Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

La Peur, Monsieur Bond, retire l’or de la circulation et le met en réserve...

IMG Auteur
 
Extrait des Archives : publié le 17 avril 2009
939 mots - Temps de lecture : 2 - 3 minutes
( 31 votes, 4,8/5 ) , 2 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
2
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Fondamental




Il n’y a pas de banques suisses dans Goldfinger bien que « Goldfinger, en argent liquide, soit l’homme le plus riche d’Angleterre. A Zurich, Nassau, Panama et New York, il possède l’équivalent de vingt millions de livres sterling en lingots d’or dans des coffres. » Mais Goldfinger utilise la Suisse comme place tournante de ses activités de trafic d’or (ce qui était illégal dans certains pays européens à cette époque-là). Il y a une usine discrète dans laquelle il fond des pièces de voiture en or pur pour ensuite les mettre en banque ou bien les transporter par bateau. La Suisse n’a jamais eu de contrôle des capitaux interdisant le transport libre de l’or ou de tout autre métal précieux, et ceci en fait le premier marché, aujourd’hui encore, pour l’or. Dans ce film, Goldfinger utilise la liberté accordée par la Suisse à son avantage.


Le Colonel Smithers explique l’intérêt des services secrets britanniques pour les opérations de M. Goldfinger pendant le diner à la Banque d’Angleterre.


 « La chose la plus importante à se rappeler à propos de l’or, c’est qu’il constitue la matière première la plus facilement négociable et ayant le plus de valeur au monde. Vous pouvez aller dans n’importe quelle ville au monde, donner une pièce d’or et recevoir des biens ou des services en échange. N’est-ce pas ? » La voix du colonel Smithers avait pris une nouvelle vivacité. Ses yeux brillaient. Il était prêt à lancer son discours. Bond s’était rassis un peu en arrière. Il était prêt à écouter quiconque maîtrisant son sujet, n’importe quel sujet. « Et la chose suivante dont il faut se souvenir », le colonel Smithers tenait sa pipe en hauteur comme pour lancer un avertissement, « c’est que l’or ne laisse pratiquement pas de traces.  Les Souverains n’ont pas de numéros de série. Si les lingots ont l’estampille de la Monnaie qui les a émis, ces marques peuvent être effacées ou bien les lingots peuvent être refondus en de nouveaux lingots. Cela rend la traçabilité de l’or quasi impossible, tout comme son origine ou ses mouvements autour du globe. En Angleterre par exemple, nous à la Banque, ne pouvons compter que l’or que nous détenons dans nos propres coffres, l’or détenu dans les coffres des autres banques et à la Monnaie et ensuite faire une estimation grossière des quantités détenues par l’industrie de la joaillerie et les fraternités des Monts-de-piétés. »


“Pourquoi êtes-vous si soucieux de savoir combien il y a d’or en Angleterre?”

“Parce que l’or et les monnaies garanties par l’or sont le fondement de notre système international de crédit. Notre seul moyen de déterminer la véritable valeur de la Livre, et le seul moyen pour les autres pays de l’estimer, c’est d’avoir connaissance de la quantité de contrevaleur garantissant notre monnaie. « Et ma tache principale M. Bond”, - et les yeux affables du Colonel Smithers étaient devenus subitement perçants-, « c’est de contrôler toute fuite d’or en dehors de l’Angleterre –en dehors de tout lieu extérieur à la zone sterling. Et si je suspecte une fuite, une échappée d’or vers un pays dans lequel il peut être échangé à un taux plus profitable que notre cours officiel, il est de mon devoir de mettre le CID Escadron d’Or sur les traces de l’or fugitif et de le ramener dans nos coffres, de colmater la brèche et de mettre les personnes responsables sous les verrous. Et le problème, M. Bond, » et le colonel Smithers fit un haussement d’épaules désespéré, « c’est que l’or attire les plus grands criminels et aussi les plus ingénieux.
Ils sont très, très difficiles à attraper. »


“N’est-ce pas seulement une phase temporaire? Pourquoi la rareté de l’or devrait-elle continuer? Il semble qu’on en retire suffisamment et à un rythme soutenu du sous-sol africain. Il n’y en a pas assez pour qu’il circule? N’est-ce pas comme n’importe quel autre marché noir qui disparait dès que l’offre augmente, comme le trafique de pénicilline après la guerre ? »


“Je crains que non, M. Bond. Ce n’est pas si facile que ça. La population mondiale augmente au rythme de 5 400 chaque heure de chaque jour. Un petit pourcentage de ces personnes devient des détenteurs d’or, des gens qui ont peur des monnaies-papier, qui aiment à enterrer quelques souverains dans leur jardin ou sous leur lit. Un autre pourcentage a besoin d’amalgame-or pour ses dents. D’autres ont besoin de lunettes à monture dorée, des bijoux et des bagues de fiançailles. Tous ces gens vont ôter quelques tonnes d’or par an du marché. De nouvelles industries ont besoin de fil d’or, de feuilles d’or et d’amalgames d’or. L’or possède des propriétés extraordinaires qui peuvent être mises en œuvre tous les jours. Il est brillant, malléable, ductile, presque inaltérable et plus dense que la plupart des métaux excepté le platine.  Ses usages sont multiples. Mais il a deux défauts. Il n’est pas assez dur. Il s’use vite et reste dans la doublure de nos poches et sur notre peau. Chaque année, le stock mondial d’or se réduit par friction. J’ai dit que l’or avait deux défauts. »


Et le colonel Smithers eut un regard triste. « L’autre, et de loin le plus gros, est qu’il constitue un talisman contre la peur. La peur, M. Bond, retire l’or de la circulation et le thésaurise en prévision de jours maudits. Dans une période de l’histoire, dans laquelle demain pourrait être ce jour maudit, il est assez juste de dire qu’une large proportion de l’or qui est extraite du sol à un coin du monde est immédiatement ré-enterrée à un autre. »





Goldfinger (1959)

Ian Fleming



<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,8 (31 votes)
>> Article suivant
Commenter cet article
>Suivre tous les commentaires du site
Vous devez être connecté pour commenter un article8000 caractères max.
connectez-vous ou inscrivez-vous
  Tous Favoris Mieux Notés  
Les temps ont changé.... enfin parait-il.
Mais non, mais non.
Rien n'a changé.

Juste qu'aujourd'hui, personne n'a peur de rien, les médias sont là pour nous raconter leur berceuse.

Meme les Suisses viennent de voter hier majoritairement la disparition du Franc Suisse (pardon, l'ancrage du franc Suisse à l'euro) en refusant de forcer leur banque centrale à garder 20% de ses réserves en or. Si même les Suisses n'ont pas peur, alors...

Une heure avant de sombrer, le Titanic était considéré comme insubmersible...
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Mais non, mais non. Rien n'a changé. Juste qu'aujourd'hui, personne n'a peur de rien, les médias sont là pour nous raconter leur berceuse. Meme les Suisses viennent de voter hier majoritairement la disparition du Franc Suisse (pardon, l'ancrage du fr  Lire la suite
Jack A. - 02/12/2014 à 04:49 GMT
Note :  3  0
Top articles
Derniers Commentaires
Pourquoi la théorie du réchauffement climatique doit nous faire rir...
20 nov.Louis L.1
Saoulez vous et fumez sans la moindre retenue car il est formellement prouvé que cela est sans incidence sur le taux de mortalité qui demeure obsti...
L'illusion de la gratuité
19 nov.zelectron
Même Hollande s'était fendu d'un : c'est gratuit, c'est l'état qui paye.
Propriété menacée. La société de l’usage, c’est la société du serva...
19 nov.zelectron0
L'ignominie de cette proposition montre à quel point le communisme a laissé des traces quasi- indélébiles pour les débiles de la société.
Or, pourquoi ça baisse, pourquoi ça va monter ensuite !
14 nov.Alain J.
et pourquoi çà monte et çà baisse ensuite Il y a 10 ans l'article ci dessus aurait pu s'écrire ... mais autrement. Je suis les articles sur l'o...
Comment on a étranglé la Grèce. Mediapart
15 nov.Patrick W1
La video doit être absolument regardée. Je l'ai vue, et j'ai envie d'acheter le livre de Varouflakis " Conversations entre Adultes" et de voir...
Or, pourquoi ça baisse, pourquoi ça va monter ensuite !
13 nov.blitzel
Ahahah, ils veulent nous saborder le "mental." Erreur aujourd'hui mercredi 13 pleine lune sur la dégringolade des cours des banques, Elles ...
Pour « sauver la planète », l’industrie tue les campagnes. Reporterre
13 nov.blitzel
Article impeccable. Un 11 novembre dans les labours Quand j'entends cela, cela nous rappelle, "aux oreilles de nos ancêtres dans les tranc...
Pour « sauver la planète », l’industrie tue les campagnes. Reporterre
08 nov.Patrick W3
Tout ce que vous notez est trop vrai.!!!....trop sombre, et le véritable drame est que la machine ne s'arrêtera pas, quelque soient les actions men...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX