Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Les 50 plus grandes firmes américaines ont stocké 1 600 milliards de dollars dans des paradis fiscaux !

IMG Auteur
Publié le 13 avril 2017
628 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 5 votes, 3,8/5 ) , 3 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
[titre article pour referencement]
0
envoyer
3
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Opinions et Analyses

Comme vous le savez, espèces de manant qui lisez ces lignes, vous n’êtes que de la piétaille. Pour la piétaille, point de travail au noir, ou de petits bricolages. D’ailleurs, si vous « brocantez » un peu trop, sachez que le Bon Coin désormais devra vous dénoncer, sachez aussi que le fisc veille, et la loi sera sévère. Dure. Car on ne badine pas avec la loi, surtout la loi fiscale.

Vous paierez donc vos impôts jusqu’au dernier centime, ce qui sommes toutes pourrait parfaitement être considéré comme normal.

Normale aussi la guerre ouverte contre les espèces, le cash, si dangereux, si opaque, permettant évidemment fraude et évasion fiscale.

Officiellement, on veut lutter contre la terreur terrorisante du terrorisme. Excuse pratique.

En réalité, on veut empêcher l’optimisation fiscale, le travail au noir et autres petits arrangements « hors taxes ».

Là encore, pas de problème. Il faut bien remplir les caisses vides des États, mais les caisses des États sont vides car les entreprises, les grosses bien sûr, les immenses, les colossales multinationales, elles, n’y versent plus rien depuis bien trop longtemps !

La fraude fiscale est légale, et elle est le fait des multinationales. On se fiche de nous depuis trop longtemps !

Tous les ans, tous les ans, c’est la même chose. On nous fait le coup du pognon planqué dans les paradis fiscaux par les grands groupes mondiaux, on s’offusque, on « s’émeut » et puis tout le monde repart devant « Hanouna » pour sa séance de lobotomisation et de crétinisation quotidienne.

Bref, le flot d’informations journalier ne laisse plus aucune possibilité ou presque aux peuples de se saisir d’une information, d’en être scandalisés, et de se mobiliser. C’est tout le drame de notre époque, un drame certes, mais aussi une stratégie savamment orchestrée de liquidation de la démocratie dans ce qu’elle a de plus noble.

1 600 milliards de dollars pour les entreprises US… En Europe, ce n’est guère mieux !

« 1 600 milliards de dollars, soit plus de la moitié du produit intérieur brut français. C’est la somme que stockeraient les 50 plus grandes entreprises américaines dans les paradis fiscaux pour réduire leurs impôts aux États-Unis, selon une étude d’Oxfam. »

Grâce à un réseau « opaque et secret » de 1 751 filiales offshore, ces sociétés priveraient le pays de « 135 milliards de recettes fiscales non perçues chaque année !

Parmi les « champions », Apple et ses plus de 200 milliards de dollars stockés offshore arrive en tête, suivi par les laboratoires Pfizer (193,6 milliards) et le groupe informatique Microsoft (124 milliards), etc…

La guerre au dumping fiscal va se déclencher sous la pression des multinationales

« Pendant sa campagne, le président américain Donald Trump s’est engagé à ramener ce taux d’imposition à 15 % et a proposé aux entreprises de rapatrier aux États-Unis leurs réserves de cash, moyennant une taxation unique de 10 % » alors qu’actuellement l’impôt sur les sociétés est de 35 % aux USA.

Encore une fois, si Trump, qui reste un homme d’affaires, prend une telle décision et met l’impôt sur les sociétés à 15 %, le tout dans un monde ouvert et sans barrières, de libre-échange, alors c’est une nouvelle guerre au moins-disant fiscal qui va s’ouvrir.

Cela va d’ailleurs parfaitement dans le sens de l’histoire, et en France aussi presque tous les candidats parlent de baisser l’impôt sur les sociétés.

Vous voyez bien que dans cette course aux profits, ce sont les entreprises qui ont gagnée au détriment des gens et des citoyens, et ce n’est que le début, car privé de tout contre-pouvoir idéologique, le néo-libéralisme mondialiste auquel nous sommes confrontés ne connaîtra aucune limite dans ses excès.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Données et statistiques pour les pays mentionnés : France | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : France | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :3,8 (5 votes)
>> Article suivant
Charles Sannat est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires Il a exercé les fonction de directeur des études économiques de la société Aucoffre.com de 2012 à 2015, et créé le Contrarien Matin un site de « décryptage quotidien, sans concession, humoristique et sarcastique de l’actualité économique ». Il a fondé en Septembre 2015 le site Insolentiae.com et se consacre depuis pleinement à ce nouveau projet éditorial.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
- NON, les multinationales US ne sont pas la cause des dérives budgétaires françaises, c’est à cause des gouvernants que les caisses sont vides, ce sont eux qui ont accumulés les déficits budgétaires depuis 1974.
Et puis les 1.600 milliards détenus par les entreprises US ne sont pas responsables des « caisses vides de l’Etat français » que je saches. M Sannat vous allez trop loin.
- Il ne s’agit pas de « fraude fiscale » mais de non taxation tout à fait légale aux USA de ne pas taxer les bénéfices non rapatriés, CQFD. Vous devenez mélenchoïste il faut vous surveillez. Et puis si les multinationales font de l’optimisation fiscale c’est certainement parce que leurs gouvernants abusent de dépenses non justifiées et non justifiables. Vous ne pouvez pas couvrir la gestion calamiteuse des finances publiques en France depuis 1974 par des irresponsables, car 2.200 milliards de dettes et 70 milliards de déficit prévisionnel n’est pas le fait des multinationales.
- OXFAM est une ONG subversive et communiste, vous ne pouvez pas vous en référencer
- Et le pays serait mieux géré si cet évitement fiscal n’existait pas ? soyez objectif.
- Le mieux disant fiscal serait-il votre souhait M. Sannat ?
- L’opposé du « neo-libéralisme » (qui n’existe pas, car le libéralisme ne peut pas être le nouvel individu (sauf dans un monde socialo-communiste M Sannat !), une nouvelle responsabilité (il faudrait donc changer aussi le vocabulaire et le sens des mots, voilà bien une démonstration socialo-communiste) et enfin une nouvelle propriété et quoi encore. Là vous faites erreur sur erreur M sannat, il faut relire vos classiques.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Tout à fait d'accord avec vous, Charles Sannat a parfois tendance à s'emporter et à dégainer son stylo avant d'avoir réflechi.

En outre, ces prétendus 1600 milliards, si ils sont apparemment détenus dans des compte dans des paradis fiscaux, sont en réalité détenus par ces sociétés sur des comptes bancaires.. aux Etats Unis.

Juste un artifice legal, destiné à passer outre à une loi fiscale stupide (américaine)
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
On ne vole pas à un voleur.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Tout à fait d'accord avec vous, Charles Sannat a parfois tendance à s'emporter et à dégainer son stylo avant d'avoir réflechi. En outre, ces prétendus 1600 milliards, si ils sont apparemment détenus dans des compte dans des paradis fiscaux, sont en réal  Lire la suite
Libertador - 14/04/2017 à 11:11 GMT
Note :  3  0
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX