Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

La violence à l’école démystifiée

IMG Auteur
Lew Rockwell
Extrait des Archives : publié le 17 mars 2015
952 mots - Temps de lecture : 2 - 3 minutes
( 2 votes, 5/5 ) , 1 commentaire
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
1
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Fondamental

Hamilton Bertie “Tony” Gibson (1914-2001) était un anarchiste britannique, un objecteur de conscience (ce pour quoi il a été emprisonné) et un psychologue. Gibson a écrit Youth for Freedom (1951), un pamphlet provocateur. A partir de son travail, nous pourrions extraire une théorie expliquant la violence à l’école, un phénomène qui est international et ne se limite pas qu’aux Etats-Unis. Puisqu’elle est internationale, la violence des jeunes ne peut être expliquées par les moyens de violence utilisés, comme les armes à feu, les clubs de golf, les couteaux, les pierres, les lances, le feu, ou quoi que ce soit d’autre.

La théorie de Gibson peut être partiellement développée comme suit. Les enfants ont un certain ensemble de comportements qui se développent  naturellement chez eux, instinctivement, pourrait-on dire. S’ils sont autorisés à mener une enfance qui leur permet de vaquer et de vivre au travers de ces instincts, ils deviennent plus tard des adultes très inhabituellement agressifs. Mais si les adultes imposent aux enfants un mode de vie qui aille trop à l’encontre de ces instincts, ils garderont ces instincts féroces et agressifs jusqu’à la vie adulte, plutôt que de leur donner cours pendant leur enfance. Ces adultes ont l’air d’adultes et agissent en adultes mais retiennent leurs instincts et leurs comportements d’enfants. Comme il le dit, « les jeunes hommes qui pilotent des avions de chasse et dévastent des villes le cœur léger sont simplement des êtres névrotiques qui ont dû attendre la vingtaine pour pouvoir exprimer leurs instincts d’enfant ». Il écrit plus loin que « les enfants qui grandissent dans un environnement de gratification de leurs instincts tout au long de leur développement ont plus de chances de devenir des adultes équilibrés à un jeune âge et donc de résister la demande de l’Etat en matière de service militaire ».

Plus une culture (notamment au travers des écoles publiques) tente de supprimer des comportements modérément agressifs ou simplement physiques qui sont singuliers aux enfants et les force de se comporter en adultes de manière à trop les restreindre, plus ils ont de chances de présenter des signes d’agression en tant qu’adultes. Donner des médicaments aux enfants pour supprimer leurs activités ou tendances ne fait qu’augmenter leur risque de devenir des individus violents, non seulement par l’aspect physique des médicaments, mais par des réactions psychologiques au système de contrôle comportemental. Les mêmes conséquences découlent chez les garçons que l’on empêche d’agir en garçons en contrôlant les jeux bruts, les bagarres, les poussées et les sports. Les enfants ont besoin d’être libres de jouer avec d’autres enfants, de crier, d’être grossiers et de s’adonner à toutes formes d’activités. Ils ont besoin d’être libres de se déplacer d’eux-mêmes. On ne devrait pas les empêcher d’apprendre à utiliser une mitraillette ou un arc et des flèches si c’est ce qui leur plaît. Les jeux vidéo pourraient être une forme de substitution pour ce genre d’activités, bien que j’en doute fortement.

La base de cette théorie est l’observation de Gibson selon laquelle les enfants sont plus faibles que les adultes, et que pour survivre en tant que faibles sous des règles d’adultes, ils développent des comportements propres aux enfants. « Les enfants peuvent être grossiers mais ne sont pas vraiment des animaux sociaux ; et lorsqu’ils sont en bonne forme physique et mentale, ils peuvent être agressifs au point de devenir féroces et capables de choses que les adultes normaux perçoivent comme anormales. Les enfants sont égocentriques, et l’amour qu’ils portent aux autres est différent de l’affection qu’un adulte peut ressentir pour une autre personne ».

L’agression chez les adultes et l’approbation des agressions commises par l’Etat sont, selon cette théorie, générées par des systèmes sociaux au sein desquels les adultes contrôlent excessivement les enfants. Puisque les écoles publiques exercent ce pouvoir, elles produisent plus d’adultes qui apportent leur soutient à l’Etat, pas seulement en les endoctrinant ou réécrivant l’Histoire, mais par des moyens psychologiques qui les rendent confortables avec l’idée d’agression et d’immoralité.

« Les moralistes sociaux qui éduquent leurs enfants avec les meilleures intentions du monde selon un code de conduite idéalisé par les adultes sont à blâmer pour l’immoralité suprême du comportement adulte.

L’Etat, dans sa recherche de domination totalitaire, joue de plus en plus le rôle d’un adulte hypocrite et répressif qui contrôle une masse d’enfants. Sous tous les aspects de l’interférence de l’Etat avec la liberté, nous pouvons voir un père pompeux, le bras de l’enseignement ».

La violence des enfants ne peut être expliquée par les armes, parce qu’elle est internationale et n’implique pas toujours des armes. Il existe d’autres théories que celle de Gibson qui tentent d’expliquer la violence à l’école. Certaines s’y opposent directement en expliquant que l’agression présentée par certains enfants n’est pas une forme de jeu de laquelle les enfants peuvent sortir en grandissant. Elles expliquent que l’agression est une chose qui s’apprend et doit être combattue d’une manière ou d’une autre par les adultes. Mais si c’était vraiment le cas, pourquoi les Américains et tous les autres qui font l’expérience de la violence à l’école voient cette dernière accroître à mesure qu’ils essaient de la supprimer ?

J’estime que la théorie de Gibson a du mérite. Lorsque nous observons la violence à l’école, nous observons aussi la société qui contraint les écoles, qui impose toujours plus de règles, cherche à féminiser les garçons et tente de supprimer les comportements les plus modérément agressifs, même verbaux. Des quantités accrues de médicaments sont administrées aux enfants pour les calmer, ce qui met un frein au développement naturel de l’enfance. Dans l’espoir vain de réduire la violence entre personnes, nous l’encourageons. Pire encore, nous produisons aussi des adultes confortables avec la violence et l’agression perpétrées par l’Etat.

 

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (2 votes)
>> Article suivant
Commenter cet article
>Suivre tous les commentaires du site
Vous devez être connecté pour commenter un article8000 caractères max.
connectez-vous ou inscrivez-vous
  Tous Favoris Mieux Notés  
lisez rené girard! cela me parait être une théorie de la violence mieux fondée scientifiquement qui rejoint les observations de Gibson.
Dernier commentaire publié pour cet article
lisez rené girard! cela me parait être une théorie de la violence mieux fondée scientifiquement qui rejoint les observations de Gibson. Lire la suite
ANTOINE J. - 16/03/2015 à 16:11 GMT
Top articles
Derniers Commentaires
L’or peut-il chuter à des niveaux qui sembleraient absurdes ?
19 sept.blitzel1
l' or peut chuter mais de manière "respectable" même si le dow jones lui met la tête sous l'eau. Ce qui est sûr, c'est que les taux à 10-2 ans ...
L’or peut-il chuter à des niveaux qui sembleraient absurdes ?
19 sept.Saphir
Analyse du monde que peu de sites prétendument de réinformation ne partagent, trop complotiste ? Et pourtant les faits sont là et en plus,...
En 2025, les machines accompliront plus de tâches professionnelles ...
19 sept.Ludovicus-1
Les machines nous apportent déjà a chacun le travail de 250 personnes 24h/24 7J/7. Tout ceci a credit sur notre environnement. Les machines travail...
Le montant moyen de l’héritage en France ? 32 309 euros !!
18 sept.samideano1
Selon JP Morgan, la prochaine crise aura lieu en 2020 https://or-argent.eu/selon-jp-morgan-la-prochaine-crise-aura-lieu-en-2020/
Le montant moyen de l’héritage en France ? 32 309 euros !!
18 sept.glanduron3
Excellente citation Merisier ! Je me permets cependant de préciser que je ne suis pas un exilé fiscal. La fiscalité est bien loin d'arrive...
Le montant moyen de l’héritage en France ? 32 309 euros !!
18 sept.merisier2
@ glanduron "Les exilés fiscaux ne sont rien d'autre que des segments de la population qui accroissent leur résistance active." Citation de...
Le montant moyen de l’héritage en France ? 32 309 euros !!
18 sept.glanduron3
Sachez tout de même que si vous quittez la France sans rien y conserver, immobilier en particulier, le droit fiscal français ne vous sera plus appl...
Le montant moyen de l’héritage en France ? 32 309 euros !!
18 sept.merisier4
Comme a dit Macron: "arrêtez d'emmerder les retraités". Pipeau !!! La réflexion "sans tabou" (j'adore l'expression !) sur les droits de succession ...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX