Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Le casse-tête des collectivités territoriales

IMG Auteur
 
Publié le 24 avril 2014
1059 mots - Temps de lecture : 2 - 4 minutes
( 5 votes, 4,8/5 ) , 2 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
2
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

 

 

 

 

Lors de son discours du 8 avril dernier devant l’Assemblée nationale, Manuel Valls a inclus la réforme des collectivités territoriales dans son plan d’économies de 50 milliards d’euros. Mesure louable, mais difficile à mettre en place.

 

Tout d’abord parce que le Premier ministre n’a pas été clair sur la façon dont la simplification territoriale du pays allait permettre de dégager des économies. Concrètement, il a mentionné un redécoupage régional qui ferait passer le nombre des régions de 27 à 20 (la France d’outre-mer incluse). Il a également mentionné la suppression des conseils départementaux (anciens conseils généraux), ainsi que la fin de la clause de compétence générale. Cette dernière permet à une collectivité d’intervenir lorsque l’intérêt de son territoire peut être invoqué, sans qu’on vérifier au préalable si l’intervention est justifiée ou pas.  Le résultat est un enchevêtrement d’actions territoriales et de financements croisés typiques du gaspillage public.

 

Tableau 1: Collectivités, populations et territoires (Sources : instituts nationaux de statistiques de chaque pays)

 

Pays

Collectivités

Population

Territoirea (km2)

Habitants/

Collectivité

km2/

Collectivité

Allemagne

12.497

80.585.700

357.114

6.448,40

28,58

Brésil

5.597

190.800.000

8.515.767

34.089,69

1.521,49

Chine

43.684 b

1.344.130.000

9.706.961

30.769,39

222,21

Espagne

8.181

47.100.000

505.992

5.757,24

61,85

États-Unis

87.576

317.800.000

9.629.091

.628,85

109,95

France

39.296

66.394.000

640.679

1.689,59

16,30

Italie

8.177 c

60.626.442

301.336

7.414,26

36,85

Japon

1.766 d

127.650.000

377.930

72.281,99

214,00

Royaume-Uni

426

63.182.000

242.900

148.314,55

570,19

a Surface totale (terrestre et maritime).

 

b N’inclut pas les 704.386 villages ruraux chinois, car division plutôt informelle.

c Actuellement en processus de réduction du nombre de collectivités.

d Selon le nouveau redécoupage territorial approuvé en 2014.

 

Le tableau 1 ci-dessus nous donne une indication de ce phénomène français. S’il est vrai que la France n’a pas en absolu le plus grand nombre de collectivités au monde, quand on rapporte ce nombre à sa population et à l’étendue de son territoire, le résultat est tout à fait différent. Il y a tout simplement trop d’entités administratives par personne et par km2.  Or, qu’il s’agisse de l’Allemagne, du Japon ou du Royaume Uni, ces pays arrivent à administrer  leur population et leur territoire avec moins de collectivités.

 

Il n’est cependant pas simple de localiser les doublons caractéristiques du millefeuille territorial français. Les différentes collectivités (l’État, les régions, et les départements) se renvoient la balle la plupart du temps. Un premier niveau d’analyse vise la fonction publique d’État. En effet, l’État central emploie un nombre de fonctionnaires supérieur à celui des régions, départements, et municipalités réunis alors qu’il est bien plus éloigné de la vie des citoyens.

 

Tableau 2: Effectifs de la Fonction Publique Française (Source : INSEE)

Versant de la fonction publique

Effectifs

Effectifs par région

Effectifs par département

Effectifs par commune

Fonction Publique de l’État

2.466.200

91.341

24.417

67

Fonction Publique Territoriale

            Régions         

            Départements

            Communes

1.881.800

 

80.500

363.200

1.438.100

 

 

2.981

 

 

 

3.596

 

 

 

 

39

Fonction Publique Hospitalière

1.145.200

42.414

11.338

31

 

Comme nous pouvons le constater dans le tableau 2, l’État central emploie 30% de personnes en plus que les collectivités territoriales. Les effectifs de l’État central distribués par commune dépassent de 71% le nombre de fonctionnaires qui travaillent au sein de ces dernières, un chiffre ahurissant compte tenu du fait que les fonctionnaires de l’État ne participent pas directement au quotidien du citoyen. Qui sont ces fonctionnaires de l’État ? Rendez-vous au tableau 3.

 

Tableau 3: Effectifs de la Fonction Publique de l'État (Sources : INSEE, Ministère de l’Education, Enseignement Supérieur et Recherche, Ministère de l’Intérieur, Ministère de la Défense)

Ministères et établissements publics à caractère administratif

Effectifs

Education, enseignement supérieur et recherche

            Dont enseignants (tous degrés confondus, privé sous contrat inclus)

1.362.500

 

841.700

Economie, finances et industrie

219.900

Intérieur

            Dont la Police Nationale

290.700

144.858 a

Logement, transports et développement durable

86.300

Justice

77.000

Affaires sociales, santé et travail

50.000

Défense

292.900

Autres

87.100

Sous-total : Ensemble des ministères

1.969.000

Sous-total : Etablissements publics à caractère administratif

497.200

Total fonction publique de l’État

            Dont militaires b

2.466.200

318.300

a Ce chiffre inclut le personnel administratif de la Police Nationale, à peu près 35.000 personnes.

b Les militaires incluent également la gendarmerie et les pompiers militaires (5% des effectifs de pompiers en France).

 

En ignorant les militaires, les enseignants, les policiers et le personnel de la Justice, il reste encore 1.229.200 de fonctionnaires de l’administration centrale en France. Un chiffre presque aussi élevé que le nombre de fonctionnaires communaux en France. Il ne s’agit pas d’une indication précise, mais assez révélatrice des possibilités de doublons administratifs en France du fait de la présence d’un très grand nombre de fonctionnaires administratifs dans l’État central.

 

L’État central n’est cependant pas le seul fautif. Les collectivités territoriales participent aussi au problème. La fonction publique d’État (FPE) a, en effet, baissé ses effectifs au cours des dernières années par rapport à la fonction publique territoriale (FPT), comme nous montre le graphique ci-dessous du Ministère de la réforme de l’État, de la décentralisation et de la fonction publique. Il est évident que le Premier ministre est en bonne voie quand il invoque le millefeuille territorial.

 

 

Néanmoins, il devrait nous dire comment sa réforme territoriale pourrait-elle réduire les dépenses dans leur ensemble. Car une fois le nombre des collectivités réduit, il faudra faire face à la baisse des effectifs qu’elle supposera. En effet, il n’y aura plus assez de postes pour tous les fonctionnaires territoriaux et le nombre élevé de fonctionnaires administratifs de l’État central sera bien plus difficile à justifier. Le Premier ministre n’entend certainement pas faire des économies grâce à la baisse du nombre de ramettes de papier, d’imprimantes ou de tampons utilisés.

 

Certaines mesures d’économies, proposées ici et là, concernant les fonctionnaires consistent à augmenter le service hebdomadaire de ces derniers sans augmentation de salaire pour atteindre progressivement les 39 heures hebdomadaires, à geler les augmentations et les promotions des fonctionnaires, ou même à désindexer leurs salaires. Il est vrai que par rapport à la situation actuelle, ces mesures représenteraient bien une baisse des dépenses. Cependant, ces mesures, ajoutées à la réforme territoriale, n’apportent toujours pas de réponse au problème du nombre. Comment justifier le maintien du même nombre de fonctionnaires s’il s’agit de fournir moins de services ? Il faudra trancher dans le vif et reconnaitre la réalité : Il y aura tout simplement trop de fonctionnaires par rapport aux services demandés. Le gouvernement Valls, est-t-il vraiment prêt à faire une réforme territoriale ?

 

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Allemagne | Brésil | Chine | Espagne | France | Italie | Japon | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Allemagne | Brésil | Chine | Espagne | France | Italie | Japon | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,8 (5 votes)
>> Article suivant
Gabriel A. Giménez-Roche est professeur et responsable du département économie du Groupe ESC Troyes et maître de conférences à Sciences Po Paris. Son domaine de recherche est l'analyse économique de l'entrepreneuriat et son contexte socio-institutionnel. Il est également chercheur associé de l’Institut économique Molinari.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Franchement, vous le faites exprès ou quoi ? Pour faire reculer le chômage il faut engager des fonctionnaires, ce qui distribuera du pouvoir d'achat. Leurs revenus seront taxes et leurs achats soumis à la TVA, ce qui réglera le problème du déficit.

CQFD
"Le gouvernement Valls, est-t-il vraiment prêt à faire une réforme territoriale ?" De la poudre aux yeux, encore une foutaise de plus qui n'ira pas plus loin que l'effet d'annonce. Les fonctionnaires ne se laisseront pas faire, c'est un lobby trop important dans notre pays.
Et puis en France, on aime les fonctionnaires ! Il en faut partout. On les critique mais on ne sait pas s'en passer, une forme d'addiction...
D'ailleurs, on a même inventé l'ENA, fabrique de fonctionnaires et des futurs politiques, c'est dire à quel point le vice est enraciné dans notre pays.
Non ! La France sans sa fonction publique, c'est comme Nabilla sans sa connerie !
Dernier commentaire publié pour cet article
Franchement, vous le faites exprès ou quoi ? Pour faire reculer le chômage il faut engager des fonctionnaires, ce qui distribuera du pouvoir d'achat. Leurs revenus seront taxes et leurs achats soumis à la TVA, ce qui réglera le problème du déficit. CQ  Lire la suite
Josey Wales - 24/04/2014 à 10:44 GMT
Top articles
Derniers Commentaires
Pour lutter contre le covid, poussez Mamie dans le cellier !
27 nov.Pschitt1
Darmanin = anagramme de Mandarin :-)
Barbara Pompili instaure l’écocide et le pratique dans la foulée
29 nov.merisier
Le principe de précaution, c'est la castration qui a été légalisée par des gens qui n'ont pas de coui*****.
Pour lutter contre le covid, poussez Mamie dans le cellier !
25 nov.Dorothée1
Macron = anagramme de Monarc ( absolu )
L’appauvrissement des Français continue
13 nov.glanduron2
Et voilà ! Et voilà ! qu'il dit H. Seize... Moi, je vous dis que l'effondrement de la France est en ligne de mire. Il va y avoir du sang d...
Encore un week-end festif au commissariat de Champigny-sur-Marne
06 nov.glanduron3
Quels mauvais esprits ce Monarc et son ministre "De bon matin". Quelques jeunes de la paisible banlieue communiste de l'est parisien (Geor...
Et maintenant, le couvre-foutoir
06 nov.glanduron3
Voilà des mois que je ne suis pas revenu sur 24H Gold. Je viens juste vous parler de ce virus et de tout ce qu'il entraîne. Autan...
Confinement : un gouvernement « poulet sans tête »
06 nov.Bernard V.
J'adore votre style humoristo-sarcastique sans toutefois partager entièrement votre approche quasi libertarienne. Pa par étatisme ou un quelconque ...
Reconfinement : un échec et une fracture irrattrapables
05 nov.Dorothée1
Ce qui est vraiment inconcevable, c'est qu'après près d'un an et demi de pandémie virale, on ait pas réussi, en France, à multiplier par 3 ou 4, no...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX