Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

La transparence de votre maison exigée. LHK

IMG Auteur
Publié le 14 décembre 2017
2134 mots - Temps de lecture : 5 - 8 minutes
( 2 votes, 5/5 ) , 2 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
2
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

Avant-propos:

Votre environnement est modifié en profondeur…

Le tout-connecté s’abat sur la planète dans un silence assez problématique.

La collecte de données qui vous pourchasse dans votre intimité est un problème existentiel, et non technique.

Elle  procède d’une volonté politique affichée dans les programmes de transition énergétique.

Quand l’Etat norme de la sorte votre environnement, cela revient à vous condamner à vous y soumettre, faute de quoi vous ne pourrez survivre.

Ce mécanisme « voyeur » qui se met en place découle d’une idéologie déshumanisée qui recherche le contrôle permanent  des comportements humains.

Quid des conséquences lors de constats d’écarts entre les comportements normés requis et ceux qui s’en écartent? Personne n’ose même y penser. Pourtant, il va falloir le faire, et vite.

La gouvernance des Etats appréhende ainsi le citoyen en tant que simple machine informationnelle, avec tout ce que cela suppose et toutes les conséquences que l’on peut imaginer.

Bonne méditation.

Liliane Held-Khawam

Ci-dessous: une vidéo et un texte publiés par des professionnels du bâtiment intelligent

VIDEO publiée par  Actu-Environnement

Les NTIC entrent à l’intérieur des bâtiments et les rendent plus intelligents. Mais sauront-ils pour autant communiquer ? Interopérabilité des systèmes, échange des flux, ce sont là les ingrédients clés pour faire du smart building une des briques de la ville intelligente. Mais en est-on déjà là ?

Bâtiment communicant, SMART BUILDING Alliance

Pour être Smart, le bâtiment doit communiquer !
Cela nécessite la mise en place de capteurs et actionneurs dans chaque pièce pour une gestion automatisée des différents équipements et bien entendu la mise en place de réseaux de communication intra bâtiment. La mesure et le comptage sont incontournables tant pour générer des économies d’énergie qu’assurer le confort des occupants. Des équipements passifs tels que la fenêtre, la porte ou la chaise peuvent eux-mêmes être actifs et contribuer ainsi à rendre le bâtiment communicant de manière intrinsèque.

Une interconnexion des lots (éclairage, accès, éclairage, contrôle d’accès, ouvrants…) entre eux devient une nécessité. Les principaux lots techniques du bâtiment doivent désormais être parfaitement interconnectés pour assurer une parfaite transversalité des différentes fonctions et permettre ainsi une intégration homogène des équipements au réseau tant en aval du compteur qu’en amont.

Créée en 2009, la Finma, est un établissement de droit public doté de sa propre personnalité juridique. Sa nature juridique semble être celle de la SA puisque dotée d’une direction et d’un conseil d’administration. C’est donc à ce dernier que revient la souveraineté de la surveillance des marchés financiers! Son premier président était un haut dirigeant de UBS. Peuvent y siéger banquiers, assureurs,  avocats d’affaires, ressortissants de pays qui en veulent à la place financière suisse…Curieuse construction pour le gendarme du marché financier suisse!

Le dénominateur commun à ces entités régies par le droit public est leur inscription au Registre du Commerce (RC). Dans le cas de Finma, l’établissement qui a accès à toute la finance du pays: banques, assurances, bourse, OPA semble avoir omis de le faire. Ses dirigeants n’y sont pas non plus. A moins que la Finma ne soit inscrite sous une autre appellation, elle serait en infraction avec l’ordonnance sur le RC… Le gendarme des marchés financiers suisses aurait-il lui-même un problème légal et structurel ?

Par ailleurs certaines entités sont toujours détenues à 100% par la Confédération. Alors pourquoi les avoir créées? La réponse est multiple et bénéficie systématiquement à la HF.

 Primo, qu’elles soient de droit public ou pas, leur organe suprême est le conseil d’administration. Des personnes issues des milieux privés, citoyens suisses ou étrangers, peuvent y siéger et influencer les décisions publiques.

Secundo, les administrateurs peuvent décider de l’emploi de patrimoines colossaux dormants et soutenir éventuellement des établissements publics ou privés dans leur business en Suisse ou à l’étranger.

Tertio, la facilité de leur transfert à la HF en cas de difficultés financières à la grecque. Elles sont d’ores et déjà prêtes à passer en mains du marché financier. Elles ont le formatage structurel et l’orientation business que les banques d’investissement promeuvent!

 Au sujet de Finma on est en droit de s’inquiéter de savoir que des privés qui présentent des conflits d’intérêts majeurs ont toute liberté d’accès aux données de l’économie et des citoyens.  A cela s’ajoute le pouvoir de confisquer l’épargne du citoyen pour assainir des établissements auxquels ils sont connectés. Peuvent aussi discriminer en toute légalité un secteur qui dérange la HF internationale (exemple des banques cantonales à statut particulier). On peut s’interroger de même au sujet des fondations de prévoyance (révision des conditions de la libération des capitaux épargnés,  blocage éventuel de leur distribution, niveau de rentes des fondations de prévoyance…). Est-ce que Finma influencée pour le moins par des privés aurait la souveraineté pour assainir une compagnie d’assurance avec l’épargne-retraite des citoyens ?

Grâce à la révision de la Constitution de 99, le Conseil Fédéral doté de pouvoirs élargis a entamé une restructuration de la Suisse sur un modèle organisationnel identique à celui de feue Swissair. La nouvelle gouvernance politique semble plus inspirée du business que de l’intérêt public.

Le cœur des institutions publiques éclate en unités d’affaires totalement imperméables à l’intérêt public. La gestion de l’argent, des institutions et des établissements publics est transférée à des privés leur donnant un ascendant sur l’intérêt public. En introduisant le loup dans la bergerie, sans avoir le  courage d’informer le peuple de cette révolution au profit de la HF, les autorités suisses ont trahi la nature même de la confiance et  des pouvoirs conférés par le peuple électeur… Ils ont oublié qu’ils disposaient de biens et de revenus qui ne leur appartenaient pas !  

Normal
0

21

false
false
false

FR-CH
X-NONE
X-NONE

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin-top:0cm;
mso-para-margin-right:0cm;
mso-para-margin-bottom:10.0pt;
mso-para-margin-left:0cm;
line-height:115%;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family: »Calibri », »sans-serif »;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;
mso-fareast-language:EN-US;}

" data-medium-file data-large-file src="http://www.24hgold.com/24hpmdata/articles/img/Liliane Held-Khawam-La transparence de votre maison exige LHK-2017-12-13-002.png" alt="schema-batiment" width="600" height="337">

Gestion active

Longtemps le bâtiment intelligent s’est réduit à la GTC (Gestion Technique Centralisée) qui se limitait à remonter des informations d’état vers un poste de contrôle pour un lot donné (contrôle d’accès, élec, CVC, éclairage, ouvrants…). La GTB a apporté une dose d’automatisme et de monitoring en s’appuyant sur les bus de terrains et des systèmes de supervision mais avec des solutions le plus souvent propriétaires et cloisonnées.

Aujourd’hui, pour atteindre les critères d’efficacité énergétique la GTB a évolué en Gestion Active du Bâtiment. Cela nécessite une interconnexion des différents lots entre eux avec une intrecation des différents équipements entre eux. Avec l’arrivée des ENR dans le bâtiment, La gestion active doit assurer l’arbitrage entre les différentes sources d’énergie en fonction de critères tels qu’ économiques et usages. En France, la Grid Parity sera atteinte entre 2015 et 2017 suivant les régions. Un arbitrage sur l’utilisation de l’énergie à partir du réseau ou des solutions autonomes devra se faire de manière automatique et ne sera efficace qu’à condition que le Bâtiment soit « Smart Grid Ready ».

Parallèlement, la gestion active du bâtiment entraîne une complète mutation de la filière. Cela concerne aussi bien les études et la conception, la construction et la mise en œuvre et enfin la maintenance et l’exploitation des bâtiments. Au-delà de cela tous les circuits parallèles tels que la distribution de produits et solutions sont également concernés. Le cloisonnement entre les métiers tombent et tous doivent se repositionner en acquérant de nouvelles compétences.

Interopérabilité

Il existe aujourd’hui plus de 700 M de m² à rénover. C’est sans doute l’enjeu principal. Ici encore le critère principal est l’interopérabilité. De nombreux bâtiments sont peu équipés ou équipés avec des solutions propriétaires. Il faut désormais les rendre Smart ! La problématique est la même dans le neuf mais plus simple car nous partons d’une feuille blanche. Cela signifie néanmoins la fin des solutions cloisonnées et propriétaires pour une parfaite intégration de ces bâtiments au smart Grid. L’enjeu est de taille.

C’est une des principales missions que la SBA s’est assignée. Les commissions aval compteur et amont compteur vont travailler en coopération avec les différents syndicats et organismes professionnels à l’élaboration de nouveaux référentiels pour label aval compteur « Smart Grid Ready » et amont compteur « City as a Service ».


De profondes mutations sont en cours. Le Smart Building peut et doit être générateur de centaine de milliers de nouveaux emplois avec une forte valorisation de la filière. Ceci doit être et sera autofinancé par les économies d’énergie générées. La réussite de cet immense projet est conditionnée par la fiabilité et la crédibilité de ce nouveau Business Model. La vocation de la SBA et justement d’assister et d’accompagner l’ensemble de la filière dans ce formidable challenge.

http://www.smartbuildingsalliance.org/smart-b...lding/cest-quoi

Quelques chiffres:

24hGold - La transparence de v...

Données et statistiques pour les pays mentionnés : France | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : France | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (2 votes)
>> Article suivant
"A force de tout voir on finit par tout supporter… A force de tout supporter on finit par tout tolérer… A force de tout tolérer on finit par tout accepter… A force de tout accepter on finit par tout approuver !" Saint Augustin (354-430)/
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
L'état opaque demande aux citoyens d'être transparents, n'y a-t-il pas quelque chose qui cloche ?
Question de point de vue.
Certains veulent le paradis, d'autres veulent l'enfer.
Dernier commentaire publié pour cet article
Question de point de vue. Certains veulent le paradis, d'autres veulent l'enfer. Lire la suite
Pâris - 16/12/2017 à 07:53 GMT
Top articles
Derniers Commentaires
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
11 oct.glemet
Il y a longtemps que la chèvre de M Seguin rêvait de quitter son petit enclos. L’herbe est si verte ailleurs et l’Europe montre tant de faiblesses,...
Nouveau Monde, la mobilité de masse arrive. Un visuel
09 oct.Patrick W2
C'est drôle..... quand on clique sur vos liens pour obtenir des renseignements pour trouver vos livres, ça ne fonctionne pas. En tout cas, brav...
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
09 oct.Patrick W3
Oui, il est fort possible que Boris Johnson arrive à ses fins et on doit reconnaître que pour ou contre le Brexit, Boris Johnson est droit dans sa ...
La France et ses administrations criminelles
08 oct.Louis L.
Heureusement, il est consolant de savoir que pour cette épidémie d'incendies industriels depuis Notre Dame jusqu'à ce jour, aucune autre cause qu'...
Les réserves de cash au plus haut ! 600 milliards planqués sous les...
07 oct.Louis L.
Charles parle ici de 600 Mds € stockés par tous les européens sous forme d'espèces. Sa phrase est ambigüe car tous les européens sont 513 mil...
La France et ses administrations criminelles
07 oct.blitzel
Très bon article.... vu la situation critique. Les choses hélas ne sont plus comme elles étaient dans le temps il y a 50 ans. Il y avait ...
Crise de liquidité. Mais où est donc le cadavre ?
06 oct.blitzel
Mise à jour, Delamarche vient de donner sa version (définitive ?) de la crise des taux repo, et son explication un temps évasive dans un premie...
Les réserves de cash au plus haut ! 600 milliards planqués sous les...
02 oct.Attilio
Si on considère qu'en France il y a 67 millions d'habitants,les milliards d'euros planqués en cash cela fait en en moyenne pratiquement 9 000 euro...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX