Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Dans la même rubrique

Les banques centrales miseraient sur l’or pour protéger leurs arrières

IMG Auteur
Publié le 06 novembre 2018
709 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 5 votes, 5/5 ) , 1 commentaire
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
1
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Or et Argent
24hGold - Les banques centrale...

« Les banques centrales miseraient sur l’or pour protéger leurs arrières », c’est l’idée de cet article du site Sputnik. Nous savons tous que l’or est ringard, que l’or est une relique barbare, mais tout le monde en … veut au cas où… Au cas où les choses tourneraient mal en termes monétaires.

La prochaine crise pourrait d’ailleurs à ce titre poser quelques problèmes d’érosion monétaire non souhaités, ou mal maîtrisés.

Enfin, la géopolitique joue également son rôle ainsi que toutes ces histoires de sanctions.

Tout cela pousse les États comme les épargnants de la monnaie purement fiduciaire à aller vers l’or et à intégrer une part de plus en plus importante de métaux précieux à leurs actifs financiers.

D’après les estimations du World Gold Council, au troisième trimestre 2018 les banques centrales mondiales ont acquis 165 tonnes d’or, portant ainsi leurs réserves à un total de 32 960 tonnes. Les plus grands acheteurs de ce métal précieux sont les banques centrales de Russie et de Turquie.

Selon les dernières informations du World Gold Council (WGC), la Russie reste le plus grand acheteur d’or après en avoir acquis plus de 92 tonnes ce trimestre, écrit jeudi le quotidien Kommersant. Elle en détient aujourd’hui 2 036 tonnes, ce qui la positionne à la 5e place mondiale en termes de réserves. En deuxième position se trouve la Banque de Turquie, qui a accru ses réserves de 18,5 tonnes. Les banques centrales d’Inde, du Kazakhstan et de Pologne affichent également une hausse significative.

Depuis la crise de 2008-2009, qui a été résolue en grande partie par l’injection de sommes d’argent colossales dans l’économie mondiale, les banques centrales de plusieurs pays augmentent leurs réserves d’or.

Cela a conduit à une hausse de l’inflation, alors que l’or est habituellement considéré comme un outil anti-inflation traditionnel. C’est également un havre de paix en période de déclin économique mondial, ce qui est particulièrement d’actualité au regard de la politique commerciale et monétaire des USA. « La hausse des investissements dans l’or est un moyen de diversifier la structure des réserves dans une situation où l’incertitude concernant les perspectives du commerce mondial et des marchés financiers mondiaux augmente », indique Natalia Orlova, directrice du centre d’analyse macroéconomique d’Alfa-Bank.

Les banques centrales de Russie et de Turquie cherchent également à protéger leurs réserves contre les risques géopolitiques. En effet, les États-Unis ont décrété de nouvelles sanctions contre Moscou et Ankara en août.

« Les menaces de sanctions reflètent la tendance à la démondialisation de l’économie mondiale, et les sanctions sont souvent dirigées contre les pays qui possèdent des réserves d’or significatives, par conséquent ces pays sont contraints de modifier la structure de leurs réserves », précise Natalia Orlova. D’après Valentina Jourba, responsable de l’analyse des marchés chez Ingosstrakh-Investissements, il existe actuellement un risque de gel des actifs des banques centrales. C’est justement pour réduire ce dernier qu’elles se retirent activement des obligations américaines au profit de l’or depuis quelques mois. « La Banque de Pologne renforce également sa stabilité face aux éventuelles sanctions du Parlement européen », déclare Roman Antonov, analyste de Promsviazbank.

Dans les conditions actuelles, les acteurs du marché s’attendent à ce que les investissements des banques centrales dans l’or se poursuivent. « Il ne fait aucun doute que les banques centrales continueront d’acheter de l’or malgré la faible demande des investisseurs actuellement et l’attente d’une baisse des prix mondiaux suscitée par le «dollar fort» et la politique de la Réserve fédérale américaine.

Les risques de ralentissement de la croissance économique mondiale et le déclin en Chine deviennent un scénario de plus en plus réel, ce qui permettra à l’or de reprendre son statut d’actif de protection », indique Roman Antonov. Selon Artem Kopylov, analyste d’Alfa-Capital, les banques pourraient accroître davantage leurs investissements dans le métal précieux en cas d’interventions actives sur les marchés des changes. « Sur fond de forte croissance des prix des matières premières, les pays exportateurs devront recourir aux interventions monétaires pour retenir le renforcement de la monnaie. En l’occurrence, la demande en or augmentera quand il faudra diversifier les réserves », conclut l’expert.

Les opinions exprimées dans ce contenu n’engagent que la responsabilité de l’auteur de l’article repris d’un média russe et traduit dans son intégralité en français.

Source Agence Sputnik.com

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (5 votes)
>> Article suivant
Charles Sannat est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires Il a exercé les fonction de directeur des études économiques de la société Aucoffre.com de 2012 à 2015, et créé le Contrarien Matin un site de « décryptage quotidien, sans concession, humoristique et sarcastique de l’actualité économique ». Il a fondé en Septembre 2015 le site Insolentiae.com et se consacre depuis pleinement à ce nouveau projet éditorial.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Chez "ma tante", (un vieux clou), les débris d'or étaient historiquement achetés par quelques "pros" vers les 75 à 80% de la cote.
Ce pourcentage n'a cessé de progresser depuis quelques années pour atteindre désormais 99 à 100%.
Il s'agit là d'un fait.

Dernier commentaire publié pour cet article
Chez "ma tante", (un vieux clou), les débris d'or étaient historiquement achetés par quelques "pros" vers les 75 à 80% de la cote. Ce pourcentage n'a cessé de progresser depuis quelques années pour atteindre désormais 99 à 100%. Il s'agit là d'un fa  Lire la suite
LOUIS L. - 09/11/2018 à 09:03 GMT
Top articles
Derniers Commentaires
L’origine de l’échec des nations
12 aoûtMERLOU
le problème fondamental ( et N° 1 ! ) de l' Egypte ( comme pour tous les pays miséreux de cette planète ) c'est sa démographie galopante et inepte ...
La haute administration au pouvoir : l’occupant intérieur se frotte...
16 juil.Saphir1
On peut aller encore plus loin : le pouvoir est dans les loges, le reste n'est qu'illusion.
La haute administration au pouvoir : l’occupant intérieur se frotte...
07 juil.Bernard Conte
En bref malgré les élections on ne sort pas de la démocratie de connivence caractérisée par un bipartisme qui instrumentalise les chiens de berger ...
L’origine de l’échec des nations
22 maiERWIN2
dont le dépassement se fera probablement dans la violence. Quel sera le niveau d'organisation de cette violence et par quel encadrement ? J'ima...
L’origine de l’échec des nations
22 maiBernard Conte1
Les élites politiques de notre bipartisme de fait sont au service de leurs sponsors. La crise actuelle est aussi une crise de légitimité des él...
L’origine de l’échec des nations
21 maiNoumounke1
Je vous cite : "Malheureusement cette restructuration se heurtera inévitablement à un effet de cliquet... dont le dépassement se fera probablement ...
L’origine de l’échec des nations
21 maiRüss655
La question de la violence ne laisse malheureusement aucun doute: Une fois sauté le troisième repas d'affilée, on n'a plus le temps d'expl...
L’origine de l’échec des nations
21 maimerisier10
Peut-être suis-je pessimiste, mais je n'arrive pas bien à imaginer une retructuration drastique (mais indispensable) de nos élites en douceur. Effe...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX