Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Dans la même rubrique

La menace de la confiscation

IMG Auteur
Publié le 08 février 2011
2617 mots - Temps de lecture : 6 - 10 minutes
( 5 votes, 5/5 )
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
0
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Or et Argent

 

 

 

 

Le président Roosevelt déclara le 5 avril 1933 par un décret exécutif que :


« En vertu de la présente, toutes les personnes sont dans l’obligation de restituer avant le 1er mai 1933 toute pièce d’or, tout lingot d’or ou tout certificat d’or qu’elles possèdent à une Banque de Réserve Fédérale, une succursale ou une filiale de celle-ci ou tout autre membre du système de Réserve Fédérale. »


L’histoire telle qu’on la raconte aujourd’hui, dit que les citoyens des années 1930 « se conformèrent à la loi » et firent la queue volontairement pour délivrer leur or, mais les faits d’alors nous content une tout autre histoire. Voici un tableau intéressant basé sur les données concernant les pièces d’or en circulation à ce moment-là rapporté par Milton Friedman et Anna Schwartz dans leur livre « Une histoire monétaire des Etats-Unis, 1867-1960 ».

 

Monetary Gold in the United States
Or monétaire aux Etats-Unis

 

Circulating Gold
Coin (million oz)
Pièces d’or en circulation (millions d’onces)

Gold Stock (million oz)
Stock d’or (millions d’onces)

$/oz
$/once

$ Value of Gold Stock (millions)
Valeur en $ du stock d’or (millions)

Dec-32

27.6

204.5

$20.67

$4,226

Mar-33

17.8

193.3

$20.67

$3,995

Jan-34

13.9

195.1

$35.00

$6,829

 
On peut faire deux observations à partir du tableau ci-dessus.

 

1.     La quantité totale d’or monétaire (c’est à dire l’or en lingots/pièces dans les coffres des banques et les pièces d’or circulant) aux Etats-Unis était en déclin lorsque FRD a annoncé la confiscation de l’or le 5 avril. L’or en stock dans les banques, à la Réserve Fédérale et au Trésor américain a chuté de 5.5%. L’or en circulation chuta d’un surprenant 35.5% dans les trois mois précédant l’annonce de FDR. Quelle était la raison de ces déclins ? Il y avait beaucoup de spéculation en cours avant l’annonce faite par FDR le 5 avril de confisquer l’or de chacun. Je pense qu’il est raisonnable de supposer que certaines personnes avaient choisi de mettre leur or en sûreté –juste au cas où les rumeurs se révèleraient être justifiées – et qu’ainsi leur or ne leur serait pas pris. Une telle manière d’agir pourrait suggérer que les gens n’étaient pas si soumis à la loi après tout, ce qui serait confirmé par l’observation qui suit.

 

2.      Après l’annonce de la confiscation, seulement 3,9 millions d’onces en pièces d’or –approximativement 21.9% de l’or en circulation alors- furent collectées. Après cela, le gouvernement ne reporta plus ces statistiques car il supposa, selon Friedman et Schwartz, que ces pièces d’or étaient « perdues, détruites, exportées sans preuves ou bien…dans des collections numismatiques ». Après avoir analysé en détail chaque possibilité inscrite dans la contention du gouvernement qui expliquait ostensiblement pourquoi toutes ces pièces d’or étaient manquantes après la confiscation, Friedman et Schwartz poursuivent leur analyse en disant : « Nous en concluons qu’en janvier 1934, le gros des [13,9 millions d’onces] était illégalement détenu par des personnes privées. »


Ainsi les gens ne se conformaient pas tant que cela à la loi en 1933, et qui pourrait les en blâmer ? La Constitution avait été rédigée dans le but de restreindre l’autorité fédérale à 17 pouvoirs explicitement énumérés, et aucun d’entre eux n’autorisait le gouvernement fédéral à confisquer l’or –ou aucun autre actif- même si cela était exigé par une loi dûment promulguée, sans parler d’une confiscation supposément autorisée par un décret anticonstitutionnel appelé un Décret Exécutif. En d’autres termes, il n’y a rien dans la Constitution pour asseoir ce genre de pouvoir dictatorial. Mais le tableau ci-dessus est intéressant pour une autre raison, et c’en est une qui, je pense qui fait s’interroger n’importe quelle personne raisonnable sur le véritable objectif de FDR ?

 
On a argumenté que la confiscation de l’or était nécessaire pour augmenter le poids total des réserves d’or des USA, ceci permettant d’augmenter la quantité d’or qui garantissait le dollar. L’argument déclare qu’en augmentant la couverture du dollar, la confiance dans la politique et le système monétaires US serait renfloué. Supposons que cet argument soit juste. Il y a deux manières d’augmenter la couverture du dollar- soit augmenter le poids d’or et/ou augmenter la valeur du dollar.


Mon argument est que ce tableau démontre que la confiscation de l’or était complètement superflue. La couverture aurait pu être augmentée simplement en dévaluant le dollar.
Ce point demande une explication.


FRD a dévalué le dollar de 69,3%. Avant cette dévaluation, il fallait 20,67 $ pour obtenir une once d’or. Après la dévaluation, il fallait 35$ pour la même once d’or. Le tableau montre que le stock d’or total US crût de 193,3 millions d’onces avant la confiscation à 195,1 millions d’onces après. A 35 $ l’once, le stock d’or en dollars en janvier 1934 était réévalué à 6 829 millions. Mais on peut résoudre cette équation d’une manière différente.

 
Imaginons que ces 6 829 millions de dollars au total aient procuré le montant correct d’or de garantie nécessaire pour restaurer la confiance dans le dollar. Cette valeur pour l’or en stock peut être atteinte sans confiscation de l’or, simplement en dévaluant le dollar de 70,9% soit à 35,33 $ l’once. En d’autres termes, multipliez 193,3 millions d’onces d’or en stock avant la confiscation par 35,33 $ et vous obtenez ces mêmes 6 829 dollars équivalents à l’or en stock.


De plus, la dévaluation du dollar n’aurait dû être que de 61,5% si FDR avait dit clairement qu’aucune confiscation n’était à l’ordre du jour et avait mis un terme aux rumeurs la concernant, évitant ainsi le déclin de l’or disponible. En d’autres termes, les 204,5 millions d’onces en stock en décembre 1932 équivalent aux 6 829 millions à 33,39 $ l’once.
Alors pourquoi FDR confisqua-t-il l’or ?


A l’évidence, ce n’était pas pour augmenter le poids d’or qui garantissait le dollar. Il semble clair que FDR avait un autre objectif. Quel était-il?


Je suis certain que les écrits relatant sa pensée –s’ils existent- ne verront jamais le jour. Mais une seule chose me semble plausible. Je pense que l’objectif réel de FDR est expliqué dans un essai datant de 1966 et dont le titre est « L’or et la liberté économique » rédigé par Alan Greenspan. « L’abandon de l’Etalon-or rendit possible l’utilisation par les étatistes en faveur de l’Etat providence du système bancaire comme un moyen d’expansion illimitée du crédit ».


Greenspan poursuit : « La politique financière de l’Etat providence exige qu’il n’y ait aucun moyen pour les propriétaires de richesses de se protéger. C’est le secret minable des tirades contre l’or des étatistes en faveur de l’Etat providence. Le déficit budgétaire est un moyen simple de confiscation des richesses. L’or fait obstacle sur la voie de ce processus insidieux. Il est le protecteur des droits de propriété. Si l’on a compris cela, il n’y a plus aucune difficulté à comprendre l’antagonisme des étatistes envers l’étalon or. »

 
Il est évidemment extrêmement ironique que M. Greenspan préside maintenant ce système monétaire injuste de dollars au cours forcé et d’expansion illimitée du crédit qu’il a si sévèrement condamné il y a quatre décades. Cependant, nous devons nous demander, si rien n’a changé ? Est-ce que les étatistes en faveur de l’Etat providence se sont complètement transformés et combattent maintenant pour la protection des droits de propriété de chacun et la restauration d’un dollar constitutionnel sain ?


Non, bien sûr. Alors le risque d’une confiscation par le gouvernement demeure une menace réelle, et pas seulement pour l’or de chacun. Tous les actifs sont menacés. Après tout, pourquoi s’arrêter à l’or qui est difficile à collecter comme le prouve l’expérience de 1933. Pourquoi ne pas poursuivre des choses plus faciles comme les placements 401k [fonds de retraite] ou tout autre programme d’imposition différée. En utilisant les discours de FDR annonçant la confiscation, le Décret Exécutif du futur pourrait se lire comme quelque chose qui s’approcherait de ceci :


« L’évasion fiscale pratiquée par les citoyens des Etats-Unis au moyen de divers programmes d’imposition différée constitue une grave menace pour la paix, l’égalité devant la justice et le bien-être des Etats-Unis ; des mesures appropriées doivent être prises immédiatement pour protéger les intérêts de notre peuple. Ainsi, conformément à l’autorité qui m’est déléguée en tant que président, je proclame par la présente que de tels programmes d’imposition différée sont interdits et que tous les actifs investis dans de tels programmes doivent être restitués dans les 15 jours aux agents du gouvernement des Etats-Unis. Tous les dits programmes détenus dans les banques ou institutions financières doivent être gelés. Toutes les ventes ou achats ou mouvements d’actifs afférant à ces programmes dans les limites du territoire américains et de ses territoires, et toutes les transactions ou mouvements de tels actifs au-delà des frontières sont strictement interdits par la présente. Le fait que vous possédiez ces actifs interdits et/ou que vous votre banque ou courtier gère en votre nom des actifs dans un programme d’imposition différée est un fait connu du gouvernement en raison des livres de comptes tenus par votre banque ou courtier. »


Ainsi vos actifs investis dans votre plan de retraite sont confisqués. Et quid de votre compensation, vous demandez-vous ? Après tout, lorsque l’or a été confisqué, tout le monde a reçu les 20,67 $ par once réquisitionnée. Vous pouvez argumenter que même si la compensation obtenue était de 69% moindre que celle qu’ils auraient pu obtenir s’ils avaient détenu leur or quelques mois supplémentaires, jusqu’à ce que le dollar soit formellement dévalué, c’était tout de même une petite compensation.


Ce à quoi je m’attendrais, c’est que vous soyez dédommagés de vos actifs dérobés par une émission spéciale d’obligations du Trésor libellée en dollars « pour une compensation par la monnaie légale du gouvernement [legal tender] », qui est exactement ce que FDR fait avec les propriétaires d’or recevant des dollars-papier en échange de leur or. Et les lecteurs de ces bulletins d’informations savent que le « legal tender » a de moins en moins de valeur à mesure que l’inflation augmente et que le cours du dollar chute sur les marchés étrangers. Or, ceci est dû pour une large part à la détérioration de la position financière du gouvernement fédéral. Ce qui est tout aussi inquiétant, c’est que si le dollar continue sa chute, la menace de la confiscation augmente.

 
Par contraste aux cercles vertueux des années 1990 – quand un dollar fort conduisait davantage de gens à vouloir détenir des dollars, et qu’en conséquence il devenait encore plus fort – un cercle vicieux a maintenant commencé. Un dollar faible conduit à une sortie de plus en plus de gens du dollar, ce qui conduit à un dollar plus faible.


Ce cercle vicieux décrit le « vol de panique de sortie du dollar » sur lequel je n’ai pas cessé d’écrire et d’avertir tous ceux qui lisent ces bulletins d’informations. Et quand le dollar décline, le gouvernement fédéral, en conséquence, va trouver de plus en plus difficile de financer les 2 milliards de dollars de dettes dont il a besoin chaque jour sans réaliser de dévaluation du dollar. Je crains que ces actifs des programmes d’imposition différée ne deviennent sa cible bientôt.

 
Le gouvernement fédéral est en déroute. Ses finances sont branlantes. Les perspectives d’améliorer la situation sont faibles et tristement, plutôt que de se laisser guider par la sagesse des Rédacteurs de la Constitution et des provisions faites dans celle-ci en faveur d’une monnaie saine, le gouvernement fédéral s’éloigne de plus en plus des principes conservés dans ce document. Ainsi il est improbable que la raison ne prévale. Les gouvernements font invariablement confiance à la force, pas à la raison. Et la confiscation des actifs n’est qu’un exemple de cette force.


Voici quelques pensées et conseils offerts par Jay Taylor [voir : www.miningstocks.com]


« J’ai des inquiétudes à propos de désordres civils potentiels quand le système actuel va s’effondrer. Je suis également inquiet à propos des perspectives pour notre gouvernement de rendre la détention d’or illégale quand une toute petite majorité d’investisseurs dans l’or finit par détenir toute la richesse nationale après la dévastation du dollar. Avec les innombrables milliers de milliards de dollars qui sont actuellement « déversés par hélicoptère », la notion d’un cours de l’or de plusieurs milliers de dollars pourrait bien finir par être trop conservatrice. Mais si cela est vrai, nous allons faire face à un monde vraiment sali. S’il n’y a qu’une seule conséquence, une fois les Etats-Unis devenus une nation insolvable, ce sera certainement une « taxe sur les riches » qui confisquera effectivement la plus grande part, si ce n’est l’ensemble de vos richesses.


Je ne suggère absolument pas et je  n’encourage absolument personne non plus à contrevenir aux lois de ce pays. Mais à ce moment précis, il n’est pas encore illégal de transférer des richesses à l’étranger. Mon avertissement est que vous commenciez à le faire dès maintenant si vous avez la chance de posséder plus que ce dont vous avez besoin. Tout comme notre suggestion de détenir des actions dans l’or dans des projets géographiquement variés est raisonnable, détenir de l’or à divers endroits et en particulier à l’extérieur des Etats-Unis, peut se révéler être une politique très prudente, en particulier au regard de notre criminalisation antérieure de la possession d’or pendant les années 1930. »


Je pense que les commentaires de Jay fournissent une réponse à une importante question. Comme il est noté sur le tableau de la page 1, environ 21 millions d’onces d’or « disparurent » dans les trois mois précédant la confiscation de l’or par FDR. Et pour quel lieu ? Une bonne partie a dû aller dans des pays plus sûrs, ayant un risque politique moins important que celui qui prévalait aux USA. Et je pense que c’est là que se trouve la réponse au risque de confiscation.

 
J’ai constaté, durant mes longues années d’expérience, qu’il n’existe qu’une seule bonne manière de gérer de l’argent et c’est la diversification. Cette politique rend la dilution du risque possible. Ainsi, tandis que vous pourrez maintenir un peu d’or aux USA, il serait prudent d’en maintenir l’essentiel dans des pays qui n’ont pas cet historique de confiscation des actifs.


Dans cette optique, vous pouvez considérer ma société, www.goldmoney.com comme une alternative possible permettant de vous aider à réussir cette diversification. Non seulement votre or est stocké en Angleterre et assuré par Lloyd of London, mais les achats en ligne de GoldMoney sont pratiques car vous n’avez pas à vous déplacer à Londres pour ouvrir un compte. Et peut-être de manière plus importante encore, en raison de ses prix exceptionnels, vous obtenez davantage d’or en échange de votre argent.

 
En conclusion, c’est une politique sage que de prévoir le pire. Mais ce n’est pas une raison non plus de continuer à espérer le meilleur. Nous pouvons espérer qu’une confiscation des actifs n’aura pas lieu, mais en raison des mauvais historiques du gouvernement fédéral et les mauvaises perspectives concernant le dollar, anciennement tout puissant, cet espoir n’est probablement pas fondé.

 

James Turk

GoldMoney.com

 

 

 

James Turk est le fondateur et le president de  GoldMoney.com, qui vous permet d’acheter de l’or et de le stocker à Jersey ou en Suisse. Il est le co-auteur de  The Collapse of the Dollar .

 

 

Publié par Goldmoney.  Copyright © 2008. Tous droits reserves par James Turk.

 

 

James Turk est contributeur à 24hGold.com. Les vues présentées sont les siennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour.   Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à réaliser un quelconque investissement.  L’auteur, 24hGold ainsi que toutes parties qui leur seraient directement ou indirectement liées peuvent, ou non, et à tout instant, investir ou vendre dans tous les actifs présentés dans ces colonnes. Tous droits réservés par 24hGold.

 

 

 

 

 

 

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Etats-unis | Jersey | Suisse | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Etats-unis | Jersey | Suisse | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (5 votes)
>> Article suivant
Publication de commentaires terminée
Dernier commentaire publié pour cet article
Soyez le premier à donner votre avis
Ajouter votre commentaire
Top articles
Derniers Commentaires
Retour à la case départ pour l’or.
17 janv.Saphir
Disons que l'argent papier n'a plus aucun avenir, donc c'est essentiellement l'unique raison pour laquelle on devrait posséder de l'or et de l'arge...
Retour à la case départ pour l’or.
11 janv.Alain J.
Bonjour Comme je vous avais dit dans un précédent commentaire lor et largent ne sont pas des placements tranquilles. Au contraire des qu'on les...
Le pari perdant des fin-du-mondistes, des survivalistes ou des coll...
02 janv.Grégory D.
Merci Charles. La vision de la collapsologie et de l'écologie partagée par nombre de sites et de journaux économiques est consternante, fondée sur ...
Upton Sinclair, citations
02 janv.Grégory D.1
Upton Sainclair a aussi écrit une phrase que je cite souvent pour illustrer l'incapacité de la plupart des gens à comprendre l'ampleur et les consé...
Retraites par capitalisation piège à cons. Les cons c’est nous !
21 déc.Louis L.3
La solution de nos ancêtres était: Thésauriser un maximum de jaunets tout au long de leur vie active puis s'en défaire parcimonieusement dans leur...
Retraites par capitalisation piège à cons. Les cons c’est nous !
19 déc.Jean claude K.1
Monsieur Sannat , expliquez nous SVP On dit que les actifs payent les retraites des retraités ! Expliquez nous , économistes , journalistes...
Retraites par capitalisation piège à cons. Les cons c’est nous !
19 déc.Jean claude K.
R
Désormais les compagnies d’assurance pourront piocher dans… l’argen...
20 déc.Louis L.
Après la fausse monnaie légale, pourquoi s'arrêter en si bon chemin avec une population cocue battue toujours contente. Cette escroquerie assuranci...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX