Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Dans la même rubrique

Légions et licteurs – la caste prétorienne– partie II

IMG Auteur
Casey Resarch
Extrait des Archives : publié le 31 janvier 2012
1445 mots - Temps de lecture : 3 - 5 minutes
( 11 votes, 4,4/5 ) , 6 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
6
commenter
Notre Newsletter...
SUIVRE : Etats-unis Justice
Rubrique : Histoire de l'or

 

 

 

 

Suite de la première partie : L’ascension de la classe prétorienne


Légions et licteurs – la caste prétorienne


La caste prétorienne comprend les membres des forces armées, le personnel judiciaire local, régional et étatique ainsi qu’un certain nombre d’officiels militaires ou non dont le personnel des agences crées pour lutter contre un problème ad-hoc (drogue, sécurité routière, anti-terrorisme, etc.),  de l’immigration, des frontières, la police et bien d’autres. Elle comprend également, mais de manière plus limitée, de nombreux acteurs du théâtre qu’est celui de la sécurité, tel que le personnel de la sécurité dans les aéroports. La mission première de la caste prétorienne est de maintenir l’ordre. Cela signifie exercer une pression intimidante sur la classe économique.


Lorsque le pouvoir de la caste prétorienne s’étend, les actions entreprises au sein de la classe économique ne se font plus uniquement qu'avec son accord tacite. Que vous vous déplaciez en voiture, visitiez des lieux publics, marchiez le long d’une route, ou encore vaquiez en votre propre demeure, chaque action que vous entreprenez est une action qui vous est permise. En conditionnant la populace au respect de ses édits, qui au passage sont parfaitement arbitraires, la caste prétorienne gagne un important degré d’autonomie dans les actions qu’elle entreprend. Ceci est confirmé par le fait que les délits commis par la caste prétorienne ne sont que rarement sanctionnés et, dans le cas où la sanction est inévitable, cette dernière n’est généralement qu’une mise en spectacle grotesque consistant en un sacrifice pour l’exemple, afin de donner l’illusion d’un contrôle interne efficace.


Les membres de la caste prétorienne sont typiquement recrutés parmi la classe économique, plus particulièrement parmi le spectre socio-économique le moins élevé, ce qui leur offre une opportunité personnelle et professionnelle qui leur serait autrement hors de portée. Dès le début de leur entraînement et du processus d’endoctrination, l’accent est mis sur le travail d’équipe et la supériorité de l’équipe par rapport à l’individu. Bien que la pensée indépendante ne soit  jamais ouvertement découragée, le fait est que la remise en question de l’autorité et le manque de loyauté envers l’équipe a pour conséquence une censure, une mise à l’écart, voire même une expulsion. Naturellement, la recrue apprend rapidement quel type de comportement est récompensé, et finit par s’y adapter. Ceci forge un lien intense et incassable entre les frères d’arme. Ce lien peut être observé lorsque des gens présentent fièrement leur insigne ou décoration, longtemps après avoir quitté leur service.


Remplissant leur rôle martial, les membres de la caste prétorienne en arrivent rapidement à mépriser les membres de la classe politique et à observer la classe économique avec détachement voire même avec dédain. Le personnel du maintien de la paix et le personnel militaire discutent derrière des portes closes des injustices les plus épouvantables avec amusement. Bien que cela puisse paraître immoral, leur entraînement à la violence et à l’esprit d’équipe est la raison fondamentale pour laquelle la caste prétorienne abandonne ses racines et finit par traiter sa classe d’origine avec le plus grand mépris. De la même manière, les fourberies de la classe politique poussent les membres de la caste prétorienne à renier leur allégeance envers leurs maitres, parfois même dès le début de leur service.


Naturellement, comme les  membres de la caste prétorienne se considèrent comme étant à l’écart à la fois de leurs origines mais également de leurs maîtres, bien qu’ils soient payés pour leur travail, un nouveau sentiment identitaire émerge parmi eux. L’adoption de cette identité de groupe, née de l’entraînement et du travail, définit l’appartenance à la caste prétorienne. Certaines des caractéristiques de ce sentiment d’identité sont les suivantes :


  • Apercevoir tout et tout le monde comme représentant une menace. La manière dont les membres de la caste prétorienne observent le monde les pousse à constamment évaluer le conflit et à se positionner par rapport à celui-ci. Même lors d’une discussion mondaine, leur dialogue devient rapidement étrange s’il ne demeure pas centré sur leurs devoirs martiaux.
  • Forte socialisation interne. Parce qu’ils aperçoivent la vie à travers le spectre du paradigme martial, les membres tendent à se socialiser entre eux. La même chose est attendue des membres les plus proches de leur famille, ce qui est inévitable dans la mesure où cela leur permet de partager des expériences que les relations externes sont simplement incapables de comprendre.
  • La loyauté est le plus grand des honneurs. Que l’on s’en réfère comme à un mur de silence ou à une forme de fraternité, même les transgressions les plus importantes sont tues. Si les méfaits sont internes, c’est-à-dire d’un membre contre un autre, justice est faite à l’échelle interne. D’autre part, les méfaits externes sont typiquement balayés sous le tapis, et de nombreux bâtons sont placés dans les roues des individus extérieurs à la recherche de vérité.


Dans une société relativement pacifique et libre, les membres de la caste prétorienne mènent une existence discrète. Les militaires se déplacent entre leur lieu de vie et leur caserne, et sont généralement invisibles des classes économique et politique, ainsi que toute autre individu qui n’appartienne pas à la communauté prétorienne. La participation aux évènements culturels en uniforme est extrêmement mal vue, si ce n’est interdite. Les militaires et gardiens de la paix sont supposés vivre et opérer hors de la vue des autres membres de la société, leur fonction étant regardée avec un certain détachement voire une subtile curiosité.


Dans le même temps que la classe politique demande à la caste prétorienne de faire respecter ses décisions, leur nature martiale devient plus visible au cours de la vie de tous les jours. Il y a plusieurs raisons à cela. La première est que cela permet à la classe politique de démontrer sa volonté de recourir à la force pour parvenir à ses fins, ce qui a toujours été le cas mais est alors rendu observable par le public. Compte tenu de la diversité du public, de nombreux honneurs sont rendus à la caste prétorienne afin qu’elle apparaisse comme étant le défenseur de la classe économique, grâce à l’utilisation d’apparats et de splendeur, selon les circonstances.


24hGold - Légions et licteurs ...




Au fil du temps, de plus en plus d'honneurs sont accordés à la caste prétorienne, dont un traitement préférentiel auprès d’institutions publiques comme privées. Ils disposent de prix préférentiels pour leurs déplacements en train ou en avion, et les embarquements privilégiés sont il y a peu entrés en vigueur aux Etats Unis par exemple comme avantage différenciant la caste prétorienne de la masse des citoyens.


Un autre changement de taille est l’apparence physique des membres de la caste prétorienne. La transition depuis un uniforme passant aisément inaperçu vers un uniforme de combat en est l’un des exemples. Ces uniformes de combat renforcent la position de la caste prétorienne comme protectrice de l’ordre public, véhiculent un message de dominance physique, et établissent un sentiment minime, bien qu’ambiant, de peur parmi la populace. On parle parfois de militarisation des forces de police. Le terme militarisation réfère traditionnellement à l’armement croissant des forces de police. On oublie souvent de noter l’impact psychologique de cette présence armée sur la population civile – agrandissant encore plus le fossé entre la classe économique et la caste prétorienne.


Alors que l’influence de la caste prétorienne s’accroît, les ressources qu’elle consomme augmentent. Ceci se manifeste par l’amélioration constante des équipements, l’augmentation des budgets d’entraînement et l’augmentation de la population militaire. Ceci a bien entendu le bénéfice auxiliaire de diriger les ressources vers les producteurs d’équipement et de service privilégiés par la classe politique, bénéfice qui dans certains cas peut en être la cause première.


Le besoin de maintenir la caste prétorienne en marche est bien entendu un fait moins évident. Un prétorien qui s’ennuie est une créature dangereuse qui ne tardera pas avant de partir à la recherche de nouvelles choses à faire. Afin de maintenir la caste prétorienne engagée, la classe politique doit lui fournir une source continue d’adversaires, qui bien entendu se défendent vigoureusement. En ‘temps de paix’, ceci est remplacé par l’entraînement et la remémoration de victoires passées.


Alors que la caste prétorienne apparaît comme une nouvelle entité propre, avec une allégeance portée uniquement aux membres de cette même classe, les plus anciens membres prétoriens sont souvent invités à intégrer la classe politique. Avant cela, ils sont bien entendu ‘testés’ pour leurs aptitudes, puis sont façonnés. Considérez la longue liste d’officiers et de chefs de police étant entrés dans les rangs de l’élite politique. C’est un phénomène à retenir. La classe prétorienne obtient le support de la classe politique, qu’elle a durant longtemps méprisé. Les chefs de police métropolitains, les avocats judiciaires…, tous sont testés pour leur éventuelle compatibilité politique, et non pour leurs convictions ou leurs capacités. 


A suivre

 

 



Données et statistiques pour les pays mentionnés : Etats-unis | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Etats-unis | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,4 (11 votes)
>> Article suivant
Commenter cet article
>Suivre tous les commentaires du site
Vous devez être connecté pour commenter un article8000 caractères max.
connectez-vous ou inscrivez-vous
  Tous Favoris Mieux Notés  
LA maxime :
TOUT INNOCENT EST UN COUPABLE QUI S'IGNORE !
Il faudrait peut-être remettre au goût du jour cette joyeuse coutume si tendre* de la décimation, je vous fiche mon billet que nous assisterions à une volée de moineaux anthologique !
*http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9cimation_%28Rome_antique%29
ou décimation (tout court)
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
L'administration peut etre définie comme une armée d'occupation interne et permanente.

Dans ce cadre, il faudrait également inclure l'intégralité des fonctionnaires dans la liste des licteurs (l'escorte des magistrats qui possèdent l'imperium, c'est-à-dire le pouvoir de contraindre et de punir).

Ils méprisent profondement leurs maîtres politiques de la même manière, et ne sont à leur poste que parce que les conditions qui leurs sont faites (salaires, sécurité de l'emploi, retraites, temps de travail, etc, etc, etc.) doivent compenser la médiocrité de leur quotidien.

Un homme travaillera pour rien pour une cause qui le passionne, mais devra être payé cher pour réaliser une mission qui ne l'intéresse pas et dans laquelle il méprise ses supérieurs.
Evaluer :   6  1Note :   5
EmailPermalink
Les militaires en treillis, mitraillette au poing et le doigt souvent sur la détente dans les gares de Paris sont une vision insupportable, on se croirait au Paraguay à l'époque de Stroessner ou en argentine à l'époque des dictatures.

J'ai beau savoir que les chargeurs sont vides, l'impression est détestable et fait, effectivement, penser à ce que le pouvoir à peur et besoin de se protéger.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Le but de la politique n'est pas tant de régler les problèmes que de faire taire ceux qui les posent
Evaluer :   5  1Note :   4
EmailPermalink
Tout à fait ! Le pouvoir a peur ! Il sait bien qu'avec la méga-crise économique qui est en train de nous tomber dessus, les gens vont se révolter : il suffit de voir l'exemple grec (ou anglais).
Mais le pouvoir a un coup d'avance. Avec la "guerre contre la terreur", cela fait plus de dix ans qu'il a trouvé un prétexte pour mettre en place un Etat policier. En réalité, tout cet appareil répressif n'est pas dirigé contre une fantasmatique "5ème colonne", les fameuses "cellules dormantes", mais plutôt contre sa propre population.
Et l'appareil se durcit. Aux U.S.A, récemment, la NDAA.
http://en.wikipedia.org/wiki/National_Defense_Authorization_Act_for_Fiscal_Year_2012
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
LA maxime : TOUT INNOCENT EST UN COUPABLE QUI S'IGNORE !  Lire la suite
zelectron - 13/06/2017 à 07:50 GMT
Top articles
Derniers Commentaires
Pourquoi la théorie du réchauffement climatique doit nous faire rir...
20 nov.Louis L.1
Saoulez vous et fumez sans la moindre retenue car il est formellement prouvé que cela est sans incidence sur le taux de mortalité qui demeure obsti...
L'illusion de la gratuité
19 nov.zelectron
Même Hollande s'était fendu d'un : c'est gratuit, c'est l'état qui paye.
Propriété menacée. La société de l’usage, c’est la société du serva...
19 nov.zelectron0
L'ignominie de cette proposition montre à quel point le communisme a laissé des traces quasi- indélébiles pour les débiles de la société.
Or, pourquoi ça baisse, pourquoi ça va monter ensuite !
14 nov.Alain J.
et pourquoi çà monte et çà baisse ensuite Il y a 10 ans l'article ci dessus aurait pu s'écrire ... mais autrement. Je suis les articles sur l'o...
Comment on a étranglé la Grèce. Mediapart
15 nov.Patrick W1
La video doit être absolument regardée. Je l'ai vue, et j'ai envie d'acheter le livre de Varouflakis " Conversations entre Adultes" et de voir...
Or, pourquoi ça baisse, pourquoi ça va monter ensuite !
13 nov.blitzel
Ahahah, ils veulent nous saborder le "mental." Erreur aujourd'hui mercredi 13 pleine lune sur la dégringolade des cours des banques, Elles ...
Pour « sauver la planète », l’industrie tue les campagnes. Reporterre
13 nov.blitzel
Article impeccable. Un 11 novembre dans les labours Quand j'entends cela, cela nous rappelle, "aux oreilles de nos ancêtres dans les tranc...
Pour « sauver la planète », l’industrie tue les campagnes. Reporterre
08 nov.Patrick W3
Tout ce que vous notez est trop vrai.!!!....trop sombre, et le véritable drame est que la machine ne s'arrêtera pas, quelque soient les actions men...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX