Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Dans la même rubrique

La liste des entreprises françaises au Luxembourg !!…

IMG Auteur
Publié le 12 novembre 2014
1005 mots - Temps de lecture : 2 - 4 minutes
( 25 votes, 3,8/5 ) , 32 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
32
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux
24hGold - La liste des entrepr...

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Voici une petite recherche que je vais vous livrer, il s’agit d’un lien que je vous donne vers le consortium des journalistes qui vient de révéler le scandale de la plus grosse évasion fiscale jamais organisée dans le monde grâce à un pays, le Luxembourg, et à son chef d’État de l’époque Jean-Claude Juncker, désormais président de la Commission européenne, ce fameux machin super démocratique et prenant soin de l’intérêt des peuples d’Europe (c’est ironique évidemment).

Vous pourrez y trouver l’ensemble des gentilles entreprises très citoyennes et qui aiment payer des impôts, à moins que ce soit l’inverse… C’est très bien fait et le moteur de recherche permet de choisir pays par pays et après, les logos de chaque société concernée s’affichent.

Le « socialiste » Emmanuel Macron défend Jean-Claude Juncker

Avant de vous donner tout ça, je voulais revenir sur le principal avocat de Jean-Claude, à savoir le français Macron, notre actuel ministre de l’Économie socialiste. Bon, vous l’avez compris, avec Macron nous sommes dans un socialisme môôôderne, un socialisme de combââât, un socialisme « libéral », c’est-à-dire un socialisme tourné vers le prôôôôgrèèès pour tous et le changement maintenant, un socialisme où l’organisation de la plus grande fraude fiscale de tous les temps (Mamie Loto n’a qu’à bien se tenir la pauvre) n’est pas grave, un socialisme où les socialistes au pouvoir (pas tous quand même) trouvent normal finalement d’apporter leur soutien à Juncker.

Et la défense élaborée par Macron est divine, spirituelle, drôle à souhait. Je vais le citer dans le texte parce que franchement, il faut se pincer pour y croire :

« Je suis frappé par la ressemblance entre notre période et celle des années 30. Nous sortons d’une crise, les peuples se rétractent, les indicateurs économiques sont inquiétants, les démocraties sont fatiguées, les dirigeants politiques sont conspués. Le plus grand risque est que les responsables politiques laissent s’installer l’idée qu’ils sont impuissants, que les démagogues prennent le pouvoir et que les égoïsmes nationaux reviennent. Ce sont les risques que nous voyons dans mon pays, le vôtre, en Allemagne, en Grande-Bretagne. C’est dans ces moments-là que se révèlent les grands décideurs politiques, ceux qui mettent de grandes ambitions sur la table, comme M. Juncker l’a fait. C’est cette même préoccupation qui habite le président de la République et le Premier ministre lorsqu’ils annoncent l’accélération des réformes en France et les grands chantiers nécessaires.

J’ai confiance en M. Juncker : il a la capacité de promouvoir des idées courageuses pour porter l’idée européenne. »

En un mot mes amis, c’est « exquis ». J’adore. Tout y est ou presque, il nous manque juste l’expression avec les mots marqueurs suivant : « Cela me rappelle les heures les plus sombres de notre histoire et véhicule des idées nauséabondes… » Mais rassurez-vous, Macron maîtrisant parfaitement la dialectique, tétanisant aussi bien le langage que la pensée, devrait nous le sortir prochainement.

Donc le climat, c’est le climat des années 30… Cela est parfaitement faux, sauf pour l’aspect crise économique qui est effectivement encore plus grave que celle de 1929. Nos situations politiques et sociales n’ont strictement rien à voir avec celles des années 30, ce qui ne veut pas dire que la situation n’est pas forcément plus grave d’ailleurs que celle des années 30, et tout cela risque effectivement de bien mal se terminer mais c’est un autre débat.

Mais pour Macron, Juncker c’est le de Gaulle et le Churchill européens incarnés dans la même figure. J’en rigole encore en me tenant les côtes qui souffrent terriblement de cette quinte de rire… Juncker n’est ni de Gaulle, ni Churchill et en aucun cas un « grand décideur politique qui se révèle ». Juncker est simplement un grand… ponte de la fraude fiscal, certes de haut vol (surtout au sens premier du terme), mais un fraudeur tout de même ! Macron va plus loin dans le fayotage général en extrapolant la grandeur de Juncker à la grandeur d’Hollande… ce qui en dit long sur la définition actuelle du mot « grandeur »…

Un combat fratricide en Europe

À mon sens, toute cette histoire cache un combat fratricide en Europe autour du sujet de la rigueur et des politiques d’austérité que certains souhaitent imposer à d’autres.

Il est évident, et c’est du bon sens, que lutter contre la fraude fiscale est une nécessité et que le principe qui doit prévaloir est lui aussi tout aussi simple, à savoir que chaque entreprise doit payer ses impôts tout simplement dans chaque pays où elle réalise des bénéfices. À ce petit jeu-là, quelques pays en Europe mettent un bazar considérable comme l’Irlande, les îles anglo-normandes, sans oublier le Luxembourg ou encore quelques petites principautés bien minuscules sur les cartes mais fort bien pourvues financièrement.

C’est évidemment tout le modèle économique du Luxembourg qu’il faut fracasser et sans hésiter. Du Luxembourg, et des autres paradis fiscaux européens.

D’ailleurs, notre président serait bien inspiré (si ce n’est déjà lui à la manœuvre derrière toute cette histoire aidé par quelques alliés italiens) d’appuyer très fortement là où ça fait mal. Austérité ? Pourquoi pas, mais encore faut-il que l’Europe joue le jeu et n’institutionnalise pas la fraude et l’évasion fiscales parce nous parlons dans ce cas de centaines de milliards d’euros.

Par extension, nous pourrions faire le même raisonnement sur le coût de la main-d’œuvre dans certains pays européens, comme la Pologne et son salaire mensuel de 360 euros… Autant dire que nous ne serons jamais aussi compétitifs qu’un Polonais ou alors il va falloir beaucoup baisser nos salaires…

En tout cas, il est sûr que si toutes les entreprises qui font des bénéfices en France payaient leurs impôts en France, le gouvernement Hollande n’aurait plus à augmenter les taxes et les impôts sur le peuple. Ceci expliquant peut-être cela. Si tel était le cas alors, sans hésiter, j’applaudirai le président.

À demain… si vous le voulez-bien !!

Charles SANNAT

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Allemagne | France | Luxembourg | Pologne | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Allemagne | France | Luxembourg | Pologne | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :3,8 (25 votes)
>> Article suivant
Charles Sannat est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires Il a exercé les fonction de directeur des études économiques de la société Aucoffre.com de 2012 à 2015, et créé le Contrarien Matin un site de « décryptage quotidien, sans concession, humoristique et sarcastique de l’actualité économique ». Il a fondé en Septembre 2015 le site Insolentiae.com et se consacre depuis pleinement à ce nouveau projet éditorial.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Il n'y a pas de paradis fiscal. Dans un paradis fiscal, il n'y aurait aucune taxe ni impôt. Donc il n'y aurait pas d'Etat. Ca n'existe pas sur cette Terre.
Par contre, il y a une multitude d'enfers fiscaux, dont sont certains restent vivables, et d'autres sont carrément invivables.
Ceux-là, les personnes morales, n'ayant aucune attache sentimentale, cherchent à les quitter par tous les moyens.
C'est la logique même. Je ne vois pas où est le problème moral à cela.
Evaluer :   7  0Note :   7
EmailPermalink
Merci de rappeler que les enfers (ou paradis) fiscaux se mesurent de manière ordinale (on les classe du pire au meilleur) alors que le paradis est cardinal, absolu.
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
"Dans un paradis fiscal, il n'y aurait aucune taxe ni impôt."

Donc dans un paradis, il n'y a pas de fisc.
Donc paradis fiscal est une oxymore, imaginaire et farfelue.

Un peu comme un lac asséché: du moment qu'il est asséché, ce n'est plus un lac. Un toit envolé qui n'est plus un toit. Une automobile de musée qui n'est ni auto ni mobile. De la neige fondue qui n'est que de l'eau...
Evaluer :   0  3Note :   -3
EmailPermalink
La problématique n'est pas l'impot mais l'Etat, qui a besoin d'extraire de l'argent des classes productrices pour le redistribuer à ses électeurs.

Il est possible d'inventer une société sans Etat (ce qui serait le summum de la civilisation, d'après Aristote lui meme), et donc sans Etat.

Le paradis existe donc mais il se mérite.
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
"La problématique n'est pas l'impot mais l'Etat"

On n'a jamais vu l'un sans l'autre ni l'autre sans l'un...

"qui a besoin d'extraire de l'argent des classes productrices pour le redistribuer à ses électeurs"

Même les Etats qui ne redistribuent pas, même les Etats qui n'ont pas d'électeurs, prélèvent l'impôt quand même.

Quand aux "classes productrices"... l'Etat ne se prive pas de prélever chez ceux qui ne produisent rien, voire chez ceux qui n'ont rien !
Votre taxe foncière vous demande-t-elle si vous gagnez votre vie avant de vous taxer ?
Un clochard qui s'achète un litre de vodka et un paquet de clopes doit être taxé à plus de 80% de ses revenus !

Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Par nature l'Etat est un organisme redistributeur, qui prend l'argent dans la poche de ceux qui payent l'impot pour le redistribuer à ceux qui vivent de l'impot, qu''ils soient politiques, fonctionnaires, fournisseurs de l'Etat ou subventionnés rentiers de tous ordres vivant à ses crochets
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
A mes yeux, quand l'Etat paye les fonctionnaires qu'il s'est choisi d'embaucher, il consomme en interne les moyens qu'il a pris.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
"chaque entreprise doit payer ses impôts tout simplement dans chaque pays où elle réalise des bénéfices."

Mais d'où peut bien être parachuté ce dogme ?
On dissuade ce qu'on taxe et encourage ce qu'on subventionne.

Quel est le péché dans la réalisation de bénéfices? Que justifie la punition dont seront exempté les tire-au-flanc, les mauvais travailleurs et les gaspilleurs qui auront bien gonflé leurs consommations et leurs frais pour ne pas trop faire de bénéfices ?
Ces mauvais élèves ont par ailleurs bénéficié des mêmes services régaliens que la "bonne" entreprise, devenue compétitive à la force du poignet.

Une réponse est (encore une fois) à chercher chez les donneurs d'ordre des politiciens: les banquiers.

Une entreprise qui fait des bénéfice et qui peut les garder augmente ses capacités d'auto-financement et a donc moins besoin du banquier et de son crédit pour travailler et se développer. Sans crédit le banquier ne peut pas espérer entrer un jour en possession de l'entreprise par la réalisation de caution. Sans crédit l'entrepreneur est évidemment plus libre, il décide de ses orientations et investissements. Il n'est pas contraint d'investir là où le banquier veut bien le financer.

Mais à part le point de vue du banquier, qui saura me justifier l'imposition des bénéfices ?
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
De janvier 1995 à 2013, Jean-Claude Juncker a dirigé le Luxembourg.

Le 6 novembre 2014, le plus grand scandale de l'année révélait que le Luxembourg a passé des accords fiscaux secrets avec plus de 300 entreprises multinationales.

Ces accords fiscaux secrets ont privé la France, l'Allemagne, etc, de centaines de milliards d'euros de rentrées fiscales.

Pour ne pas répondre aux questions sur ces accords fiscaux secrets, Jean-Claude Juncker a fui les journalistes pendant une semaine, puis, du bout des lèvres, il a fini par reconnaître les faits : il a utilisé un euphémisme remarquable :

"Il est vrai que l'application de règles diverses, antinomiques très souvent, différentes et opposées peut conduire à des résultats d'imposition qui ne correspondent pas aux normes éthiques et morales généralement admises", a-t-il expliqué.

http://www.latribune.fr/depeches/reuters/2014-11-12/juncker-prone-la-transparence-sur-les-pratiques-fiscales-dans-l-ue.html

Mais ce sont tes actes depuis douze ans, Jean-Claude.

Ce sont tes actes depuis douze ans qui ne correspondent pas aux normes éthiques et morales généralement admises.

Et aujourd'hui, Jean-Claude ?

Aujourd'hui, mercredi 12 novembre, tu es encore président de la Commission européenne.

Tu n'as toujours pas été viré de ton poste de président de la Commission européenne.

Le fait que tu sois encore président ne correspond pas aux normes éthiques et morales généralement admises.

Ton maintien à ce poste est un véritable scandale.

Le soutien que t'accordent la majorité des députés européens montre que toutes les institutions européennes ne sont qu'une grande mafia, qui protège son Parrain.

http://www.euractiv.fr/sections/elections-2014/les-eurodeputes-de-la-gauche-radicale-lancent-une-motion-de-censure-contre
Evaluer :   8  0Note :   8
EmailPermalink
De notoriété publique, J-C Juncker a été le chef de GLADIO au Luxembourg (les réseaux stay-behind), donc un agent de la CIA. De plus, des rumeurs insistantes suggèrent qu'il serait aussi un alcoolique pathologique. Comme Eltsine. Il a donc le bon pedigree pour diriger l'UE...

Quant à E. Macron, c'est un ancien banquier de Rothschild.

Les 2 sont des hommes de main de l'Empire, rien de plus. Ils disent ce qu'on leur dit de dire et ils font où on leur dit de faire. C'est une perte de temps de leur accorder trop d'importance.

S'il restait aux peuples européens un peu d'intelligence et un peu de courage, cette tyrannie abominable tomberait en 15 jours. A défaut, il n'y a devant nous que du sang et des larmes (mais pas de sueur : il n'y a plus de travail !). Il ne sert plus à rien de s'indigner, il faudrait agir.
Evaluer :   10  1Note :   9
EmailPermalink
Si il y a tant d'entreprises qui délocalisent au Luxembourg c'est qu'il doit y avoir une raison.
Charles Sannat parle de fraude, c'est une accusation grave. L'optimisation fiscale est légale, même au pays des fachos. Hollandouille, lui, fraude le fisc, c'est prouvé et il n'est pas le seul. Seulement voilà, lui et ses raclures de collègues ont le bras long, il faut comprendre que bercy, la haute administration et les palais de justice sont noyautés par la même obédience, une coterie d'apparatchiks prêts à tout pour garder le pouvoir et se partager le butin.
Le Luxembourg a une industrie bancaire développée et efficace grâce à une législation intelligente, il est donc normal que ce pays attire les entreprises. Les petits pays dédaigneusement appelés "paradis fiscaux" ont développé leur secteur bancaire parce que c'était ça ou la misère.
Enfin pour en finir une bonne fois pour toute avec cette histoire de croissance impossible, de chômage massif et de pouvoir d'achat collé au plancher, il y a une solution simple : baisser les impôts.
"On rend inévitables les révolutions violentes" a dit JFK. Quand on élague les branches pourries, on ne fait pas dans la dentelle, on coupe net.
Evaluer :   6  0Note :   6
EmailPermalink
Sans évidemment connaitre le contenu du dossier et de ses montages, il semble bien qu'on ne parle pas d'optimisation fiscale (tout à fait honorable, d'autant plus quand la république est véreuse) mais de fraude (faux, usage de faux etc)...
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Je suis d'accord avec vous. A ce jour les médias ne parlent que d'optimisation fiscale au sujet des grandes entreprises installées au Luxembourg bien que pour moi négocier ses impôts sur le dos des petits c'est limite malhonnête. En revanche, la déclaration de patrimoine de hollande en 2012 indique 32000 € de dette comme patrimoine financier, c'est invraisemblable, surtout pour un type qui a eu une telle carrière. On estime à minimum 700000 € ce qu'il a touché depuis le début. Selon moi cette déclaration est fausse et il y a fraude mais le fisc fait semblant de ne rien voir... et les médias... et la justice... et l'opposition... Tous pourris !
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
Ce qui me semble tout à fait inconcevable est que les électeurs ne rient pas devant les déclarations de patrimoine minables des élus. Leurs plus grands chefs ont des patrimoines moyens inférieurs au patrimoine du Français moyen ? Fillion 100 000 Euros ?

Et ces personne prétendent nous gouverner et etre capables de gérer les centaines de milliards de budgets d'un gouvernement comme le gouvernement Français ?

C'est tellement énorme, ridicule, médiocre et risible que les bras m'en tombent.
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
"Et ces personne prétendent nous gouverner et etre capables de gérer les centaines de milliards ..."

Je dirais : et ces personnes prétendent parler d'autorité (ou au moins à hauteur des yeux) aux milliardaires apatrides qui n'ont dans la vie que le fric comme étalon.

Combien tu gagnes, que je sache si tu m'intéresses et si tu mérites que je t'écoute ?
Ca passerait bien dans la bouche d'un Sarko...
Evaluer :   1  2Note :   -1
EmailPermalink
Remarquez bien qu'il fut un temps ou le droit de vote n'était accordé qu'à ceux qui payaient des impots. Ceci vous choque t'il ?
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Choquer?
Ca dépend de ce sur quoi porte la question du vote.

Aujourd'hui on a tellement d'impôts indirects (la plus grande partie des recettes viennent de TVA et TiC) que plus personne ne peut échapper réellement à l'impôt. Au XIXè c'était différent puisqu'il n'existait aucun des deux.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
J'entends bien, mais vous avez esquivé la question. Et en imaginant que nous n'ayons qu'un impot direct type impot foncier, taxe d'habitation ou impot sur le revenu ?
Mais ma réponse ne dépend pas du type d'impôt mais de la question sur laquelle porte le vote.

Si la question est: doit on nationaliser tel secteur pour tel prix, ça a du sens.
Si la question est: peut-on avoir une double nationalité, ça n'en a pas.
"L'optimisation fiscale est légale, même au pays des fachos. "

L'optimisation, pour un particulier, consiste à soigneusement déduire dans sa déclaration IRPP, tout ce que la loi de finances lui permet de déduire.

Pour certains socialistes cette démarche est scandaleuse... à partir d'un certain niveau de revenus !
Les riches devraient se réjouir de "laisser la monnaie", de ne pas déduire ce que le droit leur autorise pourtant.
D'où ces derniers temps la multiplication des plafonds et la baisse de ceux-ci.

Bon... sachez quand même que les riches sont ceux qui touchent plus de 2000 par foyer...
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Fraude fiscale au sein même de l'Union Européenne, c'est de mieux en mieux...

Nantis oublier les caraïbes le Luxembourg c'est bien plus intéressant !!!

Ces pourris, ces donneurs de leçon, ils me dégoutent. Seul l'argent compte pour eux alors à mes yeux ils ne possèdent rien.


Avec tous ces mensonges, je vais finir par croire que nos réserves nationales d'or ont disparu.

Voici le titre du Contrarien matin du 12 novembre 2024: -" L'or de la France s'est envolé. La Banque de France ne possède plus que des barres en tungstène recouvertes de peinture dorée !!! "


Dans une ère de mensonge dire la vérité est un acte révolutionnaire !!!

Christus Regnat.
Evaluer :   4  2Note :   2
EmailPermalink
"Dans une ère de mensonge dire la vérité est un acte révolutionnaire !!!"

Le mensonge asservit et la Vérité rend libre.
Avoir envie de liberté est effectivement révolutionnaire.
Celle-ci se trouve parfois au bout des canons.
Béni soit le souverain qui fait cadeau de la liberté à son ou à ses peuples.
Un cadeau sans contre-partie, par amour et pour le plaisir.

Pour ce pouvoir faire, il faut que son peuple lui ait donné non pas une richesse mais une puissance financière équivalente à celle des menteurs.
La puissance judiciaire de les empêcher de nuire.
La puissance de faire que la politique n'ait pas besoin des menteurs, et de faire qu'ils ne séduisent plus personne.
Il faut que, comme les menteurs, il travaille à l'échelle de plusieurs siècles.

Ces conditions, adaptées de façon compatible avec l'esprit français, s'appellent le roi.
Et pour que celui-ci ait la force et les succès contre les fils du Menteur, il a besoin d'être sacré religieusement et d'agir en lieutenant de JC.
Christus regnat, Christus imperat... oui, mais pas directement: en inspirant continuellement son lieutenant.

Le reste c'est de la bricole plus ou moins vouée à l'échec à l'échelle des générations.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Et si ces entreprises paieraient leurs taxes, la pression fiscale pourrait diminuer ce qui serait un avantage pour les vertueux restés au pays (ou juste les petits et faibles qui n'ont pas pu contourner le système faute de connaître les bonnes personnes).

Alors réfléchissons :
- Les grands partent et ne paient pas les taxes en France
- Du coup, pour compenser, l'Etat augmente la pression fiscale sur ceux restés au pays
- Qui sont-ils ? beaucoup d'indépendants, petits entrepreneurs
- A cause de cette pression, les indépendants souffrent, font faillite, ou ne commencent même pas à essayer

Vu que l'Etat n'aime pas les indépendants (qui dit indépendant, dit possible divergence d'opinion, il faut bien mater le troupeau, empêcher les gens de penser autrement, comme chez les Témoins de Jéhovah), pensez-vous qu'il va s'opposer fermement à une tendance qui leur est nocive ?

Nous vivons une guerre entre les forces totalitaires et les derniers bourgeois éclairés (terme que je propose d'inventer, je préfère l'équivalent anglais de "empowered" (qui a acquis du pouvoir), je pense à cette classe moyenne qui est apparue lors de la Renaissance, qui a gagné son pouvoir face à l'obscurantisme de l'Eglise Catholique de l'époque et face au système féodal... Je vous conseille de voir le film "Michael Kolhaas", le sujet est celui du combat d'un de ces "bourgeois éclairés" contre les tricheries odieuses du système féodal en place... )

Tout converge pour détruire la classe moyenne... les grands la siphonnent, et les masses de pauvres révoltés vont la déchiqueter, faute de pouvoir atteindre les grands, réfugiés derrière des murs de policiers militarisés.
Evaluer :   8  0Note :   8
EmailPermalink
Et pendant ce temps là, Macron et Fabius étaient tout contents d'inaugurer une usine Renault en Algérie alors qu'elle appartient a 51% a cette dernière.
C'est pas tant l'usine en elle même qui me chagrine, vu qu'elle est destinée a produire des véhicules a commercialisation locale.

Mais plutôt ce que je ne pige pas c'est : Que vont foutre nos ministres là-bas ?
Les voir s’auto-congratuler a l'étranger alors qu'ici tout s'éteint commence a laisser un gout amer...
A croire que le seul endroit où ils peuvent se faire prendre en photo dans une entreprise sans se faire insulter, c'est a l'étranger.
Evaluer :   16  0Note :   16
EmailPermalink
L'hiver se rapproche, alors 48h au soleil sont les bienvenues.

Il faut bien se montrer, surtout s'il ya des financements de partis derrière.

NB: en 1962, Berliet ou Renault ont laissé en Algérie des usines qui tournaient et qui tenaient les meilleurs standard de qualité.
Le FLN n'a évidemment pas su continuer et développer l'activité. Aujourd'hui les expropriés expulsés reviennent encore investir!
Pas de pitié pour les cocus, ni pour les mémoires de poissons rouges.




Allez... pour rire un peu... allez voir ici http://www.autoalgerie.com/la-mina-4-retour-sur-un-projet-de,8553 la petite merveille de modernité de technique et d'esthétique que les Algériens étaient capable de produire après seulement 5 ans d'indépendance !!
Les Berliets et R8 d'avant 62 sont encore en circulation, leur merdasse en tôle pliée n'a pas même vu le jour.

Remarque leurs copains cubains non plus, ils continuent à vivre et travailler avec des Chevrolet 1954, même si elles ont un moteur Lada ou un diesel de groupe électrogène chinois sous le capot.
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Merci de laisser de Gaulle et churchill en paix, il ne méritent pas une pareille et honteuse comparaison.
Actuellement on aurait plutôt Daladier, Chamberlain, Laval !
Evaluer :   10  0Note :   10
EmailPermalink
" Ils ne méritent pas une pareille et honteuse comparaison"...

C'est tout à fait exact:De Gaulle est une référence historique.Ni Juncker ni François Hollande ne lui arrivent à la cheville!
Evaluer :   6  0Note :   6
EmailPermalink
Ces trois là avaient plein de défauts mais pas celui de la cupidité.
De plus il ne mentaient pas sans douleur ou remords.

Hollande ou Junker? Dire la vérité leur ferait assez mal(et les jetterait au pilori): il n'ont jamais essaye et ca ne leur manque meme pas.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
"En tout cas, il est sûr que si toutes les entreprises qui font des bénéfices en France payaient leurs impôts en France, le gouvernement Hollande n’aurait plus à augmenter les taxes et les impôts sur le peuple."
Alors là, je voudrais bien voir ça !!!! Non ! Il y a une dynamique pour tout passer au laminoir. Des taxes, des taxes, des impôts et c'est tout ! Avec ou sans nos entreprises.
Evaluer :   7  0Note :   7
EmailPermalink
Tout à fait !
Si les entreprises payaient en France, le gouvernement toucherait plus... et il dépenserait encore d’avantage !
C'est maladif ! C'est un vice. Une drogue.
Quand ils réduisent juste un peu le déficit, il y en cent qui crient à la cagnotte en brandissant des nouveaux projets de dépenses !!

Leur sevrage ne sera pas douloureux, il sera mortel. Tant pis pour eux, il est nécessaire. Il est même vital ... pour les autres.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Est-ce que quelqu'un a des nouvelles de Jean-Claude Juncker ?

Jean-Claude Juncker a disparu.

Il n'accorde plus aucune interview, il fuit les journalistes, il évite toutes les caméras de télévision, il annule au dernier moment sa participation aux Journées de Bruxelles, etc. Bref, il se cache.

Et, toujours aussi courageux, il laisse son porte-parole Margaritis Schinas affronter les questions des journalistes sur le scandale Luxleaks.

Résultat : son porte-parole ne sait pas quoi répondre.

Son porte-parole ne fait que répéter comme un robot : « M. Juncker est le président de la Commission européenne. Ceux qui doivent fournir les réponses, toutes les réponses, ce sont les autorités luxembourgeoises. »

Jusqu'à quand Jean-Claude Juncker refusera de s'expliquer sur le scandale Luxleaks ?

Jusqu'à quand Jean-Claude Juncker se cachera ?

Lisez cet article :

Luxleaks : le porte-parole de Juncker refuse d’évoquer son rôle en tant que Premier Ministre du Luxembourg.

La révélation par la presse de centaines de rulings fiscaux luxembourgeois controversés met dans l’embarras Jean-Claude Juncker, l’ancien Premier ministre du Grand-Duché, qui vient de prendre ses fonctions de président de la Commission européenne. Pressé de questions des journalistes européens jeudi midi, son porte-parole Margaritis Schinas a botté en touche.

Interrogé sur son rôle dans la mise en place du système fiscal qui a permis à de nombreuses multinationales et familles fortunées d’obtenir des taux d’imposition favorables, le porte-parole de Jean-Claude Juncker a renvoyé la balle aux autorités luxembourgeoises actuelles. «  M. Juncker est le président de la Commission européenne », a-t-il répété inlassablement. Il a également refusé d’indiquer si le nouveau président de la Commission apporterait des éléments d’information dans le cadre de l’enquête que coordonnent ses services contre un certain nombre de rulings. «  Ceux qui doivent fournir les réponses, toutes les réponses, ce sont les autorités luxembourgeoises  », a-t-il dit.

Le nouveau président de la Commission a par ailleurs annulé sa participation aux Journées de Bruxelles.

http://www.lesoir.be/700706/article/actualite/fil-info/fil-info-economie/2014-11-06/luxleaks-porte-parole-juncker-refuse-d-evoquer-son-role-en-tant-q
Evaluer :   7  0Note :   7
EmailPermalink
CHIEVES ARE THIEVES!
(Fieffés chefs!)
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Mais ma réponse ne dépend pas du type d'impôt mais de la question sur laquelle porte le vote. Si la question est: doit on nationaliser tel secteur pour tel prix, ça a du sens. Si la question est: peut-on avoir une double nationalité, ça n'en a pas. Lire la suite
Pâris - 14/11/2014 à 16:04 GMT
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX