Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Le Sommet des Pastèques

IMG Auteur
Tom DiLorenzo
Publié le 30 mars 2012
851 mots - Temps de lecture : 2 - 3 minutes
( 21 votes, 3/5 ) , 64 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
64
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

 

 

 

 

Un ‘environnementaliste’ est un socialiste totalitaire dont l’objectif réel est de raviver le socialisme et la planification centralisée de l’économie sous le prétexte de ‘sauver la planète’ des démons du capitalisme. Il est vert à l’extérieur, et rouge à l’intérieur, ce qui ne fait de lui rien de plus qu’une pastèque.

Un 'conservationniste', en revanche, est une personne réellement intéressée par la résolution des problèmes environnementaux et écologiques et par la protection des animaux sauvages et de leur habitat. Il n’est pas favorable aux politiques gouvernementales séparant l’homme de la nature grâce que sont la nationalisation du territoire et des ressources, la confiscation de propriété privée, l’interdiction de certains types d’animaux, la régulation des régimes alimentaires humains, etc… Il n’a rien à voir avec un socialiste idéologiste prêt à tout pour détruire le capitalisme. Il n’annonce pas publiquement espérer qu’un ‘nouveau virus’ fasse son apparition et tue des millions de personnes, comme l’avait une fois fait le fondateur de ‘Earth First’. Il recherche en revanche des moyens d’utiliser les institutions capitalistes afin de s’attaquer aux problèmes environnementaux.

 Il existe aujourd’hui un nouveau nom permettant de décrire ces personnes : enviropreneur. Elles pourraient également se faire appeler ‘environnementalistes du marché libre’. Elles comprennent comment les droits de propriété, la loi et les marchés peuvent être utilisés afin de résoudre les problèmes liés à l’écologie.

Du fait même de cette distinction capitale entre un environnementaliste et un conservationniste, les termes ‘réunion des pastèques du monde’ devraient être utilisés pour décrire le ‘Sommet de la Terre’ commençant le 19 juin prochain à Rio. Les sujets abordés lors de ce sommet se concentreront sans aucun doute sur la manière dont la création d’une économie mondiale centralisée (placée entre les mains des bureaucrates des Nations-Unies) pourrait favoriser l’euphémisme socialiste qu’est le développement durable. Cela ne signifie aucunement que les pastèques du monde verront leurs projets se réaliser, mais simplement qu’elles sont aussi nombreuses que des mouches dans un champ de vaches, et n’abandonneront jamais leur rêve d’une économie socialiste centralisée, et ce peu importe les dommages qu’a déjà pu causer le socialisme tout au long de l’Histoire.

La stratégie que l’on pourrait appeler stratégie de la pastèque a été élaborée et encouragée par l’économiste du socialisme académique Robert Heilbroner dans son essai intitulé ‘After Communism’, et publié le 10 septembre 1990 dans le journal The New Yorker. Ecrit en pleine période d’effondrement du socialisme, et très peu de temps après que le monde ait réalisé que les gouvernements socialistes du XXe siècle avaient assassiné plus de 100 millions de leurs propres citoyens sous prétexte d’établir un ‘paradis socialiste’, l’essai d’Heilbroner fait effet de mea culpa (voir Death by Government, par Rudolph Rummel). Heilbroner est même allé jusqu’à y écrire que ‘Mises avait raison’ lorsqu’il parlait des défaillances inhérentes au socialisme, et y inclure des références aux ouvrages écrits par Mises dans les années 1920-1930 expliquant pourquoi le socialisme en tant que système économique ne pourrait jamais fonctionner (voir son livre Socialism).

Après avoir admis s'être trompé durant les cinquante années au cours desquelles il a dévoué sa carrière économique à la promotion du socialisme aux Etats-Unis (sujet principal de son livre The Worldly Philosophers, l’ayant rendu millionnaire), Heilbroner a déclaré ‘ne plus avoir confiance en le socialisme en tant qu’organisation économique’. Alors que le reste du monde célébrait la chute de cette institution diabolique, Heilbroner en pleurait toutes les larmes de son corps au-dessus de son plat de pâtes.

Plutôt que de faire face à la réalité et d’accepter le caractère diabolique du socialisme, Heilbroner a préféré dire que ‘l’effondrement des économies planifiées nous force à repenser notre vision du socialisme’. (Ecrivant pour The New Yorker, Heilbroner s’imaginait naturellement que tous ses lecteurs étaient, comme lui, des socialistes – d’où l’emploi du terme ‘nous’). Selon ses propres termes, ‘le socialisme représente une forme de société dans laquelle nous aurions aimé que nous petits-enfants grandissent, mais qu’en reste-t-il aujourd’hui ?’.

Notre homme était bien évidemment déprimé par le fait que l’Histoire ait levé le voile sur la fraude que représentait sa carrière académique, mais n’était pas pour autant prêt ni de l’admettre, ni de cesser de prêcher cette fraude qui avait déjà été perpétrée depuis plus d’un demi-siècle. Un nouveau subterfuge devait être inventé, qui pourrait duper les gens et les pousser à adopter à nouveau la voie du socialisme. Un tel projet pourrait prendre du temps, mais comme le disait Heilbroner, ‘nos arrière et arrière-arrière-petits-enfants pourraient finir par accepter des arrangements sociaux que nos enfants et nos petits-enfants refuseraient encore.

Heilbroner expliquait son subterfuge de la manière suivante : ‘Il existe une autre manière d’appréhender le socialisme, qui est de le concevoir comme étant une société qui serait forcée d’émerger si le poids de la croissance économique sur l’environnement devenait trop lourd’.

En d’autres termes, les socialistes devraient tous devenir des pastèques. Si assez de membres du public se laissaient avoir par ce subterfuge, alors le capitalisme pourrait être régulé et contenu à tel point qu’il n’en reste plus rien. C’est là exactement ce qui sera discuté lors du prochain ‘Sommet de la Terre’, à Rio.


 

 



Données et statistiques pour les pays mentionnés : Etats-unis | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Etats-unis | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :3 (21 votes)
>> Article suivant
Thomas DiLorenzo est économiste et professeur au Loyola College du Maryland. Il est l'auteur de 10 livres sur l'histoire américaine, les politiques antitrust et l'interventionnisme de l'état dans l'économie en général.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
D 'ou Viennes Nos Ennemis !!
***********************
explications et démonstration
Nous avons et subissons actuellement SUR l Europe une guerre US sans merci sous tout les fronts ET exécutée par Wall street !!! , je suis convaincu que wall street veut la peau de l Europe pour gagner un max de pognons par leurs effets CDS pour une SORTIE de la Grèce! qui appauvrirait complètement non seulement la Grèce mais l Europe!! , ce qui donnerait un coup de pousse au $ et au Etats Unis qui sont notre amis de l ombre , lol, et de toujours par intérêts ET SURTOUT PLUS NOS AMIS mais qui aime frotter sur la manche de nos dirigeants Européen ,qui n ' auraient rien vu venir a part sans doute l Allemagne. souvenez- vous de l affaire DSK cabale montée pour que celui ci ne viennent perturber leurs plans machiavéliques, ben voyons ! simple a juste titre de mettre des battons dans les rouages Européen qui voulais une monnaie basée sur un étalon d or au détriment du $.
LA RAISON a tous cela , permettrait au US ,tout comme Wall Street d absorbé la Grèce et tout cela pour une bouchée de pain dans un but de volé celle ci mieux, la dépouillé et par le fait l 'Europe en subirait les causes a effets dévastateurs .
en effets j ai lu dernièrement un article sur la Grèce passée inaperçu , mais au contraire trop bien connu de nos envahisseurs
Car la Grèce détiendrait le plus grand secret, en l occurrence les trésors dans la mer Egée qu elle recel, représentée par la découverte importante de pétrole et produits gazier dépassant les 1.8 des réserves du moyen orient tout entier voila d ou part tout nos maux et problèmes monétaire entre autre que je viens de découvrir et que nos hommes politiques pour la plupart non malheureusement sans doute rien compris , pire pour avoir laisser introduire en ces lieux le cheval de trois par les venues des soldats de GS sur l Europe , comme les Mario ...ET Consorts .

LE MIEUX SERAIT DE SUIVRE L ALLEMAGNE et plus la France car souvenez-vous de Sarko qui c était retourné du coté d' Obama sans doute bien arrosé , mais qui n avait rien compris si ce n' est que de recevoir de lourdes enveloppes ou compensations sous la table , aussi on ferait bien de contrôler celui ci sur ses mouvements bancaires extérieures , et de mettre dehors toutes les commandes implantées par GS rapidement hors du circuit Européen , oui tous ces hommes infiltrés jusqu ' au dernier qui nous feront tous cre,vés!!!, après nous avoir , nous Européen dépourvus de nos richesses .
R c
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
Bravo, dans le mille, c'est exactement ce qu'on constate dans la réalité.

Nicolas Hulot vient d'annoncer qu'il a voté pour Melanchon.

http://www.20minutes.fr/ledirect/956995/nicolas-hulot-vote-melenchon-presidentielle
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
La grève de la fin ?
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
...çà y est, notre ami Pépin a fait son A.V.C. le premier...

Il est devenu complètement aphasique...


:-S

Evaluer :   3  1Note :   2
EmailPermalink
@ Frédéric P.,

Excellent ! ;-)

N'oublions pas que le "vide" est le berceau de tous les possibles... Je vote "pour". ;-)

Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
C'est terrifiant de voir que dans la crise ou nous nous trouvons,quelqu'un vienne défendre le capitalisme !!!!
Et dans ce site internet surtout, ou nous cherchons à nous protéger de la corruption du capitalisme financier et ses monnaies fiduciaires, avec le métal !

Le capitalisme et un système économique matériellement insoutenable : il détruit les hommes, la nature et nous mène à la guerre.

Une ploutocratie bipartiste, une oligarchie financière et industrielle corrompue et décadente qui exploite les travailleurs au quatre coins du monde et qui pille, sans soucis du lendemain, les ressources de la planète pour assurer la jouissance, le luxe et le bonheur d'une minorité.

http://www.pauljorion.com/blog/?p=19266
Evaluer :   4  4Note :   0
EmailPermalink
Le capitalisme n'est rien d'autre que l'idée que c'est au niveau de l'individu que doivent se prendre les décisions. Il n'y a pas d'autre système qui puisse garantir la liberté individuelle.

Et la ploutocratie que vous dénoncez n'a rien a voir avec le capitalisme. Elle est le produit de l'alliance malsaine entre les pouvoirs économiques et l'Etat, précisément la définition du fascisme telle que l'avait énoncée son inventeur, Mussolini.

Maintenant si votre objectif n'est pas d'etre libre mais d'être sous le joug de diktats de bureaucrates et de politiciens plus ou moins violents, je comprends votre post.
Evaluer :   4  2Note :   2
EmailPermalink
Nous somme déjà sous sous le joug de diktats des bureaucrates européistes et autres troïkas et banquiers goldman sachs. Ils ont capturé la démocratie, ils font passer leurs traités contre la volonté des peuples.

Et quand l'aristocrate Christine Lagarde somme les grecs de payer les impôts alors qu'elle même ne paille pas un cent grâce à son statut de "diplomate"

La société américaine ultra-libérale a donné comme résultat une ploutocratie bipartiste ou 40 millions de personnes survivent avec des tickets de rationnement, où moins de 20% de la population possède 85% de la richesse du pays.

Il ne sert à rien de voter en Amérique, les médias ne renseignent le peuple, les banquiers sont au pouvoir.

Corruption financière, guerres, cataclysme écologique, explosion démographique. ..... personne ne sait, personne ne comprend et peut prévoir ce qui adviendra du monde après la catastrophe qui approche
Evaluer :   4  2Note :   2
EmailPermalink
Croyez moi, la société américaine n'a plus rien de libérale depuis longtemps, au moins depuis Lincoln qui a consolidé l'empire dans les années 1860. De là à ce qu'elle soit ultra libérale ...

Saviez vous que les Etats Unis étaient le pays le plus bureaucratique du monde ? Ils sont sur leur déclin depuis des dizaines d'années, et seul leur complexe militaro industriel et leur ploutocratie bancaire (avec le privilège du dollar) leur permet de continuer à avancer.

La chute est pour bientot, et elle sera rude
Evaluer :   5  1Note :   4
EmailPermalink
Nous devons renoncer à accroître économiquement : la croissance économique est une aberration sans nom.
Nous devons aller vers un model de société "modeste", économe, de coopération.
Nous devons réduire la démographie et éduquer nos enfants avec ces nouveau valeurs qui peuvent être très simples mais dont la portée bénéfique sur l'économie seront immenses : comme changer nos habitudes alimentaires, manger très peu ou pas du tout de la viande.
Contraindre les industriels à produire des machines complètement démontables, upgradables et dont la garantie serait de minimum 30 ans ... je travaille dans l'informatique et je sais que c'est possible : voitures, machines à laver, ordinateurs ... etc

La richesse obscène, la fortune, le luxe comme horizon d'une vie réussie doivent être proscrits.

Je suis sur que nous pouvons le faire dans une économie de marché, de démocratie et libertés individuelles.

Mais de toute évidence tout ne peut pas devenir une marchandise et la liberté des individus ne doit pas devenir toxique pour le corps social.

Comment va-t-on appeler ce système ?? Personne ne sait, tout est à réécrire, repenser ...
D'une chose je suis sûr dans ce monde c'est que l'Amerique a échoué complètement et que dans sa déchéance elle traîne l'occident ... et laisse sa place à un monstre pire encore qu'elle a engendré : la chine !




Evaluer :   4  4Note :   0
EmailPermalink
Vous êtes serieux ou quoi ?

Réduire la population, vous faites comment ? Et vous choisissez qui à réduire ?
Comment osez vous exiger le changement des habitudes alimentaires des autres ? Vos suggestions sont totalement incompatibles avec "Je suis sur que nous pouvons le faire dans une économie de marché, de démocratie et libertés individuelles".

Le corps social n'existe pas. Il est nécessairement incarné par des individus, précisément ceux dont je me méfie le plus, et je vous conseille vivement d'en faire de meme.

Pour le reste, "la richesse obscène, la fortune, le luxe comme horizon d'une vie réussie doivent être proscrits", par qui ? Et que considérez vous comme la richesse obscène? " Quand vous posez la questions aux gens, ils vous parlent du niveau qui est juste au dessus d'eux. Où vous situez vous ?

Laissez donc aux gens la liberté de faire ce qu'ils veulent, d'aller élever des chèvres dans le Larzac ou de monter des entreprises et de devenir riches. Les premiers n'apportent rien aux autres, les seconds créent des produits qui servent les autres. Vous n'avez aucun droit, ni aucune légitimité, à faire des choix pour les autres, ou à estimer ce qui est bon pour eux.

Evaluer :   6  6Note :   0
EmailPermalink
Bonjour Els,

Permettez-moi de rebondir sur quelques-unes de vos remarques...

"élever des chèvres dans le Larzac ou de monter des entreprises et de devenir riches. Les premiers n'apportent rien aux autres, les seconds créent des produits qui servent les autres."

Je trouve cette remarque trop sectaire par rapport aux "premiers" qui apportent aux autres une autre façon de vivre; qui montre un exemple de simplicité que d'aucuns pourraient apprécier et dont beaucoup rêvent car ils n'en peuvent plus de cette vie de "citron pressé" qu'ils n'ont pas demandée. En outre, ils peuvent produire du lait de chèvre ou du fromage de chèvre ce qui "nourrit" les autres. Et, par le fait de vivre plus simplement, ils diminuent la pression sur les ressources disponibles.

Quant aux "seconds", s'ils créent des produits utiles aux autres; ils créent également des produits inutiles tout en créant un besoin inutile par rapport à ces produits, ce qui n'est pas forcément un signe de progrès ou un mieux pour l'avenir du monde.

Alors si le progrès technique a permis un meilleur confort de vie, il n'en reste pas moins que le gros problème actuel c'est que notre monde pense toujours le mot "progrès" en termes de "progrès matériel ou technologique"; or il me semble qu'il est plus que temps que l'on pense le mot "progrès" en termes de "progrès de la conscience ou progrès des mentalités".

Le progrès technologique s'est fait bien trop rapidement par rapport aux mentalités qui n'ont pas évolué d'un pouce depuis l'époque de Socrate ou de Sénèque. Le fond est le même, la forme différente et on voit aujourd'hui à quoi cela aboutit lorsque les deux "progrès" ne vont pas de paire.

D'autre part, je voudrais attirer votre attention sur le "devenir riches". En effet, là encore, je pense qu'il existe deux types de richesses : la richesse matérielle (qui ne rend pas forcément heureux, même si les apparences peuvent être trompeuses) et la richesse humaine, qui elle, peut vraiment rendre heureux, une fois qu'on a découvert ce qu'elle est et ce qu'elle engendre.

"Vous n'avez aucun droit, ni aucune légitimité, à faire des choix pour les autres, ou à estimer ce qui est bon pour eux"

Bien sûr, personne n'a aucun droit ni aucune légitimité à faire des choix pour les autres; et j'ajoute qu'aucun parti politique ni même gouvernement mondial n'aura les moyens de changer quoi que ce soit dans la marche du monde telle qu'on la connaît aujourd'hui, tant que l'être humain lui-même ne se changera pas de l'intérieur pour permettre sa propre survie.

Et peut-être bien que les plus décriés aujourd'hui, c'est-à-dire ceux qui désirent faire un peu marche arrière et revoient leurs priorités et leur mode de vie, sont ceux qui sont les plus visionnaires. ;-)

Evaluer :   5  2Note :   3
EmailPermalink
Mais je vous comprends parfaitement ....moi-même j'y ai cru à ce monde, j'était dans l'erreur.
Mais c'est trop tard.
Par la force des choses nous seront balayés par la tempête qui approche, et votre liberté de devenir riche et ma restrictions alimentaire.
Evaluer :   3  1Note :   2
EmailPermalink
Mais non, mais non.

D'abord vous ne me comprenez pas, ensuite vous n'y avez jamais cru. Vos arguments sont des voeux pieux denues de logique, je vous suggere de retravailler le sujet.

Pour le reste, il y a bien longtemps que la liberte de devenir riche n'est plus qu'un vague slogan auquel personne ne croit plus, en revanche je suis certain qu'avec ce qui s'annonce vos restrictions alimentaires seront une realite (forcee) dans le futur.
Evaluer :   0  3Note :   -3
EmailPermalink
Je viens d'un pays en amerique latine ou le président de la république était le propriétaire de la plus grosse banque privé du pays, ou la monnaie a était tout simplement remplacée par le dollar américain, ou toutes les barrières douanières avec les USA ont étaient abolies.
Et j'applaudissait tout ca car c'était bon pour le "business" , pour l'emploi, pour la croissance économique et l’investissement. Ce fut catastrophique pour le pays, la population, l’environnement.

J'ai un client qui en 2007 m'a offert une onze d'argent pur, avec l'effigie de Sarkozy et qui m'a prédit, en souriant, la destruction du monde tel que nous le connaissons, et qu'il y avait beaucoup d'argent à se faire si on savait profiter de cette destruction de richesse.
C'est moi qui a monté leurs ordinateurs, et les connectés en vpn sur londres, avec leur logiciels ils peuvent vendre et acheter à très haute vitesse grâce à des algorithmes qu'il fabriquent eux mêmes.

C'est sont des gens comme ca qui ont pris la main sur la vraie économie : des parasites qui fabriquent de l'argent avec de l'argent sans produire aucun bien.

Le monde que nous avons construit me dégoûte profondément, tous ces milliers des voitures multicolores, la bouffe industrielle dans les supermarchés emballée comme des jouets et la désinformation de la télé ou ces programmes imbéciles.

Pourtant j'y vis j'y travaille et fais mon argent. Camus a écrit que c'était impossible d'être heureux dans ce monde ... je crois qu'il faut être un salopard pour trouver son bonheur dans un égout pareil

http://www.dailymotion.com/playlist/x1ni58_mauriciorodriguez67_paul-jorion/1#video=xmnv5y
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
Là, c'est vraiment n'importe quoi.
La croissance n'est pas le fruit de l'action politique, mais le fruit du travail des hommes qui cherchent à améliorer leur condition de vie. Vous voulez donc interdire aux hommes cela et leur interdire tout espoir ? Mais bienvenue en Corée du Nord.

«Nous devons réduire la démographie »

Ça, ça fait 2000 ans qu'on l'entend. On trouve à toute époque des gens qui trouvent qu'on manque d'espace vital…

«manger très peu ou pas du tout de la viande.»

La viande n'est pas problématique. D'ailleurs, on mange moins de viande qu'il y a une 30aine d'années au profit du blé. Et cela au détriment de notre santé…
http://jesrad.wordpress.com/2012/04/26/lu-wheat-belly-du-docteur-william-davis/

«Contraindre les industriels à produire des machines complètement démontables, upgradables et dont la garantie serait de minimum 30 ans»

Comme ça, c'est certain qu'on n'aura plus de machine.
Vous oubliez que cela a un cout et faire des machines qui tiennent aussi longtemps, c'est invendable. Si vous devez payer votre PC 10000€ plutot que 500€, je doute que le monde reste informatisé longtemps.
De plus, 30 ans, vu à la vitesse où évolue la technologie, ça n'a aucun sens.
Vous parlez d'utilisation économe des ressources, vous prônez pourtant un gaspillage en voulant contraindre dans des durées de vies non pertinentes.
Pourquoi faire un pc qui tient 15 ans si tout le monde en change après 5 ans ?

«La richesse obscène»

En quoi la richesse est obscène ?

«Je suis sur que nous pouvons le faire dans une économie de marché, de démocratie et libertés individuelles.»

C'est vrai qu'en parlant de contraindre, de proscrire, de réduire la démographie, d'interdire l'enrichissement, d'imposer aux gens comment ils doivent coopérer, on vivra dans un monde où les libertés individuelles seront respectées… J'imagine que vous parlez de la liberté réelle ?

«Mais de toute évidence tout ne peut pas devenir une marchandise et la liberté des individus ne doit pas devenir toxique pour le corps social.»

Tout ce qui est la propriété de quelqu'un peut être vendu si cette personne le décide.
De plus, si quelque chose est rare, comme l'eau, le fait qu'elle soit librement vendue permet de réguler la consommation et donc de la préserver.
Vendre des organes permet de combler le manque d'organe disponible et de sauver des vies et de mettre fin au marché noir et au vol d'organes.
En quoi la liberté est-elle toxique ? Prouvez le !

Votre système n'est rien d'autre que du malthusianisme totalitaire.
Evaluer :   3  5Note :   -2
EmailPermalink
Vous croyez qu'on peut continuer à s’accroître économiquement ?
Que la démocratie peut continuer sur la pénurie des ressources?
Sous ces pressions, que deviendra ma liberté personnelle?
Evaluer :   3  1Note :   2
EmailPermalink
Mais ça, ce n'est pas une question de croyance.
Si les hommes oeuvrent pour améliorer leur niveau de vie, commercent, cherchent à améliorer l'exploitation des ressources, à trouver de nouvelles formes d’organisation, à trouver de nouveaux services utiles, ils croîtrons économiquement.
Nous ne sommes encore qu'au début de l'ère internet. Les techniques agricoles sont largement suffisantes, l'industrie demande de moins en moins de moyens et de ressources.
Ce qui se développe, c'est l'économie de la connaissance.

En quoi une pénurie de ressources serait la fin de votre liberté ? Ne confondez pas liberté et capacité. Sans ressources, vous perdrez en capacité, mais pas en liberté.
Par contre, vous, vous cherchez à modérer les capacité en étouffant la liberté.
Et par cela, on peut être certain qu'on arrivera en pénurie.
De toutes façons, même si les ressources s'épuisent, elles finiront alors par s'épuiser quoique vous fassiez.
Le problème des malthusiens, c'est qu'ils oublient que les 7Mds d'humains qu'ils considèrent comme une charge sont aussi 7Mds de cerveaux, qui s'adaptent font de la recherche, innovent.
De plus, ils rejettent les lois du marché, ce qui fait qu'ils rejettent un point essentiel de leur équation. Les ressources se raréfiant, elles deviennent plus chères, la consommation diminue, l'homme s'y adapte, de nouveaux investissements deviennent rentables et se font pour trouver une alternative.
Comment peut-on faire une bonne analyse si on ne tient pas compte de tous les éléments ?
Evaluer :   1  3Note :   -2
EmailPermalink
En quoi une pénurie de ressources serait la fin de votre liberté ? :
Parce qu'on viendra vous tuer pour vous enlever votre morceau de pain !

"....il ne reste aujourd'hui que 10% des stocks de poissons par rapport à 1950. A cette allure, si rien n'est fait, tous les stocks seront effondrés d'ici 2048.."

http://www.dailymotion.com/playlist/x1ni58_mauriciorodriguez67_paul-jorion/1#video=xmnv5y
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
C'est pour ça qu'il faut des institutions qui vous défendent correctement et que vous ayez le droit de vous défendre.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
@ ph11,

"C'est pour ça qu'il faut des institutions qui vous défendent correctement et que vous ayez le droit de vous défendre."

Ah bon ? Parce que ça existe ça ?
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
La démocratie est incompatible avec la propriété privée, et donc avec votre liberté personnelle et la bonne gestion des resources.

Game over, donc.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Bonjour ph11,

"La croissance n'est pas le fruit de l'action politique, mais le fruit du travail des hommes qui cherchent à améliorer leur condition de vie."

Faux ! La croissance contemporaine EST le fruit de l'action politique (cf. ci-dessous) mais l'homme, aveuglé et hypnotisé par les publicités, n'est même plus capable de s'en rendre compte.

Enfin, que l'homme cherche à améliorer ses conditions de vie est tout à fait naturel et acceptable, mais je pense aussi qu'à un moment donné, il devrait se satisfaire de ce qu'il a. Pourquoi toujours vouloir "PLUS" jusqu'aux choses les plus inutiles qui soient si ce n'est pour combler un manque d'un tout autre ordre ?

Or pour pallier à cela, l'homme doit retrouver un sens à donner à sa vie. Il doit stopper de vivre toujours dans une optique de concurrence et de surenchère avec autrui. C'est là son gros problème.

En cela le fonctionnement des sociétés primitives en symbiose avec leur environnement ont énormément à nous apprendre. Dans ces sociétés là, les hommes et femmes font UN. C'est tous pour un et un pour tous. Alors que dans nos sociétés occidentales et autres qui nous ont emboîté le pas c'est chacun pour soi et après moi on tire l'échelle !

Quel sens pourrait avoir la vie si, au bout du compte, il ne restait plus qu'UN seul être humain au monde ? Certes, il sera l'heureux gagnant de la course du toujours "PLUS" et le grand possesseur de "TOUT" et après ? Avec qui partagera-t-il ce soi-disant bonheur ? A coup sûr, il finira par se suicider et non plus à cause de la pression des autres, mais tellement il sera malheureux avec toutes ces possessions et sans personne à qui parler ou avec qui passer du bon temps voire même se disputer pour mieux se réconcilier.

"Vous oubliez que cela a un coût et faire des machines qui tiennent aussi longtemps, c'est invendable."

Faux ! Beaucoup de machines et/ou de produits sont, à l'origine, de tellement bonne facture qu'elles/ils tiennent longtemps dans le temps. Constatant cela, un certain nombre d'industriels, voyant qu'ils n'en vendaient pas/plus assez une fois que tout le monde était servi parce que leurs produits était de "trop" bonne qualité, ont donné l'ordre à leurs ingénieurs de trouver des solutions pour rendre ces produits de moindre qualité afin que les gens soient obligés de les renouveler plus souvent.

Avez-vous déjà entendu parler de l'obsolesence programmée ? Voici une émission consacrée à ce sujet et diffusé sur Arte il y a quelque temps déjà (http://www.youtube.com/watch?v=0VwCPQ7iLwc ). Je vous invite vivement à la regarder et on en reparlera après si vous le voulez bien...

"Pourquoi faire un pc qui tient 15 ans si tout le monde en change après 5 ans ?" ou traduction : "Pourquoi ne pas polluer si tout le monde pollue régulièrement ?"

Bravo ! Savez-vous qu'au moment où un pc soi-disant super puissant vient de sortir et est présenté comme le dernier cri de la technologie, la technologie des pc qui sortiront vingt ans plus tard est déjà disponible ? Le but étant précisément de créer le besoin vers toujours "plus", alors qu'en rendant disponible immédiatement le "nec plus ultra", on ne vendra pas assez avant que la recherche ait mieux à proposer.

En attendant,"libéral", "capitaliste", "écolo", "socialo", "pastèque" ou pas, vous ne pouvez pas nier la quantité de déchets qui s'accumule à cause de ce genre de politique économique planifiée. Et ces déchets, outre le fait qu'ils se retrouvent dans les estomacs des oiseaux et autres mammifères terrestres ou de mer, même avec la meilleure volonté du monde, vous aussi vous les mangez !

Ex. : Pour améliorer le sol de ma terre de potager, n'ayant pas assez de compost "fabriqué maison", j'en ai acheté. Résultat ? Dans ce compost destiné à un jardin "bio" maison, j'ai retrouvé des morceaux de sac poubelle en plastique; des morceaux de pots en plastique dans lesquels on vend des plantes; des morceaux de fils électrique et j'en passe.

Et encore, cela c'est sans compter toutes les autres pollutions qui se trouvent dans le sol (dont métaux lourds et déchets radioactifs y enfouis), dans l'eau (nitrates, résidus de pesticides, etc.), dans l'air (césium 137, strontium 90, particules cancérigènes des moteurs diesel, etc.), et que nous ne voyons même pas ! Tous ces "tueurs" invisibles qui accompagnent inévitablement ledit "PROGRES" sans réflexion autre que purement lucrative.

En fait, ce n'est pas tant la richesse qui est "honteuse" ou qui représente un problème; ce sont les moyens mis en place pour l'obtenir qui posent problème.

Alors on peut être "pro" tout ce qu'on veut, on ne peut pas continuer à se voiler la face de la sorte.

"La croissance[...] est le fruit du travail des hommes qui cherchent à améliorer leur condition de vie. Vous voulez donc interdire aux hommes cela et leur interdire tout espoir ?"

Mais quel espoir laissez-vous aux hommes et à leurs enfants et petits-enfants s'ils n'ont aucun avenir dans un monde pollué à un tel point qu'il est devenu une méga poubelle ?

Aimeriez-vous vivre sur un amas de détritus comme doivent le faire certains Africains, certains Indiens (les intouchables notamment), certains Egyptiens (cf. les témoignages de mère Thérésa) ou certains tziganes en Roumanie chassés de partout et réduits à devoir boire l'eau de rivières pleines de détritus et/ou de manger du chien car ils n'ont rien d'autre ?

Est-ce cela ce que vous appelez un "amélioration de leur condition de vie ?".

Avec tout le respect que je vous dois... c'est votre démonstration qui ressemble à du grand "n'importe quoi". Désolée !

Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
«La croissance contemporaine EST le fruit de l'action politique»

Donc mon travail que je vend, il y a l'intervention de l'état qui passe subrepticement tel un farfadet pour transformer cela en richesse ? Ne confondez pas l'intervention de l'état avec le fait que celui-ci ne fait rien pour l'empêcher.

Cependant, vous n'avez pas tort en disant que la croissance contemporaine est le fruit de l'état, de ses manipulations sur la monnaie, de la dette…

«Beaucoup de machines et/ou de produits sont, à l'origine, de tellement bonne facture qu'elles/ils tiennent longtemps dans le temps.»

Ah, je vois que vous avez regardé le fameux reportage sur la conspiration judéo-maçonnique des méchants industriels qui raccourcissent la vie des ampoules…

http://econoclaste.org.free.fr/dotclear/index.php/?2011/03/07/1773-le-mythe-de-l-obsolescence-programmee

«Savez-vous qu'au moment où un pc soi-disant super puissant vient de sortir et est présenté comme le dernier cri de la technologie, la technologie des pc qui sortiront vingt ans plus tard est déjà disponible ? Le but étant précisément de créer le besoin vers toujours "plus", alors qu'en rendant disponible immédiatement le "nec plus ultra", on ne vendra pas assez avant que la recherche ait mieux à proposer.»

Et alors ? Il faut toujours un temps entre le développement de la technologie et sa commercialisation. Et si on nous vendait les médicaments juste après leur découverte, avant qu'ils ne soient éprouvés ?

La réalité est souvent bien plus complexe que les théories simplistes.

Et sinon, vous proposez quoi pour améliorer cela ? L'abolition du droit de propriété ?

«Mais quel espoir laissez-vous aux hommes et à leurs enfants et petits-enfants s'ils n'ont aucun avenir dans un monde pollué à un tel point qu'il est devenu une méga poubelle ?»

Personne ne vous oblige à arrêter de respirer, de ne plus vous déplacer, de ne plus vous chauffer, de ne plus manger ou de ne plus aller à la toilette.

Et vous proposez quoi excepté le contrôle totalitaire de la vie de tous les jours ou l'extermination de l'homme pour gagner en espace vital ?

«c'est votre démonstration qui ressemble à du grand "n'importe quoi". Désolée !»

Au moins, vous m'imitez bien.

Bon, je m'arrête, vous faites de trop long pavés et ça ne mènera nulle part, excepté de perdre du temps.
Evaluer :   0  2Note :   -2
EmailPermalink
@ ph11,

"Donc mon travail que je vend, il y a l'intervention de l'état qui passe subrepticement tel un farfadet pour transformer cela en richesse ?"

Et la TVA, entre autres, c'est quoi d'après vous ?

"Et alors ? Il faut toujours un temps entre le développement de la technologie et sa commercialisation. Et si on nous vendait les médicaments juste après leur découverte, avant qu'ils ne soient éprouvés ?"

Attention à ne pas confondre médicaments pas encore éprouvés et potentiellement dangereux pour la santé dont les délais avant la mise sur le marché sont impératifs et produits voués à un usage très court et donc à des dépenses et déchets inutiles dès lors qu'une technologie bien plus performante existe. Mais bon, si ça vous plaît de payer pour rien c'est votre problème dans l'immédiat; par contre la pollution à laquelle vous participez, ça devient vite le problème de tous !

"Et sinon, vous proposez quoi pour améliorer cela ? L'abolition du droit de propriété ?"

Non, certainement pas l'abolition du droit de propriété, mais une société plus respectueuse de son environnement oui, car notre survie en dépend. Et ça, dans mon esprit, ça ne passe certainement pas par un gouvernement de type "pastèque" mais ça commence par une prise de conscience individuelle... enfin, pour ceux qui en sont capables.

"Personne ne vous oblige à arrêter de respirer, de ne plus vous déplacer, de ne plus vous chauffer, de ne plus manger ou de ne plus aller à la toilette."

Oserez vous dire cela à vos enfants et petits-enfants en les regardant droit dans les yeux le jour où ils vous poseront des questions gênantes quant à ce que vous aurez fait pour limiter les dégâts ?

Perso, je préfèrerais réfléchir à mes actes et changer mes priorités si cela peut être hypothétiquement bénéfique. Au moins, j'aurai essayé... pour eux et puis je leur aurai donné l'exemple qu'il est possible de changer de direction lorsque cela s'avère nécessaire ! Plutôt que de continuer à vivre égoïstement en ne pensant qu'à mon petit confort et en me foutant de leur avenir.

"Et vous proposez quoi excepté le contrôle totalitaire de la vie de tous les jours ou l'extermination de l'homme pour gagner en espace vital ?"

Qui vous a parlé de contrôle totalitaire ou de l'extermination de l'homme pour gagner en espace vital ? Certainement pas moi !

Moi, je vous parle du respect de la vie tout court !

Désolée de vous faire perdre votre temps sur mes "pavés trop long"; au moins par mes actes je tente d'en faire gagner à mes semblables !

Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
«Et la TVA, entre autres, c'est quoi d'après vous ?»

Une spoliation de richesse.

«Attention à ne pas confondre médicaments»

Je ne faisais qu'une analogie concernant le fait qu'il faille un temps entre la conception de la technologie et la commercialisation.
C'est quelque chose de naturel et non pas un complot de méchants industriels apatrides et au nez crochu ?

«Non, certainement pas l'abolition du droit de propriété, mais une société plus respectueuse de son environnement oui, car notre survie en dépend.
Et ça, dans mon esprit, ça ne passe certainement pas par un gouvernement de type "pastèque" mais ça commence par une prise de conscience individuelle... enfin, pour ceux qui en sont capables.»

Donc, comment faites-vous ?

«Oserez vous dire cela à vos enfants et petits-enfants en les regardant droit dans les yeux le jour où ils vous poseront des questions gênantes quant à ce que vous aurez fait pour limiter les dégâts ?»

Roooh, voilà les coups bas, la culpabilisation… C'est généralement le signe qu'on a plus d'argument rationnels.

«Plutôt que de continuer à vivre égoïstement en ne pensant qu'à mon petit confort et en me foutant de leur avenir.»

Je ne vous interdit pas de le faire. Cependant, je ne vous autorise pas à me l'imposer.

«Qui vous a parlé de contrôle totalitaire ou de l'extermination de l'homme pour gagner en espace vital ? Certainement pas moi !»

Tous les totalitaires ont agit pour le bien de l'humanité en disant défendre la liberté.
Ils ont tous dénoncé les intérêts égoïstes contre l'intérêt général.
De plus, je trouve qu'il y a pas mal de points communs entre l'écologisme et les idéologies totalitaires. Bien sur qu'il y a l'espace vital, c'est la base même de l'écologie.
Et les écolos font leur propagande sur la peur.
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
@ ph11,

"Et ça, dans mon esprit, ça ne passe certainement pas par un gouvernement de type "pastèque" mais ça commence par une prise de conscience individuelle... enfin, pour ceux qui en sont capables.» et vous me répondez "Donc, comment faites-vous ?"

C'est justement là le problème des "Hommes", ils s'attendent toujours à ce que quelqu'un le fasse pour eux ou les "oblige à", plutôt que de se reponsabiliser eux-mêmes, comme ça tout est toujours de la faute de l'autre. Ce n'est pas "moi", quelqu'un d'autre ou une autorité extérieure qui doit penser à "comment faire", mais c'est chacun en son âme et conscience qui doit poser les actes les plus justes et réfléchis possibles.

Tant que l'être humain n'aura pas compris cela, il y aura des gouvernements pourris et des dictatures car c'est lui qui, indirectement, génère et cherche cela.

"«Oserez vous dire cela à vos enfants et petits-enfants en les regardant droit dans les yeux le jour où ils vous poseront des questions gênantes quant à ce que vous aurez fait pour limiter les dégâts ?» ce à quoi vous répondez : "Roooh, voilà les coups bas, la culpabilisation… C'est généralement le signe qu'on a plus d'argument rationnels."

Non, ce n'est pas un coup bas ni un manque d'arguments rationnels. Le coup bas vient de vous, lorsque vous énoncez que vous n'empêchez personne de ne plus respirer, de ne plus se chauffer, de ne plus se déplacer pour ne pas avoir à remettre en question votre propre manière de fonctionner.

En outre, je ne vous ai pas dit ça dans un esprit de "culpabilisation", mais dans un esprit de "responsabilisation", ce qui n'est pas du tout la même chose. Si vous avez des enfants, logiquement, vous aimeriez qu'ils puissent vivre dans les meilleures conditions possibles et pas sur une Terre devenue une méga-poubelle.

Vous savez, aller de l'avant ça va tant que ça va; après, quand les dégâts sont là, c'est souvent trop tard et il est parfois impossible de faire marche arrière. Je pense à Sakharov qui a développé la bombe "le tsar" ou à Einstein grâce aux calculs duquel le nucléaire fut possible; après, voyant les dégâts qui ont fait suite à leur "calculs" ils ont regretté amèrement d'en être à l'origine, mais c'était trop tard !

«Plutôt que de continuer à vivre égoïstement en ne pensant qu'à mon petit confort et en me foutant de leur avenir.» A cela vous me repondez : "Je ne vous interdis pas de le faire. Cependant, je ne vous autorise pas à me l'imposer."

Mais vous n'avez pas compris que je ne vous impose rien ! Je n'ai rien à vous imposer, mais vous avez la responsabilité de réfléchir aux conséquences de vos actes.

Je vais vous dire une chose : ça m'emm.... profondément que tout le monde ramène toujours tout à une question "écolo", "socialo", etc. car la politique a bon dos. C'est trop facile ! Si chacun commençait par se responsabiliser en réfléchissant un minimum, il poserait automatiquement les actes qui lui plaisent TOUT en pensant "intérêt général" car l'être humain ne vit pas tout seul et il a besoin des autres.

Alors, ma vision vous paraîtra peut-être utopique, mais je pense que tôt ou tard, chacun sera confronté à ce choix. La crise n'est qu'un catalyseur qui obligera tout le monde à revoir ses choix. ;-)

Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Cà c'est du grand Lolo,
" La croissance contemporaine EST le fruit de l'action politique..."
Et comment ! Croissance à marche forcée jusqu'à en crever, ce qui ne manquera pas. Folie furieuse, folie des grandeurs soutenue par une overdose de crédit elle même permise par la disparition de la vraie monnaie au profit de la fausse, baudruche enflant un siècle durant avant d'éclater. Quel beau dirigeable que ce Hindenburg !

Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
...la toute première aberration de l' humanité, la plus grave, la plus critique, c' est son inepte pullulation débridée depuis une cinquantaine d' années...

désormais, au Malthusianisme économique, se sont évidemment greffés, d' extrêmement graves problèmes malthusiens des ressources et écologique ; ces problèmes paraissent déjà parfaitement insolubles...
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
Rappelez vous : Croissez et multipliez

La Genèse, chapitre 1, verset 22
moi je défends à 4.000 % le capitalisme privé, le VRAI.

bien sûr, je suis absolument d' accord avec vous pour affirmer que le capitalisme étatique, monopolistique, archi-réglementé et qui a toujours partout démontré son absolue incurie... ( je parle bien évidemment ici du communisme et de ses formes dégradées qui vont jusqu' aux Sociales-"démocrassies" ) est responsable des plus grands désastres humains, moraux, écologiques de l' Histoire de l' humanité... et combien d' abominables guerres et de tueries il a également suscité !!


Evaluer :   4  2Note :   2
EmailPermalink
Ne dites pas n'importe quoi. La monnaie fiduciaire est l'anticapitalisme, la monnaie de l'état et de la dette.

De plus, excepté Paul Jorion, au cas où vous ne l'auriez pas remarqué, les articles ici sont pro capitaliste et pro marché libre.
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
Il est encore plus terrifiant de croire que le socialisme est la panacée! Ce n'est qu'une main de fer dans un gant de velours. Il se dit légitime parce que représentant le peuple, puis il parle au nom du peuple, ensuite il opprime le peuple qui pourrait penser différemment. Nous avons eu l'exemple soviétique et aujourd'hui le modèle chinois. Les cadres du parti communiste chinois investissent l'économie et se remplissent les poches et laissent les miettes aux travailleurs. Je ne pense pas qu'un paysan chinois puisse s'opposer à un militant du parti sans se faire inquiéter. Nous avons mieux évolué dans le capitalisme que dans le socialisme. Il nous manque des politiciens intègres, grands serviteurs de l'État et donc de leurs concitoyens, défenseurs des petits, exigeant la responsabilité privée et favorisant les initiatives individuelles- le tout dans une spiritualité chrétienne. Peut-être vive le roi!
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Bien evidemment que l'on doit protéger le cailloux sur lequel nous sommes tous, et que les ressources ne sont pas inépuisables, mais non seulement on nous culpabilise, mais en plus, on nous prends des vaches à lait !

Je m'explique : Quand j'etais petit, j'allais acheter ma bouteille de pschitt favorite, et lorsque je la rapportais, le commercant me permettait d'acheter la deuxieme moins chere (le principe de la consigne!). Aujourd'hui, non seulement, je la remmene (par le biais de tri), je n'ai aucun avantage pécunier (même minime) mais en plus on me fait payer le "service" !!!

C'est un grand n'importe quoi !
Evaluer :   9  0Note :   9
EmailPermalink
Pour que nous vivions tous en harmonie correcte et honnête

Aujourd hui, nous devrions nous passer tous obligatoirement de toutes formes de politiques abusives , mais surtout aux salaires injustifiés qu ils s octroi alors qu a l inverse le peuple crève ,et que vous avez cautionné par votre vote suprême ,ausi c est pourquoi je ne votes plus depuis bien longtemps depuis l instant ou j ai compris leurs fraudes !!!

en sont ils méritant pour que je cautionne ces voleurs : non , les trop nombreuses représentations dans un espace proche et lointain l ont prouvé a nos dépends et tout cela pour défendre soit disant nos droits, car bien ces politiques ne sont jamais responsables de leurs actes , aussi ils créent des ambiguités tout en nous occasionnant plus de tord que de bien dans une démocratie qui se prétend l être!! c est gens la, non plus leurs place pour nous avoir jusqu ici spoliés et ce uniquement pour seul fin de dictés leurs propres avantages , car non seulement cela , ils viennent s'immiscer dans nos "libertés" par des contraintes injustifiés par Bruxelles, devenu le cartel de touts nos échecs , tel que son les cota et autres situations imposées par ceux-ci et j en passe ....

ils touchent a cet instant le coeur des PME , des industrielles. des citoyens ... qui n ont strictement plus rien a dire , cela devient tellement abusif de la part de ce cartel technocrate au décisions burlesques , que les patrons n ont plus aucun droits sur le développement de leurs industries , d 'ou son chaos de l ombre que nous vivons et connaissons tous aujourd hui, par de trop nombreux licenciements qui engendre par le fait des trop nombreuses faillites.

il serait dès lors plus respectueux et plus sage de se faire gouverner justement par des gens qui n ont au contraire rien a voir avec leurs professions actuelles, qui se résumes pour la plupart a des personnes qui ont fait des études de droit et qui n ont pas nécessairement les compétences de gestionnaires alors que ces mêmes personnes nous impose a nous, le peuple , des diplômes adéquats pour justement cette gestions au droit d accès dans la fonction souhaitée .

Pour conclure : toute forme de politique devrait pour avoir le droit de nous gouverner détenir un diplôme correspondant a leur mandat , anormale supercherie que nous vivons depuis trop longtemps par ces arroseurs arrosés, aussi j estime qu ils devraient tous montrer patte blanche comme la loi l exige et ce passant par des citoyens responsables de leurs actes que nous déterminerions tous ensembles suivant les candidatures spontanées émises par une certaines élites aux expériences diplômées et ce dans chaque compartiment et domaines .

c est comme cela qu' en temps que citoyens qui se dit respectable que je vois les choses , pour un avenir bien plus respirable d honnêteté et surtout de confiance .
Evaluer :   6  1Note :   5
EmailPermalink
Moi je veux bien mais pourrait on m'expliquer pourquoi les écolos ont disparu des vrais débats comme celui du nucléaire ?
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Et moi j'aimerai comprendre pourquoi notre moustachu national (M BOVET) s'en prend sans arret aux plans trangeniques, et jamais aux pesticides (qui tuent entre autre les abeilles!)... M BOVET serait-il financé par les fabriquants de pesticides ?
Evaluer :   5  4Note :   1
EmailPermalink
Bonjour Gretel,
Les Pastèques sont aux ordres, me semble-t-il, la soupe est bonne.
Evaluer :   2  3Note :   -1
EmailPermalink
D'accord avec vous.

Ces théories sont faites pour ces bouillons de courges
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
Il est évident qu'il faut veiller à ne pas massacrer notre environnement, et les esprits avisés se seront aperçus que c'est précisément dans les pays les plus riches que la protection de l'environnement est la plus forte, il n'y a qu'a regarder la Californie depuis 40 ans. Et à contrario regardez l'Inde ou la Chine.

Résultat des courses, que les écolos ne comprendront jamais : la richesse économique encourage la protection de l'environnement.

Le drame des écolos, c'est qu'ils n'aiment pas leur espèce. De tristes peine-à-jouir.

Evaluer :   9  5Note :   4
EmailPermalink
Sophisme. Les pays les plus riches protègent l'environnement chez eux et le massacrent chez les autres.
Evaluer :   7  7Note :   0
EmailPermalink
Des exemples au lieu d'affirmations brutales ?
Evaluer :   4  5Note :   -1
EmailPermalink
Total-Shell-ENI au Nigeria, Total en Irak dans les 90's, Areva et COGEMA au Niger, ...
Evaluer :   3  2Note :   1
EmailPermalink
Exemples non probants. Les politiciens de ces pays sont corrompus jusqu'à la moelle. Rappelez vous que le traffic d'esclaves a été possible parce que les peuples d'Afrique eux mêmes vendaient les esclaves.

Cela ne justifie rien, bien entendu, mais vos exemples n'étayent pas votre argument.


Evaluer :   4  4Note :   0
EmailPermalink
Les politiciens de ces pays sont corrompus parce que nous les avons mis en place pour nous servir. Et dès qu'un politicien intègre se pointe, on le dézingue.
Vous voulez des exemples, ouvrez un livre d'Histoire.
Quant à votre remarque sur le trafic d'esclaves, elle est pour le moins déplacée.
Evaluer :   6  6Note :   0
EmailPermalink
oui, considérons l' Histoire justement !

historiquement, et pendant des siècles, les plus grands organisateurs de razzias et les plus grands esclavagistes négriers ont toujours été les peuples arabes ; les Arabes ont notamment, toujours beaucoup contribué à fournir en "bois d' ébène" le "Commerce Triangulaire"...

et le pire, c' est qu' aujourd'hui encore, ces pratiques n' ont hélas, même pas complètement disparu, notamment dans la Corne de l' Afrique...

évidement, en rappelant cela, j' entends déjà les cris d' orfraie de tous les habituels bien-pensants et autres lecteurs attardés du "nouvel obs" et autres "excréments du Yéti" ( euh pardon, je voulais dire, l' Evénement du Jeudi"...

Evaluer :   4  2Note :   2
EmailPermalink
Bon, je ne m'attarde pas... C'est vous qui avez tord, l'esclavage arabe a existé mais dans des proportions bien inférieures à celui qu'ont pratiqué les Occidentaux. Je vous renvoie à des travaux sérieux : Le livre noir du colonialisme. Evidemment, c'est un peu long à lire, ce n'est pas un simple briefing avant une opex.
Evaluer :   6  6Note :   0
EmailPermalink
...puisqu' on en est à évoquer des "travaux sérieux" je vous incite, bien sûr, à lire le "Livre Noir du communisme" de Stéphane COURTOIS et coll. ( paru en 1997 - 846 pages - éditions Robert LAFFONT ).
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Déjà lu, très bon aussi.
Evaluer :   4  3Note :   1
EmailPermalink
Vous n'etes pas sérieux, là ? Où allors c'est du trolling.

http://en.wikipedia.org/wiki/Arab_slave_trade
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Bon déjà, troll toi-même !
Ensuite, voilà les estimations chiffrées (source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Traites_n%C3%A9gri%C3%A8res#La_traite_occidentale) :
Celles qui se rapprochent le plus de ce que vous dites, par Olivier Pétré-Grenouilleau :
- Traite arabo-musulmane : 17 millions de personnes concernées, sur 13 siècles, soit 1.3 millions par siècle.
- Traite occidentale : 11 à 13 millions de personnes, sur 4 siècles, soit 3 millions par siècle.
Celles qui se rapprochent le plus de ce que je dis, par Serge Daget :
- Traite atlantique : 11,7 millions, soit 2.9 millions par siècle
- Traite orientale : 4,28 millions, soit 0.32 millions par siècle
Quelques soient les estimations, vous remarquerez que la traite occidentale est beaucoup plus "intense". Soyons précis.
Et vous seriez aimable de ne pas accuser à tort et à travers les commentateurs de trollage.
Evaluer :   4  3Note :   1
EmailPermalink
«Total-Shell-ENI au Nigeria, Total en Irak dans les 90's, Areva et COGEMA au Niger, ...»

Donc, l'état socialiste français et avec la complicité des dictateurs de ces pays.
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
Re bonjour ph11,

"Donc, l'état socialiste français et avec la complicité des dictateurs de ces pays."

Raccourci bien trop simpliste !

Voici une petite vidéo sur les "assassins économiques"... éloquent ! (http://www.dailymotion.com/video/xdatl2_les-assassins-economiques_news )

Encore un de ces témoignages que tout le monde devrait avoir vu...

;-)

Certes, cependant, méfiez-vous tout de même de ces reportages qui veulent dénoncer des complots de méchants qui seraient à la base de tous les maux de la société.
Ce genre de reportage tend à se multiplier actuellement et je trouve cela dangereux.
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
@ ph11,

C'est sûr, mieux vaut rester dans de bonnes vieilles convictions et foncer droit dans le mur en emmenant tout le monde avec soi plutôt que d'oser remettre en question ses choix et son mode de vie qui pourraient éventuellement améliorer les choses, n'est-ce pas ?

"Ce genre de reportage tend à se multiplier actuellement et je trouve cela dangereux."

La multiplication de ce type de reportage est dangereux pour ceux qui ne veulent rien changer car la nécessité du changement déstabilise leurs convictions bien confortables.

Par contre, tout en prenant certaines distances, ce type de reportage a au moins l'avantage de faire réfléchir pour qui s'en donne la peine et permet d'aller vérifier la véracité de ce qui y est annoncé en prolongeant la question par des lectures plus ciblées.

Mais voilà, parfois il m'arrive de rejoindre Ayn Rand lorsqu'elle dit : "la vérité n'est pas pour tous les hommes, mais seulement pour ceux qui la cherchent"

Encore faut-il foncer dans un mur.

Encore faut-il apprendre à faire la différence entre la propagande et l'information, entre la critique et la dénonciation.
Quelques questions à se poser lorsqu'on regarde ce genre de document: qui les faits ? quelle idée il veut faire passer ? Quels moyens pour réaliser ce film ? Quelles sont les personnes interviewées ? On ouvre à la contre-argumentation ? Qu'est-ce qui est coupé au montage ? Les faits sont vérifiables ?

Juste en se posant ces quelques questions, on a là une bonne méthode de chercher la vérité.
Il ne faut pas s'y méprendre. Le role des écologistes et autres environnementalistes est d'appuyer le New World Order et la constitution d'un gouvernement mondial. Quoi de plus naturel, après tout, que d'avoir un gouvernement mondial pour protéger notre belle planète contre les dégradations que produisent les hommes.

Si ce ne sont pas les écolos qui y arrivent, l'ONU est là pour cela, la crise bancaire aussi, la taxe Tobin, le réchauffement, etc, etc.

Tout est bon pour créer une première taxe mondiale. Qui dit taxe mondiale dit organisme pour l'administrer. Qui dit organisme pour l'administrer dit première administration mondiale. Qui dit première admnistration mondiale dit organisme pour controler ladite administration.

Et qui dit organisme pour controler la première administration mondiale dit premier gouvernement mondial.

Le vers est dans le fruit.
Evaluer :   11  2Note :   9
EmailPermalink
Et qu'avez vous spécifiquement contre un gouvernement mondial, vu les résultats des gouvernements locaux ?
Evaluer :   1  11Note :   -10
EmailPermalink
Deux éléments principaux : si nous n'arrivons pas à faire fonctionner des gouvernements locaux, je ne vois aucune raison qu'on arrive à faire fonctionner des gouvernements mondiaux.

Et secondement, si ledit gouvernement mondial ne me plait plus ou devient franchement totalitaire ou fasciste, où pouvons nous partir ? Mars ? La lune ?

Aujourd'hui on peut toujours traverser une frontière, même s'ils mettent un mur de fer ou une exit tax. Le risque est plus ou moins elevé, mais on peut tenter le coup.

Demain, sous l'égide d'un gouvernement mondial et de son administration bienveillante et tatillone, nous ne serons plus que des poulets en cage destinés à être plumés, consommés administrés comme de la vulgaire volaille en batterie.
Evaluer :   20  2Note :   18
EmailPermalink
1/ Un gouvernement aussi éloigné de la population sera ultra-corrompu et incontrôlable
2/ Il n'y aura pas moyen de fuir l'oppression de ce gouvernement.
3/ La forme la plus respectueuse du droit et le plus efficace économiquement est au contraire le plus proche de la population et le plus décentralisé, afin que les politiques soient les mieux adaptées aux populations, selon leurs moyens.
4/ Sinon, j'ai remarqué que les dictatures étaient composés principalement des états de grands territoires. Y-aurait-il une causalité ?
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Merci.

Cela dit, votre description fait penser a la France d'aujourd'hui. Pas tres gai
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
D 'ou Viennes Nos Ennemis !! *********************** explications et démonstration Nous avons et subissons actuellement SUR l Europe une guerre US sans merci sous tout les fronts ET exécutée par Wall street !!! , je suis convaincu que wall str  Lire la suite
reclouxs - 24/06/2012 à 12:06 GMT
Note :  5  0
Top articles
Derniers Commentaires
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
11 oct.glemet
Il y a longtemps que la chèvre de M Seguin rêvait de quitter son petit enclos. L’herbe est si verte ailleurs et l’Europe montre tant de faiblesses,...
Nouveau Monde, la mobilité de masse arrive. Un visuel
09 oct.Patrick W2
C'est drôle..... quand on clique sur vos liens pour obtenir des renseignements pour trouver vos livres, ça ne fonctionne pas. En tout cas, brav...
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
09 oct.Patrick W3
Oui, il est fort possible que Boris Johnson arrive à ses fins et on doit reconnaître que pour ou contre le Brexit, Boris Johnson est droit dans sa ...
La France et ses administrations criminelles
08 oct.Louis L.
Heureusement, il est consolant de savoir que pour cette épidémie d'incendies industriels depuis Notre Dame jusqu'à ce jour, aucune autre cause qu'...
Les réserves de cash au plus haut ! 600 milliards planqués sous les...
07 oct.Louis L.
Charles parle ici de 600 Mds € stockés par tous les européens sous forme d'espèces. Sa phrase est ambigüe car tous les européens sont 513 mil...
La France et ses administrations criminelles
07 oct.blitzel
Très bon article.... vu la situation critique. Les choses hélas ne sont plus comme elles étaient dans le temps il y a 50 ans. Il y avait ...
Crise de liquidité. Mais où est donc le cadavre ?
06 oct.blitzel
Mise à jour, Delamarche vient de donner sa version (définitive ?) de la crise des taux repo, et son explication un temps évasive dans un premie...
Les réserves de cash au plus haut ! 600 milliards planqués sous les...
02 oct.Attilio
Si on considère qu'en France il y a 67 millions d'habitants,les milliards d'euros planqués en cash cela fait en en moyenne pratiquement 9 000 euro...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX