Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Dans la même rubrique

Le très calomnié marché de l’or papier

IMG Auteur
Publié le 07 avril 2017
931 mots - Temps de lecture : 2 - 3 minutes
( 5 votes, 3,4/5 ) , 3 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
[titre article pour referencement]
0
envoyer
3
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editorial du Jour

L’article intitulé What sets the Gold Price — Is it the Paper Market or Physical Market? contient des informations intéressantes relatives au marché de l’or, et vaut d’être lu pour cette raison. Il n’en est pas moins qu’il contienne aussi quelques fautes de logique.

Les deux paragraphes qui suivent sont tirés du milieu de l’article ci-dessus et en capturent le thème principal. C’est sur eux que je me concentrerai ici.

« Les activités de négoce sur le marché de Londres représentent essentiellement des réserves d’or synthétiques et artificielles. C’est le négoce d’or papier qui détermine le prix de l’or, et non le négoce d’or physique. L’or synthétique est créé à partir de rien et prend la forme d’une simple écriture comptable exécutée en tant que mouvement de trésorerie entre parties contractantes. Dans le cadre d’une telle transaction, aucun achat d’or physique n’a lieu, et aucune demande marginale en or n’est enregistrée. L’or papier synthétique absorbe donc une demande qui aurait autrement été dirigée vers la demande en or physique ; et le prix de l’or manque de représenter cette demande, qui a été redirigée vers l’or synthétique plutôt que vers l’or physique.  

De la même manière, si une entité se débarrasse de contrats sur la plateforme du Comex, qui représente des millions d’onces d’or, cette entité n’a peut-être jamais possédé d’or physique, mais sa transaction a un effet immédiat sur le prix de l’or international. Elle a un impact sur le monde réel, parce qu’une grande partie des échanges physiques de par le monde utilisent ce prix international comme base pour leurs opérations. »

L’erreur la plus évidente à soulever dans l’extrait ci-dessus concerne les effets des décharges de contrats sur le Comex. Bien qu’une telle action puisse certainement avoir l’effet immédiat de forcer le prix de l’or à la baisse, une vente à découvert de contrats à terme doit être clôturée par un achat de contrat à terme. Cela signifie qu’il ne peut y avoir aucune réduction soutenue du prix de l’or en conséquence de ventes de contrats à terme.

Une omission est aussi à soulever ici, parce que le prix de l’or est souvent influencé à la hausse par les achats spéculatifs de contrats à terme. Ici aussi, les effets n’en sont que temporaires, parce que chaque achat de contrat à terme doit être suivi d’une vente.

Pour ce qui est du marché de l’or papier sans contrats à terme, son existence même est la conséquence du rôle unique de l’or dans le monde des marchandises. Bien que l’utilité d’autres marchandises découle d’un désir de les consommer, l’or est largement perçu comme étant plus utile une fois déposé dans un coffre. Cela signifie que pour profiter des bénéfices offerts par la propriété d’or, il n’est pas nécessaire d’avoir physiquement accès à cet or. Dans de nombreux cas, un contrat de papier déposé dans un coffre à l’autre bout du monde est considéré comme tout aussi valide que de l’or physique. Et dans de nombreux cas, un morceau de papier qui suit le prix de l’or est considéré comme ayant tout autant de valeur que de l’or papier déposé dans un coffre.

Certaines personnes, en revanche, préfèrent posséder de l’or physique – soit sous leur propriété directe, soit sous forme d’un reçu qui leur garantit un morceau de métal spécifique déposé dans un coffre. La demande en or de ces personnes ne peut pas être satisfaite par un morceau de papier qui suit le prix de l’or et est réglé en dollars ou dans une autre devise. En d’autres termes, leur demande en or physique ne peut pas être satisfaite par la création d’or artificiel.

La réalité, c’est que l’existence d’un marché de l’or papier sans contrats à terme débouche sur une offre ET une demande bien plus importantes qu’il n’en existerait autrement. Pour dire les choses plus simplement, elle donne lieu à un marché bien plus vaste et bien plus liquide. Ce qui rend faisable pour les plus gros spéculateurs de s’impliquer sur le marché de l’or, mais ne signifie pas nécessairement un prix de l’or plus faible que ce qu’il serait si le négoce de l’or se limitait au métal physique.

J’aimerais ajouter qu’il n’existe pas de marché papier (sans contrats à terme) du platine, et pourtant, le prix du platine est proche d’un bas à cinquante ans par rapport au prix de l’or. Le niveau général des prix des marchandises, qui est représenté par le GSCI Spot Commodity Index (GNX), a enregistré l’année dernière un bas historique par rapport à l’or. Si le marché papier supprime le prix de l’or, pourquoi l’or est-il aujourd’hui si cher en comparaison aux autres marchandises ?

Je perçois les débats concernant les marchés physique et papier comme des distractions qui nous détournent des moteurs véritables du prix de l’or. Le fait est que les mouvements du prix de l’or peuvent être mieux compris en référence aux taux d’intérêt réels, aux taux de change et aux indicateurs de confiance économique et financière – j’y fais référence par les termes « bases fondamentales du prix de l’or ». Comme l’illustre le graphique ci-dessous, le ratio or/dollar explique généralement très bien les tendances du prix de l’or :

24hGold - Le très calomnié mar...

Pour conclure, le marché de l’or papier n’est pas un problème auquel nous devrions nous confronter. Il fait simplement partie de la situation générale de l’or et, comme je l’ai noté plus haut, est une conséquence du rôle historique de l’or. De plus, il ne va nulle part, c’est pourquoi il n’est pas nécessaire de s’en plaindre ou de baser une position haussière sur sa disparition.

 

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :3,4 (5 votes)
>> Article suivant
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Sachant qu'avec les swaps d'or contre devises (qu'on investit ensuite), les prêts ou la location d'or, et sachant aussi qu'il n'est pas nécessaire de posséder l'or qu'on vend sur le COMEX (juste la marge suffisante pour faire la transaction), il se trouve sur le marché 100 fois plus d'or-papier que d'or physique. Avec un tel levier, vous avez un pouvoir extraordinaire sur le «juste prix de l'or».

Quant à votre argument selon lequel «Bien qu’une telle action puisse certainement avoir l’effet immédiat de forcer le prix de l’or à la baisse, une vente à découvert de contrats à terme doit être clôturée par un achat de contrat à terme.», il faut quand même rappeler qu'on peut toujours «rouler« ses positions sur un terme à venir et, ou, plus long. Un moyen très utilisé de différer la clôture de la transaction initiale.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Cet article est très bien composé, il cite un résumé très clair de toutes les critiques faites à l'Or papier et tente ensuite de démonter de manière presque convaincante ce que l'on finirait par appeler légende urbaine tellement certains arguments avancés semblent logiques au premier abord. Attention je ne vais pas virer ma cuti pour autant et me mettre à acheter des billets de tombola à 1185 Euros pour espérer les revendre un jour 1500 ou en vendre à découvert en croisant les doigts pour qu'un génie invente (rapidement) un moyen économiquement viable d'extraire l'Or dilué dans l'eau de mer ! Je suis un numismate et ai trop de plaisir à contempler une pièce d'Or ou d'Argent dans le creux de ma main pour me laisser séduire par le papier que je laisse aux spéculateurs plus malins ou courageux que moi.

A propos de papier, j'ai apprécié particulièrement que l'auteur fasse bien la différence entre << l’or physique sous forme d’un reçu qui leur garantit un morceau de métal spécifique déposé dans un coffre >> et << un morceau de papier qui suit le prix de l’or >>. Je reste un peu sur ma faim car il ne donne pas la répartition dans le marché mondial entre ces deux façons d'investir dans l'Or autres que par l'achat de pièces et lingots mais c'est toujours mieux qu'on ne le fait en général avec seulement 2 catégories : pièces et lingots vs << papier >> sans plus de précision.

Dommage également de laisser penser qu'en face de chaque << reçu >> il y a bien << un morceau de métal >> car il me semble que ce ne soit pas aussi simple.

Pour ce qui est de l'effet des ventes à découvert dont l'effet à la baisse sur les cours (surtout quand les volumes sont élevés en une période brève genre attaque éclair) serait logiquement compensé par des achats équivalents pour équilibrer sa position, je pense que ceux qui les provoquent sont plus malins : Ils savent que beaucoup sont des moutons, ils connaissent l’analyse graphique et savent très bien que des forts volumes de vente brutaux au bon moment vont permettre de casser des seuils de résistance et provoquer une chute vers support suivant, ils savent que les moutons vont avoir peur et que leur panique va jouer pour eux. Ils seront plus discrets pour racheter progressivement leur position et ces rachats se feront donc à bon compte jusqu'à ce que la confiance chez les moutons soit revenue et rebelote ! Je m'étais déjà intéressé au sujet en 2012 ( http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-les-vendeurs-speculatifs-sont--responsables--de-la-baisse-des-cours-de-l-or.aspx?article=4095734766G10020&redirect=false&contributor=Bullion+Vault ) et je déplore qu'aujourd'hui le même sujet ne suscite qu'une seule autre intervention que la mienne, c'est pourtant un sujet toujours aussi crucial ! Je redoute que ce forum soit un jour à l'image des analyses d'Olivier Delamarche : après l'avoir entendu pendant presque 10 ans dire que la hausse des marchés actions est injustifiée et complètement instrumentalisée par les banques centrales et que ça va finir très mal, il est devenu une caricature dont l'impression de déjà-entendu finit par lasser, on prend de moins en moins de temps et de plaisir à l'écouter et encore moins à commenter ses propos (dommage qu'il ait raison trop tôt).

Quand à ce passage qui me pose aussi problème : << l’existence d’un marché de l’or papier sans contrats à terme débouche sur une offre ET une demande bien plus importantes qu’il n’en existerait autrement >> ça laisse supposer que l'offre étant exactement compensée par une demande équivalente, aucun effet dans un sens ou dans l'autre sur les cours !! C'est un peu fort de café quand-même car c'est oublier que l'on n'est pas prêt à payer le même prix selon que l'on soit dans un marché uniquement physique ou un marché multisupport : Quand il est évident que l'offre d'<< or synthétique >> n'a aucune contrainte physique à sa création mais participe sans distinction à la cotation de l'once d'Or on acceptera de payer cette once quelle qu’en soit la forme moins cher que si cette création ex nihilo était impossible, c'est juste de la psychologie.

Pour conclure car j'ai été trop long : L'analyse graphique/technique qui peut marcher pour l'action d'une entreprise classique ne sert à rien pour l'Or dont le cours est manipulé ou plutôt, les schémas classiques qui donnent des signaux de vente ou d'achat habituellement utiles sont ostensiblement calqués sur l'Or dans le seul but de tromper les moutons. Le cours de l'Or a trop d'enjeux pour le laisser aller où il devrait aller s'il n'était que physique: il fait pâlir les monnaies officielles si bien que beaucoup d'officiels ne l'aiment pas (*). Le seul avantage du papier, pour ceux qui aiment, c'est que spéculer est plus facile avec le papier : marché (beaucoup) plus large, transaction informatique en une milliseconde, vente à découvert aussi facile que l'achat et pas les contraintes de stocker, transporter, protéger, assurer et payer de fortes taxes sur les métaux précieux à chaque transaction.

(*) : Certains autres États (Russie, Chine...) profitent au contraire de la manipulation pour augmenter leur stock d'Or avant que son prix vrai ne soit révélé, il doit bien y avoir une raison qui les pousse à agir ainsi !.... et le hasard fait bien les choses car je viens d'avoir la réponse à cette dernière question à l'instant : http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-l-or-monnaie--et-si-l-exemple-venait-prochainement-de-l-est-.aspx?article=10699786458H11690&redirect=false&contributor=Jean-Fran%c3%a7ois+Faure


Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Pure rhétorique sophiste : " as good as gold " est un refrain trompe-couillon bien connu. Ceux qui répandent ce message et le papier qui va avec, ramassent des sommes prodigieuses.
C'est du pur Ponzi : les rares qui demandent du physique sont servis car cela renforce la confiance des autres.
En pur Ponzi, la supercherie ne se révélera que lors de l'écroulement final.
Ce papier casse bien évidement le marché de l'or : par son offre pléthorique il viole la loi naturelle de l'offre et de la demande .
Si tous les demandeurs ne se voyaient proposer que du physique, vu l'offre limitée, ils se surenchériraient à qui mieux mieux et la vraie valeur d'équilibre apparaîtrait enfin. Ce qui est rare est cher, ce qui n'est pas rare n'est pas cher. Là est la funeste conséquence pour le prix de l'or.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Sachant qu'avec les swaps d'or contre devises (qu'on investit ensuite), les prêts ou la location d'or, et sachant aussi qu'il n'est pas nécessaire de posséder l'or qu'on vend sur le COMEX (juste la marge suffisante pour faire la transaction), il se trouv  Lire la suite
Jean T. - 16/04/2017 à 17:27 GMT
Note :  2  0
Top articles
Derniers Commentaires
Pourquoi la théorie du réchauffement climatique doit nous faire rir...
20 nov.Louis L.1
Saoulez vous et fumez sans la moindre retenue car il est formellement prouvé que cela est sans incidence sur le taux de mortalité qui demeure obsti...
L'illusion de la gratuité
19 nov.zelectron
Même Hollande s'était fendu d'un : c'est gratuit, c'est l'état qui paye.
Propriété menacée. La société de l’usage, c’est la société du serva...
19 nov.zelectron0
L'ignominie de cette proposition montre à quel point le communisme a laissé des traces quasi- indélébiles pour les débiles de la société.
Or, pourquoi ça baisse, pourquoi ça va monter ensuite !
14 nov.Alain J.
et pourquoi çà monte et çà baisse ensuite Il y a 10 ans l'article ci dessus aurait pu s'écrire ... mais autrement. Je suis les articles sur l'o...
Comment on a étranglé la Grèce. Mediapart
15 nov.Patrick W1
La video doit être absolument regardée. Je l'ai vue, et j'ai envie d'acheter le livre de Varouflakis " Conversations entre Adultes" et de voir...
Or, pourquoi ça baisse, pourquoi ça va monter ensuite !
13 nov.blitzel
Ahahah, ils veulent nous saborder le "mental." Erreur aujourd'hui mercredi 13 pleine lune sur la dégringolade des cours des banques, Elles ...
Pour « sauver la planète », l’industrie tue les campagnes. Reporterre
13 nov.blitzel
Article impeccable. Un 11 novembre dans les labours Quand j'entends cela, cela nous rappelle, "aux oreilles de nos ancêtres dans les tranc...
Pour « sauver la planète », l’industrie tue les campagnes. Reporterre
08 nov.Patrick W3
Tout ce que vous notez est trop vrai.!!!....trop sombre, et le véritable drame est que la machine ne s'arrêtera pas, quelque soient les actions men...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX