Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Le Heart of Eternity

IMG Auteur
 
 
Extrait des Archives : publié le 29 avril 2014
1288 mots - Temps de lecture : 3 - 5 minutes
( 2 votes, 5/5 )
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
0
commenter
Notre Newsletter...

 

 

 

 

Le Heart of Eternity, en haut, et le diamant Excelsior, en bas.

 

12 millions de personnes étaient attendues à l’exposition De Beers Millenium Jewels qui s’est tenue au Millenium Dome, à Londres. Pendant toute l’année 2000, des diamants ont été exposés, dont quelques diamants bleus, excessivement rares.  Les compte-rendus mentionnant des diamants bleus et datant d’avant le XXe siècle renforcent les liens commerciaux historiques avec l’Inde, première source connue de diamants. Ces compte-rendus nous font part de diamants tels que le Tavernier Blue (aujourd’hui connu sous le nom de Hope, un diamant de 45.52 carats) et le diamant de 30,82 carats du nom de Blue Heart, qui tous deux sont aujourd’hui célèbres aussi bien pour leur histoire et leur mystique que pour leur rare couleur. Ces diamants sont très connu en raison de leur rareté – seuls les diamants rouges sont plus rares que les diamants bleus – et la collection de diamants bleus de De Beers est quelque chose qui ne sera plus jamais vu.

 

A l’époque moderne, la mine De Beers Premier, en afrique du Sud, est devenue l’unique importante source de diamants bleus, qui ne représentent toutefois que 0,1% des diamants jamais extraits de cette mine. Parmi tous les diamants produits par De Beers en Afrique du Sud, seul un diamant par an est un diamant bleu. Les diamants bleus les plus beaux ne sont comparables à aucune autre gemme. Ils sont énormément admirés et très recherchés par les collectionneurs et les connaisseurs. Six des dix diamants qui ont enregistré un record de prix par carat lors de leur vente sont des diamants bleus. Certaines de ces pierres uniques ont été vendues pour plus de 550.000 dollars par carat. Une pierre bleue de 10 carats a été vendue pour plus de 10 millions de dollars. ‘Les diamants bleu vif contiennent des impuretés qui sont à l’origine de leur couleur. Le bleu d’un diamant est souvent altéré par des teintes grises ou noires. Très peu de pierres sont d’un bleu intense et saturé, et la couleur bleue n’est pas uniforme et certaines zones d’un diamant peuvent parfois être entièrement blanches. Il est très difficile d’obtenir une pierre d’un bleu pur.

 

Les diamants bleus naturels ont une saturation bien moins importante que les objets bleus auxquels on les compare. La couleur bleue n’est pas abondante dans la nature, bien qu’on puisse la trouver sur certaines fleurs ou encore divers fruits et oiseaux. Les diamants bleus, en revanche, mimiquent généralement plus la couleur indigo de l’encre ou de l’acier. Quel que soit le terme utilisé pour décrire un diamant bleu, c’est la combinaison de sa couleur, de sa brillance et de sa rareté qui le rend si spécial. Ce diamant bleu a été découvert dans le lit d’une rivière au début des années 1990. Il est originaire de ce qui était alors le Zaïre, aujourd’hui République Démocratique du Congo, et a été acheté il y a des années par De Beers sur le marché. La pierre a été conservée dans l’attente de cet évènement, bien que son polissage ait demandé plus de trois années de travail. Sa beauté a été libérée grâce au talent extraordinaire de tailleurs internationaux (Afrique du Sud, Israël, Belgique et Amérique). Les tailleurs ont reçu le compliment ultime lorsque l’ancien directeur de De Beers, Harry Oppenheimer, doyen de l’industrie du diamant qui avait lors de ses 70 années de vie probablement tenu entre ses mains les plus célèbres des diamants de notre monde, a décrit le Heart of Eternity comme le plus beau diamant qu’il ait jamais vu.

 

La pierre brute dont il est originaire pesait 777 carats. Elle a été découverte dans la région du Buyimai, et sa découverte a attiré de nombreux chercheurs de diamants. Elle fut cependant la seule pierre de ce type à jamais être découverte au cours de notre millénaire, et nous ne devrions pas entendre parler d’une nouvelle découverte de diamant bleu avant quelques centaines d’années au moins. Après avoir étudié et planifié la taille du diamant 5 mois durant, il fut décidé de couper la pierre en trois. Le Heart of Eternity est issu du plus large de ces trois fragments. Les tailleurs n’ont rien dit des deux autres. Un atelier fut monté spécialement pour la taille du diamant, avec des qualités similaires à une chambre d’hôpital stérile. ‘Nous ne pouvons pas laisser la poussière toucher la pierre, et l’atelier a été arrangé pour ce faire. Il était  vital de contrôler la température de la pierre lors de sa taille et du processus de polissage afin d’éviter des craquelures ou autres dommages.

 

Les tailleurs n’étaient pas prêts de dévoiler leurs secrets professionnels et n’en ont pas dit plus sur le processus de taille du diamant, si ce n’est que les connaissances requises pour polir des pierres de cette taille sont complexes et très différentes des connaissances requise par l’activité de taille traditionnelle. 100 modèles plastiques de la pierre furent utilisés pour optimiser le polissage de la pierre en termes de beauté et de poids. Le diamant, taillé en poire, possède 54 facettes. Les gros diamants possèdent souvent un grand nombre de facettes pour optimiser l’usage de la pierre brute puisqu’un nombre moindre de facette requiert une perte de poids importance. La perte de poids du diamant est toutefois grandement compensée par sa brillance incomparable.

 



Les diamants bleus du Millenium, avec le Heart of Eternity au milieu.

 

Nicky Oppenheimer a fait bien attention de ne pas indiquer de valeur particulière au Heart of Eternity, puisque tout prix proposé par lui n’aurait été qu’académique. Le London Evening Star ne s’est pas montré aussi conservateur qu’Oppenheimer et a accordé à la pierre le prix de 100 millions de livres sterling. Cette somme ne représente qu’une fraction de sa valeur réelle. Beny Steinmetz, co-directeur de Steinmetz Diamond Group, a pris exemple sur Oppenheimer mais a toutefois précisé que le record de prix payé pour un diamant poli de couleur D sans défaut de 100,10 carats, le Star of the Season, mis aux enchères par Sotheby’s en mai 1995, était de 16,5 millions de dollars, soit 165.000 dollars par carat. Selon diverses sources, cette pierre aurait aussi été taillée et vendue par Steinmetz. Pour les deux directeurs de Steinmetz, Beny et Danny Steinmetz, le fait qu’ils aient été choisis pour superviser la taille du diamant du Millenium de De Beers est symbolique. Il y a cinquante ans, la société Steinmetz était établie par Ruben Steinmetz, père des deux directeurs actuels.

 



Trois des plus célèbres diamants bleus du monde. De gauche à droite :

le Heart of Eternity, le Hope et le Blue Heart, 27, 45 et 30 carats respectivement.

Le Hope paraît peser plus que 45 carats parce qu’il est assez plat. Le Heart of

Eternity est de couleur bleue vive, le Hope est bleu grisé et le Blue

Heart est de grade encore inconnu (probablement bleu vif ou bleu profond).

 

Nicky Oppenheimer a expliqué que ces diamants extraordinaires ont été collectionnés à la fin du millénaire et présentés au monde à l’occasion de l’arrivée du nouveau  millénaire. La nature nous a offert si peu de diamants bleus que la plupart des gens n’en verront jamais un seul.

 


 

Le Heart of Eternity a été présenté au Smithsonian Museum en été 2003 à l’occasion de l’exposition The Splendour of Diamonds (voir photo ci-dessus). L’exposition a duré du 27 juin au 15 septembre et présenté des diamants de diverses couleurs, dont le  Allnatt, le Millenium Star, le Pumpkin, le Moussaieff Red (anciennement connu sous le nom de Red Shield), l’Ocean Dream et le Steinmetz Pink.


La pierre, semble t’il a été vendue à un collectionneur privé à la suite de l’exposition au Millenium Dome.


Sources: Chaim Even-Zohar, Famous Diamonds par Ian Balfour, Smithsonian Institute.

 

 

 

 

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (2 votes)
>> Article suivant
Publication de commentaires terminée
Dernier commentaire publié pour cet article
Soyez le premier à donner votre avis
Ajouter votre commentaire
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX