Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Dans la même rubrique

Le diamant De Beers

IMG Auteur
 
 
Extrait des Archives : publié le 17 juillet 2009
557 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 9 votes, 3/5 )
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
0
commenter
Notre Newsletter...
SUIVRE : Diamant Saphir

 

 

 

 

Le diamant De Beers tient son nom de la mine où il fût découvert en Mars 1888. La mine De Beers était l’une des deux mines creusées à l’origine sur la ferme appartenant à Nicolas et Diederick De Beer, prés de Kimberley en Afrique du Sud. Plusieurs diamants y furent découverts vers 1860.

 

La pierre précieuse pesait à sa découverte 428,50 carats et mesurait 47,6 mm en son axe le plus long et 38,1mm². Après avoir été taillé, le De Beers ne pesait plus que 234,65 carats, diamant d’un jaune pâle en forme de coussin, le 2ème plus grand diamant jaune à facettes (mis à part l’Oppenheimer non taillé) et le plus grand diamant en forme de coussin du monde. C’est également le 7ème diamant à facettes au monde (en incluant pas le Nizam, un diamant désormais perdu et qui avait été partiellement taillé)



 


 


On suppose que le De Beers a été taillé vraisemblablement à Amsterdam, car à l’époque cette ville était le leader mondial en taille de diamants et la plupart des diamants provenant d’Afrique du Sud étaient étudiés et taillé à Amsterdam.


 

En 1928 à la demande du Maharajah de Patiala, le bijoutier parisien Cartier monta le De Beers au centre d’un collier cérémonial qui devint célèbre sous le nom de « Collier de Patiala », qui sans aucun doute était l’un des bijoux les plus spectaculaires jamais créé. En plus du diamant De Beers pesant 234,69 carats, il y avait 7 autres gros diamants allant de 18 à 73 carats incorporés dans le collier. Plusieurs rubis bruma d’une grande valeur étaient également placés sur le bijou. En tout, le collier contenait également 2930 petits diamants pesant environ 962,25 carats.


 




Le De Beers fût acheté par le Maharajah de Patiala après que le diamant eût été exposé à Paris. Patiala était un état princier du Punjab au Nord Ouest de l’Inde. Après la fin du Raj le collier Patiala disparu.


 

Le 6 Mai 1982, le De Beers réapparu dans une vente aux enchères au Sotheby à Genève. On pensait à l’époque que les enchères pourraient atteindre 4,5 millions de dollars, mais la pierre fût acquise pour 3,16 millions de dollars.



 


 



Puis en 1998, un client anonyme mis la main sur ce qui restait du collier dans un magasin de bijoux de seconde main à Londres. Toutes les grandes pierres avaient disparues y compris les 7 pierres de 18 à 73 carats montées au-dessus d’un pendant, et bien entendu le De Beers de 234,69 carats.


 



 


Cartier acquit les restes du collier et passa 4 années à le restaurer. Les bijoutiers essayèrent de recréer la pièce originale en remplacer les diamants manquants. Alors que la recherche pour les diamants de substitution continuait, Cartier décida d’utiliser des zirconium cubiques pour remplacer les 7 diamants et des rubis synthétiques à la place des merveilleux rubis de Bruma originaux. Une réplique du diamant de De Beers fût créée et montée sur le collier, mais le type de matériau synthétique utilisé ne fût pas révélé à la presse.


Cependant, il est plus que probable qu’un zirconium jaune et cubique fût utilisé, dans plusieurs photos du collier on peut voir que le diamant diffuse plusieurs reflets de couleurs, ce qu’un saphir synthétique ne ferait pas à ce niveau, mais un zirconium jaune y parviendrait facilement.

 

 

 

 

Tous les articles sur les diamants célèbres

 

 

 

 

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :3 (9 votes)
>> Article suivant
Publication de commentaires terminée
Dernier commentaire publié pour cet article
Soyez le premier à donner votre avis
Ajouter votre commentaire
Top articles
Derniers Commentaires
Or, pourquoi ça baisse, pourquoi ça va monter ensuite !
14 nov.Alain J.
et pourquoi çà monte et çà baisse ensuite Il y a 10 ans l'article ci dessus aurait pu s'écrire ... mais autrement. Je suis les articles sur l'o...
Comment on a étranglé la Grèce. Mediapart
15 nov.Patrick W1
La video doit être absolument regardée. Je l'ai vue, et j'ai envie d'acheter le livre de Varouflakis " Conversations entre Adultes" et de voir...
Or, pourquoi ça baisse, pourquoi ça va monter ensuite !
13 nov.blitzel
Ahahah, ils veulent nous saborder le "mental." Erreur aujourd'hui mercredi 13 pleine lune sur la dégringolade des cours des banques, Elles ...
Pour « sauver la planète », l’industrie tue les campagnes. Reporterre
13 nov.blitzel
Article impeccable. Un 11 novembre dans les labours Quand j'entends cela, cela nous rappelle, "aux oreilles de nos ancêtres dans les tranc...
Pour « sauver la planète », l’industrie tue les campagnes. Reporterre
08 nov.Patrick W3
Tout ce que vous notez est trop vrai.!!!....trop sombre, et le véritable drame est que la machine ne s'arrêtera pas, quelque soient les actions men...
Grâce aux taxes, la France s’appauvrit sans souci
07 nov.Bernard Conte
Le gouvernement "force" la consommation notamment par la norme. https://blog-conte.blogspot.com/2018/11/forcer-la-consommation-par-la-norme.html
ALERTE. La BCE baisse ses taux et les taux… remontent !
28 oct.blitzel
Il n' y a rien à dire, c'est excellent d'avoir trouvé cela. C'est une mesure qui a été mis en place au tout début septembre, méthode dévoilée p...
Les experts internationaux en Rien du Tout
28 oct.Patrick W1
Excellent...!!
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX