Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Le début de la fin pour le système bancaire centralisé

IMG Auteur
Publié le 25 février 2015
610 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 2 votes, 5/5 )
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
0
commenter
Notre Newsletter...

La réputation des banques centrales est en sursis.

La soi-disant « reprise économique » qui a commencé en 2009 a été basée sur la capacité des banques centrales à empêcher l’effondrement de l’économie.

La première série d’interventions (de 2007 au début 2009) a été lancée au nom du sauvetage du système. La deuxième série (2010 à 2012) a été entreprise parce qu’on pensait alors que la première n’avait pas complètement remis le monde sur la route de la croissance.

Mais dès 2012, tout a basculé. C’est à cette date que les banques centrales ont décidé de tout miser sur les programmes keynésiens qu’ils employaient déjà depuis 2008. Les programmes de QE n’ont plus eu de date d’expiration définitive. Des termes tels que « illimité » et « tout notre possible » ont commencé à émaner des bouches des banquiers centraux.

Mais la folie était pire encore. C’est une chose de mentir quant à la reprise la plus faible enregistrée en plus de 80 ans, mais c’en est une autre que de  jeter les dés sur la solvabilité d’un pays tout entier juste pour voir ce qui se passera.

En 2013, la Banque du Japon  a lancé un programme de QE équivalent à 25% du PIB du Japon. Un phénomène encore sans précédent dans l’histoire du monde. Jamais auparavant un pays n’avait dépensé tant d’argent par rapport à sa taille en si peu de temps… et avec si peu de résultats : une série de trimestres de croissance, en parallèle à un effondrement des dépenses des ménages et d’une flambée de la misère et de l’inflation.

C’était le début de la fin. Le Japon a failli faire sombrer son marché des obligations en lançant ce programme (les fusibles ont sauté à plusieurs reprises en une semaine). Il a toutefois fallu attendre 2014 pour que la situation dégénère complètement.

Je fais bien entendu référence ici à la décision de la banque du Japon d’accroître son programme de QE déjà bien trop important, non pas pour bénéficier à son pays, mais pour influencer les prévisions des économistes dans le sens des objectifs d’inflation du gouverneur de la banque, Kuroda.

C’est à ce moment que les banques centrales ont officiellement cessé de prétendre que leurs actions ou politiques visent à quoi que ce soit ressemblant à la stabilité ou le bien public. Tout n’est plus question que de forcer la réalité dans le sens des prévisions et des théories des banquiers centraux. Si la réalité ne réagit pas comme prévu, ce n’est pas parce que les théories sont erronées, mais parce que les banquiers centraux n’ont pas pressé le doigt sur le bouton « imprimer » suffisamment longtemps.

Le système financier est détruit. Nous ne l’avons simplement pas encore ressenti.

Du moins jusqu’il y a quelques semaines, alors que la Banque nationale suisse perdait le contrôle de sa monnaie, brisait ses engagements et abandonnait la parité de sa devise avec l’euro pour perdre quelque chose comme 10 à 15% du PIB suisse en une seule journée et montrer, une fois pour toutes, que certains problèmes sont si importants que même la capacité d’imprimer de l’argent ne peut les résoudre.

Prenez le temps d’y réfléchir : une banque centrale a perdu le contrôle. Et ce ne sera pas un évènement isolé. Avec la Fed et d’autres banques centrales à l’effet de levier bien au-delà de 50 pour un, même les entités qui soutiennent un système financier insolvable sont insolvables.

La grande crise, celle qui fera s’effondrer des nations entières, a commencé. Elle ne se développera pas en quelques semaines ; ce genre de chose tend plutôt à s’étendre sur quelques mois.

Mais elle a commencé.

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Japon | Suisse | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Japon | Suisse | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (2 votes)
>> Article suivant
Publication de commentaires terminée
Dernier commentaire publié pour cet article
Soyez le premier à donner votre avis
Ajouter votre commentaire
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX