Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Le trouble oppositionnel avec provocation…

IMG Auteur
Publié le 12 mai 2014
2558 mots - Temps de lecture : 6 - 10 minutes
( 27 votes, 4,5/5 ) , 25 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
25
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux
24hGold - Le trouble oppositio...

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Aujourd’hui, je souhaitais quitter le champs pur de l’économie pour que nous partagions certaines réflexions plus sociologiques autour de l’évolution des mentalités et des comportements dans un monde perdant chaque jour un peu plus les simples repères de bon sens.

Je vous propose donc dans cette édition un peu particulière du Contrarien Matin quelques pistes à travers aussi bien des vidéos que des articles du Washington Post.

Les mots n’ont plus de sens

Comme vous le savez, je pointe régulièrement du doigt les changements sémantiques qui façonnent notre communication et bien évidemment servent à fabriquer le consentement, comme l’a si brillamment démontré un grand monsieur qu’est Noam Chomsky (lire son ouvrage La fabrication du consentement). Le plan de licenciement devient le plan de sauvegarde de l’emploi alors que l’on ne sauvegarde rien du tout puisque les emplois sont supprimés… mais finalement cela passe progressivement dans le langage. On ne parle plus de décroissance ou de récession mais de « croissance négative ». À chaque fois que le chômage monte, on vous explique que la courbe s’inverse. Lorsque l’économie va mal ? Le retournement est visible, le président le voit ! Enfin, en Ukraine, nous avons aidé d’horribles antisémites, fascistes, tendance nazis tout court et pas même vaguement « néo-nazis » à prendre le pouvoir mais ils sont pour l’occasion de gentils démocrates et Poutine un grand méchant vilain tout plein etc., etc., nous pourrions multiplier à l’infini les exemples de perte de sens des mots que nous utilisons, ou que l’on nous force à utiliser, nous pourrions multiplier les exemples de manipulations plus ou moins grossières dont nous sommes les victimes consentantes (ce qui veut dire que nous avons aussi notre propre part de responsabilité).

Les mots n’ont plus de sens et pourtant ce n’est pas la seule raison ni la seule explication de notre folie collective chaque jour un peu plus grande. C’est une conjonction de facteurs qui nous amène à perdre l’ensemble de nos repères et à sacrifier l’avenir de nos enfants par des comportements inimaginables il y a encore quelques années.

La technologie nous rend fous

L’omniprésence des médias et des chaînes d’information en temps plus ou moins réel nous plonge dans un immédiat permanent, irrémédiablement ! Nous devenons incapables d’avoir une vision aussi bien historique qu’une vision du futur. Nous sommes emprisonnés dans l’information quotidienne, sans espoir d’en sortir, où une information chasse l’autre dans une espèce de brouhaha perpétuel où l’important et l’accessoire se mélangent jusqu’à rendre tout recul, toute réflexion, tout esprit critique presque vain.

La télé, dans tous les foyers ou presque, est désormais allumée 24h/24. Vous rentrez chez quelqu’un ? Dans 90 % des cas son bel écran tout plat, le plus grand possible, et bien souvent acheté à crédit dans le supermarché du coin, trône au milieu du salon, allumé. Tout le temps. Il est désormais bien rare qu’il vienne même à l’esprit de celui qui vous invite et vous reçoit d’éteindre ce lobotomisateur de masse. Nous ne pouvons plus nous en passer car tout a été fait pour rendre cet outil profondément addictif avec tous les dangers que cela induit notamment de perception de la réalité, ou plus précisément de distorsion de perception de la réalité. Dans les écoles de France, les instituteurs n’hésitent jamais, dès qu’il pleut, à mettre vos enfants devant l’écran… Évidemment, jouer dehors sous la pluie est dangereux, les enfants se mouillent, et sentent mauvais après… alors, finalement tout le monde devant l’écran, un bon dessin animé et le tour est joué ! Le calme assuré. Rien de tel que foutre un gosse devant la télé ou un écran de façon générale pour avoir la paix !

Car la télé n’est pas le seul écran, évidemment. Consoles, ordinateurs sont autant d’interfaces virtuelles pour vous aider à quitter le monde réel. J’ai été frappé, non, en fait ce n’est pas assez fort, j’ai été sidéré cet hiver en partant dans un club de ski (rassurez-vous, pas le club Med à 2 500 euros par personne et par semaine) mais dans un « club » de tourisme social (nettement plus abordable et en plus le buffet était très bon, enfin pour moi et mes enfants, pour nos mamamouchis cela serait sans doute culinairement indigne, vu que même à l’Élysée c’est « dégeulasse »). Bref, il y avait beaucoup de gamins et de tous âges qui composaient l’assistance.

Il y avait là deux catégories d’enfants. Les aïe-Pad et les sans-tablette. Mes enfants étaient évidemment des sans-tablette. Les aïe-Pad étaient silencieux. Pas un bruit. Un silence de mort. Une cinquantaine de marmots plus ou moins vieux de (4 à 17 ans en gros) cliquaient, poussaient le doigt sur l’écran ou encore bougeaient leur machin dans l’espace pour faire tomber le biniou dans le machin au niveau 7 du jeu bidule. Tous étaient équipés de casque. Rien. Pas un bruit. Ils étaient 50 individus, enfermés, seuls, isolés dans cette multitude sans se regarder, sans se voir. Une bande de zombies numériques effrayante en réalité sur ce que nous sommes devenus.

En face, la bande des sans-tablette. Des marmots, là encore de 4 à 17 ans. Ils couraient dans les couloirs, se chamaillaient, se cachaient et je ne vous cache pas qu’à propos de cache-cache… certains, de temps en temps, étaient portés disparus… Évidemment pas bien longtemps car la vie n’est pas qu’une série des Experts Miami où votre enfant croisera forcément le chemin d’un psychopathe assassin mangeur d’enfant. Cela arrive, c’est indéniable et dramatique. Mais dans la vraie vie cela arrive moins qu’à la télé. Mais cela arrive tellement à la télé que cette débauche de morts et de mal nous laisse rarement indemne. L’autre n’est plus un homme mais un « prédateur » potentiel dont il faut se méfier. Les portes se ferment. Magie de la télé et de l’écran qui nous enferme dans une distorsion de notre perception de la réalité où l’autre est forcément un danger potentiel dont on doit se méfier.

Bref, vous l’aurez compris, le problème avec les sans-tablette, c’est de retrouver ceux qui se sont perdus, soigner ceux qui se sont écorchés, repriser les pantalons déchirés aux genoux, et surtout réussir à monter coucher tout ce petit monde qui ne veut qu’une chose : continuer à jouer jusqu’à la fin de la nuit sans conscience de l’heure ou d’autres concepts plus ou moins importants chers aux adultes comme l’heure du bain. Cela provoque des crises et quelques hurlements, de la protestation plus ou moins véhémente pouvant confiner à la maladie psychiatrique comme un trouble oppositionnel.

Finalement, encore une fois, il n’y a rien de plus facile qu’un gosse de la bande des aïe-Pad. Lui ne hurle jamais, il faut juste lui poser un casque sur les oreilles et le laisser glisser son doigt sur l’écran autant qu’il veut. Avec la bonne dose de réseaux sociaux et de jeux, vous êtes tranquille… pour regarder votre télé ! Quel calme. Hors l’enfance ne peut pas être le calme !!

Vous lirez à ce sujet l’extraordinaire article du Telegraph de Londres qui relayait l’appel alarmé des instits et enseignants anglais qui notaient avec une grande gravité que les gosses, nos gosses, vos gosses, arrivaient à déplacer les mains sur la tablette… mais n’arrivaient plus à empiler des gros cubes ! Les écrans rendent tout simplement nos enfants autistes dans tous les sens du terme. Les écrans rendent nos enfants fous. Nous le savons mais nous les y soumettons encore plus avec la bienveillance de la société toute entière qui n’y trouve rien à redire, voire même qu’un enfant sans télé à la maison… cela relèverait presque du mauvais traitement dans l’esprit de beaucoup de crétins demeurés qui nous entourent. L’écran est un droit de l’enfant alors qu’il est en réalité son avilissement et la négation de son devenir.

Tom Sawyer devrait prendre ses cachets !

Je vous disais donc qu’un enfant… eh bien c’est turbulent. J’étais turbulent. Comme Tom Sawyer, comme les copains de l’école Jules Ferry ! Nous faisions pleins de conneries, nous montions aux arbres, les vrais. Nous faisions des cabanes… des vraies. Nous avions des amis. Des vrais, pas des virtuels sur Facebook. Je n’obéissais pas et j’étais régulièrement puni… Mais franchement, qu’est-ce que je me suis amusé sous le regard protecteur des anges gardiens des enfants qui veillent de façon surnaturelle à ce que chaque bêtise ne devienne pas un drame… Mais, dans la société du risque zéro, de la « mort évitable », aucun danger ne doit pouvoir s’approcher des enfants, aseptisant leur monde totalement. L’avantage, c’est que la tablette… est sans danger physique immédiat. On tombe rarement de sa tablette en se faisant aussi mal que d’un arbre.

Vous lirez donc aussi ce papier du Washington Post intitulé « Tom Sawyer n’oublie pas de prendre tes cachets car aujourd’hui tu serais interné »… et dont je vous ai fait l’essentiel de la traduction.

Nous ne voulons plus élever et éduquer nos enfants, ce qui demande du temps, de l’effort et de la constance. Non, nous préférons les « soigner ». Des millions d’enfants aux USA sont sous traitements médicamenteux pour des pathologies fumeuses et en France, nous y allons tout droit sous la pression des bonnes âmes et des psy cucul-gnangnantes qui ont envahi les écoles.

Le trouble oppositionnel avec provocation

Je vous laisse le soin d’aller lire la définition complète de ce trouble psychiatrique gravissime touchant nos enfants et la totalité de notre petite communauté de contrariens. Ma femme m’a toujours dit que j’étais un « grand malade » mais ce qui est affectueux dans son esprit l’est nettement moins dans ceux des « zautres », les normaux sous perfusion d’écrans et de bien-pensance quotidienne.

Critiquer devient une maladie. Être en opposition à la norme fait de vous, au choix, un fasciste, un « estréémiste » (de préférence d’extrême droite), un fou, un sociopathe ou un criminel. Ne pas être d’accord avec la pensée dominante fait de vous un « provocateur » car vous dérangez l’ordre établi et la tranquillité d’esprit de tous les lobotomisés.

Si vous êtes un contrarien, si ce monde ne vous paraît pas sain, si vous refusez à tort ou à raison certaines choses, alors vous souffrez de trouble oppositionnel avec provocation et il existe un large panel de solutions allant de la médication à l’internement pour les cas les plus graves.

Une société de conformisme

Lorsque j’étais plus jeune, nous nous moquions des goulags soviétiques où l’on enfermait tous ces « fous » au sens soviétique du terme qui osaient remettre en cause l’ordre de Lénine et de Staline. Aujourd’hui, dans nos sociétés « démocratiques » respectant les « droits de l’homme », nous avons défini une liste de pathologies hallucinantes allant de ce trouble oppositionnel au trouble de conduite en passant par le trouble du déficit de l’attention sans hyperactivité…

Nous ne sommes plus que l’ombre de nous-mêmes. Alors que nous encensions les différences, la diversité, le choix y compris dans les produits, nous en sommes arrivés à un point de conformisme étouffant. Nous sommes tous habillés pareil, nous avons un « choix » qui n’est qu’une illusion, nous sommes tous sur Facebook et nous comportons tous de façon identique telle que nous l’impose la « pression sociale ». Nous en sommes au même point que la société soviétique et ceux qui sont justement décalés, c’est-à-dire différents, sont considérés comme malades, dangereux et nuisibles.

N’oublions pas que « lorsque tout le monde pense la même chose, plus personne ne pense ».

Les réseaux sociaux de la solitude

Vous regarderez, sur votre écran, cette superbe chanson anglaise dénonçant l’utilisation abusive des écrans, des réseaux sociaux, fausse promesse d’amitié virtuelle et grande illusion collective, qui nous enferment en réalité dans la plus importante et cruelle des solitudes. Des ados se suicident parce que l’on dit du mal sur eux sur Facebook… et nous laissons faire car un ado sur Facebook, finalement, c’est plus calme qu’un ado sans Facebook et comme il faut faire comme tout le monde…

La vie, la vraie est celle que l’on vit. Pas celle que l’on nous impose, pas celle que l’on veut nous faire croire que nous vivons, pas celle des écrans, des séries télé ou des télé-réalité.

Le réseau dit social vous enferme dans l’antisocial. La télé-réalité n’a rien de réelle. Encore une fois, sémantiquement, tout est inversé pour valoriser des aspects positifs qui en réalité n’existent pas.

GTA… la torture pour tous, c’est maintenant !

Nous parlons de crimes, de délinquance régulièrement dans l’actualité. Les faits divers s’enchaînent, tous dramatiques et nous en sommes responsables (collectivement). Un enfant verra à la télé plus de 6 000 crimes avant l’âge de 10 ans… en moyenne ! Pas aux USA, en France !!

D’ailleurs, mon fils de 6 ans rentre de l’école et m’explique qu’il veut aller chez un copain jouer à un jeu vidéo trop génial qui s’appelle GTA. Étant con-trarien et buté par moment (comme me le fait remarquer ma gentille épouse toujours un peu plus permissive avec les enfants que son mari psychorigide), je dis « niet », ce qui n’est pas la meilleure façon de ne pas vexer la maman du copain en question. « Hooo mais ce n’est qu’une console » m’explique-t-elle très gentiment comme s’il fallait faire un effort pédagogique à l’égard d’un neuneu. Certes mais mon fils n’ira pas se faire lobotomiser par une console quelle qu’elle soit. Donc c’est « niet ». Ambiance avec ma femme qui m’explique que je pourrais dire les choses autrement. Ben j’ai dit non, elle n’a pas compris et a insisté. Ce n’est pas de ma faute hein ma chérie. Alors comme elle ne comprenait pas, j’ai été sans ambiguïté (ma femme me reproche mon côté ours sans ambiguïté qui n’est pas une qualité pour s’insérer dans le tissu social et se faire plein d’amis).

Bref, lorsque ma gentille épouse a appris (ce que je ne savais pas) que dans GTA on joue à torturer les gens et que plus on leur fait mal, plus on gagne de points, elle m’a regardé et m’a dit finalement : « Ton côté ours a du bon. »

Certes, chérie, mais bientôt je serais sans doute interné pour syndrome oppositionnel avec provocation surtout si la maman du copain en question était psy. J’étais contre elle, contre la console, contre les écrans qui sont la norme et, évidemment, je l’ai un peu provoquée en lui expliquant que si elle voulait faire de son gosse de 6 ans un psychopathe décérébré et lobotomisé elle n’avait qu’à continuer comme ça avec son gosse mais qu’elle ne se chargerait pas de distraire mon fils.

Vous en conviendrez aisément, il s’agit sans conteste d’un trouble oppositionnel avec opposition dont vous souffrez vous aussi vraisemblablement.

En attendant nous sacrifions nos enfants sur l’autel des technologies fussent-elles nouvelles, elles n’en restent pas moins avilissantes. Alors certes, comme dans cette image d’illustration du Petit Poucet nous n’égorgeons pas nos enfants, néanmoins, nous attaquons et saccageons ce qu’ils ont de plus précieux, leur intelligence et leur cerveau, avec nos médicaments et nos écrans pour notre confort et celui d’une société aseptisée.

Préparez-vous, l’hiver vient et restez à l’écoute.

À demain… si vous le voulez bien !!

Charles SANNAT

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes »

Données et statistiques pour les pays mentionnés : France | Ukraine | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : France | Ukraine | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,5 (27 votes)
>> Article suivant
Charles Sannat est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires Il a exercé les fonction de directeur des études économiques de la société Aucoffre.com de 2012 à 2015, et créé le Contrarien Matin un site de « décryptage quotidien, sans concession, humoristique et sarcastique de l’actualité économique ». Il a fondé en Septembre 2015 le site Insolentiae.com et se consacre depuis pleinement à ce nouveau projet éditorial.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
GTA ou "Grand Theft Auto", est en quelque sorte une école du crime, ou le personnage commence par commettre de petits larcins tels des vols de voitures, en allant vers de plus en plus gros coups, et en montant dans la hiérarchie criminelle. Ils sont maintenant rendus à la cinquième version de ce jeu fort prisé, et bien entendu, très médiatisé, que ce soit simplement par les tollés médiatiques qu'il a soulevé à ses débuts il y a plusieurs années.

Un jeu qui banalise purement et simplement la violence, je pense d'ailleurs qu'il s'adresse aux adultes. Mais les jeunes pourront sûrement y trouver un exutoire à leurs frustrations envers l'autorité entre autre.

Monsieur Sannat, j'apprécie toujours vos articles, pas parce qu'ils me remontent le moral, mais bien parce qu'ils consolident mes observations et mes réflexions.

Merci!
Merci Charles pour la qualité de cet article...
Oui , votre "côté ours" à du bon , vous êtes un être Humain responsable ...
Je vais fêter mes quarante ans dans moins d'un mois et je dois vous dire que je n'ai jamais acheté de télévision de toute ma vie.
J'avoue que c'est une grande fierté pour mon épouse et moi-même...Nous utilisons notre temps pour nous promener , pour discuter , passer du temps en famille et en lecture...
Nous avons créé un jardin de plantes sauvages pour les butineurs , les coléoptères , les chenilles....Notre fils de 17 mois a ainsi le privilège d'être en communion avec la nature , nous lui expliquons un maximum de choses, nous utilisons aussi notre temps à observer les papillons , les abeilles , les bourdons....
Bref, ensemble nous menons une vie contemplative et je vous assure que c'est une vie merveilleuse....
Mais voilà qu'en effet , de sombres crétins décérébrés par la télé nous font la morale en disant que ce n'est pas bien pour notre fils ....
Ils osent dire que je désocialise mon bout de chou parce qu'ils n'a pas accès à la télévision...! J'hallucine.
Mais est ce qu'ils se sont vus au moins? Ceux qui pourrissent la bouche ouverte durant leur temps de libre devant la machine à propagande ???Quels crétins....
Quand leurs enfants voient un insecte , ils s'empressent de le détruire , voilà le résultat ( ce que notre fils ne ferait jamais ) ....Les zombies coupés de la vraie vie que sont leurs parents se permettent de s'immiscer dans notre vie de famille.. . " Vous désocialisez cet enfant " qu'ils nous disent ....Ceci ne fait que me conforter....
Un grand merci à vous Charles....

Evaluer :   7  0Note :   7
EmailPermalink
@ Sebastien H
C'est vous qui êtes dans le vrai. Ne pas avoir la télé est actuellement un luxe intellectuel. Continuez comme ça et rappelez vous que "Les chiens aboient mais la caravanne passe !"
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Très bon article !
4 ans que je me passe de la télévision, et je ne me suis jamais aussi bien porté...
Quand on est opposé au système, on n'a pas la télé, car ce système est du type "politico-médiatique".
C'est très simple à comprendre:
- l'Etat informe l'AFP (Agence France Presse) des sujets devant être traités, et de quelle manière ils doivent être traités. (parti pris, lobotomisation, absence de traitement de "choses" plus graves et plus importantes, ect...) Bien souvent, les politiciens lancent les thèmes/sujets à aborder avec des conférences de presse...
- Toute la classe médiatique (journaux, presse écrite, internet, TV) reprend, parfois mot pour mot, les dépêches de l'AFP (uniformisation de l'information, développement de la pensée unique, utilisation d'une sémantique propre à tromper les gens, ect...)
- La classe médiatique dominante est abreuvée par des subventions (notre argent...), et est détenue par des groupes militaro-industriels et financiers avec des intérêts très éloignés de ceux du peuple.

Et là, je ne parle que des informations...
Inutile de développer sur la publicité, la violence, le sexe, ect ... Vous savez déjà tous, ce que cela peut avoir comme effets néfastes, pour nous et encore plus pour nos enfants.
Vous souhaitez être réellement informés, suivez les journalistes et les sites indépendants (tant qu'on les laisse encore s'exprimer).
En te lisant Charles, on se dit qu'on n'est pas seul... Qu'il est bon de te lire. Tu ferais presque l'effet d'un médicament pris quotidiennement...!
Article a archiver...et à partager (sur le net, mais aussi et surtout oralement...!)
Evaluer :   9  0Note :   9
EmailPermalink

Excellent article, Charles.
Vraiment excellent !
Mais, de grâce, cessez avec antienne
n'ayant rien d'idoine (même en métaphore)
avec laquelle vous finissez systématiquement vos articles.
L'hiver vient...
Tout aussi bien pourrait-on écrire :
"Notre mort se rapproche"
et chaque jour glissant
rendrait le propos plus pertinent.
Pour autant, le répéter en méthode Coué
serait insupportable.
Alors stop à "L'hiver vient", par pitié !
(d'ailleurs, le copyright "formule ressassée et lassante"
est déposé par Seize avec "Ce pays est foutu", donc bon...).

Merci de prendre en considération cette requête,
le cas échéant.

Cordialement
(pour la route et pour rire - ainsi qu'à méditer dans son sens caché :
on ne peut pas être Hiver et avoir Eté)




Evaluer :   6  4Note :   2
EmailPermalink
t'y connais rien, john snow :(
Evaluer :   3  2Note :   1
EmailPermalink

Le disque est rayé ?

Je vois que nous avons là affaire, indéniablement,
à une intelligence supérieure...

Ne me gonfle pas trop,
sinon je vais te parler de l'UMD de Sarreguemines,
au vu de la nature de tes commentaires.

Evaluer :   2  3Note :   -1
EmailPermalink
Lundi 12 mai 2014 :

"L'Ukraine a besoin de bien plus que 17 milliards de dollars" (Lagarde).

Pour Christine Lagarde, le programme d'aide de 17 milliards de dollars (12,3 milliards d'euros) que le Fonds monétaire international a consenti à l'Ukraine ne sera pas suffisant. La présidente du FMI avertit que la crise ukrainienne peut avoir "de lourdes conséquences économiques", dans une interview publiée lundi dans le quotidien économique allemand Handelsblatt.

"L'Ukraine a besoin de bien plus que 17 milliards de dollars. Par exemple sous la forme d'aides bilatérales venant de l'étranger ou d'aides financières de la part d'autres organisations financières internationales", ajoute Christine Lagarde, selon laquelle "la communauté internationale n'a pas le choix".

http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20140512trib000829379/l-ukraine-a-besoin-de-bien-plus-que-17-milliards-de-dollars-lagarde.html

CONtribuables européens, préparez-vous à payer.

CONtribuables européens, préparez-vous à prêter des dizaines de milliards d'euros à l'Ukraine.

De toute façon, l'Ukraine ne nous les remboursera jamais.

L'Union Européenne, c'est des pays surendettés qui se surendettent encore plus pour prêter de l'argent à des pays en faillite qui ne les rembourseront jamais.

L'Union Européenne, c'est un suicide collectif.
Evaluer :   11  0Note :   11
EmailPermalink
Le plus drôle dans tout cela est que cet argent va partir directement dans les poches de Putin pour régler les factures en retard de Gazprom...
Evaluer :   10  1Note :   9
EmailPermalink
C'est une des raisons pour lesquelles ces jeunes d'aujourd'hui quand ils ce voient à l'extérieur ne font rien, n'ont plus rien ce dire, fument des joints, écoutent de la musique qui n'est plus qu'un simple "sons" toujours plus fort (qui coupe encore plus les discussions), tournent en rond et finissent par ne faire que des conneries...
Evaluer :   5  1Note :   4
EmailPermalink
Etant réfractaires à la télé depuis des temps immémoriaux, nous nous doutons de ce à quoi nous échappons. L'info officielle du site Orange me suffit. Puisée aux sources de la "Pravda" -euh pardon, de l'AFP-, je suis donc au courant de la tendance officielle. Je vois ainsi l'image bonace de l'individu qui nous sert de président, toujours le derrière entre 2 chaises et tenu en laisse par l'oncle Sam, ainsi que l'air systématiquement pincé de son premier ministre (sauf quand il fait des sourires à Ségolène). Faut dire qu'il y croit le bougre et on va voir ce qu'on va voir. Ensuite une petite virée sur "Le Contrarien" voire qqs autres éditos pas forcément assaisonnés au vitriol, mais de gens qu'on a pas encore enfermé et je me fais ma petite idée. En fait tout cela confirme les tendances millénaires de l'homme pour le cul, le fric, le mensonge, bref, le pouvoir sous toutes ses formes. Seuls la forme du moment change. On a remplacé la massue néanderthalienne par ce bon vieux et irremplaçable Kalachnikov pour l'aspect physique des choses mais le verbe reste en gros le même.
Ce qui amène à dire qu'un gamin sans télé (ce qui est le cas chez nous) se développe tout à fait normalement, qu'il a participé à notre chantier de construction et que certaines photos de famille où il participe à sa façon m'enverraient au gnouf derechef si Vallaud-Bellecassine les avait en main.
Ce qui n'empêche pas notre minot d'être à l'aise avec l'ordi où il se gave de films, surtout d'action, un garçon c'est un garçon, qu'il a, via le collège et comme tous ses copains de sixième une tablette pour bosser en plus des livres.
Faut vivre avec son époque mais effectivement il ne faut pas céder à la facilité en permettant tout et n'importe quoi. Nous vivons une époque aussi formidable que redoutable. Dommage que nos politiques et l'éduc' nat' dérapent complètement et cassent les valeurs fondamentales de notre société. Cela rend un peu plus difficile le rôle de parents, mais il est bon aussi qu'il y ait des contrariens pour montrer aux lobotomisés qu'il y a d'autres choses dans la vie.








Evaluer :   10  1Note :   9
EmailPermalink
C 'est bien là toute la difficulté ..... Vivre avec son temps sans tomber dans les travers de son époque ;)
Evaluer :   7  1Note :   6
EmailPermalink

Cette formule je la note sur mon calepin (car elle est bonne),
cher "lemousquetaire" ayant trouvé... fleuron à son fleuret.



Evaluer :   2  2Note :   0
EmailPermalink
Tout ça pour dire, entre les lignes, que notre société de l'hyper-tolérance considère comme "nazi" (allons direct au point godwin) tout personne qui pense que l'Autriche a remporté l'Eurovision à cause du phénomène médiatique et non en raison de la qualité (bonne, mais pas la meilleure) de la chanson.

Alors, évitons de tenir des propos qui seront retrouvés d'ici 2-3 ans et me vaudront la prison parce que je n'ai pas bêlé avec le troupeau (notez que l'orientation sexuelle des gens m'indiffère, tant que ma compagne reste hétéro je suis content).

Ce que je reproche à l'Eurovision ? Simple exemple, écoutez la chanson de la 2e place ... si vous ne savez pas de quel pays il s'agit, devineriez-vous que ce sont des néerlandais ?
Non, car l'Eurovision, qui à la base devait permettre aux nations européennes de partager leurs cultures populaires respectives avec le reste du continent, est devenu un programme de prostitution globalisée !
La plupart des participants chante en anglais.... je ne savais pas que l'anglais était caractéristique traditionnelle de la culture néerlandaise ? (je ne parlerai pas de l'autriche, sinon on dira que je suis un sale nazi-taliban homophobe).

Au lieu de faire rayonner une diversité culturelle, l'Eurovision contribue à dissoudre les nations pour créer une soupe indigeste proto-américaine.

Alors, la France bon dernier (la chanson était vraiment nulle, avouons-le), mais avec au moins le mérite d'avoir chanté dans sa langue nationale. Pareil pour la Pologne (un des rares pays à ne pas avoir succombé au battage médiatique et à ne pas avoir attribué de points au pays que je n'ose même plus nommer). Ironie du sort, des gens sur les réseaux sociaux ont dit que les polonaises sur scène étaient des "putes"...
Quand défendre son identité culturelle vous attire des insultes...

(Je précise que je n'ai pas regardé, cela fait presque deux ans que j'ai arrêté la TV, mais ma belle-famille m'a abreuvé de vidéos youtube et de visite sur le site officiel. Je ne dirais pas ce que ces braves polonais pensent du (de la) vainqueur, cela pourrait les mettre en danger aussi dans le monde qui vient).

Evaluer :   11  0Note :   11
EmailPermalink
Si j'avais la télé, et que j'aurais regardé en famille cette euroviSION, mes enfants m'auraient certainement demandé :

"Dis Papa, pourquoi la dame qui chante porte une barbe?"
- C'est parce que c'est un homme... (sans en dire plus)
-Un homme qui se maquille et porte une robe ? ? ?
Et devant l'insistance, j'aurai fini par lâcher
- Dans une société normale, Conchita serait interné d'office en institution psychiatrique... Au mieux...

(un "e" pour internée ou pas ?)

Bienheureux d'avoir fait le choix , comme de nombreuses autres familles, d'aller au carnaval de Ploërmel, avec un vrai feu d'artifice ( pas les paillettes de la TV), et avec de ravissantes miss ... sans barbes. Les enfants m'en reparlent encore, et les confettis risquent bien de rester encore un bout de temps dans la voiture... ;)
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
C'est un débat éternel: revoyez le film de Bertolucci tiré d'Alberto Moravia: " le Conformiste" !
L'homme est un loup qui chasse en meute, malheur à celui qui s'écarte du troupeau et ne hurle pas au bon moment et dans le bon sens. Il a le choix entre la marginalisation ( au minimum être un Don Quichotte attendrissant) ou au maximum, se faire descendre. Si la vie est une recherche permanente du bonheur, on comprend que hurler avec les loups soit une solution tranquillisante. A moins d'être Baudelaire, André Chénier, Galilée, Lavoisier, l'Histoire en est pleine... et malheur à celui qui a raison trop tôt ...
Evaluer :   8  0Note :   8
EmailPermalink
Pour une fois, bien d'accord avec vous....

Hélas, mon fils est un lobotomisé avant l'heure, un drogué de jeux avec deux enfants .... La crétinisation à son sommet... Mais je lutte, quand je le peux, très difficile. Heureusement ma belle-fille est de mon avis.

Très dur.
Evaluer :   4  2Note :   2
EmailPermalink
Courage Gree par ce que tu n'est pas sorti.
Je partage ton épreuve.
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink

Tiens, je te mets une flèche verte juste parce qu'il y a un CON
(quel autre mot ?)
qui t'en a mis une rouge pour... rien !
Il y a vraiment des graves sur ce site,
me dis-je parfois...

PS : pour Gree, il aurait fallu écrire "... sortiE"
car tu t'adresses à une personne de la gente féminine
(c'était juste une précision, comme ça, au cas où)

Evaluer :   0  4Note :   -4
EmailPermalink
Que Monsieur le professeur d'orthographe veuille bien me permettre de lui faire humblement remarquer que le mot " gent " est invariable.
D'avance, merci.
Evaluer :   4  1Note :   3
EmailPermalink

J'en aurais donné ma main à couper, que c'était toi
(celui dont je parlais plus haut).

Tu as la rancune tenace, Victor Lanoux.
... Comme tous ceux appartenant à la catégorie précitée.

Tout ça (cerise sur le gâteau !)
pour sortir une énorme balourdise :
"gente" féminine est parfaitement accepté
dans notre belle langue, et se trouve sous la plume
de moult de nos grands écrivains.

Allez, pète un coup : ça soulage.
Evaluer :   0  2Note :   -2
EmailPermalink
Mais c'est qu'il a la prétention d'insister envers et contre l'Académie Française représentée par le larousse :
Gent : n(om) f(éminin) au sing. seulement. Litt. race, espèce. " la gent trotte menu " La Fontaine.

Gent = nom féminin, c'est tout
Si vous vous cultivez auprès d'ignares pisse copies le résultat n'est pas étonnant.

Evaluer :   5  1Note :   4
EmailPermalink

La "gent" masculine est donc féminin...
Bien monsieur Peillon.

Louis, tu n'as pas écouté mon conseil...
Pète un coup, je te dis !
(tu seras moins congestionné du bulbe)

Par contre, pour le reste, fais gaffe :
ça rend sourd, il parait
(même quand c'est une pratique cérébrale).


Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
La gent, comme l'espèce ou la race, est toujours au féminin.
Aucune de vos coutumières et généralement grossières manoeuvres de diversion ne peut effacer un échec et mat.
Evaluer :   5  1Note :   4
EmailPermalink

J'abdique, tu es le plus fort, Louis L(a Brocante).

Mais maintenant tu peux nous le dire...
C'est quoi ton problème avec les femmes ?

Lolo : tu montais au créneau, recta.
Gretzel (et sa mini-jupe) : tu montes au créneau, recta.
Gree solitaire : tu montes au créneau, recta.

D'ailleurs, quel "créneau" sur ce dernier coup ?
Je n'ai pas trop compris...

Dis-nous, Louis (on veut savoir !) :
derrière et au-delà de cette inepte polémique masculin / féminin,
c'est quoi ton problème avec les femmes ?
(car apparemment, sérieusement, il y en a un :
il suffit de remonter ce fil pour le constater)


EDIT post-scriptum :
Dis-donc, l'ami, en me provoquant à dessein,
tu ne serais pas en train de me faire le coup du multi-compte
avec flèches en rafales à la clef ?
J'ai comme un doute, là...



Evaluer :   0  2Note :   -2
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
GTA ou "Grand Theft Auto", est en quelque sorte une école du crime, ou le personnage commence par commettre de petits larcins tels des vols de voitures, en allant vers de plus en plus gros coups, et en montant dans la hiérarchie criminelle. Ils sont mai  Lire la suite
JRP L-D-Lépine - 17/05/2014 à 20:21 GMT
Top articles
Derniers Commentaires
Pétrole : alerte rouge pour la France et nos approvisionnements
16 sept.Josey Wales2
Avant on n'avait deja pas de petrole mais on avait des idees. Maintenant qu'on a plus d'idees...
Clownerie ministérielle : Bruno Le Maire veut une blockchain publique
14 sept.Fortuna
This country is fucked up
La BCE en mode Père Noël avec 1000 euros pour à Noël !!
10 sept.ramin974
Bonjour, Tout ça me rappelle les parties de monopoly que je faisais quand j'étais petit. Normalement quand un joueur n'a plus de sous, il ...
Martin Armstrong : de nouvelles découvertes compromettent le dogme ...
10 sept.Alain J.
Bonjour Venez habiter entre 1800 et 2200 m d'altitude Mr Flamel. L'expérience en science vaut mieux que toute théorie avec des idées préconçues...
France : une couverture (et une fraude) sociale légendaire ?
10 sept.Red Pill1
Mais, mais, mais, je pensais que nous avions le meilleur systeme de secu du monde, que le monde entier nous l'enviait, et que nos enarques, la fine...
France : une couverture (et une fraude) sociale légendaire ?
10 sept.Go4Gold
Il y a trois sortes de comptables : ceux qui savent compter et ceux qui ne savent pas compter
L’avenir inquiétant des banques… et de vos frais !!
07 sept.jymesnil2
Bon la blague qui consiste à prétendre que les banquiers prêtent l'épargne des clients est une blague....les depots sont ridiculement insuffisants ...
Grâce au glyphosate, la SNCF va nous coûter encore plus cher !
06 sept.Fortuna
En France on n'a pas de petrole, on n'a pas de bonnes idees mais au moins on n'aura plus de desherbants
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX