Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Le virus de l'hépatite E chez le rat s'attaque aux humains pour la première fois

IMG Auteur
ShtfPlan
Publié le 03 octobre 2018
640 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 1 vote, 5/5 )
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
0
commenter
Notre Newsletter...

Pour la première fois, l'hépatite chez le rat a infecté un être humain. Cette affaire a ravivé les questions de longue date concernant les rats, les humains et le virus de l'hépatite E.

Vendredi dernier, le 28 septembre, des chercheurs de l'Université de Hong Kong ont révélé qu'un homme de 56 ans avait contracté une souche de l'hépatite E qui, pensait auparavant, n'infecterait que les rats, selon ARS Technica . Les virus de l'hépatite E provoquent généralement chez les humains une inflammation du foie qui se résorbe d'elle-même, mais qui peut devenir grave voire fatale pour certains, y compris les patients transplantés et les femmes enceintes.

Le virus de l'hépatite E se propage par les matières fécales. Vous pouvez également l'attraper si vous buvez ou mangez quelque chose qui a été en contact avec les selles d'une personne infectée par le virus. Selon WebMD, l' hépatite E est plus répandue dans les régions du monde où les habitudes de lavage des mains et le manque d'eau potable sont médiocres . Le virus se rencontre beaucoup moins souvent aux États-Unis, où l'eau et les stations d'épuration le tuent avant qu'il ne pénètre dans les réserves d'eau potable. Vous pouvez également contracter l'hépatite E si vous consommez de la viande insuffisamment cuite provenant d'animaux infectés, tels que des porcs ou des cerfs. Moins souvent, vous pouvez contracter le virus à partir de crustacés crus provenant d’eau contaminée.

Les chercheurs ont démontré que des versions humaines de ce virus provoquent des épidémies d’inflammation hépatique aiguë dans les pays en développement, généralement dans les cas où la contamination fécale s’infiltre dans les sources d’eau. Les virus humains causent environ 20 millions d'infections par an dans le monde, entraînant des dizaines de milliers de décès, selon l' Organisation mondiale de la santé .

Dans le cas de l'hépatite E passant d'un rat à un humain, le cas révélé par l'Université de Hong Kong semble être le premier du genre. Les chercheurs ont repéré l'infection de l'homme en septembre de l'année dernière après une greffe du foie en mai. Ils ont rapporté que l'infection de l'homme avait été traitée et éliminée en mars de cette année, après quoi ils avaient vérifié la présence du virus inattendu et tenté de localiser sa source.

Dans le cadre de leurs travaux, les chercheurs ont exclu la possibilité que l'homme soit infecté par son donneur d'organe ou de sang. Au lieu de cela, les chercheurs ont relevé des preuves d'une infestation de rongeurs près de la maison de l'homme avec des collections remarquables d'excréments près d'une chute à déchets située à côté. Les tests d'au moins un rat recueilli dans le quartier au cours des dernières années se sont révélés positifs pour l'hépatite E chez le rat, ont rapporté les chercheurs.

Le spécialiste des maladies infectieuses et microbiologiste Yuen Kwok-yung, de l'Université de Hong Kong, a décrit le cas comme " un appel au réveil " lors d'une conférence de presse. Il a ajouté que certains rats de la ville étaient devenus plus gros que des chats et a exhorté les responsables à améliorer les installations sanitaires afin d'éviter les risques pour la santé publique liés aux rongeurs menaçants. - ARS Technica

Selon XJ Meng, expert en hépatite E du Collège de médecine vétérinaire VA-MD, il n’est pas nécessaire de s’inquiéter pour le moment. "Cela ne s'est jamais produit auparavant", a noté Meng, soulignant que le virus était passé d'un rat à un humain. C'est "sans précédent", a-t-il poursuivi dans une interview avec Ars Technica . "Quoi qu'il en soit, je ne pense pas personnellement que ce [cas] soit un problème de santé publique majeur." Meng pense que l'homme qui a été infecté par l'hépatite E d'un rat avait un système immunitaire déficient en raison de sa greffe du foie et du corps qui tentait de d’acccepter ce nouvel organe.

 

Lire la suite de l'article sur ShtfPlan
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (1 vote)
>> Article suivant
Mac Slavo est l'éditeur du site Shtfplan.com. Il réflechit sur les conséquences de la crise à venir et propose à ses lecteurs des solutions pour s'y préparer
Publication de commentaires terminée
Dernier commentaire publié pour cet article
Soyez le premier à donner votre avis
Ajouter votre commentaire
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX