Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Le cv anonyme est de retour

IMG Auteur
 
Publié le 16 septembre 2014
524 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 3 votes, 4,7/5 ) , 1 commentaire
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
1
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Fondamental

 

 

 

 

Revenons sur une dépêche de presse concernant le CV anonyme, parue le 9 juillet dernier et passée largement inaperçue. En réponse à plusieurs requêtes et mémoires enregistrés au secrétariat du contentieux du Conseil d'État les 22 décembre 2010 et 11 février 2011, présentés par des militants favorables au CV anonyme tels que M. David van der Vlist et la section Modem de l’Institut d’Études politiques de Paris, le Conseil d’État avait enjoint en juillet au Premier ministre d’adopter le décret d’application de la loi de 2006 rendant obligatoire les curriculum vitae (CV) anonymes dans les entreprises de plus de 50 salariés. Le délai de cette injonction est de deux mois à compter de la notification de la décision, et tout  retard dans la publication du décret d’application sera assorti d’une astreinte de 300 euros  par jour.


Ce retour du CV anonyme est d’autant plus surprenant que plusieurs rapports ont déjà montré les limites de la pratique consistant à supprimer le bloc « état civil » d’un CV (nom, prénom, adresse, date de naissance).  Ainsi, l’expérimentation conduite par Pôle Emploi dans 8 départements entre novembre 2009 et novembre 2010 a donné lieu à des réactions critiques à l’égard du projet de la loi de 2006.


Ce galop d’essai avait en effet permis de comprendre que les personnes issues de l’immigration et/ou résidants dans les ZUC/CUCS non seulement ne sont pas particulièrement favorisées par cette mesure, mais au contraire, elles semblent être même pénalisées. Un rapport du CREST indique ainsi que la pratique du CV anonyme coïncide avec une diminution du taux d’accès à l’emploi de ces candidats que la mesure était censée protéger.


 


Bien qu’il soit impossible de cerner avec précision la raison de ces résultats à première vue étonnants, plusieurs éléments peuvent être mis en évidence. Parmi les explications les plus plausibles, on peut avancer l’idée que les Directeurs de ressources humaines (DRH) qui sont en principe réticents à recruter certains profils seront d’autant plus prudents dans la présélection des candidatures et interprèteront d’autres indices à leur disposition, comme les lieux d’obtention des diplômes. Inutile par ailleurs de souligner que si un DRH ne souhaite pas recruter une personne en raison de préjugés à l’égard du groupe auquel elle appartient, rien ne l’empêchera de refuser sa candidature au moment de l’entretien (si elle a passé l’étape de la présélection des CVs) car il trouvera toujours une raison politiquement correcte pour justifier son choix.


En outre, l’anonymisation des CVs vient compliquer la mise en œuvre de politiques volontaires en faveur de la diversité sociale pour les entreprises qui souhaiteraient pratiquer la discrimination positive. Les conclusions de l’étude du CREST, si elles étonnent à première vue, apparaissent donc logiques.


Somme toute, le CV anonyme n’empêchera pas les DRH qui pratiquent la discrimination d’écarter les candidatures jugées « indésirables », tout en compliquant les politiques d’entreprises engagées en faveur de la diversité sociale.  Mais pour mieux cerner les rouages de la pratique du CV anonyme qui débordera inévitablement dans l’actualité lorsque le décret d’application sera enfin publié, il sera important de procéder dans le prochain billet à une analyse plus approfondie des fondements philosophiques de cette mesure.


 

 

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,7 (3 votes)
>> Article suivant
Marian Eabrasu est professeur d’économie et d’éthique à l’ESC-Troyes. Il a été chercheur à l’International Centre for Economic Research (Turin, Italie) et à l’institut Ludwig von Mises (Auburn, Etats Unis). Il est l'auteur de nombreux articles publiés dans des revues à comité de lecture comme La Revue Française de Science Politique, Quarterly Journal of Austrian Economics, Business and Society, etc. Son dernier article publié en 2012 dans Raisons Politiques s'intitule "Les états de la définition wébérienne de l'Etat"
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Créolisme : "Yo pa ka achté chat an sak".
Dernier commentaire publié pour cet article
Créolisme : "Yo pa ka achté chat an sak". Lire la suite
Y.Jullien - 15/09/2014 à 01:22 GMT
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX