Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Le socialisme finit toujours par la pénurie

IMG Auteur
Publié le 06 mai 2016
1164 mots - Temps de lecture : 2 - 4 minutes
( 12 votes, 4,8/5 ) , 11 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
11
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

Puisqu’il faut absolument lutter contre les trafiquants de drogue, d’armes et de femmes, quoi de mieux que faire disparaître le billet de 500 euros de la surface de la planète ? C’est absolument certain qu’une fois disparu, les vilains et les méchants se retrouveront bien embêtés, non ?

Bon, certes, la disparition du billet de 500€ permet aussi de lutter un peu contre la méchante évasion fiscale qui enquiquine finalement beaucoup plus les États que les trafiquants, et, surtout, de passer à l’étape suivante de la guerre contre le cash qu’ils ont entreprise discrètement depuis quelques temps, grâce à des taux directeurs nuls.

Ah, décidément, le socialisme est toujours aussi prévisible puisque, quel que soit le domaine qu’on regarde, lorsqu’il y est appliqué, il se termine toujours par des pénuries. Certes, cette pénurie de billet de 500€ ne sera pas trop dure pour l’écrasante majorité de la population européenne qui, il faut bien le dire, n’a jamais eu à manipuler d’aussi grosses coupures. Mais il n’en reste pas moins que cette organisation systématique de pénuries est bien une caractéristique saillant du socialisme.

D’ailleurs, outre une Corée du Nord particulièrement illustrative mais aussi extrêmement fermée ce qui lui permet de faire ses petites horreurs sans être gênée, nous avons actuellement un excellent exemple de pénuries générées par le socialisme appliqué : le Venezuela de Maduro, dans la droite lignée de celui de Chavez qui avait courageusement établi les fondations de la catastrophe à venir, est maintenant arrivé au point optimal de tout régime socialiste correctement appliqué, celui où les gens commencent à crever de faim.

24hGold - Le socialisme finit ...

Ici, « crever de faim » n’est absolument pas une exagération. À la différence de la pénurie de billets de 500€ qui – elle – est organisée et ne fera souffrir personne (trafiquants compris), la pénurie désorganisée et subie par les Vénézuéliens atteint maintenant même la nourriture. Évidemment, la presse française n’en parle guère et se contente pour ce faire du minimum syndical(iste) : un petit diaporama, et hop, l’affaire est dans le sac.

Du reste, un diaporama similaire du côté anglo-saxon présente des photos supplémentaires qui permettent d’apprécier la situation à sa juste valeur, notamment en présentant les rayonnages vides des supermarchés ou ceux, remplis d’un produit unique, de ces magasins gérés par l’État. Toute ressemblance frappante avec l’URSS d’avant 1991 n’est absolument pas fortuite. Ce qui explique peut-être qu’on n’entend absolument plus ces politiciens français qui nous chantaient les louanges du pays tenu par Chavez puis Maduro.

Dans le reste du monde, l’analyse ne fait pas un pli : le contrôle des prix organisé par le gouvernement, mis en place pour répondre à une inflation pourtant thermomètre efficace de la dégradation de l’économie, a presque immédiatement entraîné des pénuries diverses et variées, depuis le papier-toilette jusqu’aux préservatifs. Dans un pays aux ressources pétrolières immenses, il faut maintenant importer de l’essence, et, ironie d’un sort décidément chafouin, depuis le Grand Satan Américain qui, de son côté, est devenu le premier producteur mondial de pétrole. La nourriture n’a guère pris de temps pour manquer dans les rayonnages.

Bien sûr, pour les Français bercés de leurs illusions à #DormirDebout, ce qui arrive en Amérique du Sud est si loin qu’il n’est guère pertinent de s’y référer. Il sera pourtant difficile de trouver des échappatoires et de nouvelles excuses à cette énième tentative d’un autre système, d’une autre façon de faire de la politique, d’un vrai gouvernement par le peuple et pour le peuple, et tous les autres tralala-tsoin-tsoin qu’on entend justement dans ces belles réunions de jeunes chevelus aux idéaux simplistes.

Non, le Venezuela n’est pas victime d’un abominable complot international ourdi contre lui qui aurait fait capoter les belles idées de Chavez puis de Maduro ; il n’y a eu besoin d’aucune intervention de la CIA pour aboutir au résultat observé, d’autant que la descente aux enfers fut à la fois parfaitement graduelle, progressive, sans à-coups, et surtout tout à fait prévisible et prévue, depuis longtemps, même dans ces modestes colonnes.

Non, le Venezuela n’est même pas sous embargo, ou même sous un blocus quelconque. Il n’y aura pas de méchant voisin riche et impérialiste à blâmer pour le ratage totale de l’expérience chavino-maduresque.

Non, le Venezuela n’est pas un pays sans aucune ressource ne pouvant donc que s’appauvrir en important des richesses qu’elle ne pourrait produire localement. Elle dispose d’une quantité phénoménale de pétrole qu’elle aurait pu exploiter si ses dirigeants n’avaient pas absolument tout fait contre en virant les compagnies expérimentées et en nationalisant toute l’exploitation de main de maître. Quant à la chute des prix du pétrole, qui a certainement accru les problèmes du régime local, elle n’explique absolument pas les pénuries, celles-ci ayant commencé bien avant.

Non, décidément, le Venezuela ne se prêtera pas à l’un des habituels enfumages gauchistes permettant d’expliquer pourquoi, cette fois encore, le socialisme n’a pas marché.

24hGold - Le socialisme finit ...

Ne doutons pas que le cerveau gauche saura bouder complètement toute communication avec le cerveau droit de ces derniers, et qu’ils trouveront donc une nouvelle parade mais baste, pour les autres, le constat de l’échec reste. Or, pendant ce temps, une partie croissante du peuple français continue, bille en tête, à réclamer qu’on emprunte globalement le même trajet…

… Ce que les politiciens s’empressent de faire justement. Et comme dans tout fief socialiste, la pénurie s’organise donc.

Je pourrais ici revenir sur quelques unes des pénuries déjà visibles en France, à commencer par celle de l’emploi (alors que les autres pays européens nettement moins collectivistes ne souffrent pas de ce problème). Je me contenterai de pointer une petite notule qui passera certainement inaperçue pour beaucoup mais qui représente un magnifique exemple de cette tendance : la pénurie, tout à fait organisée, de places en première année commune aux études de santé (PACES), à Paris, telle qu’on devra bientôt tirer au sort les étudiants qui pourront y accéder.

Il n’y a rien d’un hasard ici, c’est même parfaitement logique, implacable même : chaque mesure qui fut prise, ces 60 dernières années, en matière de santé, le fut pour plus de collectivisme. La « gratuité » des soins d’un côté, des études de l’autre, le carcan tous les jours plus lourd de la Sécurité sociale sur les professions médicales libérales, les transformant de fait en agents de l’État, les multiples et catastrophiques réformes (au premier rang desquelles, la dernière en date du ministre Touraine) tout cela a participé et participe encore du même penchant vers la collectivisation de la santé, avec pour corollaire inévitable la pénurie (de médecins dans les campagnes, de spécialistes dans certains domaines, et de places dans les facs).

On peut reprocher pas mal de choses au socialisme, notamment ce décalage croissant entre ses aspirations, toujours baignées de morale et d’humanisme parfois un peu cheap, et ses réalisations, funestes voire macabres. Mais au moins ne peut-on pas lui reprocher son côté parfaitement prédictible. Il commence toujours pareil, la bouche pleine d’égalité ronflante, et finit toujours pareil, la bouche vide, au milieu de pénuries dramatiques.

24hGold - Le socialisme finit ...

Source : h16free.com
Données et statistiques pour les pays mentionnés : France | Venezuela | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : France | Venezuela | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,8 (12 votes)
>> Article suivant
H Seize écrit sur http://h16free.com ses chroniques humouristiques d’un pays en lente décomposition, et apporte des solutions dans son livre, Egalité, Taxes, Bisous. Dans un monde toujours plus dur, et alors que la crise, la vilénie, les aigreurs et les misères allant de la maladie aux bières tièdes font rage, un pays fait courageusement face et propose toute une panoplie de mesures plaisamment abrasives qui permettront d'aplanir les aspérités, gommer les difficultés et arrondir les angles. Ce pays, rempli de gentils et d'aimables tous les jours mieux pensant, est devenu un véritable phare scintillant dans la nuit noire de l'obscurantisme des méchants et des vilains. Et pour mieux scintiller, il s'est doté d'une devise qui est parvenue à se hisser au rang de slogan, d'accroche et de modus vivendi : pour chacun et pour tous, il faudra de l'égalité, des taxes, et des bisous.
Voir son site webS'abonner à ses offres
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
J'ai minimisé le cas du Venesuela, en effet il y a bel et bien une pénurie alimentaire la-bas.

Le Venezuela tire 96% de ses revenus du pétrole.Or les prix du pétrole se sont éffondrés, ce qui l'empeche d'importer les produits alimentaires necessaires d'où la situation de pénurie alimentaire.

En ce qui concerne la France, il n'y a jamais eu de penurie alimentaire.Vous avez dit prochainement, attendons voir.

Mais pour moi, ce sera improbable parce que l'économie française est diversifiée et n'est pas basée sur le developpement plus rapide des moyens de production(comme le Venezuela avec son pétrole ou comme l'URSS dans le passé).

En France, il faudra plutôt s'attendre à une crise de surproduction(ou surcapacité) comme celle de 2008.
Evaluer :   0  2Note :   -2
EmailPermalink
C'est vrai depuis 1917 jusqu'à 1991, l'histoire du "socialisme" a été l'histoire de la pénurie.

Donc pour l'URSS je peux confirmer.

Mais pour le Venezuela, la France,etc. il n'y pas de pénurie à proprement parler (sauf pour le droit à un emploi).

Sous ce "socialisme" soviétique, l'exploitation des masses impliquait le développement plus rapide des moyens de production par rapport aux articles de consommation.Mais cela implique à son tour la pénurie d'articles de consommation.

Pour comprendre l'exploitation soviétique il est nécessaire d'étudier la reproduction progressive du capital totale.C'est comme cela que l'on peut détecter le secret de la production soviétique(comment ils planifiait la production)
Evaluer :   0  4Note :   -4
EmailPermalink
La France est un pays qui s'appauvrit massivement depuis des décennies. La pénurie n'apparait que lorsque le stock a été dilapidé, ce à quoi nous arriverons très prochainement.

Comme le disait Margaret Thatcher, le problème avec le socialisme, c'est qu'on finit par dépenser tout l'argent des autres.

Concernant le Vénézuela dont vous parlez, il n'y a plus rien dans les magasins, meme plus de papier toilettes, ci joint

L'ultime étape du socialisme au Vénézuela : la pénurie de papier toilette

https://fr.express.live/2015/04/11/l-ultime-etape-du-socialisme-au-venezuela-la-penurie-de-papier-hygienique-exp-212643/
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
J'ai minimisé le cas du Venesuela, en effet il y a bel et bien une pénurie alimentaire la-bas.

Le Venezuela tire 96% de ses revenus du pétrole.Or les prix du pétrole se sont éffondrés, ce qui l'empeche d'importer les produits alimentaires necessaires d'où la situation de pénurie alimentaire.

En ce qui concerne la France, il n'y a jamais eu de penurie alimentaire.Vous avez dit prochainement, attendons voir.

Mais pour moi, ce sera impropbable parce que l'économie francaise est diversifiée et n'est pas basée sur le developpement plus rapide des moyens de production(comme le Venezuela avec son pétrole ou comme l'URSS dans le passé).

En France, il faudra plutôt s'attendre à une crise de surproduction(ou surcapacité) comme celle de 2008.
non, la France va bientôt connaître une gigantesque crise de ses ( "magnifiques", spoliateurs et ruineux ) "Systèmes de Protection Sociale"... c'est à dire de ce qui maintient encore un peu sa cohésion sociétale... et ça va être particulièrement grandiose !... concernant les "pénuries alimentaires" et contrairement à ce que vous prétendez, de nombreux pays en ont connu, et même de grands producteurs agro-alimentaires ( comme l' Argentine il y a une quinzaine d' années ou... la France pendant l' occupation allemande )
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Te fatigue pas JAO , ici bon nombres de personnes pense que les problèmes actuelles viennent du socialisme !
La vérité c 'est que les problèmes ne viennent ni du socialisme ni du capitalisme ...Mais de leurs abus !!!
Bon moi je me prépare à une volé de flèche rouge ;o)
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
" Le socialisme, c'est toujours l'histoire d'une spoliation méthodique exercée aux dépens du peuple.
Les unes après les autres, les catégories sociales et professionnelles se font arracher progressivement leur bien.
Puisque les besoins sont sans limite, la spoliation l'est aussi.
Elle ne cesse qu'avec le dépouillement complet des victimes. Malheureusement pour l'oligarchie au pouvoir,
les dites victimes viennent ensuite grossir la masse des assistés,
ce qui oblige à de nouvelles spoliations exercées contre des catégories de moins en moins aisées.
Quand il n'y a plus de gens à dépouiller, le socialisme redistributeur cesse et se fait violent afin d'étouffer le mécontentement général."

Claude Reichman
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
Jamais lu autant de stupidités dans un texte...Bravo!
Evaluer :   1  9Note :   -8
EmailPermalink
Un peu court, jeune homme !
Auriez vous l'obligeance de commenter ?
Sinon, troll ?
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Même si je ne vous donne pas forcement tort . Il serait bon d ' argumenter un peu !!!
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
@gfroy

De quel texte parlez-vous?Pour avoir une idée de ce qui vous paraît stupide, indiquez le texte qui vous paraît comme étant un tissu de stupidités...

Bien cordialement.
Dernier commentaire publié pour cet article
Te fatigue pas JAO , ici bon nombres de personnes pense que les problèmes actuelles viennent du socialisme ! La vérité c 'est que les problèmes ne viennent ni du socialisme ni du capitalisme ...Mais de leurs abus !!! Bon moi je me prépare à une volé de  Lire la suite
lemousquetaire - 11/05/2016 à 10:31 GMT
Note :  0  1
Top articles
Derniers Commentaires
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
11 oct.glemet
Il y a longtemps que la chèvre de M Seguin rêvait de quitter son petit enclos. L’herbe est si verte ailleurs et l’Europe montre tant de faiblesses,...
Nouveau Monde, la mobilité de masse arrive. Un visuel
09 oct.Patrick W2
C'est drôle..... quand on clique sur vos liens pour obtenir des renseignements pour trouver vos livres, ça ne fonctionne pas. En tout cas, brav...
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
09 oct.Patrick W3
Oui, il est fort possible que Boris Johnson arrive à ses fins et on doit reconnaître que pour ou contre le Brexit, Boris Johnson est droit dans sa ...
La France et ses administrations criminelles
08 oct.Louis L.
Heureusement, il est consolant de savoir que pour cette épidémie d'incendies industriels depuis Notre Dame jusqu'à ce jour, aucune autre cause qu'...
Les réserves de cash au plus haut ! 600 milliards planqués sous les...
07 oct.Louis L.
Charles parle ici de 600 Mds € stockés par tous les européens sous forme d'espèces. Sa phrase est ambigüe car tous les européens sont 513 mil...
La France et ses administrations criminelles
07 oct.blitzel
Très bon article.... vu la situation critique. Les choses hélas ne sont plus comme elles étaient dans le temps il y a 50 ans. Il y avait ...
Crise de liquidité. Mais où est donc le cadavre ?
06 oct.blitzel
Mise à jour, Delamarche vient de donner sa version (définitive ?) de la crise des taux repo, et son explication un temps évasive dans un premie...
Les réserves de cash au plus haut ! 600 milliards planqués sous les...
02 oct.Attilio
Si on considère qu'en France il y a 67 millions d'habitants,les milliards d'euros planqués en cash cela fait en en moyenne pratiquement 9 000 euro...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX