Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

La moto électrique : un bien aux qualités grandissantes

IMG Auteur
 
Publié le 20 juin 2014
549 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 7 votes, 4/5 ) , 20 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
20
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

 

 

 

 

Dans un précédent article, nous avions relativisé les prédictions catastrophistes sur la fin prochaine du pétrole. Quel que soit l’avenir de cette ressource et son abondance, les entreprises réfléchissent à des énergies de substitution, avec plus ou moins de réussite. S’il est un bien un secteur scruté, c’est celui des transports. Le secteur de la moto mérite une attention toute particulière, ladite moto générant plus de CO2 que la voiture, et même que l’autocar, selon une étude du Ministère des Transports néerlandais. Sans oublier l’affreuse pollution sonore qu’elle émet. C’est pourquoi la moto a toujours été dans le collimateur des élus.


Ainsi, certains fabricants ont voulu – officiellement à des « fins écologiques », officieusement pour se démarquer subtilement de leurs concurrents et ainsi empocher de substantiels profits – concevoir des motos électriques. Le scooter électrique en est l’exemple le plus « populaire » puisqu’il fait une apparition de plus en plus remarquée dans les rues des grandes villes.


Ses avantages sont indéniables : pas d’émission de gaz à effet de serre, nuisance sonore fortement diminuée par rapport à un scooter essence. Mais, à ce jour, il n’est pas encore une panacée. En effet, son autonomie est faible, l’utilisateur ne pouvant l’utiliser que sur de courtes distances ne dépassant pas 45 kilomètres. L’espérance de vie d’un scooter électrique est également trop limitée, dépassant rarement 40000 kilomètres. De même, son prix à l’achat représente le double de celui d’un scooter essence, malgré les quelques primes pouvant être éventuellement allouées. Ainsi, la BMW C évolution voit son prix atteindre 15400 €. Raison pour laquelle l’écologie – comme l’indiquait l’ancien ministre de l’éducation nationale, Luc Ferry – est souvent perçue comme « une affaire de bobos », hors de préoccupation des classes populaires. Autre « défaut » de la moto électrique – même si certains le voient plutôt comme un point positif : sa faible vitesse. De ce fait, les nombreuses incitations fiscales n’ont pas permis une expansion de ce marché qui souffre logiquement des conséquences de la crise économique.


Les choses pourraient changer dans un futur proche dans la mesure où certains constructeurs cherchent à capter une gamme de consommateurs sensibles à l’écologie et… à la haute vitesse !


Mission va donc – enfin – commercialiser un modèle, la Mission RS pouvant atteindre 260 km/h en vitesse de pointe. De même, un autre défaut « traditionnel » de la moto électrique a été « gommé » par Mission : son autonomie qui peut atteindre 225 kilomètres.


Évidemment, ces qualités ont un coût, le prix pouvant tutoyer les 60 000 dollars. Les quelques aides gouvernementales ne permettront pas, pour le moment, aux couches populaires et aux classes moyennes de s’offrir ce bijou.


Conscient du fait que cette moto risque d’apparaître comme trop inaccessible, Mission va également commercialiser un autre modèle, la Mission R qui, bien que plus accessible nécessitera néanmoins un budget conséquent.


Ce nouveau produit, dont la commercialisation n’a pas encore suscité l’enthousiasme des médias français, tend en tout cas à montrer qu’il est désormais possible d’allier performance, écologie et autonomie. Les dernières critiques – qui étaient justifiées – contre les véhicules électriques sont donc sur le point de disparaître. Au point qu’aujourd’hui, ce moyen de transport séduit jusque dans les pays en développement et pourrait, à terme, se démocratiser davantage.

 

 

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4 (7 votes)
>> Article suivant
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Comme d'habitude, la tendance moderne à vouloir remplacer une consommation d'essence par une consommation d'électricité est une démarche fachiste toujours aussi nauséabonde.
Car enfin, il s'agit bien à chiffre d'affaire constant, de ne plus consommer un produit payé à 80% au gouvernement et à 20% aux pétroliers, et de lui substituer un autre produit payé à 10% au gouvernement et à 90% aux konzern "qui nous veulent du bien" en nous méprisant de haut.
Oh, certes, les gouvernants non plus n'ont pas une haute idée de leurs plèbes, mais au moins ont-ils un semblant de responsabilité devant leurs peuples, devant l'Histoire et devant Dieu.

Le jour où EDF sera redevenue ce qu'elle était à sa création, à savoir un regroupement de petits producteurs, le jour où les panneaux solaires ou turbines individuels seront généralisés et les petits points de productions répartis comme des Sporades, il s'agira d'autre chose.

Le scooter pour l'auto-consommation sans TVA, oui, tout de suite.
Le scooter pour payer à EDF, eOn, Suez ou Tepco, non!

T'énerve pas comme ça.
Un tour de Gaz'Aile avec un moteur d'AX,
il n'y a rien de tel pour s'apaiser les humeurs.

ça tombe bien ce sujet.
Je voulais une moto avec 100km d' autonomie et qui roule à au moins 100km/h.
je l' ai commandé, équivalent 125cm3, fabrication française, un peu cher parceque batterie li-on, mais génial!
Pour les rouleurs de mécanique, je suis un vrai male, je fais pas vroum-vroum et les gonzesses se retournent sur mon passage.
Cette moto je l' ai depuis 3 jours et je m' eclate.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Alors ça se passe comment pour la gestion de la batterie, on l'achète ou on la loue ? Le temps de charge ? Et ça roule bien ??
Je suis curieux de voir les retours !
bonjour Teubass,
pour l' instant j' ai fait 300km en 6 jours et c' est le top ! je fais 4X 10km tous les jours par une route departementale rapide à une vitesse moyenne de 95/100km, aucune baisse de régime dans les cotes malgré qu'on soit 2 sur le scooter(ma femme bosse avec moi) pour aller bosser.
Trés stable parceque tout le poids batterie/moteur proche du sol==>impossible de faire un soleil!
Malgré l' autonomie de 100km, j' ai la chance de disposer au boulot ou chez moi d' une prise de courant donc systematiquement je recharge et ça préserve la batterie qui est acheté avec le scooter avec une garantie de 3 ans ou 60.000km.Aprés 60.000km, la batterie dispose encore de 70% de son potentiel.
inconvénient:
si je vais chez de la famille à 65km, il faut que je dispose d' une prise pour recharger pour le retour.
Le temps de charge est de 8/10h donc je me fais inviter pour le repas!
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink

Merci philopat de ce témoignage CONCRET
avec des éléments OBJECTIFS.


Bonjour, petite question (peut-être que vous aurez besoin d'un peu d'expérience avant de pouvoir y répondre objectivement).

Quand vous vous faufilez entre deux files de voitures qui attendent à un feu rouge, ou dans un embouteillage, est-ce que vous rencontrez plus de problèmes qu'avec une moto thermique ? (Les automobilistes ne vous entendent pas arriver, ils pourraient vous heurter en changeant intempestivement de bande, espérant gagner une demi seconde sur leur trajet).
Dans une situation pareille, au volant de ma voiture, dès que j'entends le vrombissement d'une moto, je vérifie si je laisser assez de place (et de quel côté la moto arrive aussi).
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
L'attention d'un automobiliste envers une moto n'est pas une question de bruit.
Mais plutôt, d'intérêt à l'autre, d'empathie, esprit de partage (de la route), de recherche de la compétence (dans la conduite) et autres.

Quel niveau sonore devrait produire une moto pour que un conducteur, isolé à tout point de vue au fond de sa Jaguar, n'entendant que le souffle de sa clim' et sa conversation téléphonique, la remarque ??
Le seul truc qu'il peut encore éventuellement entendre, c'est le ding-dong de son radar assistant aux angles morts.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
je suis dans une petite ville cotiere sans embouteillage ni feu rouge mais quand je double une voiture "embouteillée" j' ai toujours le clignotant qui fait bip-bip et si je suis confronté à un embouteillage je mets le feu de croisement.
Je suis motard (vrai, en cuir et toute l'année) depuis mes 16 ans, et contrairement a ce qu'on peut penser, la moto électrique c'est une tuerie.
Le couple de l'électrique est bien supérieur a n'importe quel moteur thermique.
Vous verrez dans 30 ans, toutes les motos les plus puissantes sortiront électriques, arrêtez de jouer au vieux cons aigris sans en avoir essayé !!

Regardez les derniers 24h du Mans, quasi toutes les LMP1 sont déjà hybrides, c'est l'avenir quoi que vous en pensiez.

Bien sûr il reste pour l'instant le problème de l'autonomie....et forcément l'esprit qui manque cruellement, un moteur électrique et un moteur de moto, c'est un peu comparer le cd au 33t....

Par contre l'argument de la pollution c'est vraiment d'une bêtise crasse, je fais 5L au 100 pour plus de 100 ch, la moitié des voitures consomment plus que ça, certes pour plus lourd et plus de capacité de transport.....mais en ville là où les voitures attendent a la queue-leu-leu, nous on avance.
La pollution sonore c'est encore plus comique : La moto est soumise aux mêmes normes que les voitures, une moto qui sort d'usine fait le même bruit qu'une voiture (c'est bien là le problème d'ailleurs).
J'ai l'impression que les politiques pensent que tous les motards roulent a 200 sur nationale, ou font des rupteurs et des burn a tous les feu rouge....

Bref pour la pollution moindre, une moto électrique, avec toutes les terres rares de l'électronique + la fabrication/gestion des batteries ? Et le courant il viendra d'où, des centrales nucléaires qu'on devra construire pour supporter le parc ??
Personnellement j'en doute fortement.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
"Le couple de l'électrique est bien supérieur a n'importe quel moteur thermique."

C'est bien là un problème de plus !
En moto, on apprécie la puissance, pour que "ça avance" mais on fuit le couple, qui en l'abscence de régulation anti-cabrage ne sert qu'à faire "un soleil" et baiser l'asphalte de son postérieur.

Le moteur électrique de plus a un couple gigantesque à l'arraché, au démarrage, mais celui-ci ne cesse de dégringoler au fur et à mesure qu'il prend du régime... tout le contraire d'une moto telle qu'on la connaît. Un moteur somme toute particulièrement bien adapté à... une locomotive !
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Absolument pas.
La puissance dans les tours est totalement inutilisable sur route. Vous les utilisez tous les jours les 106ch (voir plus...) ? Moi non, et heureusement pour mon permis !!
La puissance ne sert qu'a rouler vite, pas a rouler fort.
Le couple ça permet de rouler justement sans mouliner et sans se prendre la tête, de reprendre sur tous les rapports et dans toutes les pentes sans se soucier de pas en avoir assez, de pouvoir doubler avec madame derrière en accélérant pareil que seul.
Essayez un 600, puis un 1300 au quotidien avec la même puissance, vous verrez.

La chute du couple électrique n'est réellement pas un problème, il est suffisamment relayé par la puissance quand il prend des tours, presque comme un moteur thermique en somme. Et c'est tant mieux d'ailleurs, tout a fait compatible avec une utilisation en ville/sur petite route.
Cela dépend aussi du type de moteur électrique et de sa gestion électronique.
Le problème par contre, ça je suis -totalement- d'accord, c'est que c'est en complète contradiction avec ce qu'on connait : L'électrique, au plus il mouline, au moins il y en a.
Il suffira de faire une transmission secondaire surmultipliée pour ne profiter que de la première moitié du compte-tour, voila tout.
Je sens un mélange d'expérience, de ragots, de clichés et d'approximations.

Voyez-vous la seule puissance et le seul couple qui soient intéressants à quelque chose, ce sont ceux qui sont disponibles à la roue, pas à l'embrayage.
100Nm multipliés trois fois par une boîte de vitesse sont rigoureusement aussi utiles que 300Nm en prise directe.
Pour une même vitesse d'avancement au sol, les 100Nm devront être fournis trois fois plus haut dans les tours que les 300Nm de l'autre.
Et le produit du couple trois fois moindre par le régime trois fois plus grand donne EXACTEMENT la même puissance à la roue.
Pour passer 300Nm par contre, il faudra de lourdes pièces renforcées. Le rapport poids/puissance, gage d'accélérations si agréables, sera donc plus favorable au modèle léger et pointu.

"La chute du couple électrique n'est réellement pas un problème, il est suffisamment relayé par la puissance quand il prend des tours,... L'électrique, au plus il mouline, au moins il y en a."
Mettez-vous d'accord avec vous même !
Le moteur électrique fournit une puissance constante à tous régimes, DONC il fournit un couple presque infini au démarrage et presque nul à hauts régimes. (affine Y= -ax + b) Intéressant pour une locomotive ou une machine industrielle, fade et désagréable pour des routes variées. D'autant qu'on n'a pas toujours la place ou le poids de lui accoupler un variateur continu pour compenser.

Rappelez-vous quand même, que même avec une lourde 1300, le couple à la roue est peu exploitable en moto: à partir d'une certaine valeur elle se cabre et oblige à doser et à réduire, surtout quand il déboule en avalanche avant d'avoir pu prendre d'abord un minimum de vitesse.
"Le moteur électrique fournit une puissance constante à tous régimes"
Il ne me semble pas....si ? Je suppose que ça fait une courbe, pas une ligne droite partant de 0....je me trompe ? Peut être alors.
Par contre fade et désagréable, ah ça je n'en doute pas dans l'état actuel des choses. Mais je pense qu'électroniquement il y a moyen de rendre ça plus vivant, plus proche d'un moteur thermique.

"Rappelez-vous quand même, que même avec une lourde 1300, le couple à la roue est peu exploitable en moto: à partir d'une certaine valeur elle se cabre et oblige à doser et à réduire, surtout quand il déboule en avalanche avant d'avoir pu prendre d'abord un minimum de vitesse."

Bah justement, c'est ça qui est drôle !!
Y a quand même une sacrée plage de liberté entre ne pas toucher aux gaz et gaz a fond...
Et c'est là qu'on apprend a piloter d'ailleurs, on apprend rien a avoiner bêtement On/Off en se disant ouais c'est génial je suis balèze alors que ce sont les cadres et partie cycle qui ont fait d'énormes progrès.
Tout est dimensionné en conséquence sur une grosse, le couple passe si on ne fait pas le porc, et c'est largement plus agréable au quotidien sur un gros moteur d'avoir a 4000 le même couple qu'a 14000 sur un 600. Et je ne parle même pas de la fiabilité (théorique) d'un gros moteur qu'on sollicitera forcément moins.
Et contrairement a ce que les gens pensent, a rythme normal et relativement légal, un gros moteur consommera moins qu'un petit, et sera bien plus facile a utiliser.
Si c'était si utilisable les petites cylindrées avec 180ch a 1000 tours de la zone rouge, tout le monde (y comprit les forces de l'ordre) rouleraient en 250 qui prendraient 20000 tours.
Après, chacun sa philosophie de la moto hein, moi rouler full bordel ça m'a passé.

Force est de constater que le marché s'oriente de plus en plus vers des machines de grosses cylindrées coupleuses qui arrachent tout dès le ralenti, plus fines a doser mais plus faciles au quotidien......donc l'électrique en moto a de l'avenir, c'est certain.

C'est fini de rouler vite, c'est fini tout ça !!

Un peu de lecture, ça a l'air marrant quand même : http://www.tomsguide.fr/article/test-zero-ds-zf-11.4,2-939.html

J'aime les passionnés.
Ce sont ceux-là qui sont dans la vraie vie.

Teubass et Pâris, merci.


Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Malheureusement si, le moteur électrique a une puissance constante. Quand il a 1000W, il les a toujours. Donc, en bas, au milieu, en haut, c'est pareil ! Comme le besoin de puissance pour avancer va croissant (avec le cube de la vitesse!), la sensation est que plus ça va vite moins il y en a.
Idéal pour une locomotive.
Dans un col de Tour de France par contre, ça ne fait pas saliver par avance.
Quand à la sensation en ligne droite de se faire tirer par un élastique infini et inépuisable, qui tire toujours autant malgré la prise de vitesse, oublions !
La guerre couple contre puissance n'a pas à avoir lieu puisque il n'existe pas l'un sans l'autre et vice-versa.
Le couple c'est la monnaie fiduciaire, c'est une notion malcommode donc facilement malhonnête puisqu'elle n'a pas la même valeur suivant le point de transmission dont on parle.
La puissance par contre, c'est l'étalon or puisque où qu'on la mesure elle est toujours la même. Et c'est quand même elle qui détermine le temps et le travail, indépendamment des bras de leviers (comme dans la banque!) des vendeurs de couple.

Pour votre exemple, la 600 donne peut-être 65Nm à 14000tr, ce qui correspond à 129,6ch.
La grosse qui développerait le même couple mais à 4000tr seulement, développerait alors 37ch seulement !
Vous placez les deux machines côte à côte, en attente sur le bon rapport, l'une à 4000 et l'autre à 14000, en bas d'une grimpette même si vous voulez, et au signal, chacun essore et lâche ce qui lui reste encore de réserve...
L'une va partir avec ses 129ch du moment et l'autre avec ses 37ch instantanés. Et en plus, la plus puissante pèse la moitié du poids de la "grosse". 3,5 fois plus de puissance et deux fois moins de poids: la petite partira environ SEPT fois plus fort (!)

Rendez-vous en haut du col, le deuxième paye la tournée.
Et autour d'un verre, chacun parlera de l'agrément, du bruit et de la fatigue, des petits moulins et des cylindres à trous. Ptête même des motos diesel en Inde et des scooters électriques !

C'est marrant, si on avait eu à se rencontrer, j'aurais cru qu'on n'aurait pu parler que de métaux, de politique et de jardinage... ben non.



PS: dans une heure je retrouve un copain qui a ajouté un turbo (0,8b) à son hayabusa... super travail... maniaque des détails... le tout bien homologué-comme-il-faut. Figurez-vous qu'il a du couple en bas, en haut, à tous les étages. Du couple qui déborde, à plus savoir qu'en faire. Il aime ça. Mais le plus important c'est qu'au delà des 10000, le couple soit toujours présent pour être multiplié par le régime et produire ensemble... la puissance! CxR=P
Jusqu'au jour où un petit malin en proposera une à 10 000 €uros avec ajout de "blocs énergie en kit" au fur et à mesure des besoins, envies, moyens, sans parler de l'hydrogène ...
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Pour ceux qui veulent savoir c'est quoi de la moto, rendez vous à Dinant un dimanche (sans trop de pluie). Cela vrombit de partout en permanence, et c'est justement ce que les motards veulent.
Avoir une machine puissante entre les jambes, c'est bien, mais sentir cette puissance vrombir au moindre mouvement de poignet, c'est l'extase. (cela fait penser à du sexe ? c'est exactement le but recherché, et compris par les constructeurs).

La moto électrique, c'est un gadget bobo-écolo pour faire genre "je m'intéresse à l'écologie".

Néanmoins, je pense que le transport qui consomme le plus de pétrole n'est pas vraiment visé... comme les camions, mais aussi - on y pense moins - les gros bateaux (style croisière).
Ou même les hélicoptères. Un hélicoptère du genre hélico-tv qui suit une course cycliste, ça consomme dans les 100 litres, par heure. Avec ma voiture hybride, je fais l'aller-retour belgique-italie avec ces 100 litres. (et un diesel sobre devrait en faire de même).
Les hélicos de la police, plus gros, consomment dans les 140 litres par heure.
Alors ne parlons pas des hélicos militaires ou de sauvetage, là on va chercher dans les 500 - 700 litres par heure.

J'en profite pour rectifier un grosse bourde commise dans un autre commentaire. Je parlais du porte-avion américain déployé dans le Golfe Persique et du pétrole consommé. Grosse erreur, c'est un porte-avion nucléaire.

EDIT : pour le fun j'ai cherché la consommation d'un porte-avion nucléaire. Malheureusement on ne dispose pas de chiffres officiels car ils dépendent du degré d'enrichissement de l'uranium utilisé (secret militaire). Donc pour une semaine d'utilisation, ça varie entre 4 et 136 Kg d'Uranium.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Quand on a été motard et qu'on entend parler de moto électrique, d'abord on a les cheveux qui se dressent sur la tête puis on éclate de rire !!!
La moto c'est une philosophie, un état d'esprit donc, et un dernier rempart contre la connerie des énarques et des tenants d'un système qui se justifie en essayant d'émasculer un maximum de citoyens.
La moto électrique c'est comme participer à un concours de tir avec un pistolet à bouchons....
Ah, bon, en fait il s'agit d'un scooter.... Pôvre de nous !!!
Evaluer :   3  1Note :   2
EmailPermalink
Je suis certain que ce genre de moto utilitaire irai à ravir aux facteurs urbains.
Bonne charge, bons démarrages, arrêts perpétuels sans bruits de ralenti ni sans re-démarrages destructeurs, tournée de toutes façons limitée en kilomètres. Que fait la Poste?
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
je suis dans une petite ville cotiere sans embouteillage ni feu rouge mais quand je double une voiture "embouteillée" j' ai toujours le clignotant qui fait bip-bip et si je suis confronté à un embouteillage je mets le feu de croisement. Lire la suite
philopat - 24/06/2014 à 13:01 GMT
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX