Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Dans la même rubrique

Le Darya-i-Nur

IMG Auteur
 
 
Extrait des Archives : publié le 05 mai 2015
582 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 2 votes, 5/5 )
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
0
commenter
Notre Newsletter...

 

 

 

 

 

Considéré comme le plus célébre des diamants des joyaux de la Couronne iranienne et l’un des plus anciens diamants connus de l’Homme, le Darya-I-Nur, qui pèse 186 carats, mesure 41.40 × 29.50 × 12.15mm. Son nom signifie Océan de Lumière, Rivière de Lumière, ou Mer de Lumière. Il est taillé en forme de table, ou ‘taviz’.

 

Le Darya-I-Nur et le célèbre Koh-i-Noor sont dits avoir appartenu au premier Empereur Mogul d’Inde et auraient été transmis de père en fils jusqu’à Mohammed Shah. Lorsque ce dernier fut vaincu par le Perse Nadir Shah lors du sac de Delhi en 1739, il lui céda tous ses biens, y compris ses diamants et le célèbre trône du paon.

 

Après l’assassinat de Nadir en 1741, le Darya-I-Nur fut transmis à son petit-fils, Shah Rokh. Il fut ensuite transmis à Mirza-Alam Khan Khozeime puis à Mohammed Hassan Khan Qajar. Il arriva finalement entre les mains de Lift-Ali Khan Zand, qui fut vaincu par Aga Mohammed Khan Qajar.

 

En 1797, Aga Mohammed vit son petit-fils Fath Ali Shah prendre sa succession. Il était à la fois connaisseur et collectionneur de gemmes, et son nom est gravé sur l’un des côtés du grand diamant.

 


 

En 1827, Sir John Malcolm, un émissaire britannique à la cour de Perse et auteur de Sketches of Persia, a décrit le Darya-I-Nur et le Taj-e-Mah (autre diamant célèbre appartenant aux emblèmes perses) comme les deux pièces maîtresses d’un bracelet évalué à un million de livres sterling.

 

Sous le règne du Shah qui lui succéda, Nasser-ed-Din (1831-1896), la pierre fut montée sur un bijou élaboré décoré du Lion et du Soleil (emblèmes du gouvernement impérial d’Iran) et serti de 457 diamants et de 4 rubis. Ce bijou est encore intact aujourd’hui.

 

Bien que certains chercheurs écrivent que le Darya-I-Nur a été acheté par la compagnie des Indes Orientales et exposé à Londres en 1851 à l’occasion de l’exposition de Crystal Palace, les officiels de la banque centrale iranienne à Téhéran, où sont conservés les joyaux de la Couronne, ont précisé au GIA en 1964 que le diamant n’avait jamais quitté leurs coffres.

 

En 1906, Mohammed Ali Shah, après avoir été vaincu par les Constitutionalistes lors de la révolution perse alors qu’il portait sur lui le diamant et d’autres objets de valeur, partit se cacher dans la légation Russe et expliqua que le diamant était sa propriété personnelle. En conséquence des efforts intenses dont ont fait preuve les combattants de la liberté, ce précieux emblème des conquêtes de Nadir fut rendue au pays.

 

Aujourd’hui, le Darya-I-nur est l’une des pierres maîtresses du trésor iranien. Les joyaux de la Couronne iranienne ont été étudiés et authentifiés par le docteur V.B. Meen du Royal Ontario Museum. Il est dit que le Darya-I-Nur est issu de la partie supérieure de la Grande Table de Tavernier.


Source: Diamonds - Famous, Notable and Unique par le GIA.

 

Note : le poids exact du Darya-I-Nur n’est pas connu. Le poids indiqué de 186 carats est une estimation faite par le GIA. La pierre pèserait entre 175 et 195 carats, et est de couleur rose claire. La raison pour laquelle son poids n’est pas recensé est qu’elle ne peut être retirée de sa monture sans risque qu’elle se brise. Il y a de fortes chances que le diamant ait été taillé à partir du Grande Table, qui fut décrit par Jean-Baptiste Tavernier comme un diamant de plus de 400 carats, rose clair et de forme plate.

 

 Tous les articles sur les diamants célèbres

 

 

 

 

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (2 votes)
>> Article suivant
Commenter cet article
>Suivre tous les commentaires du site
Vous devez être connecté pour commenter un article8000 caractères max.
connectez-vous ou inscrivez-vous
Dernier commentaire publié pour cet article
Soyez le premier à donner votre avis
Ajouter votre commentaire
Top articles
Derniers Commentaires
Notre-Dame de Paris : risques, enseignements et espoir
18 avr.Saphir2
Les promesses des riches sont à l'image des promesses de dons au téléthon, ce ne sont que des promesses. Ne soyons pas naïfs, il est évide...
Notre-Dame de Paris : risques, enseignements et espoir
18 avr.Attilio4
A plusieurs reprises j'ai été très critique au sujet des éditos de H. Seize.Notamment quand il se prenait à Marine Le Pen en termes très durs au su...
Dépossession: les confiscations bancaires ont déjà commencé.
18 avr.L Held-Khawam
https://www.ecb.europa.eu/explainers/tell-me/html/nominal_and_real_interest_rates.fr.html
Dépossession: les confiscations bancaires ont déjà commencé.
18 avr.L Held-Khawam1
http://france-inflation.com/taux-livret-A.php
Dépossession: les confiscations bancaires ont déjà commencé.
17 avr.Attilio2
@LULULU Si mes souvenirs sont bons,sous Giscard nous avions un taux d'inflation supérieurs à 10% et les salaires étaient revalorisés en co...
Dépossession: les confiscations bancaires ont déjà commencé.
17 avr.Louis L.1
LULULU, Tapez "taux d'intérêt réel" et vous trouverez sur Wikipedia: Années 70 : ? Années 80 : 5,5% Années 90 : 4,6% ...
Salvini et Di Maio convoitent toujours l’or de la Banque d’Italie
17 avr.Saphir
Je les entends encore les aveugles, me dirent que l'Iatlie a enfin des nationalistes au pouvoir, et que le peuple italien a bien de la chance face ...
Dépossession: les confiscations bancaires ont déjà commencé.
17 avr.LULULU-2
Cet article ne se réfère pas suffisamment à l'histoire Revoyez la période de Giscard d'Estaing les taux étaient négatifs Nos parents ou gra...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX