Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

La Suisse se prépare à d’importants soulèvements en Europe

IMG Auteur
Shtfplan
Publié le 15 octobre 2012
598 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 58 votes, 4/5 ) , 33 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
33
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

 

 

 

 

Note de l’éditeur : Lorsque la Suisse, traditionnellement réservée et neutre, commence à mobiliser ses troupes militaires en prévention de l’éventuel effondrement de toute forme d’ordre et de loi en Europe, c’est vraiment qu'il y a un problème.


Bien qu’elle compte parmi les nations les plus stables et économiquement fortes de notre monde – et ce principalement pour avoir refusé d’adopter l’euro – la Suisse se prépare à mobiliser ses troupes au cas où les débordements en Europe venaient à atteindre ses frontières.




La Suisse vient de former quatre nouveaux bataillons militaires et est en passe de déployer ses troupes le long de ses frontières en vue d’anticiper tout désordre social qui pourrait découler de l’effondrement de la zone Euro.

‘Le ministre Mauer, accompagné du chef des armées Suisse, tente de faire comprendre à son peuple que la crise politique et fiscale Européenne pourrait prendre une ampleur plutôt déplaisante’, écrit John R. Schindler, professeur des affaires de sécurité nationale à l’US Naval War College. ‘Les exercices menés par les militaires Suisses en septembre, surnommés  STABILO DUE, ont été basés sur l’éventualité d’une instabilité Européenne devenue hors-de-contrôle – une chose dont se réjouissent aujourd’hui les Suisses fortunés et, s’il est une chose qu’ils ne veulent pas, c’est que les problèmes de l’Europe débordent dans leur petit pays si paisible'.

Mauer s’inquiète de la concentration militaire Européenne actuelle, au plus bas depuis la Guerre Froide. Pour lui, c’est une porte ouverte aux insurrections et aux guerres raciales.

Schindler note que si la colère des musulmans venait à monter d’un cran par rapport à la rage qu’avait engendré la vidéo YouTube insultant le prophète Mahomet, les immigrants des pays Européens pourraient se soulever.

‘Les personnes chargées de la sécurité intérieure des pays Européens savent très bien que si un nouvel Anders Breivik venait à s’en prendre aux musulmans, la situation pourrait rapidement s’enlaidir. Il est difficile de s’imaginer comment les forces militaires Européennes très restreintes pourraient faire face à des conflits sociaux majeurs. (Et ne demandez pas l’aide de l’oncle Sam, la dernière chose que désire le Pentagone est d’être engagé dans une action anti-émeute – particulièrement si elle consiste à étouffer un soulèvement musulman – ou que ce soit en Europe).’

L'armée Suisse compte 200.000 hommes et est donc conséquente compte tenu de la population du pays. Tous les hommes en âge de combattre doivent également se prêter à un entraînement militaire de base, ce qui signifie que le pays est capable de mobilier une armée très importante en cas de crise – un fait que citent de nombreux historiens lorsqu’ils tentent d’expliquer pourquoi Hitler a refusé d’envahir la Suisse durant la seconde guerre mondiale, bien que le pays était encerclé par des pays occupés par les Nazis.

Au cours de ces trois dernières années, l’Europe a souffert d’innombrables émeutes et soulèvements populaires et les tensions n’ont fait que s’accentuer ces quelques derniers mois. La France, l’Angleterre, l’Italie, la Grèce, le Portugal et plus récemment l’Espagne ont tous fait l’expérience de désordres sociaux sans précédent.

L’écart croissant entre riches et pauvres et les plans d’austérité punissent les personnes les moins responsables et les plus vulnérables à un effondrement de l’économie et nourrissent le mécontentement général.

En Espagne, qui la semaine dernière se trouvait dévastée par d’importantes émeutes, le taux de chômage des jeunes excède désormais 50% et les aides sociales ont été fortement réduites. Le taux de chômage Espagnol s’élève à 25,1%. La Suisse, en comparaison, a un taux de chômage de 2,8%. Il va sans dire que sa volonté à rester en dehors de l’euro est une attitude admirable.

 

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Espagne | France | Grèce | Portugal | Suisse | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Espagne | France | Grèce | Portugal | Suisse | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4 (58 votes)
>> Article suivant
Mac Slavo est l'éditeur du site Shtfplan.com. Il réflechit sur les conséquences de la crise à venir et propose à ses lecteurs des solutions pour s'y préparer
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Bonjour, j'habite en Suisse et tout va bien. Notre problème actuellement est plutot de savoir comment controler ceux qui font des excès de vitesse....C'est article est totalement surréaliste. Je pense qu'il doit provenir de ces mêmes gens qui voient des grands complots partout et qui passent leur temps à distiller sur le web toutes sortes de théories farfelues et surtout totalement apocalyptique digne des sectes les plus fêlées.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
J'aime beaucoup la Suisse, surtout sa base populaire qui tente de résister envers et contre tout à la fusion dans l'hydre européenne ou mondialiste. Sa constitution est une des plus démocratiques au monde, au sens profond du terme et j'envie ceux qui en bénéficient. Je n'en dirais pas autant de leurs dirigeants qui n'ont que trop tendance à les trahir comme on a pu le voir au début des années 2000 avec la vente de la moitié de ses réserves d'or (1300 tonnes!). Accessoirement, j'ai pu constater par exemple, au cours de quelques vacances passées dans ce beau pays, l'absurdité des politiques "sanitaires" imposées aux derniers éleveurs de bétail (le ranz des vaches...) qui sont condamnés à disparaître bientôt, tout comme en Europe.
Ce qui m'étonne, c'est que ce même gouvernement envisage de s'opposer à une éventuelle invasion de réfugiés européens chassés par la misère et la guerre civile qui sévirait chez eux. Logiquement, ils devraient laisser grandes ouvertes les frontières, ce qui devrait permettre de détruire le dernier pays encore un peu démocratique en Europe.
J'admets donc avec vous, cher citoyen helvétique, qu'il y a là un problème quant à ma théorie du complot. J'espère vivement que vous avez raison malgré tout.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
L'article ne porte pas sur la Suisse mais sur la manière dont elle tente de se proteger de l'Europe.

Et les dizaines (centaines ?) de milliards que votre banque centrale dépense en pure perte pour éviter la hausse du franc suisse et l'attacher à l'euro rendent crédibles le reste des mesures décrites, il me semble.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink

La force d’un peuple opiniâtre: par le suissologue D.Bewes

«Rien ne représente mieux les Suisses que la confiance. C’est ce qui les unit.»

Exergue 1 : Ce principe de confiance qui sous-tend la société suisse pose de nombreux problèmes avec le reste du monde A cause des impôts.Exergue 2 : Subir les intimidations des grandes puissances, par contre, ne les impressionne pas et cela provoque l’effet inverse. Les Suisses sont obstinés.



Quand il faut prendre une décision, ils placent leur confiance les uns dans les autres, pas dans leurs politiciens. Les magasins présentent leurs marchandises à l’extérieur, pas de caméra de surveillance, les manteaux sont suspendus à l’entrée des restaurants et non sur les chaises. Parce que les Suisses savent que chacun respectera les règles, le système. Évidemment, le pays n’échappe pas aux vols, aux cambriolages, aux escrocs et aux fraudeurs, mais soit ils sont vraiment peu nombreux, soit ils sont bien déguisés.

Ne pas poser de questions relève de la confiance mais aussi de la discrétion, une chose à laquelle les Suisses tiennent énormément. Vous ne mettez pas le nez dans les affaires des autres parce que vous savez que vos voisins connaissent les lois et les respectent. Vous ne questionnez pas les autres sur leurs actions car ils ont donné leur parole que tout était en règle. Le seul moment où vous intervenez, c’est lorsqu’il est évident que l’autre a dépassé la limite. Tout va bien tant que chacun joue selon les mêmes règles, mais dans le monde réel, les choses sont différentes.

Parmi tous les clichés sur la Suisse, celui concernant les banques est certainement le plus éloquent et le plus véridique: oui, la Suisse est le pays des banques. Les deux plus grandes d’abord, l’UBS et Credit Suisse, auxquelles s’ajoutent 319 autres établissements avec 3 400 filiales, soit au total 132 000 personnes. Une belle part de l’économie. La grande majorité de ces banques ne fait pas les gros titres. Celles dont il est question dans la presse ne sont pas celles dans lesquelles les Suisses placent leurs économies, parce que les Suisses sont de sacrés épargnants.

Les banques suisses font partie de la communauté, des endroits sécurisés, à l’abri de l’incertitude, garants de stabilité. Une image positive pour les investisseurs étrangers, bien avant que le secret bancaire ne soit légalement protégé.

Tant que vous ne mentez pas (ce serait de la fraude), vous pouvez avoir une définition un peu vague de la vérité et oublier l’existence d’un compte en banque (c’est juste de l’évasion fiscale, rien de pénal). Une subtile distinction que la plupart des autres pays voient d’un autre œil. Pour les Suisses, le secret bancaire et les déclarations fiscales servent à préserver leur sphère privée. Un jour, on demanda à un banquier suisse (et politicien – l’un n’empêche pas l’autre), quel était le but de cacher de l’argent à l’État, si ce n’est pour échapper au fisc; sa réponse typiquement suisse: il n’y a aucune raison que l’État ne fasse pas confiance à ses citoyens, donc il n’y a pas de raison qu’il soit autorisé à vérifier leurs comptes. Cette vision du monde génère régulièrement des contentieux.

La fin du secret bancaire? Probablement pas, bien que les banques suisses soient obligées de changer certaines de leurs pratiques. L’époque des comptes totalement anonymes et des valises remplies de billets est révolue depuis longtemps. Désormais, il s’agit de ne pas promouvoir les banques comme des hébergeurs de capitaux en fuite, comme a pu le faire UBS aux États-Unis, tout en conservant leur image immaculée. Mais si lutter contre l’évasion fiscale est une chose, ouvrir grandes les portes de la sphère privée en est une autre. La différence est même fondamentale. Là où le bât blesse, c’est que les Suisses ont horreur qu’on leur dise ce qu’ils doivent faire et comment diriger leur pays. C’est le Kantönligeist – le «cantonalisme» – au niveau national, l’une des raisons principales de la non-adhésion de la Suisse à l’Union Européenne. Laisser Bruxelles s’immiscer dans leurs affaires serait une intrusion à grande échelle dans la sphère privée. Subir les intimidations des grandes puissances, par contre, ne les impressionne pas et cela provoque l’effet inverse. Les Suisses sont obstinés. N’oublions pas que la Suisse a toujours été un pays enclavé, sans grandes ressources naturelles ni empire, donc peu compétitif face aux grandes puissances européennes. La situation changea vers la fin du XIXe siècle avec l’avènement du chemin de fer et du tourisme, mais les banquiers suisses profitaient déjà d’une bonne réputation. Même si le pays avait peu d’argent, on pouvait compter sur eux pour s’en occuper et cela n’avait rien à voir avec la loi sur le secret bancaire (ratifiée en 1934). Stabilité, honnêteté et sécurité étaient les mots d’ordre. En fait, c’est de confiance qu’il s’agissait.
Pourquoi la droite continue-t-elle à se laisser intimider et culpabiliser par la gauche ? Cela alors même que la gauche fait très exactement ce qu’elle reproche à la droite, sans que la droite en tire les conclusions qui s’imposent. Avec ce stratagème, la gauche réussit, d’une part, à conquérir le pouvoir et, d’autre part, ce qu’on oublie souvent, à s’approprier un très grande nombre de postes administrativo-politiques, bien au-delà de ce qu’elle représente statistiquement ; et ces fonctionnaires sont alors en place non pas le temps d’une législature ou deux, mais très souvent à vie ( du moins dans les régimes où l’administration ne change pas avec un renversement de majorité). La droite le réalise-t-elle vraiment ? Avec les multiples conséquences que cela implique : perte de pouvoir, bien sûr, mais aussi découragement et révolte de l’électorat .

Concrètement, un exemple français, qui ne date d’il n’y a que quelques jours illustre de manière caricaturale cette imposition sans fin de l’agenda et du comportement politique de la gauche à la droite.

Le PS compte en effet maximiser ses chances en s’alliant avec le PC. Tout cela, sans gêne aucune, et en cherchant en permanence à reprocher à la droite de lorgner vers le FN, ou encore en parlant de la nécessité de créer un « cordon sanitaire » (contre le FN) ou de tout autre moyen pouvant faire barrage à une union de la droite.

Si l’on peut dire qu’il n’y a qu’une gauche, pourquoi ne peut-on même pas parler d’une droite à composantes multiples, cela d’autant plus que le FN n’a pas eu à ce jour un passé semblable à celui du communisme. Mais la droite continue à être tétanisée par ces divers types de reproches, quitte à perdre les élections. La gauche rit sous cape tout en cherchant encore à faire progresser le FN afin de diviser encore davantage la droite !

En Suisse, c’est évidemment l’UDC qui est décriée et diabolisée en vue de la rendre « infréquentable », et pas seulement par la gauche… Or, il serait urgent que toute la droite, UDC comprise, s’entendent, même ponctuellement, sur certains problèmes clefs du pays, quitte à se livrer bataille sur les autres thèmes, cela afin d’éviter la poursuite d’une socialisation à froid et sournoise du pays et une occupation des postes de fonctionnaires totalement surdimensionnée par rapport au poids électoral. Cela n’empêcherait pas nombre de leaders de la droite élargie de continuer à se détester royalement, mais au moins la Suisse inverserait un courant qui la menace gravement.

Même en le répétant souvent on a l’impression de crier dans le désert. Jusqu’à quand ? Et jusqu’à quel stade de socialisation de la Suisse ?

Uli Windisch



Si Hitler n'a pas envahi la Suisse, ce n'est certainement pas parce qu'il craignait un défaite contre la toute petite armée Suisse! Au contraire je dirais. c'est parce qu'elle ne représentait aucune menace.
Mais il y aurait une autre raison capitale je pense: les comptes en banque américains en Suisse.
La dernière fois que je suis allé en Bavière, j'y ai vu beaucoup de bière. Mais aucun puis de pétrole. D'ou croyez vous que le pétrole provenait pour les blitzkrieg très consommatice en carburant d'Hitler???...des Américains. Qui a construit les chars, les avions, les véhicules de transport de troupes allemandes??...Demandez vous pourquoi tout les allemands qui ont subbit les bombardements alliés vous diront que l'endroit le plus sûr etait les usines FORD à Cologne en cas d'attaque.
Au usa en 39 40 41, on (l'élite américaine) disait, "with Hitler, we can do buisness, this guy is great!".
Hitler est un copain de l élite américaine en 39 40 41?...oui, aucun doutes.
Tout ce fric (américain donc) à trouvé son chemin en Suisse. On n'attaque pas les comptes en banques de ses copains. La voilà la plus grande raison.
Non, les américains ne sont pas venu en sauveur nous libérer "juste comme ca" et pas plus d'ailleurs pour sauver les juifs. Tout simplement parce que ce ne sont pas les Américains qui ont déclarés la guerre à Hitler, mais l'inverse. L'élite américaine de l époque était elle-même antisémite. Henry Ford a publié un livre antisémite. Et Hitler avait une photo d'Henry Ford SUR SON BUREAU!!...Hitler a décoré Ford pour ses efforts en armement nazi.(et pas la petite médaille, la plus grosse)
pendant la guerre, l'élite américaine se dit meme que cette guerre est stupide parce qu ils se battent avec les mauvais alliés contre les mauvais ennemis.
les bons alliés etant les nazis et les bons ennemis, les rouges (les communistes, socialistes)
ce qui est d ailleurs une des raisons pour laquelle, à la fin de la guerre, de grands criminels nazi ont "si étonnament" pu trouver refuge au USA...héééé oui!
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
Le soutien des banques ("juives", pour autant qu'une banque ait une race... !) américaines à l'avènement d'Hitler et au réarmement ne fait aucun doute.
Avant le début des hostilités, l'or des nazis ne venait ni d'allemagne, ni des pays envahis ni des pauvres déportés !

Quand le pétrole roumain n'a plus réussi à parvenir en allemagne, ils ont distillé du charbon de Thuringe. Cette région centrale était la mieux défendue contre les attaques aériennes et a produit de l'essence jusque fin avril 45.

Les usines Ford de Cologne ou Opel de Mayence ont elles aussi morflé !! Ford et Gm ont d'ailleurs reçu des indemnisation gouvernementales pour ces dégâts, dans les années 60.
Evaluer :   4  2Note :   2
EmailPermalink
QUAND VOUS AUREZ COMPRIS QUE LA POLITIQUE SE SERT DES DIVISIONS RELIGIEUSES POUR ARRIVER A SES FINS VOUS AUREZ RUDEMENT PHOSPHORE.

LE PIRE C EST QUE C SET TOUT SIMPLE ET VOUS PHILOSOPHEZ POUR FLATTER VOS EGOS SUUUUUR DIMENSIONNES

PARDON JE VOULAIS DIRE VOTRE INTELLIGENCE.
Evaluer :   1  3Note :   -2
EmailPermalink
Ahhh toujours la Sacro - Sainte peur du musulman. Faut il rappeler à l'auteur de l'article que bien qu'ils se soient senti offensé, à la suite du film, les musulmans d'Europe n'ont pas mis le feu à la moindre poubelle, casser la moindre vitrine,....pour protester. En France, quelques dizaines ( 150 personnes environ ) sur des millions de musulmans ont été manifester devant l'ambassade U.S. Alors de là à ce qu'ils créer le chaos après une énième provocation, je n'y crois pas. Si de véritables troubles devaient voir le jour, les causes et l'origine des soulèvement seraient davantage ECONOMICO-SOCIALE que RELIGIEUSE ou ETHNIQUE. Encore une fois, on nous prends pour des jambons.
Evaluer :   1  5Note :   -4
EmailPermalink
" Si de véritables troubles devaient voir le jour, les causes et l'origine des soulèvement seraient davantage ECONOMICO-SOCIALE que RELIGIEUSE ou ETHNIQUE. "

Et on peut même ajouter : "ou PHILOSOPHIQUES". D'accord mais l'un n'empêche pas l'autre et le précède généralement. Disons que c'est l'occasion , pas la cause. Voir l'exemple des "printemps arabes" qui ont débuté avec l'immolation d'un jeune que la police avait empêché d'exercer son mini-commerce d'amateur, sa seule façon de survivre. Exemple qui continue ensuite par la confiscation progressive de la révolution par les instances politico-religieuses que l'on sait. En attendant que tout le monde musulman bascule dans la charia et le djihad mondial. En cas de chaos économique en Occident, pensez-vous que les communautés immigrées échapperont au même processus et en vertu de quelle exception ?
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
En cas de chaos économique en Occident, pensez-vous que les communautés immigrées échapperont au même processus et en vertu de quelle exception ?

Si part "communautés immigrées" vous entendez musulmans, sachez qu'aujourd'hui la majorité des musulmans vivant en Europe est née sur le sol européen et par conséquent ne doit plus être considérée comme étranger ( même si pour certains cela est très dur à admettre).
Vouloir prédire une " future " réaction des européens de confession musulmane en se basant sur l'exemple de leur coreligionnaire vivant dans des pays à majorité musulmane est une erreur. Ces derniers ne connaissent depuis des générations que: dictatures, pauvreté, corruption, violence, et sentiment d'humiliation de la part de l'Empire U.S. "Nos musulmans" ne sont donc pas dans le même état d'esprit, sont dans l'ensemble, psychologiquement différent, sont socialement et culturellement plus proche de la norme européenne que les musulmans vivant en Afrique, au Moyen Orient ou en Asie pour reproduire les mêmes schémas. Faut il également rappeler que dans ces pays là, ce n'est qu'une minorité qui à manifestée violemment contre le film et que mise à part le cas de la Libye et de la Syrie, leur révolution ont été pacifique.
Enfin si cela peut aider à voir les choses à travers un autre prisme sachez que tous les actes terroristes commis en Europe sont le fait d'islamiste sauf dans 96 % des cas. Voir l'article suivant:
http://blogs.mediapart.fr/blog/vincent-verschoore/110111/le-terrorisme-selon-europol

Evaluer :   0  4Note :   -4
EmailPermalink
La Suisse à des craintes pour les comptes en banque des narco-trafiquants et des dictateurs ?
Et pour les flux financiers bizarres des pays qui auraient une dette souveraine "insoutenable" ?
LOL !
Evaluer :   1  2Note :   -1
EmailPermalink
Lien original :
http://goldup.fr/2012/10/suisse-larmee-prepare-ses-frontieres-au-chaos-social-europeen.html
cité dans :
http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/article-suisse-l-armee-prepare-ses-frontieres-au-chaos-social-europeen-111221323.html
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Non, le commentaire de Thunderbird n'a rien à voir avec Big Brother. Un de mes fils informaticiens vient de me fournir l'explication technique. Je vous la livre par souci de vérité :

" L'explication est simple : TB dispose d'un algorithme (simplifié) pour détecter des anomalies qui peuvent être dues à une tentative d'usurpation d'identité de site web dans le but d'extorquer des données personnelles.

Visiblement, cet algo a tiqué sur le fait que l'URL contenue dans le lien est vide, et diffère donc de celle affichée dans le mail (tu peux le voir en survolant le lien avec la souris). "

Bien à vous. L II.
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Bonjour de Suisse

Quelques précisions concernant l'article :

Le Ministre de l'Armée Suisse se nomme Maurer
L'armée suisse se compose de 186'143 hommes au 1er mars 2012
L'armée suisse étant une armée de milice moins de 25% sont actifs
Aucun ordre de mobilisation de l'armée ne peut être donné sans l'aval du Conseil Fédéral
Pour l'instant aucune mobilisation est en cours en Suisse
Et pour rappel la Suisse ne se compose pas que de Banquiers, nous avons nous aussi nos cheminots, nos éboueurs, nos ouvriers, chômeurs, personnes en grande difficultés financières, etc...
A bon entendeur
Evaluer :   14  1Note :   13
EmailPermalink
En effet, c'est très juste de le rappeler. Je pense que les critiques vont surtout au gouvernement suisse, et autres grosses légumes.
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
N.B. : Le lien que j'ai donné ci-dessus et envoyé à plusieurs amis donne lieu au commentaire suivant chez ceux qui utilisent le logiciel Thunderbird . Je répète pourtant qu'il n'y a là aucun danger. Sur quoi se basent-ils donc ? Big Brother ?

" Thunderbird thinks this message is a scam ( une arnaque !!! ). The link in the message may be trying to impersonate ( imiter, simuler ) web pages you want to visit. Are you sure you want to visit ? Yes / No."

Raison de plus pour ouvrir le lien , ce me semble !
Evaluer :   4  2Note :   2
EmailPermalink
A tous les sceptiques :
Je crois sincèrement qu'il n'y a pas de quoi rire à la lecture de cette info. Ces manoeuvres suisses et leurs motivations sont parfaitement attestées par de nombreuses sources (taper par ex. sur Google : Suisse - manoeuvres - alerte - Europe ) et le gouvernement suisse n'a pas l'habitude de budgéter des scénarios de géopolitique-fiction.
Quant à l'Europe, les lecteurs de 24hgold (dont le gouvernement suisse, sans doute...) peuvent assister tous les jours à sa lente et inexorable descente vers le chaos.
Reste l'immigration en Europe et son rôle éventuel en cas de chaos précisément. Voici un lien assez clair et qui n'a rien de raciste puisque son contenu est dû à un Egyptien d'origine syrienne. Vaut le détour. A ouvrir sans danger : je fréquent le site depuis des années sans aucun problème.

http://www.libertepolitique.com/L-information/Liberte-politique-TV/Islamisme-naivete-et-maladresse-de-l-Occident
Evaluer :   8  1Note :   7
EmailPermalink
Et la récente affaire MERAH, ainsi que l'arrestation d'un groupe terroriste, devraient nous mettre en alerte...
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Le plus gênant en France c'est que l.on ne peut acheter d.armes ?! Bref notre protection individuelle est déléguée à la police......en définitive nous sommes sans défense !
Evaluer :   9  1Note :   8
EmailPermalink
C'est vrai pour la plupart des citoyens respectueux de la loi mais pas pour certaines zones de non-droit comme on a pu le voir lors de plus d'une émeute. Le chaos n'en sera que plus sanglant quand le moment sera venu.
Evaluer :   9  2Note :   7
EmailPermalink
Regardez vers l'Espagne.
Il ne fait aucun doute que le camp des gouvernements/banquiers a largement les moyens de payer et d'équiper leurs troupes pour qu'elles restent loyalistes.

Dès leur création, les CRS ont été levées et entraînées contre la population et pour le système.
Je n'imagine pas des forces de l'ordre pencher du côté d'une population rebelle, tant que la totalité de l'argent se situe du même côté.
Evaluer :   5  4Note :   1
EmailPermalink
En Libye et en Syrie, le basculement d'une partie de l'armée et de la police du côté des rebelles ont changé la donne. Pour la Syrie, c'est une question de mois. Quand nos forces de l'ordre comprendrons que l'instauration d'une dictature féroce, à la Pinochet, sera la condition ultime pour que la France continue à payer les INTERETS de la dette souveraine, une partie se retournera contre l'autre. Car quoique l'on dise, tout policier ou militaire n'est pas une brute fasciste sans cerveau, surtout de nos jours...Surprises surprises...
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
En Espagne, beaucoup de policiers et de militaires ont au moins un membre de leur famille dans une grosse merde. Ils commencent enfin à comprendre que cette histoire de dette souveraine, uniquement en Euros, et uniquement auprès des marchés financiers, était une belle arnaque. Une partie d'entre eux fera défection, comme en Syrie, en Libye,...
Evaluer :   4  2Note :   2
EmailPermalink
C'est juste, si les fonctionnaires avaient un peu de compassion pour les usagers cela se saurait, le jour ou nous devrons rouler en voiture avec un masque de Mickey, ils n'hésiteront pas à verbaliser les contrevenants, le prolo verbalisé pour excès de vitesse sur le chemin du travail en sait quelque chose, la répression est déjà tellement journellement présente qu'habitués, nous repoussons les limites de la soit disant prise de conscience des forces de l'ordre, Ah oui, le fameux jour ou " il faudrait qu'ils tirent " Et bien ils tireront ! même si certain d'entre eux fermeront les yeux, c'est la seule grâce auquel auront droit ceux d'en face qui ne se gêneront pas pour casser non plus. De plus les Suisses ( mes ancêtres) peuvent bien fermer leur frontières, je n'ai pas les moyens de m'y rendre et contrairement à certaine aucun vieille oncle ne m'y a laissé d'héritage non plus...
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
Evaluer :   1  3Note :   -2
EmailPermalink
200 000 banquiers en armes ça doit valoir le coup!
MDR
Evaluer :   3  11Note :   -8
EmailPermalink
Pas de MDR ! Les militaires suisses sont parmi les mieux entrainés au monde, les plus sérieux, rien à voir avec ces branleurs d'américains, qui ne tiennent que par l'effet de masse.
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
c est surtout les rois de la guerre en ps3!

ils sont neutres donc pleutres!

tout juste bons à taper sur leur peuple au cas ou il bouge!
Evaluer :   1  5Note :   -4
EmailPermalink
Ils sont neutres dans les conflits entre tiers.

Neutre quand on devient la cible, ça n'a pas de sens!

Dans une guerre de positions, le système de réservistes et de milices locales est redoutable contre des armées entraînées au mouvement. Et comme un envahisseur extérieur est condamné au mouvement, la structure militaire suisse a assuré la paix par la dissuasion depuis une poignée de siècles.
Les pays voisins ne peuvent pas en dire autant.
Evaluer :   7  2Note :   5
EmailPermalink
il a l air bien ce film !!!
c quand la sortie au cinema ????
Evaluer :   3  5Note :   -2
EmailPermalink
C'est pour bientôt, mon p'tit gars. On ne mettra au premier rang...
Evaluer :   3  1Note :   2
EmailPermalink
N'importe quoi...
Evaluer :   3  7Note :   -4
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
La force d’un peuple opiniâtre: par le suissologue D.Bewes «Rien ne représente mieux les Suisses que la confiance. C’est ce qui les unit.» Exergue 1 : Ce principe de confiance qui sous-tend la société suisse pose de nombreux problèmes avec le reste du  Lire la suite
MI - 13/08/2013 à 06:12 GMT
Top articles
Derniers Commentaires
Encore un week-end festif au commissariat de Champigny-sur-Marne
12 oct.JR71
La loi classait les infractions en trois grandes catégories : contravention, délit et crime. Les peines s'accroissant à chaque degré. Ces dernières...
Encore un week-end festif au commissariat de Champigny-sur-Marne
12 oct.merisier2
Avant de passer à la phase 2 consistant à légaliser, peut-être qu'un bon coup de phase 1 permettrait déjà un nettoyage conséquent...
Encore un week-end festif au commissariat de Champigny-sur-Marne
12 oct.Dorothée2
il semblerait que la France ait vraiment un grand besoin de toujours plus d'immigration arabe et africaine !
Élection américaine : une presse française coûteuse, borgne et hémi...
12 oct.Dorothée1
il suffit d'écouter régulièrement l'ultra-gauchiste FRANCE INFO et d'y subir le rouleau compresseur permanent de propagande mondialiste et socialis...
Le petit séparatisme de Macron
05 oct.Dorothée1
pauvre France !
Sur les deux types de pays dans le monde
30 sept.Dorothée1
il me semble qu'une troisième catégorie ( des nations où gouvernement et peuple soient l'objet d'une crainte réciproque ) existe également
Sur les deux types de pays dans le monde
30 sept.Dorothée1
traduction pour les francophones : les seules qui SOIENT libres ( est-ce que le subjonctif sert encore à quelque chose ?? )
C’est dans le besoin qu’on reconnaît ces Amish
20 sept.jack.be1
C’est vrai que les Amish, avec leur taux de cancer, d’obésité et d’accidents cardiovasculaires ridicules et en comparaison avec le reste de la popu...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX