans une autre direction. Comme je l’ai déjà méticuleusement noté, le prix de l’or a gagné plus de 300 dollars en 2016, depuis 1.060 jusqu’à 1.370 dollars, soit 29,2%. Sur la même période, la quantité totale de contrats sur l’or du Comex a aussi augmenté pour passer de 415.220 le 31 décembre 2015 à 652.971 hier. C’est une hausse de 201.751 contrats, soit 48,6%. Pour percevoir la situation sous un autre angle, parce que chaque contrat du Comex représente une obligation sur 100 onces d’or, la quantité totale d’or papier a augmenté de 20.175.100 onces, ou 627 tonnes.

Sur la même période, avons-nous pu apercevoir une évolution des quantités d’or physique totales déposées dans les huit entrepôts du Comex ? Oui ! Comme vous pourrez le voir ci-dessous, la quantité totale d’or déposé auprès du Comex était de 6.414.643 onces le 31 décembre, avec 276.000 onces livrables, et le reste éligible :

Penchons-nous maintenant sur le rapport d’hier :

 

Qu’en est-il de ça ? Sur la même période, les quantités d’or déposées auprès du Comex ont augmenté de plus de 3.000.000 d’onces et, à l’échelle interne, les réserves livrables ont augmenté de plus de 1.100.000 onces. Avant que quiconque vienne me dire que cela prouve de la légitimité du Comex et des produits dérivés papiers, sachez que les contrats papiers ont augmenté de plus de 20.000.000 onces sur la même période. Les banques ont inondé le marché de six fois plus de papier qu’il n’y a eu de réserves d’or physiques nouvellement disponibles pour en contrôler la hausse de prix.

Mais ne nous arrêtons pas là, parce que ce n’est pas l’objectif de cet article. Avant que les défenseurs du cartel et du système ne reprennent les informations ci-dessous pour nous expliquer que tout va bien et que le Comex fonctionne comme il le devrait, ils devraient observer ce qui se passe sur le Comex de l’argent.

Le 31 décembre 2015, l’argent du Comex valait 13,80 dollars l’once à la fermeture du marché. A l’heure où j’écris ces lignes, il est d’environ 20 dollars. Ce qui représente un gain de 6,30 dollars, ou 46%. Sur la même période, les banques qui contrôlent le Comex de l’argent ont fait passer les intérêts ouverts sur l’argent du Comex de 168.153 contrats en décembre à 211.347 contrats hier. C’est une hausse de 43.194 contrats, ou 26%. Une fois de plus, pour percevoir la situation sous un autre angle, à 5.000 onces par contrat, cela représente environ 216.000.000 onces de papier additionnel sur le Comex de l’argent.

Avons-nous également vu une hausse des quantités d’argent déposées dans les huit centres de dépôt du Comex ? Voyons-voir. Voici ci-dessous le rapport du 31 décembre 2015. Notez que les coffres contiennent un total de 160.671.058 onces d’argent, dont un peu plus de 25%, soit 40.000.000 onces, se trouvent dans la catégorie livrable.

Et voici le rapport d’hier :

 

Le prix papier de l’argent a augmenté de 46%, alors même que la quantité de produits dérivés papiers sur l’argent augmentait de 26%. Sur la même période, les quantités d’argent déposées dans les entrepôts du Comex ont diminué de 5,6%. Plus intéressant encore, bien que les prix aient grimpé de 46%, les quantités totales d’argent livrable sur le Comex ont diminué de 15.638.897 onces, ou 39%.

Résumons la situation ainsi :

Or du Comex : Hausse de prix de 29%. Hausse des intérêts ouverts de 48,6%. Hausse des réserves d’or de 3.000.000 onces, ou 47%.

Argent du Comex : Hausse de prix de 46%. Hausse des intérêts ouverts de 26%. Baisse des réserves d’argent de 9.000.000 onces, ou 5,6%.

Une dernière chose…

Avec un total d’intérêts ouverts de 652.971 contrats, le Comex a aujourd’hui des obligations papiers de 65.297.100 onces, ou 2.031 tonnes d’or. La production minière annuelle est d’environ 3.000 tonnes. Les réserves totales de produits dérivés du Comex représentent donc 66% de la production minière totale.

En revanche, avec des intérêts ouverts de 211.247 contrats, le Comex a aujourd’hui des obligations papiers de 1.056.235.000 onces d’argent. La production minière annuelle est de 880.000.000 onces. Les réserves totales de produits dérivés du Comex représentent donc 120% de la production minière totale.

Remettons tout cela ensemble…

Bien qu’il soit clair que les banques qui interviennent sur le Comex noient les spéculateurs de contrats dans un effort de contenir le prix de l’or, nous avons enregistré une hausse des réserves physiques qui garantissent ces contrats papiers. Pour ce qui est de l’argent, la situation est tout aussi précaire, et les banques ont émis de nouveaux contrats papiers sans avoir enregistré de hausse des réserves de collatéral physique. Les banques ont ajouté à l’effet de levier d’un système déjà vacillant, et de ce faire, ont étendu leurs livraisons potentielles à 120% de la production minière annuelle globale (sans compter les 150.000.000 onces produites annuellement par la Chine et qui ne sont pas à vendre, la production globale d’argent atteint 730.000.000 onces, et les passifs potentiels du Comex passent à 145%).

En 2011, le prix de l’argent du Comex a augmenté en raison de la demande physique. Cette hausse a culminé sur un gain de 10 dollars au mois d’avril, qui a déclenché une panique des vendeurs à découvert sur le Comex. Les chiffres publiés à l’époque par la CFTC n’ont laissé aucun doute quant à cette conclusion. Seul le massacre du dimanche premier mai 2011 et les cinq hausses de marges qui ont eu lieu sur le CME les neuf jours suivants ont pu sauver les banques de lourdes pertes voire d’un effondrement.

L’argent pourrait-il être à l’aube d’un nouvel évènement similaire ? Seul le temps et la demande physique pourront nous le dire. En revanche, les investisseurs sur l’argent devraient en considérer les possibilités et prendre position en conséquence, parce qu’ils savent l’étendue de la fraude du système de produits dérivés papiers du Comex.


 

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (5 votes)
>> Article suivant
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Le silver c'est du sport !
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Le silver c'est du sport ! Lire la suite
samideano - 12/07/2016 à 12:21 GMT
Note :  1  0
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX