Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Le thème de l’année 2017 sera les espèces

IMG Auteur
Publié le 03 janvier 2017
464 mots - Temps de lecture : 1 - 1 minutes
( 3 votes, 4,7/5 )
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
[titre article pour referencement]
0
envoyer
0
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

En 2017, le thème de l’année sera les espèces… non pas dans un sens déflationniste à la « le temps est venu d’accumuler des espèces »… mais plutôt dans le sens « interdisons les espèces au plus vite ».

Revenons sur les récents évènements.

En 2016 :

1)   L’ancien Secrétaire du Trésor, Larry Summers, a demandé aux Etats-Unis de se débarrasser du billet de 100 dollars.

2)   L’ancien économiste en chef du FMI, Ken Rogoff, a publié un livre intitulé The Curse of Cash.

3)   Le New York Times et le Financial Times ont ouvertement soutenu une interdiction des espèces.

4)   La directrice de la Fed, Janet Yellen, a expliqué lors d’une interview que les espèces ne sont « pas une réserve de valeur pratique ».

Bien évidemment, ce ne sont là que des mots et de la propagande. Mais en 2016, un certain nombre d’actions ont aussi été entreprises dans le cadre de la guerre contre les espèces.

Le septième plus gros pays au monde en termes de PIB (l’Inde) a interdit l’utilisation de ses plus gros billets de banque, qui représentent 80% des espèces en circulation dans le pays.

Cette décision s’est avérée être un désastre politique temporaire, mais personne n’a été renvoyé, et la loi demeure en place aujourd’hui.

Ce que nous devons en tirer ? Il est tout à fait possible d’imposer ce genre de chose… même dans un pays où les espèces représentent encore la forme dominante de devise.

Le Venezuela en a depuis fait de même, et a interdit tous les billets valant plus de 3 cents. Là-bas aussi, la décision a causé un outrage… mais les responsables politiques qui en sont responsables demeurent au pouvoir, et personne n’a été condamné pour avoir imposé une telle chose.

L’année 2016 a été l’année au cours de laquelle les septième et trente-troisième plus grosses nations du monde en termes de PIB ont interdit les espèces… sans que personne ne soit puni pour autant.

Imaginez la joie qu’ont ressentie les élites face à tout cela. Notamment dans les pays où plus de la moitié des transactions n’impliquent plus d’espèces (voire 60% dans les nations les plus développées).

Après tout, tout ce dont s’inquiètent les élites est de perdre leur emploi. Si personne ne se trouve renvoyé en conséquence de ses actes, toute politique, aussi terrible qu’elle soit, est viable à leurs yeux.

C’est pourquoi 2017 sera l’année de l’interdiction des espèces à l’échelle globale.

De nombreuses nations développées (France, Espagne, Danemark, Suède, etc.) ont déjà interdit les espèces dans le cadre de certaines transactions. L’année prochaine (2017) sera celle de la mise en place d’interdictions plus complètes.

Selon un document confidentiel sur lequel nous avons pu mettre la fin, la Fed elle-même prévoirait d’incinérer l’épargne au cours de ces prochains mois.

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : France | Venezuela | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : France | Venezuela | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,7 (3 votes)
>> Article suivant
Publication de commentaires terminée
Dernier commentaire publié pour cet article
Soyez le premier à donner votre avis
Ajouter votre commentaire
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX