Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Le système bancaire européen sous pression, des banques italiennes de nouveau en difficulté…

IMG Auteur
Publié le 06 juillet 2016
881 mots - Temps de lecture : 2 - 3 minutes
( 4 votes, 5/5 ) , 3 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
3
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Partout et à la moindre secousse un peu forte du type « Panaché force 4 », ce qui reste une houle modérée n’est-ce pas (les habitués des vieilles publicités comprendront), c’est le système financier dans sa totalité qui vacille.

En Angleterre, évidemment, la banque centrale anglaise, la Banque d’Angleterre (BoE), a pris des mesures pour faire en sorte que les banques puissent continuer à prêter et que les assureurs ne liquident pas leurs obligations de sociétés dans la période « difficile » susceptible de faire suite à la décision d’une majorité de Britanniques de quitter l’Union européenne…

En gros, c’est encore de l’argent gratuit à profusion et coulant à flots… De l’autre côté de l’Europe, en Espagne, la Banco Santander souffre  en raison de son exposition estimée ou probable aux fonds immobiliers britanniques.

Puis un peu plus loin, en Italie, c’est carrément la panade.

D’après cette dépêche AFP, « les banques italiennes, pour lesquelles le gouvernement réfléchit à un plan de soutien, étaient de nouveau dans la tourmente lundi à la Bourse de Milan, en particulier la BMPS (Banca Monte dei Paschi di Siena), sommée par la Banque centrale européenne d’agir sur ses créances douteuses ».

360 milliards d’euros de crédits douteux…

« Fragilisé par son éclatement, des problèmes de capitalisation et 360 milliards d’euros de crédits en souffrance, le secteur bancaire italien a connu de multiples soubresauts ces derniers mois. Depuis janvier, l’indice des banques italiennes, le FTSE Italia All-Share Banks, a perdu 55 %. »

Et comme les mauvaises nouvelles volent en escadrille, la BCE a adressé un courrier à la Banca Monte dei Paschi di Siena lui demandant de faire passer son stock de créances douteuses de 46,9 milliards d’euros bruts (24,2 milliards nets) à 32,6 milliards (14,6 milliards nets) maximum en 2018… Sauf qu’évidemment, c’est beaucoup plus facile à écrire et à dire qu’à faire !!

« Hé les gars, allez quoi, remboursez-nous 14,6 milliards et fissa, sinon la BCE va se fâcher tout rouge »… Et les gars de répondre :  » Ben tu vois… on veut bien, mais on n’a plus une thune, plus d’oseille, plus de blé, pas de flouze non plus…  » Et c’est ainsi que les créances douteuses des banques italiennes vont poursuivre leur hausse, jusqu’à l’explosion du système bancaire.

Les 360 milliards actuels de créances douteuses représentent déjà presque l’équivalent de 20 % du PIB italien, ce qui commence à devenir « significatif ».

Un plan de sauvetage des banques italiennes à 150 milliards finalement !

Alors que la semaine dernière j’évoquais dans les colonnes du site Insolentiae un plan de sauvetage à 40 milliards d’euros imminent de la part des autorités romaines, on a appris que la « Commission européenne a donné jeudi son feu vert à un schéma de garantie de six mois permettant à Rome de fournir si besoin des liquidités aux banques solvables – jusqu’à 150 milliards d’euros selon la presse –, un schéma déjà utilisé dans d’autres pays ».

Sur le front réglementaire, c’est encore plus inquiétant, puisque « Rome souhaiterait obtenir, comme une suspension ou un assouplissement pendant six mois des règles du « bail-in » – qui permet à une banque en difficulté de mettre à contribution en premier lieu les actionnaires et épargnants –, pour permettre un sauvetage public (« bail-out ») ».

« Le Financial Times a de nouveau mis le feu aux poudres lundi en soulignant que l’Italie était « prête à défier l’UE et à injecter unilatéralement des milliards d’euros dans son système bancaire troublé, en cas de sévère difficulté systémique »…

Bref, quand il va falloir sauver les banques italiennes et les Italiens, et les entreprises italiennes, vous croyez que l’on va respecter les « conventions, accords et autres traités » ? Non, ce sera la fuite en avant, le chacun pour soi et la dislocation de l’Europe sous la pression d’une crise économique majeure et de dissensions devenues impossible à résorber.

En cas de crise systémique, ce sera chacun pour soi !

« La chancelière allemande, Angela Merkel, avait martelé la semaine passée qu’il n’était « pas possible de changer les règles tous les deux ans », tandis que Bruxelles soulignait qu' »un certain nombre de solutions pouvaient être mises en œuvre dans le plein respect des règles »…

Alors que la directive européenne sur les faillites de banques n’a pas encore été appliquée dans un véritable cas d’envergure, elle prend déjà l’eau.

Les divergences européennes sont devenues trop fortes, en raison de divergences économiques et d’intérêts toutes aussi fortes.

Il ne peut donc même plus y avoir plus d’Europe, nous sommes donc acculés et condamnés à voir se disloquer l’ensemble européen avec, en étape ultime, l’explosion de l’euro, monnaie mal ficelée, projet politique qui se fracasse sur le mur de la réalité.

Sachez que c’est pour vous aider à prendre les meilleures décisions et à protéger votre argent que je consacrerai ma lettre STRATÉGIES du mois de juillet 2016 à un hors série spécial sur « Comment comprendre les menaces qui pèsent sur le système bancaire mondial, européen, français » et évidemment, dans un tel contexte explosif, sur « Comment choisir la meilleure banque ». Pour en savoir plus je vous donne rendez-vous ici!

Il est déjà trop tard. Préparez-vous !

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Espagne | Italie | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Espagne | Italie | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (4 votes)
>> Article suivant
Charles Sannat est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires Il a exercé les fonction de directeur des études économiques de la société Aucoffre.com de 2012 à 2015, et créé le Contrarien Matin un site de « décryptage quotidien, sans concession, humoristique et sarcastique de l’actualité économique ». Il a fondé en Septembre 2015 le site Insolentiae.com et se consacre depuis pleinement à ce nouveau projet éditorial.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Attention ça va secouer, quand on lit les avis des autres économistes voyant juste comme par ex.
Egon Von Greyerz qui fait des articles excellents comme les derniers que C. Sannat reprend d'ailleurs, c'est pas du Force 4 Beaufort qu'on va avoir, c'est du Force 12 avec les vagues qui vont avec.
Il ne fallait d'ailleurs pas le séïsme du Brexit pour faire faillir les banques italiennes mais bon, l'onde de choc fait monter les vagues et on est qu'au début de leur amplitude. Quand je regarde le cours de l' Or monter, c'est une satisfaction ainsi que la joie de la sortie éventuelle des pays de l' UE, mais nous aurons la contre partie, la Liberté (et encore) mais la vie la plus dure qu'on puisse imaginer avec un euro à zéro, et un cours de l'or au sommet, il y aura pas lieu de s'en satisfaire car on aura plus rien dans l' assiette. Quand Sannat nous parlait du Plan BDC, c'était pas virtuel.
Conjointement une petite parenthèse :
Il y a de l'eau dans le gaz "ukrainien'" et pas que, la Chine aussi :
Un petit avertissement qui vaut ce qu'il vaut ce soir : Poutine vient d'annuler tous ses rendez-vous et déplacements.... ( c'est pas pour une rencontre de judo).
Il y a la Chine aussi qui pose problème avec les Iles Sparkleys. Enfin la Chine... les USa plutôt qui poussent les Philippines et le Cambodge à contrer les prétentions chinoises, le risque est grand.Il y a aussi la Syrie avec un abcès qui se cache....
Voyez Réseau International, articles dont on ne parle nul part ailleurs.
Si l'application de la Directive BRRD voit le jour au même moment que les nuages s'amoncellent sur les conflits internationaux, il n' y aura plus qu'à donner un petit coup d'oeil aux vidéos des fous rires de Jovanovic sur le côté pittoresque de la crise actuelle.
Car si nous nous préparons à l'impensable, on sera quand même plus résistant aux vagues que les autres. Mais ne nous inquiétons pas, tout est dans les mains du Seigneur.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Vivement que les crimes institutionnels se fracassent contre le mur de la réalité !
C'est ce qui arrive aux limaces trop goulues qui viennent dévorer mes légumes au potager.
Je me délecte du son dégagé par l'impact de ces horreurs projetées avec force contre le mur....Ces sales nuisibles dévorent beaucoup trop.Je veux bien qu'elles mangent ici ou là , malheureusement , ces gastéropodes de merde ne laissent rien s'ils ne finissent éclatés contre un mur!
Elles sont trop connes ces limaces...
J'aimerai pouvoir faire subir le même sort au socialisme qui détruit le fruit de notre travail....
Le socialisme c'est comme les limaces , finalement....Vous bossez , et elles viennent tranquillement bouffer sur votre dos....!
Et le socialisme ne nous laissera plus rien si on le laisse faire....Je vous le dis , l'idée socialiste est une limace géante , dévorant tout , mais absolument tout sur son passage...
Les limaces politiques voudraient nous faire payer un loyer fictif pour le droit de rester dans notre propre maison dès que l'on aura fini de payer le crédit ...!Je rêve...
Ce sera l'esclavage pour l'éternité ...Voila le prix de la monnaie émise sous forme de dettes....
Avec cette non monnaie , créée à partir de rien , de reconnaissances de dettes , nous devrons plonger de plus en plus profondément dans l'univers de la dette afin de payer les intérêts aux gastéropodes de type bankster....
Alors , vivement l'impact!
Cet impact viendra quand les gens seront enfin moins stupides , quand les gens n'accepteront rien d'autre que de la monnaie saine convertible en Or et en Argent métal...
Je crains que ce sera très difficile à obtenir du public " antenne 1 , votre débile vision "...
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Ce sera intéressant de voir ce qui va se passer en Italie: le test grandeur nature pour les suivants...
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Attention ça va secouer, quand on lit les avis des autres économistes voyant juste comme par ex. Egon Von Greyerz qui fait des articles excellents comme les derniers que C. Sannat reprend d'ailleurs, c'est pas du Force 4 Beaufort qu'on v  Lire la suite
blitzel - 07/07/2016 à 22:36 GMT
Note :  2  0
Top articles
Derniers Commentaires
Pétrole : alerte rouge pour la France et nos approvisionnements
16 sept.Josey Wales2
Avant on n'avait deja pas de petrole mais on avait des idees. Maintenant qu'on a plus d'idees...
Clownerie ministérielle : Bruno Le Maire veut une blockchain publique
14 sept.Fortuna
This country is fucked up
La BCE en mode Père Noël avec 1000 euros pour à Noël !!
10 sept.ramin974
Bonjour, Tout ça me rappelle les parties de monopoly que je faisais quand j'étais petit. Normalement quand un joueur n'a plus de sous, il ...
Martin Armstrong : de nouvelles découvertes compromettent le dogme ...
10 sept.Alain J.
Bonjour Venez habiter entre 1800 et 2200 m d'altitude Mr Flamel. L'expérience en science vaut mieux que toute théorie avec des idées préconçues...
France : une couverture (et une fraude) sociale légendaire ?
10 sept.Red Pill1
Mais, mais, mais, je pensais que nous avions le meilleur systeme de secu du monde, que le monde entier nous l'enviait, et que nos enarques, la fine...
France : une couverture (et une fraude) sociale légendaire ?
10 sept.Go4Gold
Il y a trois sortes de comptables : ceux qui savent compter et ceux qui ne savent pas compter
L’avenir inquiétant des banques… et de vos frais !!
07 sept.jymesnil2
Bon la blague qui consiste à prétendre que les banquiers prêtent l'épargne des clients est une blague....les depots sont ridiculement insuffisants ...
Grâce au glyphosate, la SNCF va nous coûter encore plus cher !
06 sept.Fortuna
En France on n'a pas de petrole, on n'a pas de bonnes idees mais au moins on n'aura plus de desherbants
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX