Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

La politique du fait accompli

IMG Auteur
Publié le 29 avril 2013
1504 mots - Temps de lecture : 3 - 6 minutes
( 29 votes, 3,2/5 ) , 20 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
20
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Billets d'Humeur

 

 

 

 



Mes chères contrariées, mes chers contrariens !

 

Le problème que j’ai actuellement avec les week-ends ces derniers temps, c’est qu’il n’y a plus de sommets en catastrophe de la dernière chance pour sauver l’Europe. Alors comme le monde des grands mamamouchis politico-économiques somnole, je n’ai pas grand-chose à vous raconter, si ce n’est que le travail dominical semble réservé à la plèbe de la France d’en bas et nettement moins à celle d’en haut qui tient à son confort (ce que l’on ne peut pas lui reprocher).


Bref, du coup, en lisant une critique plutôt flatteuse du dernier bouquin de Raphaël Enthoven (un philosophe), dont ma femme me dit qu’il fut l’amant ou le mari de Carla Bruni épouse Sarkozy dont elle eut un enfant – parcours qui, ma foi, doit faire réfléchir un homme –, je me suis précipité chez mon dealer de livres (sans doute bientôt clandestin) pour me procurer ma marchandise.


Un peu de philo dans ce monde de brutes !


Et franchement je n’ai pas été déçu. Quel rapport entre un bouquin de philo et l’économie me direz-vous ? Tout, justement, absolument tout !

En une trentaine de chapitres, à chaque fois très courts puisqu’il s’agit de 2 ou 3 pages maximum, l’auteur aborde des notions sociales comme la « diversité » – passage dérangeant et passionnant –, comme la « démondialisation », ou encore la technologie dont on nous rebat les oreilles avec les GPS, et autres « aïe » -phone, la politique avec les affiches de campagne, ou encore les médias, la rapidité de l’information et ce qui s’ensuit.


C’est un livre agréable à lire, ce qui est rarissime lorsque l’on parle de philosophie, c’est également un livre avec lequel on se sent plus intelligent après lecture, ce qui n’est pas pour me déplaire.


Vous serez sans doute agacés parfois mais, le plus souvent, c’est avec un sourire aux lèvres que vous achèverez un passage. L’un de mes préférés ? Sans doute celui consacré aux GPS, qui ont transformé chacun de nous en assisté total… Un véritable « libéral » devrait donc fuir la possession de GPS, car oui ces outils, ces engins, au-delà des services indéniablement rendus, changent profondément notre façon de faire, de voir, et, au bout du compte, notre façon d’être.


Ce livre s’appelle Matière Première, édité chez Gallimard, je vous indique un lien ci-dessous.


Pendant ce temps en Europe, et même malgré le repos de fin de semaine, le débat sur l’austérité fait rage, sur fond de campagne électorale en Allemagne.


« Zone euro : l'austérité à marche forcée, "erreur" plus ou moins nécessaire »


C’est le titre assez surréaliste d’une dépêche AFP dont l’objet est sans doute de mettre tout le monde d’accord en attendant de savoir dans quel sens va souffler le vent.


Je ne vais pas tomber dans la philosophie de comptoir, mais tout de même. Relisez bien ce titre. Tout le reste de l’article ou presque est à l’avenant.


« Au moment où la zone euro ralentit la cadence de la rigueur budgétaire, l'heure est à un premier bilan de l'austérité appliquée jusqu'ici à marche forcée. Un "succès", plaide l'Allemagne. Une erreur, répondent des économistes, alors que d'autres y voient un mal nécessaire. En pleine récession, et face à la grogne sociale, plusieurs gouvernements européens ont décidé de se donner un peu plus de temps pour réduire leurs déficits. Et Bruxelles a fini par admettre les limites de l'austérité. »


La politique du fait accompli


L’Allemagne, tout le monde l’a compris, sauf ceux, autistes et sourds, qui ne veulent rien entendre, ne veut pas payer pour le reste de l’Europe aussi parce qu’elle n’en a pas les moyens, ce que nous a rappelé Angela Merkel la semaine dernière.


Disons que finalement, et c’est l’un des enseignements de la situation actuelle, lorsqu’un État européen souverain ne veut pas ou ne peut pas (ce qui revient au même dans le résultat), l’Europe quoi qu’elle en dise se trouve fort démunie, procédure pour déficit excessif ou pas.


Nous assistons donc à une politique du fait accompli dans la plus grande des hypocrisies. Côté face, on vous jure ses grands dieux, surtout « droit dans les yeux » à la cas-Huzac, que l’on va respecter les objectifs de déficits, puis la trajectoire de respect des déficits, puis que l’on va juste reporter ou décaler à la marge le respect de la trajectoire du respect des déficits, etc. Côté pile, évidemment, on fait l’inverse ou presque, sachant pertinemment que nous ne pouvons pas tenir cet objectif de 3 % de déficit de dettes sur PIB sans une grosse casse sociale.


La politique Hollandaise, c’est donc celle-là. Notre Président attend soit que la croissance revienne (mais je pense que même ça, il a fini par comprendre que ça n’arriverait pas), soit, plus vraisemblablement, il attend sous l’arbre que l’austérité tombe comme un fruit bien mûr.


Ce n’est pas absurde en soi. Le problème est pourtant double. D’une part, rien ne dit avec certitude que le fruit va tomber ni non plus quelle durée il va mettre à mûrir, tout en sachant qu’entre temps nous prenons le risque de mourir de faim… puisque nous attendons !


Et c’est d’ailleurs cette idée que l’AFP met en relief quelques lignes plus bas.


Pour autant, le débat sur la stratégie adoptée jusqu'ici n'est pas tranché.


Car pour le moment, les Allemands n’en démordent toujours pas, comme l’écrit si bien notre agence de presse nationale.

« C'est déjà un succès, affirme le ministère allemand des Finances, chiffres à l'appui. De fait, confirme la Commission européenne, le déficit public de la zone euro est passé d'environ 6 % du produit intérieur brut (PIB) en 2011 à moins de 3 % cette année. Et à ceux qui demandent un changement de rythme, elle répond : le ralentissement est en cours, puisque l'effort structurel de réduction des déficits est moitié moindre en 2013 qu'en 2012. »


Bon, quand je lis ce paragraphe, je me dis que les « zallemands », eux, ils ont drôlement l’air de nous l’avoir tranché, et dans le vif, le débat sur la « stratégie »… Alors, je patiente, je lis le reste en me disant, si l’AFP dit que le débat n’est pas tranché c’est qu’il doit y avoir une rude opposition notamment au niveau européen et des différents leaders des autres pays, particulièrement ceux qui sont dans la mouise jusqu’au cou….


Rien, l’AFP n’a trouvé personne, même pas un premier ministre portugais ou un sous-secrétaire d’état grec. Rien, même pas un chypriote, ils ont tous l’air d’accord pour nous faire les poches.


Alors l’AFP cite longuement un économiste et va chercher les économistes atterrés avec qui on peut être parfaitement d’accord, mais qui n’ont juste aucun poids en Europe et encore moins en Allemagne.


Sans en nier les résultats, des économistes interrogés par l'AFP contestent le bien-fondé de ces choix.


L’AFP défend donc l’idée que « d'autres voies étaient possibles, et on aurait pu se passer totalement de l'austérité ». Ce qui est parfaitement vrai, ce qui ne veut pas dire que ce chemin ne soit pas douloureux par la suite puisque ne pas faire d’austérité c’est faire de la planche à billets, et faire de la monétisation c’est, à terme, déclencher un processus inflationniste majeur.


Mais comme le dit l’Agence, ce « choix politique supposait de modifier les traités européens et, donc, d'avoir des leaders européens courageux, soulignant qu'en 2010, la chancelière allemande Angela Merkel, chantre de la rigueur, avait face à elle un Nicolas Sarkozy déjà affaibli en France, un Silvio Berlusconi sans consistance en Italie et José Luis Zapatero en fin de mandat en Espagne ».


Eh oui, l’Allemagne prend le leadership en Europe parce que tout le monde lui laisse prendre le leadership. Personne ne veut du pouvoir or l’Allemagne, comme tout leader, a besoin de contre-pouvoirs.


En réalité, l’un des plus gros problèmes de la France est que nos dirigeants eux-mêmes ne croient plus en son peuple et en sa nation, en sa force et en son… avenir. Ils en sont donc les premiers fossoyeurs.


Alors notre Président, comme un enfant normal, fait ses bêtises en douce, en sachant bien qu’au bout du compte maman Angela sera bien obligée de passer l’éponge et le balai pour réparer les dégâts du fils indigne. Le problème, c’est qu’un gamin vilain, lorsqu’il est vilain, vraiment vilain et qu’il pousse le bouchon un peu loin, finit par se faire sortir de la maison des parents… Cette maison, c’est l’euro. Elle se fissure de plus en plus.


Charles SANNAT


Editorialiste et rédacteur du Contrarien Matin

Directeur des Études Économiques Aucoffre.com

http://www.lecontrarien.com/


Ceci est un article 'presslib', c'est à dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Le Contrarien Matin est un quotidien de décryptage sans concession de l’actualité économique édité par la société AuCOFFRE.com. Article écrit par Charles SANNAT, Directeur des études économiques.  Merci de visiter notre site. Vous pouvez vous abonner gratuitement www.lecontrarien.com  


http://www.boursorama.com/actualites/zone-eur...03ef094ec3c0e85


http://www.amazon.fr/Mati%C3%A8re-premi%C3...n/dp/2070139581

 

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Allemagne | Espagne | France | Italie | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Allemagne | Espagne | France | Italie | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :3,2 (29 votes)
>> Article suivant
Charles Sannat est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires Il a exercé les fonction de directeur des études économiques de la société Aucoffre.com de 2012 à 2015, et créé le Contrarien Matin un site de « décryptage quotidien, sans concession, humoristique et sarcastique de l’actualité économique ». Il a fondé en Septembre 2015 le site Insolentiae.com et se consacre depuis pleinement à ce nouveau projet éditorial.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Vous voulez relever la France alors il faut mettre en avant le savoir faire français. Il faut construire du fiable et du solide. Je connais des entreprises françaises qui font fabriquer des pièces de machines en Chine. Arrivées en France, ces pièces doivent être retouchées par les ouvriers français car la qualité est médiocre. Pourquoi prendre un fabricant chinois??? car on gagne de l'argent avec ce procédé, même si au final on vend de la "m...."
L'économie c'est une question de chiffres et de logique. Moi qui aime l'histoire, ça me rappelle une phrase que j'ai lu: "Si les chars russes ont un blindage plus épais, il faut réagir immédiatement et créer un canon plus gros pour l'Armée allemande." C'est simple non!!??
Mr Hollande, je vais vous aider pour créer des emplois. Pourquoi ne pas réaliser un grand complexe européen de recyclage visible de l'espace. On réduit une partie du chômage et on récupère des tonnes de métaux.
J'ai encore beaucoup d'idées comme ça mais on ne m'écoutera pas car je n'ai aucun diplôme.
L'école française veut des généralistes, moi je voulais être un spécialiste alors j'ai arrêté à 16 ans...
Evaluer :   7  1Note :   6
EmailPermalink
Pour cela, il faut que le monde change.

Par exemple :
Alstom a construit le train à grande vitesse AGV mais n'a pu le vendre qu'à NTV (société privée italienne) via des contacts privilégiés, et il fonctionne très bien.

Quand les Pays-Bas (et Belgique) ont cherché un train à grande vitesse pour concurrencer le Thalys sur la desserte Amsterdam - Rotterdam - Bruxelles, ils ont acheté le Fyra V250 fabriqué par AnsaldoBreda.
Il fut livré avec plusieurs années de retard.
Après quelques mois de sévices, il a été définitivement retiré de service car victime de trop nombreuses pannes que le constructeur ne parvient pas à identifier.

Pourquoi ne pas avoir choisi le AGV, vu qu'il est à la pointe de la technologie française (beaucoup plus fiable, et esthétique aussi) ?
question de fric...

Le savoir faire français est là, mais personne ne veut le payer car tout le monde cherche le low-cost à tout prix (surtout au prix de la fiabilité et de la sécurité).
Evaluer :   7  3Note :   4
EmailPermalink
"L'école française veut des généralistes", mmmhh ! Pas sûr.... Car le bac était bien un examen de culture générale, du moins à l'époque où je l'ai passé. Les gens se spécialisaient après. Outre les bacs généraux, maintenant il existe une foultitude de bacs qui sont devenus des examens d'inculture spécialisée ! Il n'y a qu'à voir le niveau moyen de culture, d'orthographe et la syntaxe depuis 2 générations. Lisez les infos sur le site Orange par exemple, c'est affligeant de la part de professionnels de la presse écrite.
Ceci dit, n'importe quelle entreprise doit faire des bénéfices pour vivre. On ne gagne jamais sur les prix de vente, mais toujours sur les achats. Quitte à aller jusqu'en Chine s'il le faut, malgré une qualité moindre...pour l'instant. Et ça, les chinois et autre asiatiques l'on bien compris. Comme je le disais dans un commentaire précédent, au lieu d'avoir fait de la France un enfer fiscal, il serait beaucoup plus judicieux d'en faire un paradis fiscal ou du moins de s'en approcher. Mais voilà, l'état-providence, la dette et l'inflation coûtent très cher et il faut ponctionner un maximum. Malgré les belles promesses d'il y a 20 ans, dans les faits maintenant l'Europe nous coule. Il sera nécessaire d'en sortir et cela se fera dans la douleur mais à un moment donné, on aura même plus le choix de la manière, on sera mis devant le fait accompli car nos dirigeants tout d'abord ne maîtrisent pas la situation et ensuite tiennent plus à leurs prérogatives qu'à l'avenir du pays qui les engraisse. Ce qui par ailleurs est imbécile car ils scient la branche sur laquelle ils sont assis.









Evaluer :   3  2Note :   1
EmailPermalink
L'enfer ou le paradis fiscal n'est que le reflet des hommes qui constituent la société.

Le caractère du français étant l'envie et la jalousie, je crains que nous soyons condamnées à rester en enfer.

N'oubliez pas que les français ont inventé le communisme et le totalitarisme.
Evaluer :   8  2Note :   6
EmailPermalink
Et c'est pas parce qu'on a que le certificat d'études qu'il faut fermer sa gueule... quand on voit ou et comment les sur-diplômé nous on mis.
Evaluer :   6  0Note :   6
EmailPermalink
Aujourd’hui, les banques de l’Union Européenne ont dans leurs livres 1500 milliards d’euros d’actifs pourris.

Je dis bien : 1500 milliards d’euros d’actifs pourris.

Ce sont des actifs pourris, des obligations pourries, des créances irrécouvrables, … bref ce sont des merdes.

http://www.pauljorion.com/blog/?p=52911

Comment les banques de l’Union Européenne se débarrassent de toutes ces merdes ?

Réponse :

Les banques françaises donnent les merdes françaises à la Banque de France, qui les donne à la Banque Centrale Européenne.
En échange, la BCE donne à la Banque de France des dizaines de milliards d’euros tout beaux, tout neufs, tout propres. Ensuite, la Banque de France donne ces liquidités aux banques françaises …
… et les banques françaises utilisent ces liquidités pour acheter les obligations de l’Etat français.
Conséquence : l’Etat français peut continuer à emprunter sur les marchés internationaux. Son taux d’emprunt ne cesse de baisser.
Conclusion :
Tout le monde est content !

Dans tous les pays européens du sud, le mécanisme est le même : en Italie, en Espagne, etc.

Les banques italiennes donnent les merdes italiennes à la Banque d’Italie, qui les donne à la Banque Centrale Européenne.
En échange, la BCE donne à la Banque d’Italie des dizaines de milliards d’euros tout beaux, tout neufs, tout propres. Ensuite, la Banque d’Italie donne ces liquidités aux banques italiennes …
… et les banques italiennes utilisent ces liquidités pour acheter les obligations de l’Etat italien.
L’Etat italien peut continuer à emprunter sur les marchés internationaux. Son taux d’emprunt ne cesse de baisser.
Tout le monde est content !

Mario Draghi est un alchimiste : il transforme la merde en euros !

Bon, évidemment, les journalistes allemands et les dirigeants politiques allemands ne sont pas contents.

Vendredi 19 avril 2013 :

Schäuble en faveur d’une action de la BCE pour réduire les liquidités.

Le ministre allemand des Finances verrait d’un bon oeil une action de la Banque centrale européenne (BCE) pour réduire les liquidités en circulation dans la zone euro, selon un entretien à WirtschaftsWoche, mais juge que cela est difficile dans la situation actuelle.

« Il y a beaucoup d’argent sur le marché, selon moi trop d’argent », a déclaré Wolfgang Schäuble dans un entretien au magazine allemand à paraître lundi, mais dont des extraits ont été publiés vendredi.

Donc « si la BCE essaie d’utiliser sa liberté d’action pour réduire un peu cette grande quantité de liquidités, je ne pourrais que le saluer », a-t-il ajouté.

Mais la liberté d’action est minime actuellement en raison de la crise qui frappe nombre de pays de la région, a-t-il aussi souligné. « Nous ne devons pas oublier en Allemagne que beaucoup de pays européens sont encore dans une situation de croissance précaire ».

http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/afp-00515597-schauble-en-faveur-d-une-action-de-la-bce-pour-reduire-les-liquidites-560016.php
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Fondamentalement, la vie c'est le mouvement.
La stagnation c'est déjà un pied vers la mort. Il n'y a plus aucune dynamique digne ce nom chez nous. C'est au quotidien la glissade vers le fond.
No't président et sa clique se gobergent de grands mots, brassent beaucoup d'air et font de l'autosatisfaction sur leur bilan de première année, mais à part diviser les français et nous enfoncer un peu plus au quotidien, il ne se passe rien de sérieux, rien de productif, rien, rien, rien.
L'attentisme est un sport national pratiqué de façon récurrente malgré parfois qqs soubresauts révolutionnaires. Déjà les gaulois avaient peur que le ciel leur tombe sur la tête, mais on a fait mieux depuis. Je pense toujours à la ligne Maginot, fleuron de l'attentisme français. (Et on ne parlera pas de la "drôle de guerre"!)
Les p'tits copains d'en face avaient eux inventé le Blitzkrieg (guerre éclair). Eh oui !
Evaluer :   4  4Note :   0
EmailPermalink
C'est l'impérialisme américain qui est à l'origine de nos maux , de la dégradation du standard de vie européen , c'est l'impérialisme qui est à l'origine de l'UE et de la monnaie unique ...
Leurs marionnettes politiques nous détruiront afin de nous mettre en esclavage et ce ne sont pas les merdias aux ordres qui vont en parler (ils sont sous la coupe de cet empire et de la fondation Bertelsmann.)..
Voici une conférence de François Asselineau qui explique le rôle de l'empire américain dans nos déboires , il y parvient avec éclat en disséquant les marionnettes qui sont au service de l'oligarchie de l'empire....:
C'est un peu long mais ce temps est absolument nécessaire pour expliquer de façon efficace :

http://www.youtube.com/watch?v=l2r5ZiTBMNs&list=FL2rFQ5hnOq3qeQiVfSQGU6A&index=3

http://www.youtube.com/watch?v=cHidHtfzt3g&list=FL2rFQ5hnOq3qeQiVfSQGU6A&index=2

http://www.youtube.com/watch?v=MPKgquIu7tY&list=FL2rFQ5hnOq3qeQiVfSQGU6A&index=1
Evaluer :   5  1Note :   4
EmailPermalink
TOUT A FAIT d'accord ; go and stay home .
Evaluer :   1  3Note :   -2
EmailPermalink
Je suis tout a fait d'accord avec vous Mr Sebastien.
Aujourd'hui les Americains parlent Anglais parce qu 'il nous a manque 1 seul petite voix lors du choix de la langue.
Actuellement,L'Europe parle Anglais au lieu du Francais parce que nous avons fait rentre dans l'UE le cheval de Troie au service de l Empire Americain:L'Angleterre.Celle-ci n'a rien a faire dans l'Union Europeenne.
C'est l'empire Anglo-saxon sionniste qui dicte(conseil???) ses lois a l'UE.
Nous sommes presque totalement sous controle.
Il faut absolument desenchaine l'UE de cette dictature Americaine.
L'UE est composee de beaucoup trop de pays aux interets divergents,si bien qu'elle en est totalement paralysee.(voulu par l 'oligarchie Sino-Americaine)Voir Francois Asselineau.
Evaluer :   7  2Note :   5
EmailPermalink
Absolument ....
Vous savez , l'année dernière j'ai traversé la Serbie et la Macédoine , ces pays aussi sont dans les mailles du filet et nombre de locaux en perçoivent le danger....
Il suffi de se rendre à Skopje (Macédoine), au sommet de la colline qui domine la capitale , près des ruines du château pour se rendre compte de la présence surdimensionnée de l'empire...
En effet , à partir de cette endroit on obtient une vue sur l'ambassade de l'empire ... Cette ambassade ressemble à un camp retranché , ceinturé d'un mur très haut coiffé de barbelés aux alentours éclairés en permanence par des lampes à sodium.
La taille de cette ambassade bunker est époustouflante mise au prorata du nombre d'habitants et au regard de la petite dimension du pays ; ils sont bien présents à des fins parasitaires....
Il faut souffrir de cécité couplée avec une idiotie phénylpyruvique pour ne pas se rendre à l'évidence....
Evaluer :   6  2Note :   4
EmailPermalink
jamais rien lu d'aussi absurde, cet anti-américanisme primaire est ignoble
Heureusement que les us sont là sinon bonjour le désordre mondial
Evaluer :   3  12Note :   -9
EmailPermalink
"Cet anti-américanisme primaire est ignoble".

C'est votre point de vue!Mais,personne ne vous a obligé de lire ce qui semble vous étrangler d'indignation!Pour ce qui est,je vous cite,du désordre mondial,j'ai l'impression que nous avons une belle illustration en Irak!Il me semble que ce n'est pas suite à une intervention militaire,allez tout à fait au hasard,de... l'Islande ou de la Nouvelle -Zélande!

J'admets, sans la moindre hésitation, ne pas être un américanolâtre inconditionnel.


Evaluer :   6  3Note :   3
EmailPermalink
Il y a des nuances entre américanolâtre inconditionnel et américanophobe inconditionnel.
Tout les Américains que je connais sont fort sympathiques. Cela ne fait pas de moi un inconditionnel quand même. Il ne faut pas généraliser. N'est-ce pas ?
En revanche, quand on parle d'états, plus question de finesse : tout les états sont mauvais à quelques exceptions près, pour rester mesuré.
Evaluer :   4  1Note :   3
EmailPermalink
Monsieur Bouvier,
Je ne suis pas du tout Anti -Americaniste,tout au contraire,mais chacun chez soi.
Je ne blame pas le peuple Americain ,je m'en prend a l'oligarchie,aux banques qui controlent la monnaie et donc l'economie.
Les politiciens de l'Europe sont achetes et complice du systeme.
Les US sont la ,contrairement a ce que vous pensez ,pour mettre le Bordel,ensuite ils vous apportent leurs solutions encore plus pourris.
Pourquoi croyez vous qu'ils menent des guerres perpetuelles avec de faux pretextes?
Tout simplement, pour controler la monnaie des pays et ses richesses et y apporter leurs cultures de gre ou de force.
Permettez moi de vous dire que Je pense qu'il serait urgent de vous informer.
Comme l'iceberg,il ne faut pas seulement s'attarder a ce que l'on semble voir.
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Toujours aussi satisfait du comportement ignoblement minable de tes copains impériallllistes ?
On comprend mieux pourquoi François Asselineau est maintenu dans la marginalité du paysage médiatique dominant.Ses analyses doivent à tout prix être maintenues dans la confidentialité!

Vous imaginez que ses analyses,surtout dans la période actuelle d'aggravation de la crise,soient portées à la connaissance du grand public?

Celui-ci,du moins la part la moins décérébrée d'entre-lui,pourrait se mettre à réfléchir aux causes profondes et véritables de nos problèmes.Celà,le système politico-médiatico-financier ne peut pas l'accepter.

Comme le disait John Ford:si les gens comprenaient notre système financier,avant demain nous aurions la révolution!

Non vraiment,l'oligarchie financière planétaire qui domine l'empire des marchands -(dites Mr Chirac et les suppôts de l'UMP,pourquoi vous toussez?)-ne pas pas accepter que François Asselineau et tous ceux qui décortiquent les menées de cette oligarchie,voient leur audience gagner du terrain.
Evaluer :   6  1Note :   5
EmailPermalink
l’un des plus gros problèmes de la France est que nos dirigeants eux-mêmes ne croient plus en son peuple et en sa nation, en sa force et en son… avenir. Ils en sont donc les premiers fossoyeurs.

Pauvres français.
Evaluer :   8  3Note :   5
EmailPermalink
Ils n'y croient plus car ils pensent que le pays réel n'a pas plus de ressort qu'ils n'en ont eux-même.
Evaluer :   3  2Note :   1
EmailPermalink
La France a laissé ses fonctionnaires prendre le pouvoir et la place des politiques. Comment s'attendre à ce qu'ils aient du ressort ?
Evaluer :   6  1Note :   5
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Et c'est pas parce qu'on a que le certificat d'études qu'il faut fermer sa gueule... quand on voit ou et comment les sur-diplômé nous on mis. Lire la suite
Cocosec - 30/04/2013 à 06:02 GMT
Note :  6  0
Top articles
Derniers Commentaires
La Russie achète, de nouveau, des titres de la dette américaine
19 oct.blitzel
Et pendant ce temps-là, des manoeuvres militaires de l' Otan en Allemagne préparent actuellement une confrontation fictive d'une guerre nucléaire à...
La crise du REPO… éternelle. Ca r’commence !
19 oct.blitzel
J.P. Chevallier parle de crask obligataire en monétarisme.*1 Delamarche parle d'Obligations insuffisantes de bonne qualité pour garantir ses c...
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
11 oct.glemet
Il y a longtemps que la chèvre de M Seguin rêvait de quitter son petit enclos. L’herbe est si verte ailleurs et l’Europe montre tant de faiblesses,...
Nouveau Monde, la mobilité de masse arrive. Un visuel
09 oct.Patrick W2
C'est drôle..... quand on clique sur vos liens pour obtenir des renseignements pour trouver vos livres, ça ne fonctionne pas. En tout cas, brav...
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
09 oct.Patrick W3
Oui, il est fort possible que Boris Johnson arrive à ses fins et on doit reconnaître que pour ou contre le Brexit, Boris Johnson est droit dans sa ...
La France et ses administrations criminelles
08 oct.Louis L.
Heureusement, il est consolant de savoir que pour cette épidémie d'incendies industriels depuis Notre Dame jusqu'à ce jour, aucune autre cause qu'...
Les réserves de cash au plus haut ! 600 milliards planqués sous les...
07 oct.Louis L.
Charles parle ici de 600 Mds € stockés par tous les européens sous forme d'espèces. Sa phrase est ambigüe car tous les européens sont 513 mil...
La France et ses administrations criminelles
07 oct.blitzel
Très bon article.... vu la situation critique. Les choses hélas ne sont plus comme elles étaient dans le temps il y a 50 ans. Il y avait ...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX