Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Les baisses d’impôts coûtent-elles de l’argent

IMG Auteur
Extrait des Archives : publié le 27 mai 2007
661 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 14 votes, 4,9/5 ) , 5 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
[titre article pour referencement]
0
envoyer
5
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Fondamental




À chaque fois que la question de la réduction des taxes est débattue à Washington, les médias et la plupart des politiciens utilisent l’expression « coûter au gouvernement ». « Combien cette réduction de taxes va-t-elle coûter au gouvernement ? ». Voilà la question qui nous est posée, comme si l’on s'apprêtait à commettre quelque crime lorsque l’on envisage de réduire les taxes. Les Américains ont tout à fait le droit de financer le gouvernement fédéral à quelque niveau qu’ils jugent acceptable, et s'ils choisissent, à travers leurs représentants élus, de réduire ce niveau de financement, ils ne font en aucune manière du tort au gouvernement. Si le congrès faisait passer une nouvelle loi qui vous ferait payer 1000 $ d’impôts de moins  chaque année, prendriez-vous quelque chose qui appartient légitimement au gouvernement ? Où est-ce que tout simplement, ce n’est pas le gouvernement qui vous prendrait moins ?

Ce n’est pas vous qui coûtez de l’argent au gouvernement, c’est le gouvernement qui vous coûte de l’argent !

Bien sûr, il est raisonnable de demander aux politiciens de réduire leurs dépenses lorsqu’ils réduisent les taxes. C’est la définition du vrai conservatisme fiscal : le gouvernement ne doit pas prélever trop de taxes sur l’économie privée, et ne doit pas non plus trop dépenser et contracter des déficits. C’est pour cela que je vote contre les projets de loi de finances peu rentables qui font augmenter inexorablement les dépenses fédérales année après année.

Je rejette la notion selon laquelle la réduction des impôts fait du tort à l’économie. L’économie souffre quand le gouvernement prend de l’argent sur votre salaire, argent qu’autrement vous auriez dépensé, économisé ou investi. Les impôts n’engendrent jamais la prospérité. L’innovation et la productivité dans le secteur privé sont les moteurs de notre économie, malgré ce que nous disent les politiciens.

La réduction des impôts est ma première priorité au Congrès. La réalité, c’est que la plupart des Américains qui travaillent laissent environ la moitié de leurs revenus en impôts locaux, fédéraux et à l’État. Le « Tax Freedom Day », ou « jour de libération fiscale », qui représente la partie de l'année pendant laquelle vous devez travailler afin de payer le gouvernement à tous les niveaux, se situe aux alentours du 1er juin pour la plupart des Américains. Imaginez que cette année, tout le dur labeur que vous effectuerez entre janvier et la fin du mois de mai ira au gouvernement !

Il y a une taxe en particulier qui devrait être supprimée dès que possible : la taxe sur les prestations de la Sécurité Sociale. Ces mêmes prestations n'ont jamais été taxées entre les années 30 et 1984. Les traiter en tant que revenus imposables ne représente rien d'autre qu'une ruse afin de réduire indirectement les prestations de la Sécurité Sociale. J'ai soutenu la loi qui a révoqué avec succès une augmentation des taxes sur les prestations, qui datait de 1993, et mon propre projet de loi, le HR 180, irait plus loin et supprimerait toute les taxes sur la Sécurité Sociale. Nos seniors ont payé des impôts tout au long de leur vie afin de financer le système de la Sécurité Sociale, il est immoral de les taxer à nouveau sur leurs prestations.

D'autres impôts divers doivent également être réduits. Les taxes sur les augmentations de capital sont terriblement contre-productives, et punissent ceux qui économisent et investissent. Les taxes sur les traitements et salaires imposent un énorme fardeau fiscal sur les entreprises, et plus particulièrement sur les petits entrepreneurs qui se trouvent dans l'impossibilité de créer un service comptabilité. Les taxes fédérales sur le carburant devraient être réduites de manière radicale afin de soulager les contribuables à la pompe. Et il est encore plus important que les dépenses fédérales soient réduites de manière drastique afin que tous les Américains puissent retourner travailler pour eux-mêmes plutôt que de travailler pour payer leurs impôts.



Ron Paul




Traduit et publié avec l’autorisation de Ron Paul. Tous droits réservés.



<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,9 (14 votes)
>> Article suivant
Ron Paul est membre du Congrès Américain, où il représente le 14° District du Texas, et a la réputation d’être un des principaux défenseur des libertés. Il est l’avocat à Washington d’un gouvernent limité, d’une fiscalité très faible, de marchés libres, et d’un retour à des pratiques monétaires saines fondées sur une monnaie gagée sur un actif réel. Il fut candidat à l’élection présidentielle américaine de 2008 (http://www.ronpaul.org/)
Voir son site webS'abonner à ses offres
Commenter cet article
>Suivre tous les commentaires du site
Vous devez être connecté pour commenter un article8000 caractères max.
connectez-vous ou inscrivez-vous
  Tous Favoris Mieux Notés  
Monsieur Ron Paul, aujourd'hui je ne suis pas d'accord avec vous. Lorsqu'on est endetté et surtout trop endetté on a besoin d'augmenter les revenus pour faire face aux dettes et les gouvernements ne peuvent pas faire exception. On peut avoir moins de revenu si on n'a pas de dette. Or dans le situation financière US est dans le chaos et le gouvernement a lamentablement besoin de revenus. Vous savez, les US sont en train de se ruiner avec leur politique de grandeurs et de vouloir être le gendarme du Monde, ils sont devenus aussi dependants de l'armée qu'un toxicoman de la droga, ils n'ont pas les moyens d'un tel appareil militaire, comme un drogué n'a pas les moyens de se payer sa drogue. Eux ne peuvent pas comprendre cela car ils sont toxidependants de la guerre.
Il y avait quelqu'un d'important qui disait ceci: commettre des erreurs est grave! Néanmoins ne pas les reconnaître devient disgracieux, ruineux et fatal. Cela était arrivé avec un empire ily a plus de 2000 ans et avec un autre plus contemporain.
L. Conceicao
Evaluer :   0  5Note :   -5
EmailPermalink
Vous avez raison, il n'est pas possible de financer la dette si on n'a pas de revenus.

Mais pourquoi en tirer la conclusion qu'il faut augmenter les impots ? Il n'y a qu'a baisser massivement les autres dépenses, dont notamment les dépenses militaires, un très gros poste aux Etats Unis.

Evaluer :   6  0Note :   6
EmailPermalink
Si l'on veut bien considérer que l'on encourage ce que l'on subventionne et que l'on dissuade ce que l'on taxe, on voit très vite ce que les gouvernements veulent dissuader (voire éradiquer ?)
Dissuader d'avoir des revenus, des hauts salaires, des prestations sociales, dissuader de conserver mais aussi dissuader de vendre, dissuader d'épargner tout en dissuadant de consommer...
jusqu'à NOUS dissuader d'avoir de tels gouvernants !
Evaluer :   9  2Note :   7
EmailPermalink
C'est un choix délibéré pour améliorer la balance commerciale : on importe des BAC - 5 et on exporte des BAC + 5
Evaluer :   7  0Note :   7
EmailPermalink
Quand on leur donne un RMi, ils s'en contentent mieux, ils se plaignent moins.
Et la dépendance est plus facile à instaurer.
Evaluer :   3  2Note :   1
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Quand on leur donne un RMi, ils s'en contentent mieux, ils se plaignent moins. Et la dépendance est plus facile à instaurer. Lire la suite
Rüss65 - 12/11/2012 à 19:02 GMT
Note :  3  2
Top articles
Derniers Commentaires
Pour lutter contre le covid, poussez Mamie dans le cellier !
27 nov.Pschitt1
Darmanin = anagramme de Mandarin :-)
Barbara Pompili instaure l’écocide et le pratique dans la foulée
29 nov.merisier
Le principe de précaution, c'est la castration qui a été légalisée par des gens qui n'ont pas de coui*****.
Pour lutter contre le covid, poussez Mamie dans le cellier !
25 nov.Dorothée1
Macron = anagramme de Monarc ( absolu )
L’appauvrissement des Français continue
13 nov.glanduron2
Et voilà ! Et voilà ! qu'il dit H. Seize... Moi, je vous dis que l'effondrement de la France est en ligne de mire. Il va y avoir du sang d...
Encore un week-end festif au commissariat de Champigny-sur-Marne
06 nov.glanduron3
Quels mauvais esprits ce Monarc et son ministre "De bon matin". Quelques jeunes de la paisible banlieue communiste de l'est parisien (Geor...
Et maintenant, le couvre-foutoir
06 nov.glanduron3
Voilà des mois que je ne suis pas revenu sur 24H Gold. Je viens juste vous parler de ce virus et de tout ce qu'il entraîne. Autan...
Confinement : un gouvernement « poulet sans tête »
06 nov.Bernard V.
J'adore votre style humoristo-sarcastique sans toutefois partager entièrement votre approche quasi libertarienne. Pa par étatisme ou un quelconque ...
Reconfinement : un échec et une fracture irrattrapables
05 nov.Dorothée1
Ce qui est vraiment inconcevable, c'est qu'après près d'un an et demi de pandémie virale, on ait pas réussi, en France, à multiplier par 3 ou 4, no...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX