Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

La ville de Paris hostile au service Prime Now d’Amazon

IMG Auteur
Publié le 21 juin 2016
572 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 0 vote, 0/5 )
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
0
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Opinions et Analyses

Message à tous les abonnés STRATEGIES, n’oubliez pas que désormais tous vos accès ont été repris directement sur l’espace abonnés du site insolentiae ici: Mon compte abonné.  Si vous rencontrez un problème de connexion vous écrivez à charles@insolentiae.com ou à helene@insolentiae.com 

Haaa… la pensée ligne Maginot encore et toujours !!  Voilà que la mairesse de Paris veut partir en guerre contre Amazon, ce qui revient à partir en guerre contre les nouvelles technologies et contre les Américains…

Cela révèle là encore au mieux un manque de jugeote certain, au pire une grande nullité et une nouvelle fois une politique qui se réduit à des effets d’annonces et des « chocs » de communication, mais il ne se passera rien.

« Dans un communiqué, la municipalité fait part de ses craintes que le nouveau service de livraison rapide d’Amazon vienne « déstabiliser gravement les équilibres commerciaux parisiens ».

Amazon lance à Paris « Prime now » : son application de livraison express en une heure »…

Évidemment que cela va totalement déstabiliser les équilibres commerciaux parisiens. En réalité, le problème est beaucoup plus vaste que cela.

C’est l’ensemble du commerce qui est mort !!

Hoooo Charles… tu es pessimiste… pourtant c’est juste du pragmatisme. Sortez des grandes villes et des grandes artères et partout vous avez des milliers de commerces qui ferment définitivement et les boutiques ne sont même par reprises.

Pourquoi ? Parce qu’aucune boutique de centre-ville de petite ville ne peut rivaliser en stock, en produits proposés et en prix avec le e-commerce qui est une rupture totale dans la manière de faire du commerce depuis la nuit des temps. L’échoppe, la boutique à 80 % est devenue obsolète et inutile. Il subsistera quelques commerces de bouche, marginaux pour des poids lourds comme Amazon et qui pourront se différencier et rester compétitifs, comme les bouchers ou les boulangers.

Les magasins de chaussures fermeront par centaines lorsque les gens comprendront à quel point « Sarenza » c’est génial et 20 paires de godasses en essayage chez vous gratuitement… et on réexpédie le reste tout aussi gratuitement.

La mairie tremble….

« La mairie de Paris a publié un communiqué dimanche 19 juin dans lequel elle fait part de ses inquiétudes concernant l’arrivée du service Prime Now d’Amazon. La municipalité craint que ce nouveau service, annoncé jeudi 16 juin, et qui prévoit une livraison express à domicile en une heure à Paris et dans sa petite couronne, pour tous types de produits y compris l’alimentaire, ne vienne « déstabiliser gravement les équilibres commerciaux parisiens. »

Et évidemment de demander tout de suite la mise en place d’une nouvelle législation… pour encadrer tout ça !

« Il faut notamment que les procédures d’autorisation actuellement en vigueur, au bénéfice des Maires, pour les surfaces commerciales comme les supermarchés puissent s’appliquer à des surfaces comme celles que vient d’installer Amazon dans le 18e », ajoute la ville de Paris. »

Alors pourquoi ne pas dire que l’on refuse que les centres-villes se vident de leurs petits commerçants. L’idée me plaît bien, mais cela implique certaines conséquences comme le fait de refuser ou de remettre en cause l’essentiel des accords de libre échange signés, refuser l’ensemble ou presque de la législation européenne, ou encore le refus total évidemment d’accords comme le Tafta… Autant dire que tout cela n’est que du vent et qu’Anne Hidalgo, comme un Don Quichotte, va aller se battre contre des moulins à vent !

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :0 (0 vote)
>> Article suivant
Charles Sannat est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires Il a exercé les fonction de directeur des études économiques de la société Aucoffre.com de 2012 à 2015, et créé le Contrarien Matin un site de « décryptage quotidien, sans concession, humoristique et sarcastique de l’actualité économique ». Il a fondé en Septembre 2015 le site Insolentiae.com et se consacre depuis pleinement à ce nouveau projet éditorial.
Publication de commentaires terminée
Dernier commentaire publié pour cet article
Soyez le premier à donner votre avis
Ajouter votre commentaire
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX