Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Le Président ne veut pas nous laisser discuter d’Europe, alors parlons-en !

IMG Auteur
Publié le 16 janvier 2014
2448 mots - Temps de lecture : 6 - 9 minutes
( 46 votes, 3,5/5 ) , 26 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
26
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Billets d'Humeur
24hGold - Le Président ne veut...

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Préambule

Michelle Cotta, grande journaliste patronne du service politique de France 2, ce qui n’est pas rien, a dit hier à l’antenne pensant être hors antenne que François Hollande était « moche et minable ». La question était posée à Ground Z’ayrault, grand 1er sinistre devant l’éternel. Voici donc ce que pensent en privé les grands médias et ce qu’ils ne vous diront jamais à l’antenne.
N’en soyez pas choqué (qu’ils ne vous le disent pas) car s’ils veulent bénéficier d’une accréditation par exemple pour couvrir certains événements, ou encore avoir des informations, ou encore pouvoir évoluer et avoir une carrière, ou encore ne pas se faire virer immédiatement, il leur faut modérer de façon importante leur pensée. En 2014, en France, pays des lumières éteintes et des drôats de l’homme, concept dégoulinant de la bouche des Bisounours bien-pensants de gauche…, la presse est tout sauf libre.

Le zizi présidentiel en couverture de Charlie Hebdo

Comme je vous le disais hier, notre Président qui tente « d’égayet » ses dures journées par des séances de repos assez régulières semble-t-il d’après les voisins de la garçonnière de la rue du cirque, ne veut pas nous laisser parler de l’Europe. Cela me semble du coup donner une justification suffisante pour en parler !

En plus, l’Europe nous a gratifiés d’un sublime article digne de la Pravda de la belle époque pour que nous ayons matière à causer ensemble du sujet que grand mamamouchi Quéquette 1er ne souhaite pas que l’on aborde.

Mais avant de parler de choses très sérieuses et très graves, je voulais revenir sur le thème de la gaudriole présidentielle car nous avons du nouveau ! Vous me connaissez, je suis un brave type au fond… Je respecte la vie privée de Quéquette 1er. D’ailleurs, même Charlie Hebdo respecte l’intimité présidentielle puisque la « une » pas toujours très élégante du magazine c’est François le zizi à l’air sortant par la braguette… Le pauvre (François), c’est vrai que là tout le monde se déchaîne dans l’humour… Heureusement, Manu qui n’est pas loin de la rue du Cirque va sans doute nous écrire très rapidement une circulaire pour protéger la dignité du mamamouchi Quéquette 1er. Anticipant donc cette future circulaire sur l’humour de notre sinistre du ministère de l’Amour (et de la protection du zizi), je ne vous indiquerai pas dans cet édito le lien pour trouver toute la série de photos de Julie toute nue (elle est fort jolie) mise en ligne par le journal suisse Le Matin dont le site Web est le matin.ch. Non, j’ai des principes, et puis que voulez-vous, on ne peut pas rire de tout.

Enfin, disons-le « quand même » (onomatopée Vallsienne) ! Si on ne peut pas parler du zizi du chef, je ne sais pas moi… parlons d’Europe !

Rappel de la menace présidentielle

« Faire l’Europe ce n’est pas défaire la France, c’est au contraire en renforçant d’avantage l’Europe que l’on protégera davantage la France et moi je ne laisserai pas faire ceux qui veulent en terminer avec l’idée européenne pas seulement en France, parfois même au gouvernement ou d’autres qui veulent briser l’acquis communautaire, je ne laisserai pas non plus faire ceux qui veulent sortir de l’euro qui pensent ainsi sauver la nation alors qu’ils la mettent en péril, parce que notre avenir c’est dans l’Europe, mais une Europe que l’on doit réorienter. »

Afin de ne pas tomber sous le coup de l’oukase de zizi 1er, nous allons donc évoquer uniquement la réorientation de l’Europe.

L’Europe des régions contre celles des États

Hier, le Président parlait de réduire le nombre de régions. Ce qui peut sembler une excellente idée en terme financier est en réalité un très grand danger car dans l’esprit de nos europathes, maladie dont Hollande Quéquette 1er est atteint au plus haut point, l’Europe des régions participe de la stratégie de dissolution des États-nations. Et c’est bel et bien l’objectif. Laminer et dissoudre les nations afin de faire prendre corps au cauchemar d’une Europe fédérale où plus personne ne sentirait d’appartenance nationale.

Comme la nature a horreur du vide et que nos europathes le savent bien, il faut proposer quelque chose aux manants. Ce quelque chose, c’est le local. Pensez à cette petite phrase que l’on vous répète en boucle en FAC ou en Ecole de Commerce : « Pensez global, agissez local. » En clair, l’idée c’est des régions fortes en substitution à des États que l’Europe condamne non pas à s’affaiblir mais à disparaître.

L’Europe fédérale ne pourra exister qu’après la disparition des États-nations. Elle ne pourra jamais coexister avec les États-nations. D’où l’importance de vous positionner car prochainement, l’heure sera aux choix historiques et décisifs. Soutiendrez-vous l’idée d’une Europe qui se révèle chaque jour un peu plus un drame économique et social pour l’ensemble des peuples européens, ou alors rejetterez-vous cette idée d’Europe fédérale profondément antidémocratique où une élite décide pour vous sans que vous n’y puissiez rien. Cette Europe dont Quéquette 1er ne veut pas que l’on parle est la négation de la démocratie, de la liberté et de la représentativité.

Or la politique de destruction massive des nations, et donc des peuples à travers les deux armes massives de destruction que sont l’immigration qui est un drame désormais aussi bien pour les populations locales que pour les nouveaux arrivants qui ne savent même plus dans quoi s’intégrer, se poursuit et s’amplifie.

Un autre outil de la déstructuration des nations dont on parle peu c’est la décentralisation. Tout d’abord, la décentralisation n’est pas démocratiquement souhaitable dans la mesure où en réalité, elle crée des potentats locaux, de l’affairisme et, au bout du compte, une inégalité des citoyens devant la loi censée être « une » dans notre république.

Pouvoir réglementaire d’adaptation local !

Voilà la nouvelle idée évoquée par Quéquette 1er (DSK serait, paraît-il, prochainement nommé conseiller technique à l’Élysée) lors de sa conférence de presse d’hier.

Mais dites-moi, c’est quoi un pouvoir réglementaire d’adaptation local ? Tout simplement, à mon sens, le premier pas vers une capacité législative de régions françaises reconfigurées sur le modèle régionaliste européen.

Les régions vont aller vers plus d’autonomie. On leur transfert encore plus de compétences, c’est-à-dire des tâches qu’il faut bien financer… Donc il faut leur permettre de lever l’impôt… Bref, il nous a fallu plusieurs siècles pour unifier la France et créer un pays homogène, ce qui ne fut d’ailleurs pas fait sans, au passage, réduire au silence les régionalismes historiques que nous connaissions ainsi que les baronnies locales.

Quéquette 1er termine et accélère la stratégie des europathes déjà initiée mais sur la pointe des pieds par ses prédécesseurs.

Casser pour reconstruire

La République française n’a pas procédé autrement dans son édification. Nous avons détruit l’échelon local y compris dans le sang pour créer et bâtir la nation France. Vous avez le même phénomène à l’œuvre actuellement en Europe, sauf que la région du Moyen Âge que le roi veut soumettre à son pouvoir… c’est notre pays. La France, son système démocratique et de représentativité.

Les europathes, dont Quéquette 1er est le délégué général pour la France, pensent qu’il faut tout casser pour pouvoir enfin faire prendre corps à cette nouvelle entité supérieure européenne, conçue pour nous diriger sous un nouveau type de régime que l’on pourrait qualifier de « démocrature ». Un système à mi-chemin entre la dictature totale et la démocratie.

Il convient donc de mettre en place et en œuvre une politique consciente de destruction systématique aussi bien du corps social, que des institutions nationales et la crise est un alibi fabuleux et extraordinaire pour faire avancer cette stratégie machiavélique parce que soit partagée au sein des élites notamment journalistiques ou politiques, soit tout simplement parce que les gens ne comprennent pas. Ils ne comprennent pas le danger de ce qu’il se passe parce que personne ne leur dit ou ne prend le temps d’essayer de l’expliquer simplement.

Voici un article pour visualiser ce qu’est une « démocrature » européenne

Vous avez le lien ci-dessous, cet article provient directement de la source, à savoir l’Europe !

« Les eurodéputés ont lancé une enquête sur le rôle de la troïka dans la crise de la dette. Objectif : évaluer l’impact des décisions et ouvrir le débat sur son avenir au sein de la gouvernance de l’Union économique et monétaire.
C’est une véritable revue de détail qu’a entamée le Parlement européen. La troïka, qui rassemble la Commission européenne, la Banque centrale européenne et le Fonds monétaire international, doit expliquer sa gestion de la crise dans les quatre pays où elle a opéré comme principal bailleur de fonds : le Portugal, l’Irlande, la Grèce et Chypre.

Quatre ans après le début de la crise de la dette, les eurodéputés membres de la Commission économique et financière ont entamé une série d’auditions des principaux responsables des institutions et de voyages dans les pays sous « programme ». »

On pourrait se dire, ha, bonne nouvelle, le Parlement européen fait son travail, il contrôle la Commission européenne et la sanctionne. Pas si vite brave citoyen, tout cela c’est du cirque. Du cirque européen. On fait semblant d’avoir des institutions démocratiques mais la réalité est tout autre. On se sert la soupe entre soi, loin du peuple, loin des peuples, dans une tour de Babel moderne où personne ne comprend rien, ce qui de toute façon est fait exprès !

On nous explique donc que les parlementaires ont interrogé tous les grands mamamouchis de l’Europe et qu’ils ont même voyagé (au frais de la princesse) un peu partout pour vérifier que tout se passe bien.

Et vous savez quoi ? Tout se passe très bien. Il n’y a aucun problème. Voici les questions et sujets abordés par l’enquête des députés européens et leurs conclusions. Cela vaut son pesant de cacahuètes démocratiques.

Légitimité démocratique de la troïka

La question de la légitimité démocratique reste un point central dans l’enquête menée par les eurodéputés.

« Tout d’abord, personne ne dicte sa loi : les décisions sont prises en accord avec les pays bénéficiaires qui sont responsables devant leur parlement » a nuancé Olli Rehn.

Circulez !

Désaccord sur l’efficacité de la troïka

« Chacune des trois institutions, qu’on le veuille ou non, a sa propre philosophie en matière de politique économique. Avec la règle de l’unanimité qui s’applique au sein de la troïka, nous avons parfois dû pousser aux limites nos philosophies économiques pour nous accorder sur les programmes » a de son côté reconnu le commissaire Olli Rehn.

Pour Olli Rehn, l’intervention de la troïka a été payante. « L’Irlande a achevé son programme au mois de décembre et l’Espagne, en ce qui concerne le secteur bancaire, va suivre » détaille-t-il.

Circulez !

Avenir en suspens

Si l’enquête parlementaire vise à accroître la légitimité et le contrôle démocratique de la troïka, sa suppression n’est pas à l’ordre du jour. « Soyons clairs, nous ne sommes pas pour une suppression de la troïka », affirme le Parlement !

« Dans les circonstances actuelles, le point de vue de tous les partenaires de la troïka est que cet organe fonctionne raisonnablement bien dans des situations difficiles. Les (trois) institutions concernées devraient continuer à collaborer dans un futur proche », a affirmé le commissaire aux affaires économiques.

Circulez !

Le FMI, grand absent

Reste que le grand absent de cette série d’audition reste sans conteste le Fonds monétaire internationale. Seule institution non européenne de la troïka, son avenir reste sujet à débat. « Aujourd’hui, le véritable sujet est le pilotage futur de la troïka avec ou sans le FMI » reconnaît le corapporteur français.

Pour Olli Rehn, la gouvernance de la troïka va faire partie d’un débat plus large concernant l’approfondissement de l’UEM. Une union monétaire ne peut surgir du jour au lendemain et ne peut émerger qu’au sein d’un processus démocratique bien établi. = blablablablabla… et on fera bien ce que l’on veut derrière votre dos.

Définition de la « démocrature »

Voici comment je définirais la « démocrature ». Notez-le car je pense qu’il ne nous reste pas tant de temps que cela avant que ce genre d’information soit prise en charge directement par notre ministère de l’Amour et son zélote Manu, le petit père du Peuple.

« La démocrature est le système politique qui a remplacé les démocraties vieillissantes que nous connaissions au 20e siècle. En effet, suite à une crise économique sans précédent mais également morale, il a été décidé sous la pression des grandes multinationales et des grands consortiums financiers appelés autrefois banques. Pendant la crise des année 14 à 20 (2014-2020), les banques se sont regroupées car individuellement leur solvabilité n’était pas assurée. Ainsi, désormais, dans chaque grande zone démocraturique, il y a au maximum deux à trois grands consortiums financiers qui financent les économies.

Les citoyens sont en démocrature représentés par leur échelon local de la région administrative dont ils dépendent. Ils sont totalement libres de consommer. Ils sont même d’ailleurs obligés de consommer. C’est la seule fonction du citoyen, ce qui rend notre société enfin efficiente.

Nos Commissaires Politiques Fédéraux veillent à la protection de l’ensemble de la Fédération et à la cohésion.

Tous ceux qui défendent une autre idée sont des terroristes que notre gendarmerie Européenne (Eurogenderfor) poursuit inlassablement et avec une efficacité redoutable grâce à ses techniques de géolocalisation systématique de toute la population et à son armée de drones.

Débarrassée de toute forme d’opposition qu’elle soit politique, religieuse ou syndicale, l’efficience économique a été poussée à de nouvelles limites afin d’assurer l’enrichissement toujours plus important d’une caste dominante et ultra minoritaire. Les 1 %. »

Voilà ce qui vous attend, voilà le monde que vous préparez à vos enfants et aux enfants de vos enfants. Un monde qui niera les libertés les plus fondamentales et toutes les autre dimensions de l’homme en dehors de celle de la satisfaction de nos instincts et de nos désirs à travers la consommation.

Voilà l’Europe que l’on veut nous vendre, voilà l’Europe que l’on nous prépare, voilà l’Europe telle qu’elle est et non pas telle que Quéquette 1er la « raconte ».

L’Europe qui se construit sous nos yeux est une négation de notre nation et de nos libertés… Au fait, vous pensiez que la force de gendarmerie européenne n’existait pas ? Si, elle est bien réelle, et ses statuts prévoient que cette force peut intervenir partout en Europe, là où par exemple les forces locales de maintien de l’ordre… ne voudraient plus suivre les ordres.

Restez à l’écoute.

À demain… si vous le voulez bien !!

Charles SANNAT

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes »

http://www.euractiv.fr/services-financiers/le-parlement-europeen-critique-a-news-532764

http://www.eurogendfor.org/francais

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Chypre | Espagne | France | Grèce | Portugal | Suisse | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Chypre | Espagne | France | Grèce | Portugal | Suisse | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :3,5 (46 votes)
>> Article suivant
Charles Sannat est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires Il a exercé les fonction de directeur des études économiques de la société Aucoffre.com de 2012 à 2015, et créé le Contrarien Matin un site de « décryptage quotidien, sans concession, humoristique et sarcastique de l’actualité économique ». Il a fondé en Septembre 2015 le site Insolentiae.com et se consacre depuis pleinement à ce nouveau projet éditorial.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Pour tout comprendre sur les euro-régions, regarder les conférences de François Asselineau.
Le but : détruire les Nations, détruire les identités des gens, ne faire de nous qu'un troupeau de consommateurs.
Une seule issue : sortir de l'Union Européenne par l'article 50 du TFUE.
Votez pour l'UPR aux élections européennes de 2014 !
Evaluer :   2  4Note :   -2
EmailPermalink
Si ce forum pouvait rester consacré aux idées et ne pas devenir un endroit de propagande politique, je pense que beaucoup vous en seraient reconnaissants
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Je ne vois pas d'incompatibilité entre le fait d'échanger des idées et le fait de parler de politique, bien au contraire.
Je ne fais pas de la basse propagande, je fais connaître un parti blacklisté des médias.
Par ailleurs, beaucoup de commentateurs font la promotion du FN, alors je ne vois pas pourquoi je n'en ferais pas autant de mon côté, pour un parti et son fondateur (François Asselineau) qui à mon humble avis en valent vraiment la peine.
Vous savez, il y a une profonde compatibilité entre les idées échangées sur 24hgold et celles de l'UPR. Découvrez-le par vous même !
Evaluer :   2  2Note :   0
EmailPermalink
OK, OK

Un énarque, sans aucune expérience du monde de l'entreprise, directeur de cabinets machin, inspecteur général des finances, ex serviteur de la mafia corse via Pasqua, c'est ca la solution ?

http://www.upr.fr/francois-asselineau

"Un problème créé ne peut être résolu en réfléchissant de la même manière qu'il a été créé"

Albert Einstein

et j'ajouterai par ceux qui l'ont crée
Evaluer :   6  1Note :   5
EmailPermalink
Aaaah ! Aucune expérience du monde de l'entreprise ! Quelle lacune dans le monde actuel !
Intéressez-vous au programme plutôt qu'au pedigree. On juge un arbre à ses fruits.
"Ex serviteur de la mafia corse via Pasqua", c'est un raisonnement par amalgames, qui plus est diffamatoire.
C'est le seul parti qui propose une voie originale pour s'en sortir... Mais peut-être voyez-vous une autre "solution", auquel cas, merci de nous en faire part.
Evaluer :   0  2Note :   -2
EmailPermalink
Il n'y a pas de solution. Le système actuel ne peut que disparaître parce qu'il entrave l'initiative privée, diminue en permanence la productivité et génère un apprauvrissement continu.

Seules les élites en profitent, et le système changera lorsqu'elles n'auront plus intérêt à maintenir la structure en place, exactement comme ce qui s'est passé en URSS.

Concernant votre Monsieur Asselineau, s'il faut juger les personnes à leur fruits, force est de constater qu'il n'en a produit aucun.

Au contraire, il a su vivre du système et de ses prébendes, et ne s'est pas attaché à servir les plus honnêtes, si ce mot a un sens en politique.

Et si vous me poussez dans mes retranchements pour un début de commencement de solution, j'aurais tendance à dire que, dans un système démocratique, la fonction d'élu et la fonction de fonctionnaire devraient être totalement incompatibles. En conséquence, les énarques devraient être interdits de politique. Ils sont construits pour faire fonctionner le système et connaitre ses rouages, pas pour le piloter.

De même, les élus ne devraient pas être rémunérés, ce qui interdirait à quiconque d'en faire son métier.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
C'est de la faute des politichiens.
Au lieu de faire de la politique, ils s'occupent d'économie.
Et tentent de se dédouanner en nommant ça "politique économique" !

Alors forcément, quand on parle d'économie on en vient à parler non pas de politique mais des politichiens.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Comment prendre le pouvoir sans verser une seule goutte de sang???

Je sais parfaitement que ceux qui nous gouvernent s'accrocheront bec et ongle à leur position. La place est bonne et confortable.
Jamais, ils n'auront le courage de démissionner et ainsi disparaître de la scène médiatique ou plus précisément des instances exécutives. Pourtant, nous citoyens, avons le devoir de réagir. Chaque jours qui passent voient son lot d'injustice et de drame social. J'ai moi même pu y goûter avec toute l'horreur que cela implique. Avoir faim, voir ses parents stresser par peur de l'huissier, vivre dans la crainte de l'instant futur, un début d'existence qui m'a marqué à jamais.

Pour moi, pas de patriotisme régional, j'ai vécu tellement de situation et par la même j'ai rencontré une foule immense de personnes. Ah ces français avec leurs qualités et leurs défauts.

Les bretons rudes gaillards aimant la mer, les normands histoire profonde et amour de la terre, les auvergnats, secrets, intrigues et richesses cachées, les marseillais avec le pastis et la vie tranquille (un peu moins en ce moment), les basques hommes forts et patriotes, il y a aussi les lorrains, les alsaciens, les berrichons, les bourguignons, les toulousains , les corses... et désolé si j'en oublie...

Moi, je suis né dans le Val d'Oise, ma terre serait donc le 95 et pourtant mon patriotisme ne se résume pas à ma région au contraire. J'aime la France dans son ensemble et rien ne pourra changer ça.

Le but est de modifier l'ordre établi des décideurs. On sait qu'il y a de moins en moins de personnes qui se déplacent pour voter. Cette situation ne sert seulement qu'à plébisciter les fautifs dans une continuité éternelle. Imaginons que les élus et leur suite ne représente que 3% de la population. Grâce au suffrage universel, ce nombre suffit parfaitement à être réélu de façon perpétuelle.
Nous devons arrêter cette mascarade et agir pour le bien de tous.

Je voulais créer une armée d'opposition de type croisé en terre d'Europe. Les gens auront pu donner selon leurs possibilités. Lors de mes longues soirées à refaire le monde, j'ai déjà parlé de cette stratégie de lutte. Certains m'ont répondu qu'ils n'agiraient pas personnellement dans mon action mais seraient près à m'offrir des biens de bouche ( des bœufs, des moutons, des poules, des œufs etc ). Un ami corse m'a même dit que si je voulais des armes, je pouvais en avoir mais il fallait venir les chercher sur son Île et bien sûr contre rétribution.

Trop risqué et ce n'est pas une guerre que je désire. Je veux la justice et pour que la justice s'applique avec la plus grande des forces le coupable ne doit pas être éliminé mais bien mis hors d'état de nuire. Quand ces destructeurs n'auront plus la possibilité de s'en prendre aux justes, ils disparaîtront d'eux même, se détruisant automatiquement les uns les autres. Je pense qu'il s'agit là d'une logique implacable.

Mon projet est encore sur papier mais à voir les prix s'envoler et nos libertés réduites, il semble que ce plan ait des chances de voir le jour.

Pour me donner la force de lutter, Je me dis souvent que ma vie est faite. J'ai tellement souffert que je ne permettrais jamais que mes enfants souffrent de la même façon que moi. Aujourd'hui, je suis près à perdre ce confort artificiel pour donner un avenir aux générations futures.

Bientôt la question se posera, il faudra dans son âme et conscience choisir sa voie.

Bien à vous Amis Contrarien.
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Faire le deuil de notre confort. C'est douloureux et volontariste pour le moment.
La question ne se posera même plus quand ils nous auront saisi le peu ou le tout qui nous restera.
Cette étape intérieure est nécessaire. Il est des situations où les autres nous forcent à la passer.

Tiens... ça me fait penser aux paroles de la blanche hermine, pour ceux qui connaissent...
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
En novembre 2013, la dette publique de l'Italie a pulvérisé son record.

La dette publique de l'Italie est de 2104 milliards d'euros.

2007 : dette publique de 1605,1 milliards d’euros, soit 103,3 % du PIB.
2008 : dette publique de 1671 milliards d’euros, soit 106,1 % du PIB.
2009 : 116,4 % du PIB.
2010 : 119,3 % du PIB.
2011 : 120,8 % du PIB.
2012 : 127 % du PIB.
Juin 2013 : dette publique de 2076,182 milliards d’euros, soit 133,3 % du PIB.
Novembre 2013 : dette publique de 2104 milliards d'euros.

http://www.corriere.it/economia/14_gennaio_14/debito-pubblico-record-2104-miliardi-euro-0725a0e2-7d02-11e3-851f-140d47c8eb74.shtml
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Ni nation, ni frontière, la France à l'agonie !!!

Réunir les régions dans le seul but de faire perdre toute forme d'identité aux citoyens. Pour justifier ce crime envers notre histoire, on dira qu'il s'agit là de faire de très grosses économies pour le bien de tous.

Déjà que notre identité est en danger par l'apport constant d'une population immigrée hostile au mode de vie européen.

Si aujourd'hui je ne réagis pas en tant qu'homme quel avenir vais-je laisser à mes enfants.

Moi même, je me demande si je vais avoir un jour une retraite. Dans mon travail, je cotoye de plus en plus de jeunes qui ont Bac+5.
Pour info, j'ai arrêté mes études en seconde et pourtant ces personnes se trouvent au même niveau que moi. Je dirais même mieux que leur situation est pire que la mienne car en tant qu'actif ils ont déjà un retard minimum de 5 ans.

Espérons qu'il y ait une réelle réaction du peuple français le jour où le gouvernement décidera de taxer l'épargne. Si rien ne se passe c'est que la France est morte et on peut dès maintenant chercher un autre nom...

"Dieu protège la France", il serait de bon goût d'utiliser à nouveau cette formule sur la tranche de nos monnaies car là on est vraiment dans une merde noire...
Evaluer :   7  0Note :   7
EmailPermalink
je trouve votre post plus réaliste que les autres car vous comprenez le pourquoi de la chose ! C'est ni plus ni moins qu'un simple réaménagement des régions par le vide dans le seul but de plaire à Bruxelles (OCDE), car certes, il y aura des économies, mais les régions démembrées y perdront sans le percevoir au début, bon nombre de leur services qui seront annulés et regroupés! C'est à l'image du super marché qui s'implante et qui détruit tous les petits commerces de la ville.
Là nous avons à tous les niveaux, du moins c'est ce que j'imagine, une seule région qui regroupera tous les services de santé, de polices, d'administration etc, des autres départements, ce qui dans un premier temps permettra de nettoyer les structures d'administration trop lourdes mais à contrario détruira tous les autres services au détriment de la population !
Shématiquement on peut imaginer le centre de la Bretagne au Mans, Marseille vers Lyon , et Tarbes à Limoges.etc...
dans une Europe où la France sera le département ouest de Bruxelles dotée d'un autre nom comme "comté francia" avec les souchiens comme derniers mohicans sous peu... l'Europe élargie et simplifiée c'est celà. Bien sûr ils seront passés par nos épargnes, n'en doutons pas !
Mais pire, la monnaie s'écroulera à cause de leurs artifices comptables et financiers et tout le peuple du jour au lendemain n'aura plus aucune ressource. Nigel Farage tonne au Parlement UE et tout le monde se moque. Pareille un peu pour Marine (mais curieusement dans son programme du site FN, aucune ligne "textuelle" et écrite à une sortie effectives des Traités). On aurait aimé Asselineau au Parlement européen, il les aurait tous écrasés!
Pour en revenir à nos moutons, si vous habitez Bayonne , il faudra prendre le TGV pour aller vous panser à Limoges. Ils envisagent en plus de changer le statut des médecins (qui dépendront étroitement des services publics voir la circulaire du Ministre de la Santé!). La Médecine libérale entre autre sera morte.
Tout cela bien sûr si le peuple ne se soulève pas ! Et s'il se soulève sans sagesse, ce sera encore pire ! Dieu bénisse le Roi ...et la Gaule!
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Francois Asselineau et plusieurs membres de son parti UPR se presenteront aux elections Europeennes 2014.
C'est le moment ou jamais de voter pour eux.
Par leurs bouches ,ce sera,enfin, la voix du peuple Francais qui se fera entendre.
Evaluer :   0  3Note :   -3
EmailPermalink
...la médecine "libérale", cela fait déjà belle lurette, qu' en France, on peut en parler à l' imparfait.
"Hier, le Président parlait de réduire le nombre de régions. Ce qui peut sembler une excellente idée en terme financier est en réalité un très grand danger "
"l’Europe des régions participe de la stratégie de dissolution des États-nations. Et c’est bel et bien l’objectif. Laminer et dissoudre les nations afin de faire prendre corps au cauchemar d’une Europe fédérale où plus personne ne sentirait d’appartenance nationale."
En tant que Breton (je me considère plus Breton que Français) j'aurai tendance à dire : chacun son tour...
ça fait des années que je souhaite que le département 44 redevienne Breton.
L'an 845 La France n'existait pas, La Bretagne devenait une nation...
Alors POUR une vraie Europe des Nations et dans le respect de ses peuples,OUI ! Mais il est évident que ça n'ira pas dans ce sens avec cette Europe actuelle, et avec ces démo-tekno-crateurs là... Mais ça peut être une chance pour tous ceux qui pensent comme moi.
Les mamamouchis jouent à lancer un boomerang mais qui peut leur revenir en pleine face...
En tant que bonnet rouge, on m'a souvent dit: " tu es manipulé par ces gens de l'institut de Locarn,..."
Institut Breton appellé aussi le club des trente : François Pinault, Edouard Leclerc, Vincent Bolloré, Alain Glon, Jean Pierre Le Roch, bref que du beau monde qui nous veut que du bien...
Je suis conscient que ces gens là ( futurs democrateurs Bretons) nous appâte avec une carotte pour ensuite prendre le bâton et nous rendre esclave.
Je suis persuadé qu'en donnant plus d'autonomie aux régions (à mon peuple en ce qui me concerne), ils veulent diviser pour mieux régner. L'adage et la méthode sont connus.
Mais là, ils sont loin d'imaginer ce qu'il vont faire : ils vont unifier les Bretons, et c'est ce qui fait que je suis optimiste.
Et là, l'insoumission à ceux qui nous exploitent et nous spolie se fera plus visible, le sentiment d'appartenance à un peuple grandira, et alors on pourra changer les choses, et le peuple pourra enfin décider par lui même de ce qui est bon pour lui. Enfin, je l'espère...
Un peu d'économie Bretonne :
PIB de la Bretagne 82 Milliards( 7ème rang régional) Le département 44 (donc une autre partie de La Bretagne que Pétain nous a enlevée) c'est 35 Milliards, ce qui fait de nous la 4 ème région en France pour le PIB.
Avec ça, La France peut garder ses taxes, sa dette et son immigration,on fera sans... ;)
Quand je pense que certains nous traitent d'assistés toujours à l'affût des aides...alors que proportionnellement nous sommes ceux qui perçoivent les plus bas salaires. Il est plus que temps que nous profitions des fruits de notre labeur. Et pourquoi pas une frontière avec droits de douane à la pointe du Raz, ça nous éviterai
(sans bon ou mauvais jeux de mots;) des marées noires telles l'olympic bravery, l'Erika, l'amoco cadiz , le gino, le prestige, le tanio ect... et ça pourrait presque rapporter autant que le canal de Suez...
Et puis en cas de grande crise, on a les réserves... la misère sera moins pénible au soleil, et même sous le crachin breton...
C'est bon de rêver...


Evaluer :   1  3Note :   -2
EmailPermalink
STER ARC'HANT,
"vous vous sentez plus Breton que Francais"
Unifier les Bretons????????????la vous me faites doucement sourire.....

"L'Europe des nations"(publicite des elites) ne peut exister puisqu'on detruit les vrais nations pour justement affaiblir le pouvoir des peuples en recreant de soi disantes nouvelles nations par le regionalisme(fausse nation).
De toute facon ,l'Europe des nations ou des peuples ne pourra jamais exister(illusion) pour diverses raisons(notamment 28 nations=28 avis differents),
alors imaginer avec peut-etre "100 nouvelles nations"(sic)en Europe,le bordel pour etre entendu.
Le pretendu nouveau pouvoir Breton que l'on vous fait miroiter sera encore plus dilue qu'avec les Francais.
de plus vous en etes un vivant exemple:
Voyez, vous ne vous sentez meme pas Francais comment voulez vous vous sentir Europeen.Que chacun reste dans son coin.
Vraiment on se fout de la gueule des peuples.Mais,apparemment ,ca a l'air de vous convenir et vous faire plaisir.
Nous ne sommes plus en 845,l'avez vous remarque??
A l'epoque on pensait que la terre etait plate et que les autres peuples etaient des barbares
Votre reaction me fait penser a ces supporters de club de football :PSG ,OM etc...pret a se foutre sur la gueule ,parce qu'il se sentent ,se croient:" de coeur" ou plutot par 'betise" meilleurs ou differents des autres.
Pour moi,tout cela est de la foutaise.
Personnellement,je me sens ,tout d'abord humain comme tous les hommes a bord de ce magnifique navire"LA TERRE"......"TERRE DES HOMMES"
Ensuite proche de la famille et Francais puisque je parle cette langue mais en aucun cas regionaliste comme vous.
Par exemple,Qu'un Martiniquais ne se sentent pas Francais ,cela je peux le concevoir:Loin des yeux,loin du coeur ,d'ailleurs on entend tres peu parler des "Iles lointaines" en general.....les oublies....
Je pense que vous avez besoin d'evoluer et elargir votre vision du monde ou,
peut etre est ce moi qui suit un peu utopiste?
Je ne nie pas que l'on puisse avoir certaine preference mais de la,a se sentir fierement Breton avant d'etre Francais.....
Y a comme un leger endoctrinement...formatage des l'ecole....?????cherchez a qui cela peut profiter vraiment?
Concernant les taxes et la dette ne vous y tromper vous les aurez aussi.
Quant aux emigres dont je ne suis pas(on devine chez vous un certain rejet...).
Sachez qu'ils ont ete contraints de s'expatrier (en raison de persecutions physiques et mentales dans leur propre pays)
pourquoi?
Nous(les gouvernements avec l'aide des multinationales et en soutenant des gouvernements fantoches et corrompus de ces pays d'ou est issu l'immigration)
Nous sommes tous complices et responsables de leur malheur et en profitons bien en payant beaucoup moins cher certains produits.
Nous les avons affames et continuons de le faire chez eux en les pillant,en les surexploitant ,en les poussant a la misere et comble de l'hypocrisie en les persecutant visuellement grace a la TV(cancer des esprits).France=Eldorado
et nous en avons fait des deracines.
Maintenant nous avons le revers de la medaille.
Essayer de montrer de la nourriture a un chien affame.....
Pour tous les vrais problemes ou faux problemes ou provoques sciemment,
ne pas regarder ou se contenter uniquement que de la surface des choses,
mais toujours remonter a la source ,a l'origine pour savoir....et eventuellement essayer d'y remedier.
Il ya ce que l'on voit et que l'on vous montre du doigt ou pousse a la vindicte populaire(c'est tellement plus facile)
et il y a surtout ce que l'on ne voit pas(mais la,il faut prendre la peine de chercher,de reflechir,d'analyser.....et c'est vrai qu'il faut du temps a prendre sur les loisirs faciles:jeux,tv et autres distractions inutiles en tout genre,cela prolifere un peu plus chaque jour car il faut occuper le petit peuple)




Evaluer :   3  1Note :   2
EmailPermalink
"en recreant de soi disantes nouvelles nations par le regionalisme(fausse nation)."
Comme je l'ai dit précédemment La Bretagne était déjà une nation alors que la France n'existait pas encore...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Union_de_la_Bretagne_%C3%A0_la_France
Pour ceux qui ne liront pas, sachez que notre Duchesse Anne s'est bien faite enc... par un certain François, encore un autre, malgré le grand respect que j'ai pour Saint François d'assise.
Si tous les Bretons connaissaient vraiment leur histoire, ils seraient tous encore plus Bretons.
Je ne suis pas un régionaliste, j'appartiens à un peuple qui a son drapeau, son parlement (à Rennes), sa terre, sa langue (la langue bretonne n'a que très peu de similitude avec la langue française...), ses coutumes, sa culture, ses costumes, sa danse, ect...
Personne ne peut me reprocher la fierté de mon identité. "Si tu veux estimer les autres, estime toi d'abord toi-même..."
Va dire à un Corse ou à un Basque qu'il a tord d'être fier de son identité qu'il est régionaliste et que donc que sa nation est fausse...pas sûr que certains te laisse repartir vivant. Ici, comme dans beaucoup d'endroits, on ne crache pas sur le drapeau, ça ne se fait pas. Et si vous avez l'occasion de venir en Bretagne ( les touristes sont toujours les bienvenus), vous verrez des autocollants à l'arrière des voitures qui en disent long sur ce sentiment d'appartenance. Sur mes plaques d'immatriculation, le drapeau de l'UE est remplacé par un Gwen ha du et le F par un BZH...
Je suis nationaliste, d'accord. Même si en français, ce terme est connecté (malheureusement) à la guerre. Aujourd'hui, on préfère le terme patriote, ça fait plus doux... Mais les guerres sont bien souvent causé toujours par les mêmes causes ... Voyez le kurdistan partagé en je ne sais combien de pays, voyez les frontières des pays africains tracés au cordeau, sans même tenir compte des langues, ethnies, religions, us et coutumes pratiqués... Après faut pas s'étonner qu'il y ait des charognards qui profitent de se qu'ils ont sciemment créé. Alors oui, il y a de l'abus partout dans le monde. Tous les profiteurs doivent décoloniser. Tu veux pas que le Québec ou l'Algérie rejoignent la France non plus tant qu'on y ait...Ce n'étaient que des régionalistes après tout...

JE N'AI PAS PEUR DE LE DIRE ICI: AUJOURD'HUI, SOIT TU ES NATIONALISTE, SOIT TU ES MONDIALISTE, et il n'y a plus de juste milieu !
Personnellement, je préfère me tourner vers le local, plutôt que vers les chin'tocs ou les dollariens. Car dans le besoin, je saurai sur qui compter...Et sur ce point, je pense que beaucoup ici me rejoigne, même si certains ont quelque peu oublié la définition d'une nation...
Et être nationaliste n'empêche nullement de commercer de nation à nation.
L'ex marché commun, n'est désormais pas plus commun entre les pays qui en font partie, qu'avec le reste du monde.
A la base, c'était créé uniquement pour faciliter les échanges commerciaux entre nous, pas pour se faire envahir par le reste du monde...

Je vous cite (avec les accents oubliés):"Je ne nie pas que l'on puisse avoir certaine preference mais de la,a se sentir fierement Breton avant d'etre Francais.....
Y a comme un leger endoctrinement...formatage des l'ecole....????? "
Je vous réponds: je suis un Breton formaté par l'école Française. Voici ici ma petite quenelle;)
http://bretagne.blogs.lalibre.be/archive/2007/11/12/defense-de-cracher-par-terre-et-de-parler-breton.html

Et puis pour la persécution visuelle de la TV, certains ici ont trouvé le moyen en faisant sauter fin des années 70 l'émetteur du roc' tredudon...
Plus de TV française pour l'Ouest pendant 15 jours...
Pour les taxes comme l'écotaxe, il suffit de scier ou bruler l'objet de la taxe... Nous, les Bretons sommes vraiment terre à terre et logique et savons comment résister et nous faire entendre. Et ça marche...
Les parisiens, eux ne sont plus qu'en grande partie, que des déracinés endoctrinés, et ne se sentent nullement concernés pour oser dresser un échafaud et couper des têtes à la guillotine. Voila pourquoi La France ira toujours plus mal !
La Bretagne (et bien d'autres coins de France, j'espère) est plus que jamais réveillée !
Allez tkitoicmoi pour votre grand plaisir ça va se terminer par notre hymne : Bro gozh ma zadoù (le vieux pays de mes ancêtres)
http://www.youtube.com/watch?v=1Y_M4Nl3bIw
Kenavo
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Je ne suis pas sur ce forum pour polemiquer,mais simplement pour y exprimer ma pensee et echanger des idees.
Je trouve le geste"la quenelle"un peu enfantin et derisoire,enfin,chacun y trouve ce qu'il a envie d'y voir.
Votre seule reference d'etre Breton est un passe revolu depuis des siecles(notez au passage qu'il n'y a aucun accent)
Je suis le 1er a defendre l'identite regionale mais dans le cadre de la nation Francaise.
Parlons du drapeau Breton"GWENN HA DU".
Dessine en 1923 par Morvan Marchal,ce drapeau s'inspire du drapeau Americain avec les memes dimensions ,les hermines=les etoiles dans le meme coin,les bandes noires horizontales en place des bandes rouges ,le tout sur fond blanc.
Le saviez vous?Pas tellement d'inspiration bretonne tout cela.
Morvan Marchal,membre du grand Orient de France???(Franc-Macon),collabo durant la seconde guerre mondiale et se rejouissant de le defaite de la France.Il etait profondement anti-semite,il revele sa proximite ideologique avec l'Allemagne nazie.
A la liberation ,il fut condamne pour indignite nationale.
Hitler fut le 1er du siecle dernier a vouloir l'Europe.Voyez rien de nouveau.
Aujourd'hui encore c'est l'Allemagne (avec les Americains et les sionnistes) qui est a la manoeuvre.
Seul pays ,d'ailleurs qui ne sera pas morcelle.Bizarre????.
Un seul pays en Europe les gene vraiment,c'est la France,il feront tout pour s'en debarasser.
Et L'amitie Franco-Allemande ,une vaste masquarade.
LE PIEGE A EVITER.
La revolte legitime des bonnets rouges ne doit pas etre recuperee par les regionalistes et autonomistes de tous poils,'la tentation est grande et il est facile d'en vouloir a la republique Francaise,....cela concerne toute la France.
Les problemes ne sont pas ceux provoques par un etat que les dinosaures de l'Europeisme designent comme etant "jacobin","tentaculaire" et "autoritaire".
Les problemes resultent justement de l'inverse:IL N'Y A PLUS D'ETAT FRANCAIS,ce n'est plus qu'un fantome.
Si les dirigeants Europeistes flattent autant les identites regionales et poussent insidieusement au separatisme(comme Breizh Europa qui ne representent qu'eux memes).
Ce n'est pas gouts des identites et des folklores regionaux.
Malgre sans doute leurs defauts,les etats-nations herites du passe sont les seuls entites qui peuvent encore s'opposer a la mainmise totale et predatrice de l'oligarchie financiere euro-atlantiste sur les peuples d'Europe.
"Qu'un Martiniquais ne se sentent pas Francais "
Il n'y a aucune exclusive: on peut et on doit se sentir 100% les deux à la fois.

"d'ailleurs on entend tres peu parler des "Iles lointaines""
Et ce n'est sûrement pas l'exposition merdiatique qui y changera quoi que ce soit.

(On nous a déjà fait le coup des 30 arpents de neige !!)
N'étant pas moi-même français pur sucre, j'apprécie cet ensemble de "pays" qui constituent la France, la lassitude de certaines régions provient surtout du centralisme jacobin qui est un immense destructeur d'identité. Les zélus montent à Paris d'ou ils négocient une enveloppe pour leur région en échange de leur soutient... C'est ainsi que la Bretagne après avoir été grande catholique, (les bretons suivaient leur seigneur) est maintenant républicaine et grande socialiste, (les bretons suivent leur député).Pendant la 2ième GM un grand nombre de bretons indépendantistes ont collaborés en échange d'une promesse d'indépendance qui se termina pour la plupart d'entre eux au fond d'une rizière après un engagement forcé à la légion. La Bretagne a pendant toutes ces dernières années bénéficié bien d'avantage que d'autres régions, des "fruits" de l'europe, toute la filière viande bretonne à dominé le marché, ne laissant aucune chance à d'autres intervenant nationaux, route gratuite, élevage intensifs, abattage et transformation sur place et distribution assurée au niveau nationale par ce bon vieux Edouard. Les Antilles -Guyane ont croulé sous les ailerons de poulet bas prix, sous produit qui leurs étaient réservé, rendant ainsi toutes idées d'élevage local impossible. Toutes les cafétéria vendaient et vendent encore des plats cuisinés issus de cette filière bretonne... mais voilà, la source subvention semble tarie et la région risque de ce retrouver comme à l'époque ou Jules-César y fit implanter les premiers chênes à glands pour (déjà) nourrir les premiers élevages de cochons.Et oui, les druides ne cueillaient pas le gui comme chez Astérix. Aujourd'hui les Bretons ont raison d'être en colère, ce sont de bons et sympathiques castagneures que j'aime beaucoup, mais il faut avouer qu'ils ont bien profiter de la marée alors que d'autres n'ont rien vu venir et sont maintenant moins choqués par les événements. La solution n'est pas de dire: je m'en vais, après avoir fait un bon repas, sans même débarrasser son assiette, elle est de mettre chacun devant ces responsabilités et face à la réalité qui est la même pour tous les français. L'indépendance région après région c'est la disparition de la France pour le plus grand plaisir des équarrisseurs qui nous guettent. C'est à Paris qu'il faut régler le problème, que les régions soient respectées et représentées oui, mais, dans un cadre nationale, sinon c'est la guerre de 100 ans qui recommence. Allez: Hep Droug Stêr Arc'hant.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Il n'a JAMAIS été question de donner aux régions actuelles ou futures leurs frontières naturelles ni même historiques.

Par principe et par choix il s'y trouvera un canton allogène et d'autres naturels se verront coupés de leurs compatriotes.
"L'an 845 La France n'existait pas"

Ca sort de quel chapeau ce genre d'assertion ? C'est une boutade pour faire rire ?
Ouais, sauf que leur "négation de notre nation" et la proliférante et encagoulée "négation de notre nation" issue d'outre méditerranée, ça fait deux.
Or il n'y a pas, dans un marigot, la place pour deux crocodiles.
Evaluer :   1  2Note :   -1
EmailPermalink
Non, mais pour deux c...s, certainement !
Rappel historique simple. On prend un roi comme Louis XIII qui n'as pas eu un règne facile. Bien aidé par Richelieu. Prise de La Rochelle (entre autre mais symbolique) et les protestants sont rentrés dans le rang. Reprise de l'Artois et du Roussillon. Mise au pli des grands féodaux. Bref, une action reconnue pour former la nation France dans une unité territoriale et linguistique. Il n'a pas été le seul mais je fais simple.
A l'heure actuelle on tâche de diluer au mieux la population avec une immigration dont le moins que l'on puisse dire est qu'elle ne nous apporte rien de bien positif. Et au final un pouvoir de plus en plus grand et indépendant des régions. On court vers l'éclatement programmé d'un pays qu'il a fallu des siècles pour unifier de façon réaliste. On va remplacer les comtes et les ducs de l'ancien régime par des potentas locaux. Ce sera pire, surtout pour "les petites gens" (comme disait Mitterrand), car de classe moyenne il n'y aura plus. Je sais bien que la France est un état pyramidal et administratif et qu'il faut secouer un peu le cocotier, mais là toute notre histoire sera remise en cause. Est-ce vraiment ce que veulent les gens ????
Comme dit l'adage policier: "Cherchez à qui le crime profite.".....
Evaluer :   6  0Note :   6
EmailPermalink
Louis XIII...

Pas facile ! Ce n'est pas donné à tout le monde d'être à la fois le fils d'Henry IV et le père de Louis XiV !! ;-)
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Il n'y a pas de solution. Le système actuel ne peut que disparaître parce qu'il entrave l'initiative privée, diminue en permanence la productivité et génère un apprauvrissement continu. Seules les élites en profitent, et le système changera lorsqu'elle  Lire la suite
Hercule - 21/01/2014 à 09:34 GMT
Note :  3  0
Top articles
Derniers Commentaires
Non, la France n’est pas en guerre! Slobodan Despot
27 marsLouis L.
Il serait aussitôt banni .
Non, la France n’est pas en guerre! Slobodan Despot
25 marsSebastien H2
Bravo, cet article est extraordinaire; il se situe au-dessus de la mêlée! Quel courage pour oser écrire un tel papier "contrarien". Aucun journaleu...
Confinement : forcément, ça va bien se passer
24 marsdilapidor
Le gouvernement a quand même été efficace sur un point. Augmentation de l'indemnité de logement de 33% pour les députés. Dépenses de cabinets entre...
L’effondrement et la sidération
21 marsblitzel1
Le "bobo à trottinette", tout juste; c'était déjà grave de voir celà (à pile en plus). Vendredi 13 le Jour où tout a commencé, le jour de ...
L’effondrement et la sidération
21 marsClepsidre
Jamais le moment n'a été aussi fort où l'on doit prendre conscience que la seule richesse que l'on possède est l'instant présent ; et surtout ensem...
Pourquoi payer des impôts quand il leur suffit d’imprimer de l’arge...
21 marsClepsidre
Sans aller jusqu'au possible utopique de cette solution qui ne sera pas du tout viable à long terme, il est en effet possible en certaines très gra...
Coronavirus : d’une pierre, quatre coups
21 marsClepsidre
C'est effectivement, brossé par vous, un portrait fidèle de l'humanité en devenir. Toutes ces décennies à somnoler sur le lit si imparfait...
Coronavirus : au-delà des humains, un impact économique déjà énorme
21 marsClepsidre1
Bonjour. Le Covid-19 n'est que le catalyseur, l’accélérateur d'une crise majeure qui était déjà là, du fait que l'économie mondialisée tendait ...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX