Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Le Cheeto arrive

IMG Auteur
Publié le 17 janvier 2017
762 mots - Temps de lecture : 1 - 3 minutes
( 9 votes, 3,6/5 ) , 2 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
2
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

Je ne sais pas pour vous, mais voir le Deep State prétorien perdre la raison à l’approche de l’apothéose de Trump m’a beaucoup diverti. J’imagine tous ces hommes et femmes courir à toutes jambes dans les couloirs de Langley et du Pentagone, et d’autres centaines d’opérateurs des services secret cogiter à s’en brûler les cheveux sur la meilleure manière de neutraliser la bête sous les quatre jours qui leur restent.  

Quels tours ont-ils encore dans leur sac ? Cuire un gâteau au fromage empoisonné pour le buffet d’investiture ? Le chef de la CIA, John Brennan, en a été réduit à tirer la langue au président entrant. Peut-être les cow-boys programmeurs de la forteresse de la NSA en Utah trouveront-ils un moyen de faire s’effondrer les marchés vendredi ? Quelques opérations de négoce à haute fréquence pourraient-elles suffire ? Beaucoup de policiers à la vision d’oiseau de proie seront déployés sur les toits de Washington toute la journée de vendredi. Comment les évènements pourraient-ils dégénérer ?

Une deuxième guerre civile est en chemin, qui fait étrangement écho à la première : Trump s’est payé la tête du gourou des droits civils de Géorgie, le membre du Congrès John Lewis, descendant d’esclaves, après que ce dernier l’a qualifié de « président illégitime ». Voilà qui laisse supposer que certains membres du Congrès se retireront lors de la cérémonie d’allégeance. Le New York Times se comporte en socialiste de Manhattan en pleine procédure de divorce, avec de nouvelles hystéries chaque jour, et étant allé lundi jusqu’à nous annoncer en première page que « L’anniversaire de Martin Luther King tombe à quelques jours de ceux de deux généraux confédérés : Robert E. Lee et Stonewall Jackson ». Doux Jésus ! Mais qui appeler à notre secours ? SOS Fantômes ?

Il n’y a pas grand-chose que Trump puisse faire avant vendredi mis à part retweeter ses tweets, mais je ne peux m’empêcher de me demander ce que pourra faire le Deep State après que le moment magique sera passé. Je ne cesse de dire depuis plus d’un an que, si Trump est élu président, il sera renversé par un coup d’Etat au cours de ses six premiers jours au pouvoir. Et je pense toujours que ce soit possible – bien que je n’espère pas nous voir en arriver jusque-là. Mon opinion des évènements à venir a été renforcée par les performances de Trump à l’occasion de sa dernière conférence de presse qui se sont avérées, comment dire, un peu légères en matière de bienséance présidentielle.

Peut-être le Deep State d’aujourd’hui se plaît-il de sombrer à la manière d’un opéra-bouffe. L’Histoire se répète, la première fois comme une tragédie, la seconde fois comme une farce, comme l’a observé le vieux Karl Marx. Que défend l’Union aujourd’hui ? Les droits des anciens employés de la SEC de vendre leurs services à CitiBank ? Les droits des entreprises pharmaceutiques de faire flamber le prix de l’insuline de 20 à 250 dollars le flacon ? Le droit des contractuels de la DIA de vendre des plastiques explosifs Semtex aux djihadistes « modérés » du Proche-Orient ?

Le thème du moment veut que Donald Trump soit un plus gros escroc encore que les servants et vassaux du Deep State. Il s’est présenté aux élections pour vendre toujours plus de steaks et de whisky sous sa marque déposée. Il est en violation de la clause de la Constitution sur les émoluments. Mais je n’ai jamais entendu dire que George Washington, Thomas Jefferson, James Madison, ou encore Andrew Jackson ont accordé une confiance aveugle à leurs esclaves après leur investiture. Personne ne peut aujourd’hui faire mieux que le Deep State en matière de turpitude financière, et certainement pas un magnat de l’immobilier et de l’hôtellerie.

Je suppose que la question à laquelle il nous faut répondre est de savoir si le Deep state – qui existe, contrairement au Père Noël – mettra le pays sens dessus-dessous dans ses efforts de défendre ses avantages et privilèges. Le public reste en éveil, décidé à participer à la déconstruction de la matrice du racket qui ne fait qu’ajouter au caractère miséreux de la culture dans laquelle nous vivons, une société où les directeurs de compagnies d’assurance médicale gagnent 40 millions de dollars par an alors que les gens ordinaires perdent leur maison parce que leur assurance aux 5000 dollars de franchise ne couvre pas une simple opération d’amygdalectomie.

Je n’ai pas voté pour tête-de-Cheeto, mais il sera intéressant de voir ce qu’il fera vendredi entre midi et six, si tant est qu’il survive aux festivités.

 

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :3,6 (9 votes)
>> Article suivant
James Howard Kunstler est un journaliste qui a travaillé pour de nombreux journaux, dont Rolling Stones Magazine. Dans son dernier livre, The Long Emergency, il décrit les changements auxquels la société américaine devra faire face au cours du 21° siècle. Il envisage un futur prochain fait de crises sociales à répétition, la fin de la Surburbia et du modèle économique associé et une guerre mondiale pour les ressources en énergie. Il prédit la déconstruction des empires européens et américains et pense que, lorsque les convulsions seront terminées, le monde reviendra à un modèle décentralisé et local.
Voir son site webS'abonner à ses offres
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
L'assassinat de Trump signifierait la fin de la democratie americaine. Un second troublemaker assassine apres Kennedy, personne ne tentera plus de changer l'ordre etabli.

Meme Reagan s'est calme apres la tentative d'assassinat par Hinckley
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
La comparaison par Bill Gates de Trump avec Kennedy aurait-elle été un compliment ou un avertissement ?
Dernier commentaire publié pour cet article
La comparaison par Bill Gates de Trump avec Kennedy aurait-elle été un compliment ou un avertissement ? Lire la suite
Pâris - 18/01/2017 à 15:41 GMT
Top articles
Derniers Commentaires
Le gouvernement micromanage avec succès
27 maiCédric572
L'union soviétique arrive...
Les banques vont déclarer aux impôts si vous possédez un coffre à l...
25 maizelectron
Donc ça va en obliger certains à creuser au fond du jardin pour couler quelques tonnes de béton ferraillé pour faire un chouette bunker piégé, domm...
La division de la société ou distanciation sociale vue par Orwell. ...
11 maiLouis L.1
le "Grand Etre Lumineux qui a pour corps physique la Terre" *, n'en peut plus. Un nombre grandissant, parmi nous, est révulsé par ce sinistre a...
Et maintenant, une tempête de cerfas
08 maiPatrick W1
Déconfinement: J'adore l'image des administrations qui jappent des contraintes comme des Teckels sous cocaïne.... Humour décapant. Merci.
Démondialisation. Les États-Unis vont aider leurs entreprises manuf...
08 maiPatrick W
Excellent....!!
La division de la société ou distanciation sociale vue par Orwell. ...
08 maiC.3
Un vent de Jacquerie se lève.. Il faudra bien en passer par là, quel qu' en soit le prix à payer..
Bill Gates, futur maître de la planète?
07 maiPatrick W
et sur ' opednews.com" Sans vaccin vous ne serez plus autorisés à acheter, voyager, travailler, ou vous déplacer.....
Bill Gates, futur maître de la planète?
07 maiPatrick W
Bonjour Lucifer......et pour les âmes non-sensibles, on trouve à propos de ce groupe de maniaques délirants" des révélations à vomir.....sur le si...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX