Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Le prix de l’or de Londres, quelques informations

IMG Auteur
Extrait des Archives : publié le 21 novembre 2015
555 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 3 votes, 5/5 ) , 1 commentaire
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
1
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Or et Argent

Le nouveau prix de l’or de Londres, venu remplacer le fixing de Londres, a « déterminé » le prix de l’or cinquante fois (le mot « fixé » étant, ce qui est compréhensible, évité au possible) depuis son lancement le 20 mars dernier. Dans le cadre de cette transformation, l’administrateur du nouveau système rend publics les détails relatifs à chacune des séances, auxquels vous pourrez accéder ici.

Ces détails n’étaient jusqu’à présent pas disponibles au public, et représentent une évolution vers une transparence accrue. Par le passée, tout ce qui était révélé publiquement était le prix fixé. Les investisseurs au détail n’avaient pas accès aux volumes échangés, au nombre de participants, et à la durée des négociations (pour en savoir plus sur le fonctionnement du nouveau prix de l’or, cliquez ici).

Ces données nous offrent un aperçu intéressant des dynamiques de vente et d’achat d’or sur le marché professionnel de Londres, notamment dans la mesure où une majorité de professionnels pensent que le prix de l’or de Londres apporte une liquidité importante au marché de l’or. Bien qu’il n’en soit qu’à ses début, je suis certain que les analystes s’intéresseront à ces données, de la même manière qye d’autres s’intéressent aux données des marchés à termes, pour tenter de déterminer qui des haussiers ou des baissiers se trouvent avoir raison. Par exemple :

  • Combien de phases de négociations ont été nécessaires à la détermination du prix ?
  • Quel a été l’écart entre les volumes de vente et les volumes d’achat au premier tour ?
  • Comment les deux volumes ont-ils évolué au fil des négociations ?
  • Les acheteurs ont-ils augmenté leurs volumes pour satisfaire la demande des vendeurs, ou l’inverse ?
  • L’évolution du prix entre le début et la fin des négociations est-elle liée aux points précédents ?
  • Ces points laissent-ils supposer une volatilité future des prix ?

Il est trop tôt pour en dire plus, puisque seules cinquante déterminations de prix ont jusqu’à présent eu lieu, ce qui n’est pas suffisant pour établir des statistiques. Jusqu’à présent, nous pouvons estimer que :

  • 20% parviennent à se mettre d’accord en un tour, et la majorité des participants ont besoin de quatre à six tours, pour un total de trois minutes en moyenne.
  • Les négociations les plus longues ont duré douze tours, ou environ dix minutes.
  • Les volumes moyens sont de 89.233 onces, ou environ 3 tonnes (100 millions de dollars)
  • Jusqu’à présent, les volumes ont été inférieurs à 6 tonnes, à l’exception de l’après-midi du 27 mars, qui a enregistré 608.117 onces ou 19 tonnes d’or (d’une valeur de 727 millions de dollars).

A mes yeux, ce qu’il y a eu de plus intéressant jusqu’à présent a été le nombre de jours où les volumes offerts à la vente n’ont pas changé, ou très peu, au fil des négociations. Dans ce cas, les acheteurs n’ont de choix que d’accroître les volumes d’or à acheter si les participants font baisser le prix de l’or.

Qui peuvent bien être ces vendeurs si sensibles aux prix, qui se présentent chaque jour sur le marché ? Selon moi, il s’agit de sociétés minières, puisque beaucoup d’entre elles vendent leur production sur le marché de Londres. Peut-être devraient-ils cesser de placer des ordres de vente à prix marché ? Il semblerait qu’ils n’en tirent rien de bon, et nous non plus.

 

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (3 votes)
>> Article suivant
Bron Suchecki est responsable de l'analyse et de la stratégie à l'Atelier Monétaire de Perth, en Australie
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
le probleme c est pas le fixing mais le marché !
Dernier commentaire publié pour cet article
le probleme c est pas le fixing mais le marché !  Lire la suite
sigmundy.freud - 24/11/2015 à 00:23 GMT
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX