Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Le lavage de cerveau des masses conseillé… !

IMG Auteur
Publié le 10 octobre 2014
1434 mots - Temps de lecture : 3 - 5 minutes
( 29 votes, 4,3/5 ) , 76 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
76
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux
24hGold - Le lavage de cerveau...

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Il est évidemment fortement déconseillé de vouloir aborder publiquement le lavage de cerveau quotidien auquel sont soumis les masses laborieuses lobotomisées par des écrans de plus en plus plats et de plus en plus invasifs dans la vie quotidienne.

Je fais partie de ces derniers des mohicans qui pensent que l’homme ne doit pas être réduit à sa dimension de consommateur. L’homme c’est bien plus et bien autre chose que cela mais cet homme-là, disons-le, s’efface progressivement en raison d’une véritable entreprise institutionnalisée de lavage de cerveau général.

Oui le marketing dont la publicité n’est que l’un des outils vise à fabriquer des masses de crétins à qui l’on peut suggérer des besoins inutiles. D’ailleurs, beaucoup l’ont oublié mais le marketing moderne est l’héritier direct des méthodes de propagande hautement efficaces développées par le 3e Reich.

Si avec la publicité ou la télé-réalité on peut visualiser l’aspect commercial de ce lavage de cerveau, c’est un peu plus compliqué pour l’aspect politique car force est de constater que ces dernières décennies nous avons abandonné en tant que population (au sens large dans les démocratie occidentale) notre pouvoir politique, notre rôle de citoyen, et tout cela a été rendu possible par des outils très performants que Noam Chomsky a regroupé sous le vocable « fabrication du consentement ». On fabrique volontairement, consciemment votre accord et votre consentement et ce faisant, évidemment, on viole votre cerveau, on viole littéralement votre capacité à penser par vous-même en utilisant des moyens destinés à étouffer toute réflexion propre et autonome.

Pour toutes celles et ceux qui n’auraient jamais entendu le terme « fabrication du consentement », je vous conseille une recherche rapide sur Google, cela vous ouvrira un horizon insoupçonné de compréhension.

Un scénariste de « Call of Duty » recommande le « lavage de cerveau » à l’armée américaine

Les liens malsains entre la télé, l’industrie du cinéma US ou encore l’industrie du jeu sont parfaitement réels et fort bien documentés bien que lorsque vous abordez ce sujet, l’insulte tétanisante pour tout débat de « complotiste » n’est jamais très loin, mais peu importe.

Parfois on a l’occasion de tomber sur une preuve directe et c’est le cas ces derniers jours puisque les dirigeants américains et en particulier l’armée sont en train de s’entourer de tout un tas d’experts issus du monde du jeu vidéo avec en ligne de mir le fait de créer notamment (mais ce n’est pas le seul but recherché) votre « habituation » à de nouvelles technologies pas forcément sympathiques de prime abord mais qu’il va falloir vous faire aimer. Oui mes chers amis, il va falloir vous faire aimer :
1/ Les robots Titans qui feront du maintien de l’ordre (et vous casseront consciencieusement la gueule sans que rien ni personne ne puisse les arrêter en cas de problème) .
2/ Les drones, c’est bien les drones, c’est évidemment pour votre sécurité, comme les caméras, et puis de vous à moi nous, les gentils, « on n’a rien à cacher heiiiiiin ».
Plus beaucoup d’autres joyeusetés très démocratiques et qui vont parfaitement respecter les « libertés publiques ».

C’est un article du Monde, n’étant pas à proprement parler un journal « complotiste », qui parle assez rapidement de la situation et de ces nouveaux consultants embauchés à prix d’or par le gouvernement américain et en particulier par les forces armées.

« L’expression risque de faire grincer des dents. Dave Anthony, coproducteur de la série et scénariste de Call of Duty, deux des jeux de guerre les plus vendus de l’histoire, a suggéré mercredi dernier lors d’un forum de réflexion sur l’évolution de l’armée américaine de s’appuyer sur les méthodes de marketing employées dans l’industrie du jeu vidéo pour faire passer des mesures sécuritaires anxiogènes auprès du grand public, rapporte Business Week. »

« Quand dans un jeu vidéo nous avons des doutes sur les réactions que le public va avoir face à certains éléments, en tant que société, que faisons-nous ? Du marketing, autant que nous le pouvons — si bien que, que les gens aiment ou non, nous leur lavons le cerveau jusqu’à nous assurer qu’ils aiment ces éléments avant même la sortie du jeu. »

« Dave Anthony, qui travaillait jusqu’à cette année pour Treyarch, l’un des trois studios chargés du développement des jeux de la série, a rejoint au mois de septembre l’Atlantic Council, un laboratoire d’idées américain sis à Washington, avec la mission d’aider les pouvoirs publics à anticiper l’évolution des conflits armés dans l’avenir. »

« À l’occasion de ce forum, l’ex-scénariste des Call of Duty Black Ops a notamment évoqué une « menace, une invasion qui vient de l’intérieur », en référence au terrorisme, et suggéré l’idée d’un « service de sécurité scolaire », constitué « de soldats de l’US Army en uniforme, et dont le métier et une part des responsabilités sont de protéger les écoles ». Tout en anticipant l’impopularité d’un tel dispositif — et la nécessité d’un « lavage de cerveau ».

… Eh oui, le terrorisme, aussi odieux et horrible soit-il (je précise pour la police de la pensée que je ne fais pas l’apologie du terrorisme puisque c’est passible de la loi désormais mais qu’au-delà je trouve cela abjecte) et sa peur servent en réalité à passer des lois liberticides.

Si nous prenons le cas des USA, combien d’écoles ont-elles été attaquées par de méchants terroristes ? Pas beaucoup, pour ne pas dire aucune. En revanche, les attaques d’écoles réalisées par les élèves eux-mêmes qui se procurent des fusils d’assaut au supermarché du coin où ils sont en vente libre ne se comptent même plus.

La grande idée géniale des Ricains est donc de mettre des soldats de l’US Army en arme dans les écoles… Surtout pas de contrôler la vente des armes et la possession d’armes à feu…

Ha mais quelque chose a dû nous échapper. Arrêt sur image, reprenons la phrase exacte : « Des soldats de l’US Army en uniforme, et dont le métier et une part des responsabilités sont de protéger les écoles… » Ha, c’est ça, une part des responsabilités sont de protéger les écoles… Et l’autre part ? J’aimerais bien avoir des précisions.

La liberté est synonyme de risque… comme la vie.

Il y a une grande idée à comprendre et en disant cela, je ne plaide pas pour laisser faire quelque forme d’anarchie que ce soit, mais la liberté s’accompagne forcément de risques et de transgresseurs de liberté.

En clair, si nous sommes tous libres (en théorie) c’est que nous acceptons certaines dérives et que d’ailleurs nous en commettons tous ou presque. Que celui qui n’a jamais perdu un point sur son permis lève la main, je lui jetterai le premier papier rose venu. Mais la liberté c’est cela, c’est cette zone de flou entre ce que l’on a envie de tolérer et ce qui est inacceptable. Nous souhaiterions tous pouvoir tolérer quelques km/h de plus alors nous nous arrogeons parfois ce droit, nous prenons cette liberté et nous ne risquons pas grand-chose à part un point et une amende. Lorsqu’une famille est tuée par un chauffard totalement saoul, nous trouvons en général que c’est inacceptable… Et pourtant, qui n’a jamais pris le volant en « se sentant parfaitement bien mais légalement au-dessus de la limite » ?

Or, prochainement, nous aurons tous les moyens technologiques nécessaires pour que de tels dépassements de limites ne puissent tout simplement pas se produire. Il n’y aura plus d’aléas dans nos choix y compris extrêmes. La question est la liberté existe-t-elle vraiment lorsque les règles ne peuvent plus être transgressées et la réponse est évidemment non, surtout que les vrais méchants comme à chaque fois trouvent toujours la solution et qu’à l’arrivée, seuls les braves gens « lobotomisés » et soumis au marketing de masse et aux techniques de propagandes sont emmerdés.

Mais au-delà de tout cela, ne nous y trompons pas, lorsqu’un gouvernement accepte publiquement l’idée de « laver le cerveau » des masses, c’est que nous faisons face à un véritable problème de liberté et cette liberté c’est à chacune et chacun de nous de la défendre et pour cela il n’est nul besoin de prendre les armes. Refuser d’être soumis à ce marketing et à cette propagande est la première des choses à faire. Au bout de quelques mois, vous verrez à quel point le monde vous semblera différent.

Préparez-vous et restez à l’écoute.

À demain… si vous le voulez bien !!

Charles SANNAT

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,3 (29 votes)
>> Article suivant
Charles Sannat est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires Il a exercé les fonction de directeur des études économiques de la société Aucoffre.com de 2012 à 2015, et créé le Contrarien Matin un site de « décryptage quotidien, sans concession, humoristique et sarcastique de l’actualité économique ». Il a fondé en Septembre 2015 le site Insolentiae.com et se consacre depuis pleinement à ce nouveau projet éditorial.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Economie partagée :


https://www.youtube.com/watch?v=eZYuo2FlVI0
2015 : LE PIC DE L'OR


https://or.bullionvault.fr/actualites-de-l-or/les-couts-dexploitation-de-l-argent-diminuent-14102
La France a toujours aimé se tirer une balle dans le pied : sans doute, le vertige d'être une nation multiséculaire.
L'ancien régime était déjà pas mal suicidaire, en s'encanaillant avec la haute finance (banqueroute de Law), maintenant la France souhaite se faire carrément hara-kiri :

https://www.youtube.com/watch?v=SV4IK7yC56Y
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Attention toutefois : Law n'a pas sévi sous un roi dynaste ordinaire, mais sous un régent en CDD de 10 ans, un peu à la façon des présidents actuels.
Evaluer :   0  2Note :   -2
EmailPermalink
Ce n'était qu'un exemple parmi d'autre, on peut aussi citer Necker qui prêtait à 19% à l'état, et qui s'enrichissait sur la dette...
Aujourd'hui encore, on a un banquier à la tête du ministère...
Et je serais "bien surpris" de l'apprendre si Bouclierrouge ne faisait pas partie des créanciers de la ripouxblique !
Quand le Père Attali, se fait traiter d'individu hors sol.
Attali : Tout individu est différent de l'autre et a besoin de se réaliser, respecter les autres, ce n'est pas les confondre avec une masse informe, même si vous les confondez avec la Nation.

La Nation, masse informe ? Au nom de la liberté individuelle, on va nous apprendre que la Nation est devenue obsolète.


https://www.youtube.com/watch?v=6UbE50qB52Y
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
La fin de la république une et indivisible :

https://www.youtube.com/watch?v=-ouVOHMH0vQ

Les ravages des multinationales sur l'unité des états nations
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Ce que nous aimons tous dans le capitalisme, c'est que 1% possède 50% de la richesse nationale. Ne pas sans réjouir, serait du communisme.
Evaluer :   2  2Note :   0
EmailPermalink
Comme le rappelait Margaret Thatcher, le problème avec le capitalisme c'est l'inégalité devant la richesse, alors que le problème avec le socialisme c'est l'égalité dans la misère...
Evaluer :   4  3Note :   1
EmailPermalink
Entièrement d'accord avec cela, je ne ferais jamais l'éloge du communisme, et pas plus celui du capitalisme.
Encore que, il faudrait nuancer. Gorbatchev voulait lancer la Russie sur la voie du socialisme à la suédoise qui a été un modèle pendant quarante ans et qui a fini par être emporté par le libéralisme, même s'il a encore de beaux restes.
Comme disait Chirac, le communisme et le capitalisme n'ont aucun avenir.
L'économie partagée qui est une réalité avec l'internet de la communication, l'internet de l'énergie, l'internet des objets, va probablement nous permettre de dépasser le capitalisme, pour la première fois. Il ne disparaîtra pas, au mieux il sera éclipsé et ce sera un bien.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Capitalisme = propriété privée des moyens de production

A qui vous pensez pour détenir la propriété dans le futur ?
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Dans l'économie partagée, les prosommateurs décrits par Rifkin sont à la fois consommateurs et producteurs grâce aux nouvelles posibilités offertes par les trois internets. Comme au moyen âge (les communaux médiévaux ont été pendant des siècles une mise en commun de la ressource des sols, jusqu'au mouvement des enclosures qui a privatisé la terre, de la même manière, les amérindiens trouvaient très étrange qu'on puisse s'approprier un bien commun comme la terre), c'est le retour des communaux dits collaboratifs dans une version moderne. Un exemple, les journeaux, la tv, l'industrie du disque, l'enseignement supérieur aux US (université diffusant leurs cours en ligne à des millions d'étudiants à travers le monde), voient leur importance reculer et même disparaïtre dans le cas du disque, par le partage de la ressource au détriment de sa propriété. Les magasins en dur sont pour la plupart condamnés.
De même, l'énergie renouvelable, sera distribuée à un coût quasi nul : le soleil n'envoie pas de facture, le vent n'envoie pas de facture. Ces ressources seront un jour stockées sous forme d'hydrogène et le plus souvent partagées dés leur production grâce à l'internet de l'énergie qui est une réalité en Allemagne.
Internet des objets : des voitures, des maisons sont déjà imprimées à un coup 3 fois moindre, et le coût de ses imprimantes ne fait que baisser. De plus ces objets sont de plus en plus partagés (autolib) : une voiture partagée = 15 voitures de moins en circulation et à fabriquer.
Le capital nécessaire pour extraire, raffiner, distribuer le pétrole est colossal, bien plus élevé que sera celui des énergies renouvelables dont les infrastrutures n'exigeront pas des coûts de maintenance importants.
Même les professions intellectuelles sont dors et déjà touchées, les avocats pour l'analyse des dossiers qui peut être automatisée, les traducteurs grâce à l'incroyable progrès dans le domaine de la traduction automatique qui n'en finit pas de progresser. Bientôt, la barrière des langues sera effacée.
C'est le partage qui apporte la richesse, non la possession privée.
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
Partage et possession ne sont pas incompatibles. La combinaison des deux, c'est l'échange, la base de l'économie.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Si je peux me permettre, c'est l'échange qui crée de la richesse, pas le partage.

Et pour le reste, avez vous déjà entendu parler de la tragédie des communs ?

http://fr.wikipedia.org/wiki/Trag%C3%A9die_des_biens_communs

Ce principe enlève définitivement toute crédibilité ou toute nostalgie aux biens communaux
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
@jack A.
La tragédie des communaux, c'est déjà du passé, le prix nobel d'économie Elinor Ostrom affirme que contrairement à ce qu affirme l' argument de la « tragédie des biens communs », les problèmes de ressources communes peuvent être résolus par des organisations volontaires plus efficacement que par un État coercitif. Parmi les cas considérés figurent la tenure communale de prairies et de forêts, des communautés d' irrigation, des droits relatifs à l'eau ainsi que des sites de pêche.

L'économie n'est plus cette théorie univoque qui servirait de hochet aux politiciens en mal d'instruments de pression sur les peuples (le « there is no alternative » de Margaret Tatcher, repris sous toutes ses formes par nos dirigeants néolibéraux de tous bords depuis presque trente ans). Les décisions des humains de construire ensemble leur mode de production et de trouver des règles qui ne ressemblent pas à l'imagerie du marché afin d'autogérer leur actions communes pourraient revenir au centre de la réflexion.

http://www.amazon.fr/gouvernance-biens-communs-ressources-naturelles/dp/2804161412
http://www.alternatives-economiques.fr/le-prix---nobel---a-elinor-ostrom--_fr_art_633_44275.html
Si je peux me permettre, c'est l'échange qui crée de la richesse, pas le partage.

Et pour le reste, avez vous déjà entendu parler de la tragédie des communs ?

http://fr.wikipedia.org/wiki/Trag%C3%A9die_des_biens_communs

Ce principe enlève définitivement toute crédibilité ou toute nostalgie des biens communaux
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
@Jack A.
"c'est l'échange qui crée de la richesse, pas le partage"
Quand la musique partagée librement sur le web a détruit l'industrie du disque, il y a bien eu création de richesse pour le consommateur par le partage.
L'échange par le partage créé de la richesse. On peut aussi le formuler ainsi.
Le système autolib de partage de l'automobile, créer aussi de la richesse en évitant la "thésaurisation" des véhicules dans les garages, en rendant l'usage bon marché. De plus, la portée au niveau écologique est considérable. Ce sera le seul système viable, quand tous les chinois et tous les indiens auront leur automobile.
Le fait que l'usage soit bon marché ne change pas la richesse totale. Ce serait comme confondre un compte de résultat avec un compte de bilan.

Si l'usage de 1000 voitures privées est remplaçable par l'usage de 200 voiture publiques de même valeur unitaire, eh bien la richesse totale du pays immobilisée dans ces 200 voitures sera cinq fois moindre dans le deuxième cas.
Les capitaux qui ne seront pas immobilisés par les 800 voitures inexistantes, pourront servir à autre chose, mais alors la richesse totale sera inchangée.

Je ne dis pas que dégager des capitaux soit inutile ! Juste que plus/moins investir n'enrichit pas sur l'instant.
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
De la richesse thésaurisée inutile, ne vaut pas de la richesse utile partagée entre tous, justement.
La richesse totale, tout le monde s'en fout, ce qui compte c'est l'usage abordable par tous.
Sur une planète aux ressources limitée, le capitalisme qui a toujours raisonné sur le faux paradigme des ressources illimitées, se tire une balle dans le pied. L'économie partagée est une issue, pour échapper à la destruction totale de l'environnement et à la disparation du virus humain qui détruit tout.
Vous voyez que vous commencez à discerner... richesse utile... richesse inutilisée ou gaspillée... richesse liquide et circulante... richesse concentrée ou répartie...
Faute de précision, il ne peut s'agir que de richesse totale.
Si vous vous en foutez, moi pas: merci de m'exclure de votre "tout le monde".
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
Pourtant, j'ai bien été clair : "Quand la musique partagée librement sur le web a détruit l'industrie du disque, il y a bien eu création de richesse pour le consommateur par le partage."

J'ai bien dit "création de richesse pour le consommateur".
Il faut savoir me lire :-)
Evaluer :   0  2Note :   -2
EmailPermalink
Il n'y a eu aucune création de richesse, juste un enrichissement sans cause qui n'était pas permis auparavant
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
Non, il y a eu création de richesse pour le consommateur par élimination d'un acteur devenu inutile (l'industrie du disque), tout comme l'électricité a éliminé les marchands de chandelles.
Dans un avenir proche les FAI seront éliminés de la même manière : l'usage des connexions sans fil ouvertes sur réseau wi-fi gratuit va probablement devenir la norme dans les années qui viennent, non seulement aux USA, mais pratiquement partout. Pour une raison simple : c'est une solution si avantageuse pour l'humanité qu'on ne peut la refuser, quelle que soit la contre-offensive des FAI. L'idée même de communiquer sur des réseaux câblés, centralisés et propriétaires ne sera guère plus qu'une curiosité historique aux yeux des jeunes qui vivront au milieu du XXI ème siècle.
Evaluer :   0  3Note :   -3
EmailPermalink
Il n' a toujours pas eu création de richesse.

Il y a eu augmentation de la productivité par élimination d'un acteur. Cette augmentation de la productivité peut etre soit consacrée à des activités de production, ce qui augmentera la richesse, soit ne pas etre réemployée ce qui augmentera la prosperité de personne.


Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
oui, c'est pour cela que j'ai bien précisé : "il y a eu création de richesse pour le consommateur par élimination d'un acteur"
POUR LE CONSOMMATEUR : le consommateur payait 20€ un CD, maintenant il ne les paie plus, d'où un enrichissement.
Il faut savoir me lire :-)
Quand les FAI passerons à la trappe, il y aura enrichissement pour le consommateur, puisqu'il ne paiera plus d'accès.
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
" le consommateur payait 20€ un CD, maintenant il ne les paie plus, d'où un enrichissement"

On tourne autour du pot!
Le consommateur avait initialement une richesse de 20€ sous forme liquide. A l'époque il échangeait ces 20€ contre un CD parcequ'il estimait qu'il le valait bien.
De nos jours, il a toujours cette richesse initiale de 20€, sauf qu'il la garde. Où est l'enrichissement, le supplément de richesse?

Feriez-vous l'amalgame entre richesse et trésorerie?
A ce compte là, ceux qui sont perclus de dettes, qui ont une grosse trésorerie et un grand pouvoir d'achat, doivent être très riches ! (?)




PS: pensez-vous que si, à l'époque, le consommateur avait RENONCE à son achat de disque (et donc conservé sa trésorerie de 20€) il se serait autant enrichi par son non-acte, qu'il s'enrichit aujourd'hui par son acquisition de bien gratuit ?
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
oh la la il n'est pas besoin de se la jouer Keynes ou Ricardo.
Je suis dans le langage de la rue : ce que je n'ai pas besoin de dépenser (parce que c'est gratuit), m'enrichi point !
Vous ne tourneriez pas autour du pot, si vous acceptiez le sens commun des mots, au lieu de faire de la science économique.
Je suis sur un forum, non à un symposium d'économistes distingués.


Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
Soit !
Alors tout le monde peut devenir riche, rien qu'en cessant d'acheter ou en se gavant de biens gratuits.

L'amour et l'eau claire étant (pour le moment) gratuits, comme l'internet dans votre exemple, usez-en et abusez-en vous serez encore plus riche .
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
"Alors tout le monde peut devenir riche, rien qu'en cessant d'acheter ou en se gavant de biens gratuits."

Oui tout à fait, c'est ce que dit Sitting Bull :
« Lorsque la dernière goutte d'eau sera polluée, le dernier animal chassé et le dernier arbre coupé, l'homme blanc comprendra que l'argent ne se mange pas. »
Le but de l'économie partagée est de préserver la plus grande des richesses, notre environnement, mais ce n'est pas le seul. C'est un changement de paradigme dans lequel la richesse a un autre sens.


Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
@ Samideano,

"oh la la il n'est pas besoin de se la jouer Keynes ou Ricardo." et

"« Lorsque la dernière goutte d'eau sera polluée, le dernier animal chassé et le dernier arbre coupé, l'homme blanc comprendra que l'argent ne se mange pas. » Le but de l'économie partagée est de préserver la plus grande des richesses, notre environnement, mais ce n'est pas le seul. C'est un changement de paradigme dans lequel la richesse a un autre sens."

Je vous soutiens à 100%.

;-)
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
Je n'ai pas compris comment vous glissez d'une moindre dépense, vers une création de richesse.
Au mieux, la moindre dépense correspond à une richesse inutilisée qui demeure disponible pour autre chose. Mais où se situe l'augmentation ?
Quand une chose devient gratuite (ex : accès internet gratuit), c'est un enrichissement pour le consommateur qui devait la payer auparavant.
C'est d'une limpidité enfantine.
Sauf que si le bien est gratuit, on ne sait pas le compatabiliser et on considère qu'il ne vaut rien (même s'il est utile).
Comme l'air que l'on respire, ou la lumière du soleil, par exemples.

Avant il avait du cash qu'il échangeait contre un bien de même valeur, bilan +/- zéro.
Maintenant il a du cash, il le garde, il reçoit un bien gratuit, bilan zéro.

Le bien gratuit ne vaut effectivement rien parceque s'il cherche à le revendre d'occasion, on ne lui proposera rien en échange, puisque chacun peut l'obtenir "neuf" gratuitement.
Au moyen âge, les communaux permettaient l'accès à la terre gratuitement au plus grand nombre. Quand le mouvement des enclosures a rendu payant ce qui était gratuit, les paysans se sont rendu compte que l'accès gratuit à la terre leur garantissait une aisance, une richesse, qu'ils ont perdue, lorsqu'ils ont été jetés sur les routes et qu'ils ont du vendre leur force de travail.
Et là, çà n'a pas été de la tartelette pour eux. Ils n'ont pas philosophé sur la sémantique du mot, ils se sont retrouvés à la cave avec un bon coup de pied au cul.
Ils ont touché la réalité de la paupérisation, même si l'accès à la terre gratuite, ne pouvait pas être comptabilisé.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Avant, ils n'étaient pas propriétaires de la terre. Ils ne possédaient rien que leurs mains, tant que la santé était au rendez-vous, et leurs enfants (la définition initiale du prolétaire). Leur santé et leurs enfants n'étant pas commercialisables, ils avaient une richesse ou un patrimoine zéro.
Ils avaient l'usage de la terre, disons l'usufruit et en ajoutant du travail, ils arrivaient à perdurer comme ça.
Cet usufruit n'avait pas de valeur, ils ne pouvaient pas l'échanger contre autre chose d'utile, puisque tout le monde avait le même.

Le jour de la perte de ce droit d'usage, leur patrimoine qui était déjà à zéro na pas baissé plus bas que zéro.

Ils ne pouvaient plus valoriser DIRECTEMENT leur travail pour eux-mêmes et en tirer les biens alimentaires dont ils avaient le plus grand besoin quotidien. Alors effectivement, ils ont dû aller chercher un tiers intermédiaire, pour lui vendre leur travail, et avec le fruit de ce travail, tenter de se procurer les mêmes biens nécessaires.

Si vous considérez l'achat de ces légumes au marché comme un appauvrissement, n'oubliez pas aussi de compter la vente de leur travail comme un enrichissement. (en fait juste une entrée-sortie de monnaie)
On peut jouer indéfiniment des mots, cela ne change pas la réalité. La condition paysanne à ce moment à régressé fortement et quand cette condition baisse il y a appauvrissement. Il ne sert à rien d'épiloguer, la réalité est connue.
Quand on sait qu'à l'époque des communaux, la paysannerie ne travaillait qu'un jour sur deux, il s'agit d'un des plus grands asservissements de l'histoire.
La comptabilité ne rend pas compte de la vie. Des hommes vivaient bien, peu importe s'ils avaient un patrimoine pour ouvrir une ligne au bilan. Toutes ces notions sont du domaine du capitalisme et non de l'économie partagée : ce n'est pas la même langue. Ce qui prouve qu'on peut vivre bien, sans qu'il y ai forcément un patrimoine, des comptes etc... c'est ce que le Bouthan prend en considération dans son BNB, le Bonheur National Brut.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
"On peut jouer indéfiniment des mots, cela ne change pas la réalité. La condition paysanne à ce moment à régressé fortement "

Dans mon dictionnaire, fortune et richesse sont donnés comme synonymes. A la différence de "revenu". Pour mieux cerner la nuance, veuillez considérer que nous avons un impôt sur la fortune et un impôts sur le revenu et que leur assitte est différente.

Leur condition a régressé. Bien sûr. Si le produit de la vente de leur travail ne leur permettait plus d'acheter le produit du travail des autres, c'est d'abord à cause des intermédiaires nouveaux.

Ca n'a pas changé aujourd'hui !
Si vous allez faire le ménage chez votre voisine de palier et qu'avec l'argent gagné vous l'embauchez à faire le même travail chez vous, alors personne ne peut payer les charges sociales, société de portage et autres taxes/impôts afférents.

Le travail et le commerce directs sont évidemment les plus profitables.
En une journée de bricolage, vous pouvez donner 2000€ de plus-value à votre propre appartement, alors qu'aucun employeur ne vous donnerait 2000€ net pour le même travail.
Ce n'est pas possible pour tout le monde, c'est réservé à ceux qui possèdent les ingrédients de départ.
Remplacez "richesse" par "pouvoir d'achat" et on sera d'accord...
Et oui, si vous avez plus de pouvoir d'achat, vous êtes plus riche.
Il n'y a pas lieu de remplacer l'un par l'autre, puisque çà revient au même.
C'est du coupage de cheveux en quatre.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Si on m'ouvre une ligne de crédit illimitée ou presque, j'ai un énorme pouvoir d'achat, mais je ne jouis d'aucune richesse nouvelle.
Après avoir souscrit un emprunt personnel, j'ai un solde courant gonflé à bloc, (une trésorerie au beau fixe) mais cette souscription n'a pas augmenté mon patrimoine. Je ne suis malheureusement pas plus riche. (Je dispose dès aujourd'hui de ma richesse future).

Si je me fais payer d'avance et que je règle mes fournisseurs à trois mois, même si je revends à perte, je peux avoir une énorme pouvoir d'achat et pour autant avoir une richesse négative...

Si j'ai une énorme fortune réelle immobilisée (pas facilement liquide, comme de l'immobilier en résidence personnelle), et peu de revenus en cash, j'ai un pouvoir d'achat réduit, j'ai du mal à faire face à n'importe quelle petite dépense quotidienne. Pour autant ma richesse est réelle.


Ce travers n'est malheureusement pas rare. Il y a par exemple des artisans qui se contentent de regarder leur solde courant pour savoir si leur affaire marche bien ou mal. Il peuvent avoir un solde élevé mais avoir aussi un crédit sur le dos, devoir maintenir un fond de roulement, devoir passer des amortissements et travailler à perte sans s'en rendre compte. Son affaire est mauvaise et doit être remaniée ou cessée sans attendre la cessation de paiement (solde nul).
"Si j'ai une énorme fortune réelle immobilisée (pas facilement liquide, comme de l'immobilier en résidence personnelle), et peu de revenus en cash, j'ai un pouvoir d'achat réduit, j'ai du mal à faire face à n'importe quelle petite dépense quotidienne. Pour autant ma richesse est réelle."

Les imposés sur la fortune de l'île de Ré en savent quelque chose. Leurs terrains valent de l'or, et pour autant beaucoup ont de tout petits revenus. Le fisc les a broyés.
Mais, mon propos n'allait pas si loin. Il ne faut pas délayer à ce point. Je n'ai pas disserté autant. Là on parle de situation de fortune diverse.
Mon propos est beaucoup plus simple : un service, un bien gratuits dont on a besoin et qu'on peut avoir sans payer est un gain qui nous profite.
Allons bon.

Si je vous suis bien, si j'ai une immense fortune non liquide je suis riche mais je n'ai pas de pouvoir d'achat ?

Vous avez un pouvoir d'achat égal à votre fortune, point à la ligne, que celle ci soit liquide ou non. Vous pouvez échanger votre château ou votre maison contre ce que vous voulez, ou le vendre, prendre l'argent et acheter ce que vous voulez.

Maintenant si vous ne voulez pas vendre vos biens ce n'est pas parce que vous etes pauvre, mais parce que vous ne voulez pas les vendre.

Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
@Jack A.
C'est un post qui s'adresse à Pâris, et non à moi.
Je vous prie de m'excuser
Cela dit, la discussion était intéressante hier soir
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Bon.

Si je comprends bien, vous entrez dans un appartement, vous volez quelquechose, et vous dites qu'il y a eu création de richesse.

Très bien.

Mais il me semble clairement dans votre exemple sur la musique que du point de vue de l'industrie musicale il y a eu une enorme destruction de richesse...

Vous la mettez où, cette destruction, dans votre équation ?
Personne, n'est volé. Les acteurs inutiles disparaissent comme toujours. L'industrie du disque a bien pris la place d'un autre acteur, elle aussi à un moment donné.
L'industrie du disque disparaît avec l'arrivée d'internet, car son rôle devient obsolète. Beaucoup d'artistes s'adressent maintenant directement à leur public, sans passer par un intermédiaire devenu parasite.
La suppression d'un intermédiaire est toujours un gain pour le consommateur, comme quand les hypermarchés ont éliminé les épiceries et quand les hypermarchés sont courcircuités par la vente directe du producteur etc...
L'industrie a subi une destruction du marché, mais elle ne subit de destruction de valeur que si elle persistait à produire des disques qui ne valent plus rien. Elle détruirait alors la valeur de ses coûts de production injectés dans dees objets sans valeur.
J'imagine que faute de débouchés, elle a eu le bon sens de cesser de produire...

Allez... j'admets la destruction de la valeurs des stocks, au cas où la révolution technique a été brutale et que l'industrie s'est laissée surprendre...
Le capital c'est ce qui est d'abord et avant tout. Le capitalisme est une pensée qui reconnait qu'avant de pouvoir agir, il faut des ingrédients.
Avant de faire une omelette, il faut des oeufs, des outils, de l'énergie, un savoir-faire etc.
Pour avoir des agneaux, il ne faut n'avoir mangé ni le bélier ni la brebis.
C'est aussi reconnaître que celui qui a la propriété des ingrédients, décide de ce qu'il en fera ou pas.

Le contraire du capitalisme, c'est la monnaie fiducière et les réserves fractionnaires.
C'est croire qu'à l'origine de nos actes économiques, il y a un être supérieur (banquier) qui doit décider si votre projet aura le droit de voir le jour ou pas.

Moins il y a d'épargne populaire, moins il y a d'investissemenst auto-financés, plus il y a de crédit et moins il reste de capitalisme.

Avec 150.000 milliards de dette mondiale, largement plus que les actifs valorisables, le capitalisme est mort depuis longtemps.
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
Tenez ! 2 liens pour la LIBERTE de pensée ! Régalez vous !

http://fdpdelamode.com/post/99350937210/la-place-du-pere

http://fdpdelamode.com/post/99506235285/vladimir-poutine

Evaluer :   5  4Note :   1
EmailPermalink
Putain je connaissais pas. J'ai bien rigolé. Ca vaut bien en +1

Amitiés
Evaluer :   2  3Note :   -1
EmailPermalink
Ha ça, quand je l'ai découvert, j'ai eu la banane toute la journée !

Heureux que ça vous ai plus !
Pour initiés...
Cordialement
Evaluer :   2  3Note :   -1
EmailPermalink
Concernant le lavage de cerveau en politique : c'est vieux comme les sociétés , très bel exemple avec 'la Guerre des Gaules' de Jules César qui explique qu'il n'a envahi l'Europe que pour secourir les alliés de Rome .

Concernant le lavage de cerveau dans l'absolu , toutes les religions sans exception , avec leurs exercices de renforcement ( i.e les prières ) en constituent une illustrative application .

Pour ce qui est des armes tout dépend de l'adversaire : qui se souvient qu'avant 1914 les armes de guerre étaient en vente libre sur le catalogue de la Manu ?
On pouvait mème y acheter des canons , je me souvient de la pub : Yachtmen qui allez voguer dans des eaux incertaines équipez donc votre bateau d'un canon de 37 !
Il était alors de bon ton d'inscrire et de conduire le fiston au stand de tir où il s'exerçait avec un Lebel en calibre réduit .
Sur une de ses premières photo mon Grand Père agè de quatre ans pose habillé en fusiller marin armé d'une carabine .
Le peuple , alors , n'était pas l'ennemi .
Evaluer :   4  1Note :   3
EmailPermalink
Finissez svp en complétant qu'à cette époque , il y avait moins de meurtres par balle et moins de meurtres tout court qu'aujourd'hui.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Certes ! Voir la Suisse où chaque Ouinouin a , sous son lit , son fusil d'assault et sa boite de cartouche .
Les meurtres y sont plutôt moins fréquents qu'ailleurs .
Par contre les braquages, cars jackings et autres joyeusetés y sont rares et le plus souvent le fait de "transfrontaliers" qui ne sont généralement pas en mesure de récidiver .
De par son entrainement le Suisse tire juste .
Il est vrai aussi qu'il vote sur tout sujet qu'il estime pertinent .
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Il y a aussi plus de cambriolages chez les retraités que chez les plus jeunes réservistes qui n'ont pas encore dû restituer leur équipement...
Les voleurs auraient-ils peur ???
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Armée populaire ou citoyen-soldat dans la société comme un poisson dans l'eau: la version moderne.

http://www.youtube.com/watch?v=vEOLonBfaD8
Fondamental : déjà ne pas avoir la télé.
Prendre les infos sur différentes sources et recouper, mais cela suppose déjà une certaine démarche.
Pour exemple : Quand on voit où en est Sarkoléon actuellement et le rejet de français, mais son désir de remonter sur le trône, rendez-vous dans 2 ans et on verra comment les merdias ont bien bossé et comment les moutons auront été encadrés. Affaire à suivre....
Evaluer :   5  1Note :   4
EmailPermalink
Une troupe de soldats sans jugement, sans morale, sans repères, sans peurs... il y a dû y avoir dans l'histoire un paquet de tyrans qui en ont rêvé..
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Avec des soldats-robots, il n'y aura pas à avoir d'états d'âmes. Je m'explique. La convention de Genève -entre autres choses- est claire sur le type de munitions à employer pour blesser ou tuer un adversaire : de la balle à ogive pointue d'un seul bloc et qui fait un trou "simple". Avec des gugusses tout en ferraille, déjà pas de problème métaphysique, ce n'est pas un humain, donc pas de cadeau. Une balle de carabine pour le sanglier avec un projectile demi-blindé qui se déforme dès l'impact, ça va en faire du boulot dans les circuits imprimés ou les transmissions ! Et puis un petit arrosage à l'acide sulfurique, ça doit être croquignollet à l'intérieur du CRS tout inox non ???
Bah, il y aura toujours des failles dans tous les sytèmes, les Contrariens trouveront bien le talon d'Achille !!!!!
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Attention si on donne à ces robots le statut de policier, les textes sur l'outrage et les représentant de l'autorité s'appliqueront.
Ou seront appliqués machinalement par d'autres robots !

(Les juges sont bien déjà remplacés par des algorythmes pour une partie des infractions routières...)
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
@ Pâris
Mdr alors, et qu'est-ce-qu'on fait du mur des cons ??????
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Ouais ! En 40 nos troupes Noires ont chargé les chars de Guderian à la machette .
On leur avait dit que ces grosses boites étaient en carton .
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Oui, absolument. Un seul point de désaccord en ce qui me concerne: la libre circulation des armes est-elle vraiment liberticide? "Sécuricide"? Voire... L'exemple de la commune de Paris, qui n'aurait pas été possible sans les armes des bataillons de "fédérés", semble indiquer le contraire. Les armes en circulation, c'est l'équilibre des pouvoirs entre les masses et les puissants. De toute façon on n'empêchera pas les horreurs: les meurtriers trouvent toujours où se fournir! Alors mieux vaut encore que l'accès soit égal.
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
"que l'accès soit égal"
Egal? comment accepter qu'un meutrier ait encore un accès?
Accès égal aux gens honnêtes, c'est à dire aux éventuels futurs meutriers qui n'en sont pas encore et qui probablement n'en deviendront jamais... oui!
Mais une fois un meutre non-accidentel commis il faut être lucide.
Plus d'arme, mais plus de contact avec le reste de la société non plus.
Evaluer :   2  2Note :   0
EmailPermalink
"Il faut être lucide". Certes.
Vous m'auriez dit "il faut être stupide", je ne vous aurais pas cru.
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
Bonsoir,
il reste encore une façon de s'armer en toute légalité,à savoir les armes à poudre noire avant 1900 :catégorie D2 vente libre pour les adultes:je conseille le colt modèle 1900(mais cher) ou un petit S&W calibre 32 hammerless/baby russian calibre 38(armes de collection fonctionnelles à partir de 400e.)
Je précise que je ne suis pas un marchand.
CDT
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Sympa ton idée mais le temps de rechargement est rédhibitoire , la balistique faiblarde et , contrairement à l'idée reçue ( un revolver ne s'enraye jamais - mon cul ! ) la fiabilité aléatoire .
A réserver aux initiés donc .
Ceci dit le meilleur, et de loin , est le Remington en .44 caliber.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Bien sûr que les armes doivent être accesibles ! C'est une libertée fondamentale !

Mais dans une société de pédérastes et féminisée, ca se complique un peu.

Une société armée est une société policée. Définition : Civilisé, éduqué et adouci

On réfléchit à deux fois avant de s'insulter...
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Posséder une arme c'est un droit fondamental aux Etats-Unis, aux gouvernements de faire en sorte de pousser une majorité de citoyens au désarmement de la population, et ils ne reculeront devant rien pour y arriver, entre les enfants sous cachetons et lobotomisés, qui finissent par tirer sur leurs camarades de classe, et en même temps des témoins repèrent plusieurs hommes armés, dont les médias ne parlent jamais, comme par hasard, on comprend assez facilement ce qui ce passe réellement.

http://youtu.be/Wk4IcQXfdSU
Maintenant que la Suède reconnait elle aussi l'état de la Palestine, ça ne va pas plaire.

Et qui aime faire ce genre de coup monté, ils le disent eux-mêmes, ici contre l'Iran : http://youtu.be/M84l19H68mk


Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
A longueur d'année on entend le rouleau-compresseur médiatique rabâcher qu'il y a des meutres aux USA et "donc" que leurs lois sont mauvaises.

A la fin du XiXè, ce même pays déplorait chaque année entre 0,3 et 1 homicide pour 100.000 adultes, entre les campagnes les plus clames et les villes les plus dangereuses.

Or leurs lois étaient les mêmes et leur constitution identique !

Les armes de l'époque ne crachaient pas 2000/min mais étaient 100% létales quand même.

"Quelque chose" d'autre a bien dû changer entre temps... !
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Haha on aime ce genre de statistique :).
"A la fin du XiXè, ce même pays déplorait chaque année entre 0,3 et 1 homicide pour 100.000 adultes, entre les campagnes les plus clames et les villes les plus dangereuses"


Déja on aimerait bien les références.Ensuite on se demande qui peut être assez mentalement déficient pour comparer des époques ayant 150 années d'écart.

Ensuite si on se replace dans le contexte, les USA sortent de la guerre de secession et viennent d'abolir l'esclavage... ON se demande quand même comment vous pouvez comparer cette époque à celle d'aujourd'hui !!!

Enfin bref, comme d'habitude, on ne s lasse pas des énormités rencontrées sur ce site.

Pour le lavage de cerveau, on a quelques beaux exemples sur ce site :).

Cdlt

"ON se demande quand même comment vous pouvez comparer cette époque à celle d'aujourd'hui "

La comparaison est vite faite !
Les lois et la constitution étaient et sont identiques.

Le résultat (nombre de meutres) est différent.

Donc le résultat différent ne peut pas être la conséquence des lois identiques.

Il faut chercher un (des) autre(s) paramètre(s), différent(s) dans le temps cette fois-ci, pour lui(leur) attribuer la responsabilité de ce résultat différent.
1° Vos sources ?

2° Il ne vous vient pas à l'idée que ces données étaient totalement fausses ou au minimum totalement partielle ?

Enfin c'est pas pour être méchant mais à mon avis dans certains états; en 1880; un meutre de noir devait plus être considéré comme un "accident domestique" (le pauvre noir ayant trébuché dans une corde)...

Enfin, après si ca vous rassure de vous dire qu'en 1880 on vivait plus en sécurité qu'en 2014, je vous laisse à vos rêves. (Note que pour le planteur de coton sudiste c'était peut-être le cas :) )

Bon sur ce, je vous laisse. Votre esprit critique ayant eu raison de ma persévérance :)

Bien à vous







Pour le coup regardez toutes les statistiques de petite et de grande criminalité effectivement notre monde est bien moins sur aujourd'hui. Sans compter que se défendre est pratiquement devenu illégitime, ce qui n"arrange rien
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Sources ?

Vous en avez JAMAIS marre d’asséner des contre vérités et de ne JAMAIS les sourcer ?

Allez j'ai pris le temps (ca à du me prendre 2 minutes) :

France :
La France dispose de statistiques sur le nombre d'homicides depuis le Premier Empire. La tendance longue est à la baisse. Ainsi, en 1936, le taux d'homicide était de 1,1 pour 100 000 habitants. En 1968, ce même taux était descendu à 0,8. En 2000, avec un taux de 0,7 pour 100 000, la France présentait un des plus faibles taux d'homicide au monde28. Entre 1950 et 1980, le taux de mort par homicide est relativement stable en France. Chez les hommes, il connaît une brusque - et temporaire - augmentation entre 1956 et 1962 (mort des appelés du contingent durant la guerre d'Algérie). Depuis le début des années 1980, le taux de mortalité masculine par homicide est en légère baisse. Chez les femmes, cette baisse est plus marquée et débute elle aussi au début des années 198026.

USA:
Aux États-Unis, le nombre d'homicides a diminué pendant les années 199017 : le nombres d'homicides en 1991, année record, a été de 24 703 soit 9,8 meurtres pour 100 000 habitants. En 2005, il s'établit à 16 910 victimes soit 5,7 meurtres pour 100 000 habitants, soit la 24e place mondiale4; en 2008, ce taux, avec 16 272 victimes est passé à 5,4 meurtres pour 100 000 habitants18. En 2009, le nombre des meurtres a enregistré un recul de 7,2 %.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Homicide

Bref, ce n'est pas pcq vos petits sites d'extrème droite balance tous les faits divers du coin en boucle que le nombre de meutre augmente...

Simplement le sentiment d'insécurité qui augmente.

Bref, mensonge, intox ou simplement déficit de réflexion de votre part mais au final vous avez de nouveau tout faux !

Bien à vous
Dernier commentaire publié pour cet article
"On peut jouer indéfiniment des mots, cela ne change pas la réalité. La condition paysanne à ce moment à régressé fortement " Dans mon dictionnaire, fortune et richesse sont donnés comme synonymes. A la différence de "revenu". Pour mieux cerner la nuanc  Lire la suite
Pâris - 16/10/2014 à 12:06 GMT
Top articles
Derniers Commentaires
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
11 oct.glemet
Il y a longtemps que la chèvre de M Seguin rêvait de quitter son petit enclos. L’herbe est si verte ailleurs et l’Europe montre tant de faiblesses,...
Nouveau Monde, la mobilité de masse arrive. Un visuel
09 oct.Patrick W2
C'est drôle..... quand on clique sur vos liens pour obtenir des renseignements pour trouver vos livres, ça ne fonctionne pas. En tout cas, brav...
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
09 oct.Patrick W3
Oui, il est fort possible que Boris Johnson arrive à ses fins et on doit reconnaître que pour ou contre le Brexit, Boris Johnson est droit dans sa ...
La France et ses administrations criminelles
08 oct.Louis L.
Heureusement, il est consolant de savoir que pour cette épidémie d'incendies industriels depuis Notre Dame jusqu'à ce jour, aucune autre cause qu'...
Les réserves de cash au plus haut ! 600 milliards planqués sous les...
07 oct.Louis L.
Charles parle ici de 600 Mds € stockés par tous les européens sous forme d'espèces. Sa phrase est ambigüe car tous les européens sont 513 mil...
La France et ses administrations criminelles
07 oct.blitzel
Très bon article.... vu la situation critique. Les choses hélas ne sont plus comme elles étaient dans le temps il y a 50 ans. Il y avait ...
Crise de liquidité. Mais où est donc le cadavre ?
06 oct.blitzel
Mise à jour, Delamarche vient de donner sa version (définitive ?) de la crise des taux repo, et son explication un temps évasive dans un premie...
Les réserves de cash au plus haut ! 600 milliards planqués sous les...
02 oct.Attilio
Si on considère qu'en France il y a 67 millions d'habitants,les milliards d'euros planqués en cash cela fait en en moyenne pratiquement 9 000 euro...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX